LA SECTION PARTENARIAT EST DE NOUVEAU OPERATIONNELLE ♥
VOUS ALLEZ RETROUVEZ VOS POUVOIRS ! CELA SE PASSE PAR ICI Very Happy

Wow la bestiole ! [Rocket + Misha]

 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: RPs terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 25 Mai - 20:01
WOW, LA BESTIOLE !



Le raton continuait de fixer le vendeur de la même façon, il était toujours sur la défensive. Le pauvre vendeur, n'arrivait même pas à aligner une phrase et bafouillait. En effet, avoir un raton meurtrier devant soit devait être assez terrifiant pour le vendeur, surtout dans les conditions dans lesquelles il se trouvait...
Rocket trouvait ce vendeur de plus en plus bizarre. Surtout lorsque Misha lui demanda quel téléphone était le plus performant dans le magasin. Il avait l'air de ne pas savoir. Il était sensé le savoir, c'était son boulot après tout, conseiller et vendre des choses.
Le vendeur hochait la tête, puis la secoua par la suite. La boule de poils se demandait vraiment ce qu'il faisait là, sans se soucier qu'il était venu pour tout autre chose à la base.
Le raton regardait ensuite notre acteur, qui d'ailleurs avait l'air totalement perdu.
Jusqu'à ce que le vendeur bafouilla quelques mots que Rocket n'avait pas entendu, la chance souriait au vendeur, car la boule de poils aurait sûrement pété une durite.
Se faire appeler "Animal" était comme une insulte pour lui. Cela aurait été pire s'il avait comprit qu'il devait sortir du magasin.

Rocket regardait Misha, qui avait l'air d'avoir comprit ce que le vendeur avait dit. Il mourrait d'envie de le questionner à propos de ce qu'il avait entendu. Notamment lorsque celui-ci parlait de notre boule de poils au vendeur. " "Il ne fera rien" Comment ça "il ne fera rien" ? " se disait-il.

-Hein ? Vous parlez d'moi là ? Pourquoi vous parlez d'moi ? J'ai encore rien fais et vous parlez déjà d'moi. J'aimerais bien savoir pourquoi vous parlez d'moi, moi, après tout c'te discussion tourne un peu autour d'moi !

Le côté narcissique du raton ressortait rien que dans cette réplique...
Qui n'était d'ailleurs pas vraiment brillante, et qui allait sûrement être ignorée. Le raton lâcha par la suite un soupire, puis regarda Misha qui lui fit un sourire.Lorsque celui-ci lui proposa d'aller faire un tour, le raton bipède s’exécuta puis fit un tour du magasin.
Toute cette technologie à portée de main, et pas un sous en poche. Soudain, un mauvais éclair de génie fit sourire notre raton.
Allait-il voler des téléphones pour les revendre à son profit ? Non, beaucoup trop voyant, de plus il y avait des caméras et puis il s'agissait de faux téléphones en vitrine.
La boule de poils avait une meilleure idée que ça. Dans ce magasin, il y avait des ordinateurs portables en vente et qui eux marchaient bel et bien. Rocket alla donc jeter un coup d’œil au plus performant, il regardait comment il marchait. Il vit alors qu'il n'y avait pas de connexion au réseau, mais le génie qu'il était avait déjà réglé ce problème, en jetant un coup d’œil à chaque programme il en comprenait l'utilité et se rendait compte que c'était une technologie bien antérieure à la sienne.
Le raton pirata alors l'ordinateur du vendeur pour s'amuser un peu, et décida de faire tourner la machine en bourrique, en accordant quelques réductions sur le téléphone que Misha allait acheter, sans faire attention au fait que celui-ci arrivait juste derrière lui.



Océane pour SA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Mai - 10:37


Wow la bestiole !



Le sacré caractère du raton avait tendance à amuser Misha. Et le fait qu’il sache qu’on parle de lui, paru le mettre dans tous ses états.
Misha eut donc le plaisir par la suite de voir que Rocket accepta d’aller faire un tour de la boutique, et régla son compte au vendeur. De fait, il se dirigea vers le raton, constatant qu’il se trouvait sur un ordinateur.
Et qu’il semblait extrêmement concentré dessus.
Comme si…Et bien, comme s’il l’utilisait pour des choses qu’il ne devrait pas faire. Rapidement, Misha se précipita vers lui et constata que sur l’écran semblait apparaître des choses qu'il n'était pas censé voir.
Misha savait que ça n’avait pas trop été une bonne idée de laisser Rocket tout seul, mais à ce point. Constatant que le vendeur approchait, mais plus doucement, il appuya sur le bouton d’extinction de l’ordinateur, pour l’éteindre de force, tout en murmurant au raton :

- Mais qu’est ce que tu as fait ?!

Puis, rapidement, il se tourna vers le vendeur, qui se demandait ce que faisait Rocket. D’autant plus que d’autres personnes avaient les yeux rivés sur le raton, d’un air choqué.  Seulement, avant que le vendeur ne prononce un mot, Misha se dépêcha de détourner son attention :

- Allons acheter ce téléphone et le forfait !

Le vendeur hocha la tête, pris le modèle qu’il fallait, et alla en caisse, manipulant son ordinateur sans se douter de ce que le raton avait pu faire depuis un des ordinateurs en vente.
Soudain Misha réfléchit. Si Rocket avait touché à l’ordinateur, qu’est ce qu’il avait pu en faire ? Et si son futur propriétaire s’en servait, et découvrait ce qu’il s’était passé ?
Alors que le vendeur naïf faisait la facture, Misha demanda à prendre l’ordi que Rocket avait touché. Le commercial, sans bien comprendre pourquoi, accepta tout de même, et rajouta cela sur la note.
Misha se dépêcha de payer, et garda l’ordinateur contre lui et il tendit le téléphone au raton. Pour cela, il se pencha vers lui, comme on se penchait vers un enfant.

- Je te donnerais l’ordinateur, vu que tu as eut l’air de t’être bien amusé dessus. Mais j’aimerais que la prochaine fois, tu évites de tout bidouiller.

Son ton n’était pas trop réprobateur, plus doux qu’autre chose. Misha disait cela pour le bien du raton, pour lui éviter de se faire attraper, et ainsi de devoir finir en prison. Il savait que c’était dans le caractère de Rocket de faire ce genre de chose, mais tout de même.
L’acteur se releva, remercia le vendeur et sortit, laissant échapper un bon soupir de soulagement.

- Bon, tu as ton téléphone maintenant. Il faudra que je te donnes mon numéro, si jamais tu as un problème avec le forfait.

Misha songea à quelque chose, et se tourna vers Rocket

- Tu as un endroit où vivre ?

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 6 Juin - 20:11
WOW, LA BESTIOLE !



La boule de poils était effectivement très concentrée sur l'ordinateur et espérait que Misha n'allait pas l'interrompre brusquement avant qu'il n'arrive à obtenir une réduction plutôt modeste -un peu trop "modeste" d'ailleurs- sur le téléphone qui allait être acheté.
En parlant du loup, le voilà qui arrivait... Et qui éteignit l'ordinateur.
Le raton se retourna, avec de gros yeux puis se tint la tête. Il s'en arrachait presque les poils.

-Mais pourquoi t'as fais çaaaa ?! Je te rendait service, espèce de... (Le raton lâcha un râle afin de ne pas insulter celui qui l'aidait depuis le début) -T'aurais pu prévenir au moins !

Il vit ensuite le vendeur arriver... Puis toutes les personnes qui le regardaient d'un air choqué. La boule de poils retroussa légèrement les babines, mais n'eut à peine le temps d'ouvrir la bouche que notre acteur proposa de passer en caisse. Alors au lieu de parler, le raton les suivit, toujours avec sa démarche nonchalante propre à sa personnalité.
Une fois à la caisse, Rocket attendait -avec sa patience légendaire- en croisant les bras comme à son habitude. Lorsque Misha demanda à acheter l'ordinateur, le raton le regardait en fronçant les sourcils puis lâcha un léger soupire en secouant la tête. Lui qui s'était tué à lui faire une réduction sur le téléphone, voilà que son bienfaiteur alourdissait la note en achetant l'ordinateur que Rocket avait utilisé.
La boule de poils vit l'acteur se pencher vers lui en lui donnant le téléphone. Le raton le prit, puis observa le téléphone en regardant chacune de ses faces. Il regarda ensuite Misha lorsque celui-ci lui adressa la parole. Rocket se demandait s'il se faisait réprimander ou pas du tout. Les humains l'intriguait de plus en plus, notamment Misha. Mais bon, au moins, lui il l'aidait par rapport aux autres. Le raton le regardait ensuite avec un air blasé.

-Si c'que j'ai fais a marché, tu me remercieras de l'avoir bidouillé, cet ordinateur !

Lorsque Misha sortit du magasin, Rocket le suivit puis décida de grimper sur l'épaule de l'acteur. Notre raton bipède commençait déjà à enlever la coque de son téléphone pour voir comment il était constitué, puis regarda Misha.

-C'est ça les téléphones performants chez vous ? Vous êtes vachement en retard par rapport aux autres. Bon après, y'a sûrement d'autres planètes moins évoluées que la votre, mais bon quand même... (Le raton remonta son téléphone) -Il vous faut un numéro pour contacter quelqu'un ? Le téléphone n'est pas directement connecté aux autres ? Comme les radios des vaisseaux et tout le bordel ? C'est bizarre ça tient.

L'acteur lui demanda ensuite s'il avait un endroit où loger. Rocket fronça les sourcils, la réponse était pourtant évidente pour lui.

-Bah non, je viens d'arriver puis tout ce que les autres Terraniens faisaient, c'était me prendre en photo puis partir, comme ça. De vrais égoïstes.

La boule de poils se concentra à nouveau sur son téléphone.




Océane pour SA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Juin - 15:12


Wow, la bestiole !



Misha se fichait que le raton ne soit pas très heureux qu’il l’est interrompu dans ses activités illicites. Il n’avait pas envie que Rocket ou lui aient des problèmes. Ah bon sang, il allait vraiment falloir lui apprendre à se tenir. Mais cela risquait d’être assez difficile, et puis Misha savait combien Rocket était une personne adorant briser les lois.
Il savait que le raton adorait bricoler tout et n’importe quoi. Il n’aurait pas du le laisser tout seul. Bien sûr que Misha était séduit par les capacités fabuleuses de Rocket, pour détourner les sécurités, et connaître si bien les technologies. Il avait adoré la créature dans le film dont il était tiré, en partie pour son impétuosité, et son ingéniosité. Seulement, dans la vraie vie, ce n’était pas trop une bonne chose, de pirater les objets.
Ou bien, il fallait le faire discrètement.

Misha sentit le raton venir sur ses épaules, et s’il ne le montra pas, au fond de lui, il bouillonnait de bonheur. Un peu comme un enfant. Il avait Rocket Raccoon sur son épaule quoi. C’était quelque chose de fabuleux. Bon, sauf si le raton décidait de trifouiller ses cheveux ou autre chose. De fait, il entendit la créature se plaindre de la technologie qui selon lui était plutôt arriérée. Misha se doutait que pour quelqu’un venant d’une Galaxie lointaine ou tout semblait réellement plus évolué, il était logique de voir cela ainsi.
Il demanda pour les numéros, et Misha attendit qu’il réponde d’abord à la question du « tu as un endroit où loger » avant de lui répondre.

L’acteur s’était mis à avancer doucement, pour ne pas que le petit raton soit trop secoué. Il ne savait pas s’il allait tomber ou quoi, et de fait faisait en sorte d’être prudent dans sa démarche. Il avait d’ailleurs conscience que tous les regards s’étaient tournés vers eux, mais de fait, commençait à être habitué.
Oh. Alors les humains étaient égoïstes ? Misha perdit doucement son sourire. Lui qui était président de Random Acts, trouvait cela dommage que les gens soient si bêtes de ne pas s’occuper du raton. Ou bien pensaient-ils qu’il avait de quoi loger ? Ou bien réellement, était-ce juste ça : oh tiens Rocket, photo boum, au revoir, hahahaha.
Il n’y avait alors que Misha qui avait un peu réfléchi ? Quel dommage.

- Je vois. Hum… Bon déjà, oui, pour téléphoner, il faut un numéro, le mien est…

Il donna son numéro, attendit que le raton en fasse quelque chose – le mémoriser, le noter, quelque chose du genre – en espérant qu’il le ferait. De toute façon, si Rocket avait un problème avec son forfait, il avait plutôt intérêt à garder contact avec Misha.
Tout en faisant cela, des idées germaient en lui.

- Bien. Tu n’as donc pas de logement, et pas de sources de revenu. Et je doute malheureusement que les entreprises embauchent les ratons laveurs.

C’est vrai que cela serait vraiment bizarre, si c’était possible.
L’acteur eut alors une idée. Il la proposa à Rocket. Pourquoi ne pas monter une sorte de service informatique, ou le raton pourrait alors craquer tout ce qu’il voudrait, mais justement dans le but d’en améliorer la défense ? Cela lui permettrait de mettre à profit ses capacités de sacré pirateur, mais pour le bien du monde.

- En plus, cela te permettrait d’obtenir de l’argent. En attendant, je peux te trouver un hôtel pour loger, qu’est ce que tu en dis ?

Bien sûr, si Rocket ne voulait pas, ou avait une meilleure idée – a part celle de craquer la sécurité des banques et d’obtenir de l’argent de cette façon -, Misha était preneur. Il essayait juste de l’aider.

- Et je suis désolé, que tu aies constaté que les humains pouvaient être assez égoïstes. Je te promets que l’on n’est pas tous comme ça. C’est juste que les gens sont tellement surpris de voir des personnages débarquer, que leurs réactions peuvent être….Excentriques.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 10 Juin - 23:58
WOW, LA BESTIOLE !



Misha avait raison. Laisser le raton seul dans ce magasin remplit de technologies, avait été une très mauvaise idée, mais peut être avait-il eu le droit à cette fameuse réduction ? Rocket se posait la question d'ailleurs.
Un sourire narquois s'afficha sur son visage, puis jeta un coup d’œil à notre acteur.

_Au fait. Tu l'as eu cette réduction ou bien ? Nah, parce-que si ça a marché avec ta superbe intervention, c'est que mon génie à encore frappé.

Une fois sur l'épaule de Misha, le raton remarqua que celui-ci avait changé de démarche, qu'il était plus prudent. La boule de poils fronça alors les sourcils. C'est vrai, pourquoi ne gardait-il pas sa démarche habituelle ? Rocket savait se tenir, Groot avait une démarche peut-être lente dû à sa grande taille et son poids, mais elle était plutôt mouvementée comparée à celle de notre Humain. En tournant la tête, le raton vit encore une fois que la foule les observait, comme s'ils n'étaient "pas normaux". Cela commençait à sérieusement agacer Rocket.
Déjà qu'ils étaient égoïstes, il fallait en plus qu'ils les regardent comme s'ils n'étaient que des bêtes de foire. "Ils m'donnent envie de détruire leur Lune à force de m'regarder comme ça !" pensait-il.

Les pensées de Misha étaient encore une fois correctes.
Les fans des Gardiens de la Galaxie, ou du moins ceux qui avaient vu le film, se contentaient seulement de prendre des photos de Rocket puis de partir. Certains pensaient qu'il avait déjà un logement, sûrement à cause de ses talents de hackeur et qu'il avait certainement assez d'argent pour se loger et se nourrir.
Si notre acteur n'avait pas rencontré Rocket, qui sait quelles conneries il aurait fait en ville, comme... Hacker une banque ou bien... Se trouver quelques armes, voler un truc par-ci, par-là. Puis après le hack de la banque, pourquoi ne pas carrément en braquer une autre, plus de destruction, c'est le paradis pour notre boule de poils !
Bref, ça aurait été une catastrophe.
Rocket ÉTAIT une catastrophe.

Lorsque Misha lui expliqua pour les numéros de téléphones, il lui donna ensuite le sien. Le raton essayait de le noter sur le téléphone, mais voilà qu'il était bloquer avec un code. C'était un code à 4 chiffres. Apparemment, ça s'appelait "un code PIN". La boule de poils ne savait même pas quel code rentrer, ni à quoi servait ce "Code PIN".

-Attends, attends, attends ! Le raton lui montra l'écran de son téléphone -J'ai même pas de code qu'il m'en d'mande d'jà un ! Y'a pas un code générique, où un truc du genre ?

Après cette histoire de "Code PIN", Misha proposa à Rocket une idée très intéressante.
Se faire payer pour faire des choses illégales ? Comme si notre boule de nerfs poilue allait refuser une telle proposition ! La manière de pensée de Misha ainsi que sa personnalité plaisait de plus en plus au raton, sauf quand celui-ci commençait à lui faire la leçon en gardant son sourire béa aux lèvres, ça, ça avait plutôt tendance à irriter Rocket. Pour lui, quand on donne une leçon il faut être crédible, sinon et beh... On ne l'est pas.

Mais en plus de cette fabuleuse proposition, Misha voulait lui payer une chambre d'hôtel en attendant.
Mais que de surprises !
Le côté radin de Rocket sautait de joie ! "Youpi ! Je n'ai rien à payer !" La joie envahissait notre animal bipède. Après tout, il vivait presque gratuitement pour le moment. Il sentait qu'une grande amitié allait se créer entre lui et l'argent de Mi... Euh non ! Il sentait qu'une grande amitié allait se créer entre lui et Misha.

-Pourquoi tu t'excuses ? T'es pas à leur place, à ces égoïstes. Tout leur passe au dessus de la tête, comme les métaphores. Même leur intelligence passe au dessus de leurs têtes à ces crétins. Pire que Drax ceux-là.




Océane pour SA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 12 Juin - 11:43


Wow la bestiole !



Oui d’accord. Misha l’avait eut la réduction. Seulement il ne souhaitait pas en parler, se sentant mal vis-à-vis du marchand. Il l’avait eut, et bien qu’elle était avantageuse, elle avait bien sûr été rattrapé par le prix de l’ordinateur. Mais de toute façon, Misha ne se préoccupait pas de l’argent. D’ailleurs, le fait d’en avoir autant le dérangeait presque un peu.
Seulement, il ne désira pas dire au raton qu’il l’avait eut. Il préférait lui laisser le doute. Ce n’était pas par méchanceté, juste qu’il voulait éviter qu’ensuite Rocket se sente tout fier de lui, et pense qu’il pourrait recommencer.
Ce n’était pas une bonne chose que de changer les prix à tout va.

Alors que Misha lui donnait son numéro, il se rendit compte qu’il avait oublié le code Pin. Oh, c’est vrai, un portable n’était pas si sympathique, il fallait de la sécurité. Il lui donna donc le code basique : 0000. Celui que tout le monde possédait au début, et que souvent les gens oubliaient de changer. De fait, il attendit que cela se fasse et que le téléphone s’allume, face ses délires de nouveaux téléphones voulant être connecté à pleins de trucs – rappelant l’adresse mail de Misha, le délire du « me.chocolatins » quand le téléphone le demanda – et enfin redonna son numéro au raton.

La remarque sur les humains fit sourire Misha. C’était un sourire à la fois triste et amusé. Il est vrai que l’humanité n’en avait souvent rien à faire du reste du monde, celui-ci passant « au dessus de leur tête ».
Il se rappelait de Drax. Celui-ci lui rappelait sous certains aspects Castiel, dans cette façon brute de comprendre les choses, de les prendre au premier degré sans y voir un autre sens.

- Ils ne sont pas tous comme ça heureusement. Je suis sûr que la plupart de mes amis aurait agi comme moi, en t’aidant.

Misha était en tout cas persuadé que Jensen ou Jared auraient agi de cette façon. Et peut-être bien que Mark aussi. Même William Shatner aurait sûrement aidé le raton.
En tout cas, il avança et s’arrêta pour regarder s’il y avait un hôtel non loin de là. Il en vit un, qui semblait plutôt correct sans non plus paraître luxueux à mort, et s’y dirigea.

- En ce qui concerne ton futur travail, j’appellerais un ami pour qu’il t’aide à te faire connaître. Bien que je suis sûr que dès que la nouvelle va tomber comme quoi Rocket Raccoon propose ses services aux gens, tu vas avoir énormément de succès.

La proposition de Misha concernait la sécurité des ordinateurs et des sites internet. Et qui de mieux que des gros geeks fans de Comics pour se sentir attiré par Rocket ? D’ailleurs, au vu des capacités technologiques du raton, l’acteur ne serait même pas surpris s’il était appelé par la NASA.
De fait, il parvint rapidement à l’hôtel.

- Bon, que dis-tu de vivre ici pour le moment ? Il me semble tout à fait correct ce lieu.

Sans attendre de réponse de la part de l’animal, Misha entra, et ignora totalement les regards braqué sur lui et la créature sur son épaule, et il se pencha doucement vers l’hôtelière qui se tenait devant lui, les yeux écarquillés.

- Bonjour, serait-il possible d’obtenir une chambre, s’il vous plaît ? Et ce, pour quelques jours. C’est pour mon ami, ici présent.

Mon ami. Il l’avait appelé mon ami. De fait, Misha le considérait alors comme un ami. Et bien.
En tout cas, il désigna Rocket, et la femme mit un peu de temps avant de tilter sur ce qu’elle devait faire. Elle sut néanmoins se reprendre, mais était hésitante. Pouvait-on réserver une chambre pour les animaux ?

- ….A t-il…euh…Des besoins spéciaux…. ? Après tout il est…

Misha haussa les épaules, et regarda Rocket :

- Tu vas aux toilettes comme les humains et tu manges comme eux non ? Donc ça devrait être bon.

Il regarda la femme hocher la tête avec précipitation et commencer à sortir des papiers à remplir pour obtenir la chambre. Misha décida de les remplir, pour éviter à Rocket de faire des bêtises, mais cette fois, il fit bien attention que si Rocket allait quelque part, qu’il puisse le suivre du regard.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 28 Juin - 1:16
WOW, LA BESTIOLE !



L'argent était, et sera toujours, une des plus grandes préoccupations de Rocket. Il n'en avait pratiquement rien à faire du marchand et remarqua d'ailleurs que cela irritait un peu notre homme aux yeux bleus.
Même si le silence de Misha en disait long sur cette fameuse réduction, la boule de poils voulait l'entendre de sa bouche. Sa fierté prenait effectivement le dessus, mais malgré cette évidence, le doute envahissait Rocket. "Bon sang, répondre "Oui" ce n'est pas compliqué quand même ! Si ?"
Il la voulait vraiment, cette affirmation.

Le code PIN. Les humains ne s'étaient pas foulés pour le créer, taper quatre fois le même chiffre c'est pas vraiment compliqué se disait le raton, surtout pour un système de sécurité. Et pourtant, quand on ne le connait pas ce code, même les génies comme Rocket sont piégés. Enfin, surtout quand ils viennent du fin fond de la galaxie.
Après que Misha ait finit de faire les manipulations avec le téléphone -notamment noter cette fameuse adresse e-mail-, la boule de poils bipède récupéra sa propriété puis nota le numéro de notre acteur.

Jensen et Jared ?
Le raton se demandait qui ils étaient, pour lui ils devaient être complètement barges pour être amis avec Misha. Déjà que celui-ci l'intriguait, alors ses amis l'intriguaient encore plus. Surtout que notre acteur avait précisé que eux aussi, l'auraient sûrement aidé. Seuls les fous étaient raisonnables en ce bas monde ? Quand on y réfléchit bien, les amis de Rocket étaient de gros dégénérés eux. Entre Groot, qui buvait sans arrêt l'eau des fontaines, Gamora et son instinct de tueuse quasi-présent malgré son bon cœur, Drax qui prenait n'importe quelle remarque au premier degré et réglait ses problèmes avec ses poings uniquement, et Quil... Qui dansait pour distraire ses ennemis.
Rocket finissait par hausser les épaules, après tout, toutes les bonnes personnes qu'il avait rencontré dans sa petite vie n'étaient que des dégénérés sympathiques qui voulaient bien tendre leur main à des personnes qui en avaient besoin, même si sa rencontre avec ses camarades n'était en réalité pas aussi poétique.

-Mon gars, j'sais pas qui sont tes amis mais s'ils sont potes avec toi c'est qu'à mon avis qu'ils sont légèrement fous dans leur caboche. Et pas logiques par moments... Euh, un peu comme toi en fait.

L'hôtel n'était pas loin. Le raton aurait pensé à un hôtel de luxe, mais bon, du moment qu'il était correct ça lui allait.
En marchant vers celui-ci, Misha parlait à Rocket de son futur travail, en lui disant qu'il allait contacter un ami. La boule de poils bipède était loin de savoir que cet homme pouvait avoir autant de connaissances. Surtout dans le milieu de l'informatique. L'acteur lui avait aussi dit qu'il serait sûrement célèbre dans ce milieu là, ce qui plaisait énormément au raton.
Plus d'argent, pour le Roi des ratons ingénieux.
Une fois entrés dans l'hôtel, le raton regardait un peu partout.

-Du moment que cet hôtel est correct, moi ça m'gène pas. Mais faut pas que la chambre soit pourrie, sinon c'pas cool.

Rocket avait remarqué que Misha avait littéralement ignoré sa réponse. Il haussa les épaules puis regarda les clients de ce fabuleux hôtel, qui eux aussi le regardaient, ce qui fit râler notre boule de poils. Il ne s'était toujours pas habitué à ces regards qui le défiguraient.
De fait, il regarda ensuite l'hôtelière, qui avait l'air complètement hallucinée puis écouta Misha. L'humain l'avait qualifié comme étant son ami. Rocket ne savait pas trop quoi en penser, si Groot avait était là il lui aurait sûrement dit "Je s'appelle Groot" avec un sourire. Bien sûr, seul le raton aurait comprit ce que ce géant fait de bois aurait dit. Mais ça, il allait le garder pour lui afin de ne pas éveiller le côté surexcité de Misha.
Et aussi parce qu'il ne lui avait pas dit s'il avait eu cette réduction enfin de compte.
Lorsque l'hôtelière demanda s'il avait des besoins particuliers, le raton fronça les sourcils. Pour lui c'était évident, il était un être vivant donc oui, il avait des besoins naturels particuliers à chaque êtres vivants existants sur cette planète.

-Mais oui j'vais aux toilettes et j'mange comme tout l'monde, sinon j'serais mort depuis bien longtemps !

Après cette petite intervention, Rocket décida de descendre de l'épaule de notre acteur puis alla se promener dans le hall. Comme Misha le surveillait, le raton se tenait à carreau et ne fit que regarder la tête des clients, ou bien il observait attentivement l'hôtel et se disait que le décorateur devait avoir d'horribles goûts stylistiques pour poser un papier comme cela sur le mur.
Des activités bien banales pour une créature peu commune.




Océane pour SA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 2 Juil - 10:47


Wow, la bestiole !



La remarque du raton était plutôt pertinente au fond. Misha avait des amis assez bizarres à bien y réfléchir. Entre Jensen qui paraissait sérieux quand il sortait des bêtises, et qui était capable de faire du houla-hoop sur scène, Jared qui lui faisait des blagues par milliers, Richard et Rob qui donnaient un duo détonnant, Osric qui faisait du cosplay, et ce, même de princesses Disney… Et même si on sortait du casting de Supernatural : William Shatner était étrange aussi, parfois. Oui, vraiment, on pouvait clairement dire que l’acteur aux yeux bleus possédait des amis plutôt cocasses, mais qui de fait, étaient de bonnes personnes.
Misha aurait pu se vexer de la phrase de Rocket, qui insinuait que de fait l’homme était fou, mais il savait que c’était dans le tempérament du raton d’être, eh bien…Aussi franc du collier ?

Bien sûr que Misha n’allait pas lui payer une chambre toute moisie. L’acteur n’était pas comme ça. Bien que Rocket pouvait être enquiquinant et particulièrement sans gêne, il restait une personne que l’acteur ne pouvait s’empêcher d’apprécier, et ce, même avant qu’ils se rencontrent.

Il était vrai que parfois, l’Homme avait tendance à poser des questions bien étranges, quand il ne savait pas, qu’il découvrait quelque chose de différent. Par exemple, certaines personnes demandaient si, en Martinique ou en Guadeloupe, il y avait des chiens et des chats : étrange question quand on sait que les deux îles ne différaient pas tant du reste du monde. De fait, que la femme ait du mal avec le fait que Rocket mange et fasse ses besoins…Et bien, c’était étrange, et à la fois logique, après tout, les ratons faisaient pipi par terre et mangeaient de tout mais surtout ce qu’ils trouvaient. Donc, allaient-ils sur le trône et mangeaient-ils dans une assiette ? Bonne question.
Seulement, c’était le cas pour le raton si particulier, et de fait, quand Rocket descendit de son épaule, Misha garda un œil sur lui, tenant toujours l’ordinateur, et s’occupant de l’inscription. Il dû poser l’ordinateur pour payer la chambre, et assura à la femme que tout irait bien avec le raton, prétextant tout de même qu’au moindre problème, elle n’aurait qu’à l’appeler. L’acteur espérait juste que si le raton ferait des bêtises, il n’en ferait pas des grosses, passables de prison ferme, puisqu’à ce moment là, Misha ne pourrait guère l’aider, à part en lui procurant des avocats.

Au bout d’un moment, et plutôt rapidement, la femme confia une clé à Misha, qui l’en remercia, et qui se dirigea vers le raton :

- J’ai la clé de ta chambre, suis moi.

La clé était magnétique, et quand ils arrivèrent à l’étage indiqué par la dame qui lui avait donné la chambre, il se dirigea vers la bonne porte, et l’ouvrit en passant la carte dessus. La porte s’ouvrit bien évidemment, laissant place à une cuisine, petite mais modeste, possédant un canapé et une table basse en plus de tout le matériel de cuisine, ainsi qu’une table pour manger, et une télé. La télé faisait face à deux portes, contenant certainement la salle d’eau et la chambre. Il y avait un peu d’espace, mais guère plus que nécessaire. En somme, tout était propre et bien entretenu, c’était déjà un bon point.
Misha ouvrit les portes, découvrant les deux autres pièces, tout aussi convenable, puis il se tourna vers le raton :

- Cela te va ? Il faudra aussi songer à aller faire les courses pour la nourriture… Je pense que tu vas rapidement gagner de l’argent, donc je veux bien t’offrir les premières courses, mais après, ce sera à toi de te débrouiller.

Tout aussi gentil que Misha était, il ne voulait pas faire de Rocket, un gouffre à porte monnaie dépendant de lui.
Après avoir annoncé ça, Misha eut un sourire, et se jeta presque sur le lit pour l’essayer. Oh, pas mal. En plus c’était un lit King, donc il y avait raisonnablement de la place pour un petit raton :

- Le lit est vraiment sympathique. Tu y dormiras bien !

Amusé, Misha s’enleva du lit.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 3 Juil - 0:21
WOW, LA BESTIOLE !



Effectivement, c'était bien étrange le fait que la femme pose ce genre de question. Certains chats faisaient leurs besoins dans les toilettes et tiraient la chasse d'eau... Bon, la différence était que les chats en question étaient apprivoisés, alors que les ratons eux étaient sauvages en général. Mais comme la boule de poils l'avait précisé, oui, il allait sur le trône et mangeait dans une assiette avec des couverts.
Pendant que Misha payait la chambre, le raton voyait bien que celui-ci le surveillait en même temps. Et comme notre petit Rocket était un grand farceur, il montrait du doigt le papier peint à notre acteur aux yeux bleus et ricanait, il la trouvait vraiment affreuse cette décoration. Vu le comportement du raton rien qu'à ce moment là, Misha devait se préparer à recevoir quelques coups de fils de la part de l'hôtelière.

Une fois que l'acteur reçu la clef de la chambre, Rocket le suivi jusqu'à la porte de la chambre. Sur le chemin, il regardait Misha avec un sourire moqueur.

-Dis, franchement... tu trouve pas que l'mec qui a fait la déco a de très mauvais goûts ? C'est moche ! Et dire qu'le pauv' bougre a été payé pour faire ça.

Notre duo arriva ensuite devant la chambre que Misha ouvrit avec la carte magnétique. Dés que la porte s'ouvrit, le raton s'empressa d'entrer afin de vérifier si l'intérieur satisfaisait ses attentes. Bien sûr, il aurait sûrement préféré quelque chose de plus "futuriste", mais au moins il y était bien. C'est surtout la télé qui l'intriguait, il avait l'habitude des écrans holographiques et tactiles, alors le socle qui la tenait debout ainsi que le capot qui enfermait tous ses composants lui paraissaient légèrement encombrant. La salle d'eau était un peu différente de celle qu'il utilisait d'habitude mais la fonction était la même alors cela ne le dérangeait pas tellement.
Il suivit ensuite l'acteur dans la chambre.

-Ça va, c'est convenable comme endroit. C'est déjà plus propre que le Milan de Quill.

Le Milan. Ce magnifique vaisseau spatiale bleu et orange. Enfin, magnifique de l'extérieur, car avec un lumière noire, l'intérieur ressemblait à un Pollock... Enfin, d'après Peter.
Après coup, l'homme aux yeux bleus disait qu'il fallait "faire les courses". Faire les courses ? Pour notre raton, "faire les courses" n'avait pas vraiment la même définition que celle donné par les Humains. Il regardait donc Misha bizarrement en croisant les bras, malgré le fait que celui-ci avait précisé que c'était pour la nourriture.

-"Faire les courses" ? Genre... Des courses de véhicules pour gagner à bouffer ? Mais c'est complètement débile. Surtout s'il faut payer pour les faire ces courses, c'est insensé.

Ensuite, l'humain se jeta presque sur le lit. Il avait l'air confortable, et il était très grand par rapport à la taille de Rocket. Ce qui ne devrait pas vraiment le gêner, vu que notre rongeur était quelque peu exigeant côté confort.
De fait, la boule de poils grimpa sur le lit pour s'assurer que le lit soit réellement confortable.

-Je vois ça, et tant mieux. Sinon j'serais retourner voir c'te bonne femme pour changer de chambre. D'ailleurs j'devrais lui dire de changer la déco de c't'hôtel. C'est vraiment moche.

Rocket leva les yeux vers l'acteur, qui avait encore une fois un air amusé.
Il fronça à nouveau ses sourcils.

-En fait, toi tu t'amuses tout l'temps. Même te jeter sur un lit ça t'fais marrer. Même quand tu m'engueules, bah en fait tu gueules pas et tu souris. T'es vraiment bizarre comme type. Pas plus que Drax, mais t'es quand même bizarre, mais à un autre niveau parce-que lui il est VRAIMENT bizarre.

[ P.S: Y'a vraiment des gens qui pensent qu'aux Antilles il n'y a ni chiens, ni chats ? xD Non, parce-qu'en tant qu'Antillaise, ça me choque, même si j'avoue que j'ai eu le droit à pire comme question comme "Est-ce qu'il fait chaud en Martinique parce-qu'il y a beaucoup de noirs ?". Ca m'avait bien fait rire ça.]





Océane pour SA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 6 Juil - 18:20


Wow, la bestiole !



[En BTS j’avais des amis qui venaient de Martinique et de Guadeloupe dans ma classe. Ma coloc/amie leur a vraiment demandé si y avait des chiens et des chats là bas. On a bien rigolé. Y a une autre fille de ma classe qui croyait que mes deux amis allaient à l’école en bateau ou une connerie du genre xD Bref, c’était très très fun.
Je sais, c’est la maintenance, mais bon. Et dire que tu vas devoir attendre avant de lire cette réponse. Que tu dois trépigner d’impatience. *sourire sadique* (ou pas en fait xD)]

La remarque que Rocket fit sur la décoration intérieure, ne surprit guère Misha. Lui-même ne la trouvait pas très jolie, tout juste passable, mais il n’aimait pas se moquer, trop gentil pour cela. Bien sûr, il arrivait qu’il balance des piques à Jensen ou Jared, mais cela s’arrêtait là, et cela restait gentil. Ici, le raton était mesquin, et l’acteur ne lui en voulu pas, sachant pertinemment que c’était dans son caractère, et qu’il ne pourrait rien y changer.

- Parfois, les critères de beauté des uns n’est pas le même pour les autres.

Surtout pour un raton venant d’une autre galaxie. Misha n’avait pas dit ce qu’il en pensait, et si ses paroles pouvaient passer pour quelqu’un d’un peu trop logique, cela prouvait que dans toute sa bizarrerie, il restait quelqu’un de terre à terre quand même.

- C’est vrai que tout de même, j’aurais préféré un papier peint rose, ça aurait été super sympa.

Je pense que nous pouvons retirer ce qu’il vient d’être dit. Il avait dit ça en plaisantant, bien sûr, mais on pouvait se poser la question si c’était réellement une plaisanterie ou pas. Le pire, c’est qu’au fond de lui, Misha songeait vraiment au fait que ça aurait été réellement mieux en rose. Soit.

Arrivé dans la chambre, Rocket jugea la chambre convenable. Et c’était exactement ce que c’était. Une chambre potable, pas trop ni pas assez, propre et sympathique qui contenait suffisamment de choses pour vivre décemment pendant un temps. Ce temps qui serait bien sûr consacré – Misha l’espérait – à la recherche d’emploi et de moyen d’obtenir de l’argent pour le raton.
La phrase du raton quant à l’expression des courses, fit sourire l’acteur, qui eut l’impression d’entendre un instant Castiel, l’ange qui prenait tout au premier degré parce que le second c’était dur pour lui.
Alors dans l’autre galaxie, l’expression « faire les courses » n’existait pas dans ce sens là ? L’acteur aurait dû y penser, mais Rocket parlait avec tant de modernité – et de vulgarité – que cela ne lui avait même pas effleuré l’esprit.

- Ah, désolé, j’aurais dû exprimer ça différemment. Je parlais d’aller acheter des trucs, comme de la nourriture, ou des produits normaux qu’on a dans un logement.

Comme, une brosse à dent, une casserole, une fourchette, une trompette, une poubelle – ah non il y en a une -, des sacs poubelles, des éponges, une boule à neige.
Rocket jugea donc que le lit était confortable à son tour, et annonça que sinon il aurait fait une bêtise. Hum. Qu’il allait faire, une bêtise en fait. En tout cas, si on sentait le sous-texte de ses propos.

- Si la déco est comme ça, c’est qu’ils ont passé leur budget ailleurs. Estime-toi heureux. La déco aurait pu être à ton goût, et la chambre hyper sale et laide.

Cela arrivait, parfois.

- Avec des toilettes communes.

Chose horrible des hotels de bas étage.

- Et pas de cuisine.

Chose terrible, quand il faut vivre sans avoir à payer un restau tous les jours ou se taper des sandwichs nuit et jour.

- A la place, tu as une chambre convenable et une déco moche.

C’était toujours cela de gagné.
Misha avait dit cela, un sourire amusé aux lèvres, et c’est là que Rocket fit la remarque sur le fait que l’acteur était toujours amusé. En somme, on ne pouvait pas dire que se jeter sur un lit n’était pas drôle, mais il aurait pu se retenir, rester debout. Sauf que l’homme aux yeux bleus, aimait la vie autant qu’il aime rire et sourire, donc de fait, il aimait profiter de faire n’importe quoi – dans la limite du respect de l’autre -.
Encore une fois, la remarque de Rocket fit sourire Misha. Oh, alors il n’était pas si bizarre ? Drax lui avait rappelé Castiel. Un instant, le pétillant brun se demanda ce que Rocket penserait en rencontrant l’Ange du Seigneur qui était assez bizarre, avouons le.

- Merci Rocket, cela me va droit au cœur.

Dire qu’il est bizarre, ne le vexait pas, au contraire. N’était-ce pas lui qui avait dit une merveilleuse phrase sur la normalité ?

- Et puis, peut-être que je suis toujours amusé, mais tu avoueras que c’est toujours mieux que d’avoir une sale tête et d’être triste. Je pense que le sourire des uns, donne le sourire aux autres.

Principe Pinkie Pie-en, même si Misha n’a sûrement jamais regardé My Little Pony et ne savait sûrement pas qui était la poneytte qui riait au lieu d’avoir peur.
Il se tourna vers le raton.
Rocket disait que Misha ou Drax était bizarre, mais lui alors ? C’était un raton laveur humanoïde vulgaire et hackeur, qui cassait la baraque et adorait plaisanter en faisant des mesquineries dans son coin pour s’amuser.
Ce n’était pas franchement normal.

- Et toi aussi, tu es un peu étrange. En tout cas, sur Terre, à notre époque, tu ne passes vraiment pas inaperçu. On est tous un peu bizarre à notre façon, c’est juste les gens qui veulent que les choses aient une normalité.

Et c’était bien idiot. Misha se rendant compte que ce qu’il venait de dire était peut-être trop poussé au niveau de la réflexion se reprit, en se redressant dans le lit, faisant bien attention à ne pas le salir.

- En tout cas, tu vas pouvoir en faire des galipettes dans ce lit. D’ailleurs, si tu me promets que tu ne fais rien  à cette pauvre décoration qui n’a rien demandé, je te laisse cet hôtel tout le temps qu’il te faudra pour te trouver mieux, d’accord ?

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Juil - 19:53
WOW, LA BESTIOLE !


[C'est pas gentil ça de répondre pendant la maintenance xD Espèce de Misha *boude*]


Misha avait raison. Les critères de beauté ne sont pas tous les mêmes pour tout le monde. Sinon, l'originalité n'existerait pas. Mais ça, Rocket s'en fichait puisqu'il la trouvait vraiment laide cette décoration, borné qu'il était. Il s'en fichait, jusqu'à ce que l'acteur annonça qu'il aurait préféré un papier peint rose. Rocket fronça les sourcils puis regarda notre fou aux yeux bleus, avec un grand air interrogateur.

-Du rose ? T'es sérieux là ?

Evidemment, le raton avait encore prit ça au premier degré et lâcha un long soupir. Même si malgré tout, l'acteur pensait que ce serait mieux en rose. Enfin, passons.

Misha espérait donc que Rocket profite de ce temps pour chercher du travail. En effet notre raton allait chercher du travail, vu qu'il n'avait pas d'autres possibilités de gagner de l'argent. Seulement, il ne savait pas qui contacter ou plutôt quel genre de personne contacter pour le travail qu'il recherche et que Misha lui avait si gentiment proposé.
Le rongeur regardait attentivement Misha lorsque celui-ci lui expliquait la signification de "faire les courses". Il comprit alors qu'il était parti très loin dans un délire. D'habitude il disait plutôt qu'il fallait "faire le plein de provisions" vu qu'il vivait dans un vaisseau spatial et que le langage est à peu près le même que les marins utilisaient sur leur bateau.

-C'est plutôt bizarre comme expression, "faire les courses". Surtout pour acheter à manger.

Il est vrai que cette expression est quelque peu étrange tout de même.
Bien entendu, Rocket avait prévu de faire une bêtise si le lit n'avait pas été à la hauteur de ses attentes. En même temps, notre raton était très pointilleux sur certains détails, comme quand il s'était plain à Drax lors de leur évasion que les gardes avaient plié le linge de celui-ci mais que lui, son pantalon était rangé en boule. Si ça ce trouve, notre rongeur avait une petite part maniaque dans son caractère.  

Ensuite Misha énuméra un paquet de défauts que certains hôtels possédaient. Du moins, les plus récurrents. La boule de poils se disait finalement qu’effectivement, il valait mieux que la décoration soit moche et la chambre convenable. Bien que notre raton avait sûrement vécu dans des endroits bien peu confortables auparavant, vu qu'il avait "visité" 27 prisons. Enfin, 28 si l'on compte celle où il était avec ses camarades. Là-bas, le dortoir ressemblait plutôt à une pièce où l'on entassait les personnes les unes sur les autres, les douches étaient communes et la nourriture franchement pas terrible.
Alors oui, c'était toujours cela de gagné. Qui aurait pu pensé qu'un mauvais décorateur et un petit budget pouvait nous rendre la vie plus facile ?

Rocket venait de dire à notre acteur qu'il était franchement très bizarre et reçu un remerciement en retour. Le rongeur le trouvait encore plus bizarre après coup, mais bon, s'il prenait cela pour un compliment pourquoi pas, après tout c'était dans son caractère. Un caractère quelque peu bizarre.

-Ouais, c'est vrai. C'est mieux de te voir sourire en permanence que d'voir la tronche du gars à qui j'avais volé son téléphone.

Un raton laveur génétiquement modifié.
Pour la boule de poils, il n'y avait rien de vraiment étrange, vu l'endroit où il vivait et les amis qu'il avait. Il côtoyait un arbre géant qui disait "Je s'appelle Groot.". C'est vrai que pour les Humains, ce n'était franchement pas normal. Ce qui l'était encore moins était le fait qu'il se représentait comme étant un petit monstre qui avait été démonté puis remonté des centaines de fois, et que même s'il se considérait ainsi, il ne supportait pas se faire appeler "la mascotte", "le hamster" ou bien "le rongeur". Ce qui était en soit aussi plutôt illogique vu qu'il faisait ce qu'il n'aime pas qu'on lui fasse aux autres, c'est-à-dire, se moquer.

-Alors c'est plutôt eux qui sont bizarres. Parce que, prendre des photos, ça ils savent faire mais aider les gens, alors ça personne ne sait faire !

Ne pas faire de bêtises ? C'était quelque chose de plutôt compliqué pour notre boule de poils. C'était sa façon à lui de s'amuser avec les moqueries. Pour lui, ça aurait été drôle de mettre le feu à la décoration, mais il est vrai qu'il ne l'aurait pas fait puisque l'hôtel aurait aussi prit feu. Mais ça aurait été drôle de le faire. Et puis, il remplacera ces occupations par le bricolage.
Le raton lâcha alors un court soupir.

-D'accord, j'la laisse tranquille cette déco. J'lui foutrais pas le feu. Mais tu trouves mieux alors.



Océane pour SA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 14 Juil - 1:15


Wow, la bestiole !



Bien sûr qu’il était sérieux en ce qui concernait le rose. Misha était toujours très sér…Ou pas. Finalement, il était un peu difficile de savoir si ce à quoi il pensait, était réellement le fond de sa pensée ou s’il blaguait.
Parfois, c’était un peu les deux, parfois il était très sérieux même quand ça paraissait illogique. Peut-être que c’était cette façon d’être qui plaisait autant.
Misha sourit donc à la remarque de Rocket qui concernait le rose, mais ne répondit pas. Nous ne saurons donc jamais la vérité. S’il était sérieux, ou non.

L’acteur de Castiel n’avait jamais réfléchi au fait que l’expression faire les courses pouvait être étrange. Peut-être parce qu’au fond, à force, les expressions devenaient anodines et qu’on n’avait plus réellement l’impression qu’elles étaient si étranges que cela ?
Il haussa donc les épaules quand Rocket lui dit que c’était bizarre. Peut-être. Alors que disait on sinon ? Faire des achats ? C’est vrai. Aller acheter des choses. Aller acheter de la nourriture. C’était mieux qu’une expression que les gens qui avaient du mal avec certaines choses du second degré avaient du mal à comprendre.

Misha eut un petit sourire. C’était amusant de constater à quel point Rocket pouvait faire des compliments sans s‘en rendre compte, sans penser forcément à le faire. Peut-être pour ça que l’acteur l’appréciait : le raton n’était pas foncièrement mauvais, il avait juste un mauvais humour et agissait un peu comme un sale gamin, voilà tout.
Il regrettait toujours et encore que Rocket n’ait pas encore rencontré d’humains intelligents qui pouvaient aider les personnages. Peut-être que le jour où les gens seraient habitués au phénomène alors ils auront un peu plus d’intelligence.
Misha se demanda s’il ne ferait pas un truc comme ça pour Random Acts ou les Gishwhes.

Quand Rocket demanda mieux, Misha se lécha subtilement les lèvres comme lorsqu’il réfléchissait. Hum. Il ne pouvait pas lui trouver mieux. En tout cas, pas maintenant là tout de suite.

- Je ne peux pas te trouver mieux. Déjà, nous allons…Faire des achats pour te permettre de vivre correctement, ensuite, j’appellerais mon ami. Il t’aidera à trouver un travail comme je te l’ai dit.

Misha se leva, observa un peu plus la chambre. Il n’y avait rien dans les deux tables basses du lit géant. C’était par curiosité qu’il faisait cela.

- Une fois que tu auras ce travail, tu recevras un salaire. Avec ce salaire, tu pourras certainement au bout d’un moment te payer quelque chose de mieux. Ou leur permettre d’engager un décorateur d’intérieur qui sera plus à ton goût.

L’acteur eut un petit sourire :

- Mais je t’assure, en rose ça serait hyper chouette.

Puis, il paru redevenir sérieux, et tourna ses yeux vers le raton :

- Mais rappelle toi : ces personnes font de leur mieux pour offrir un logement décent à des gens peut-être perdus comme toi. Remettre en question leur goût au niveau de la décoration serait très malpoli. Ce serait donc toi qui serais en tort, si tu manifestais d’une façon trop…Violente, ton dégoût pour celui-ci.

Il reprit son sourire, doucement :

- Donc, tu attendras d’avoir de l’argent pour t’offrir un meilleur logement, voilà tout.

Misha alla se saisir de la carte magnétique qu’il avait posé sur la table du salon cuisine, puis il fit signe au raton de le suivre. Il avait laissé l’ordinateur sur cette même table.  Il espérait qu’il y aurait une supérette pas loin de là.

- Allez viens, on va aller t’acheter des éponges.

Comme si c’était le plus important dans le logement. Mais c’était une phrase typiquement Mishaesque, sûrement.
Il prit en tout cas le chemin de la sortie, sortant déjà son téléphone avec GPS pour trouver un magasin ou aller tout acheter.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 29 Juil - 18:25
WOW, LA BESTIOLE !



Misha avait l'air vraiment sérieux en ce qui concernait le rose, ce qui perturbait un petit peu notre ami poilu. Qui voudrait d'une chambre totalement peinte en rose, à part les petites filles qui aiment un peu trop les princesses et le rose et qui, quand elles seront plus grandes, auront une sainte horreur de cette couleur ? Même si cette couleur avait une vertu apaisante, cela aurait l'effet inverse sur Rocket.
Ou qui sait, peut être que cela l'aurait rendu aimable ?
Si Rocket devenait par tout hasard une personne aimable, cela serait encore plus bizarre que les expressions comme "faire les courses" ou bien plus bizarre que le caractère de Misha. Cela ferait sûrement une bonne blague.

Le raton remarqua ensuite que l'acteur réfléchissait à sa "proposition" pour trouver un meilleur endroit. Bien sûr, Misha lui répondit qu'il ne pouvait pas lui offrir mieux, d'autant plus que celui-ci venait à peine de payer la chambre pour la boule de poils. Ce qui aussi, empêchera à Rocket de se faire la fausse idée que ce gentil homme qu'est Misha Collins pourra lui servir de banque personnelle.
Et étant donné que l'acteur allait appeler son ami pour trouver du travail à Rocket, celui-ci n'avait désormais plus à s'inquiéter du fait qu'il ne savait absolument pas qui ou quel groupe de personnes contacter pour trouver un travail légal. Notre raton commençait réellement a regretter le temps où il pouvait détruire des choses. Ou bien les voler.
Il devait désormais devenir une personne honnête.
C'était déjà difficile dans la galaxie mais alors sur une planète remplie de créatures aussi ingrates les unes que les autres, cela allait mettre les nerfs de cette boule de poils à vifs. Enfin, même si ses nerfs étaient toujours à vifs, là, ils le seront juste encore plus que d'habitude.

L'acteur expliqua ensuite au rongeur qu'avec ce travail il allait recevoir un salaire, comme avec n'importe quel travail. Rocket se voyait déjà s'acheter quelque chose de mieux, de plus agencé que cette chambre d'hôtel à la décoration affreuse. Mais on y pouvait rien puisque de toute façon, ce raton était le rongeur le plus exigeant existant sur cette planète. Mais il est vrai qu'au lieu de bouger inutilement, il pourrait juste engager un meilleur décorateur d'intérieur... Ou tout simplement acheter quelque chose qui pourrait lui être réellement utile. Comme une arme. Notamment quelque chose qui explose.

Ensuite, l'acteur reparti sur son idée de rose pour la décoration murale de l'hôtel.
Rocket regarda bizarrement Misha lorsque celui-ci énonça son idée par rapport à cette couleur, comme quoi elle donnerait un look plutôt chouette à cet hôtel. Était-il vraiment sérieux ou bien c'était juste une blague ? Ce sourire était qu'il affichait sur son visage était trompeur.
A la suite de cela, l'humain lui disait que ce serait plutôt malpoli de dire de façon franche aux propriétaires de cet immeuble que la décoration murale était laide, d'autant plus que ces personnes hébergeaient Rocket et qu'ils pouvaient l'expulser de sa chambre à tout moment.
Le raton fronça les sourcils.

-En quoi c'est malpoli d'exprimer son avis ? Et puis, au moins, ils feront un peu plus gaffe la prochaine fois qu'ils engageront un "professionnel" dans la décoration. Puis, c'pas ma faute si j'suis réaliste.

Notre ami poilu se leva et suivit l'acteur lorsque celui-ci lui fit signe de le suivre.

-C'pas d'éponges dont j'ai besoin d'urgence moi.

Rocket suivit donc Misha jusqu'à la sortie de la chambre, et se laissa guider par l'humain jusqu'au magasin le plus proche.




Océane pour SA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 3 Aoû - 10:41


Wow, la bestiole !



Avec Rocket, Misha pouvait remettre beaucoup de choses en question. C’était comme parler avec un enfant, puisque ceux-ci voyaient les choses différemment de ce que les adultes voyaient d’habitude.
Parce que le raton bien évidemment, semblait percevoir le monde d’une autre façon, parfois injuste ou parfois juste. Il est vrai qu’exprimer son avis n’avait rien de mal, mais malheureusement, quand c’était un avis négatif cela pouvait froisser. De fait, Rocket avait mauvais caractère. Il n’était pas foncièrement mauvais, maaais…Il en restait qu’il fallait le supporter. Et Misha avait peut-être oublié ce détail. Il avait peut-être pensé que l’aider de la façon dont il pensait pourrait être bien, mais peut-être qu’il s’imposait trop.
Il ne pouvait pas choisir de la vie de tout le monde.

Seulement, il n’eut pas vraiment le temps de disserter là-dessus, même juste mentalement, puisqu’il fallu partir pour aller faire les courses. C’est vrai que Rocket n’avait pas forcément besoin d’éponges là maintenant, mais Misha avait juste dit une phrase mishaesque parce que c’était comme ça.
Ils entrèrent dans la supérette, où bien évidemment quelle surprise, tout le monde se retournèrent sur leur chemin.
Misha s’était saisit d’un panier, et prendrait l’essentiel non-alimentaire pour vivre correctement en réfléchissant si Rocket saurait s’en servir ou pas.

- Qu’est ce que tu aimes manger au fait ? Peut-être que notre nourriture est différente de la votre.

Misha se demanda si le raton allait avoir la patience de cuisiner, d’autant qu’il allait devoir apprendre aussi. Peut-être qu’il pouvait lui prendre un livre de recettes. Ou bien juste des boites. Mais les boites, à force, cela lassait. Et Rocket c’était déjà plains de la qualité de la décoration intérieure alors s’il découvrait que les humains qui ne savaient pas cuisiner mangeaient des boîtes…

- En plus il va falloir que tu cuisines. Je te prends un livre pour que tu apprennes, au cas où. Au pire je te montrerais comme cuisiner un plat facile

Il prit aussi des légumes, des féculents, de la viande, un peu de tout, en suivant son instinct. Quand soudain une voix d’enfant se fit entendre :

- Maman, regarde, c’est un raton laveur !

Misha se tourna vers une gamine qui pointait Rocket du doigt tandis que la mère semblait prostrée de surprise, et qu’elle lâcha ainsi la main de la gamine qui se précipita pour câliner le raton. L’acteur voulu l’arrêter, mais la laissa finalement faire. Les enfants ne pensaient pas à mal en voulant câliner les animaux, généralement, bien au contraire.

- Il est tout douuux !

Et surtout, il faisait la même taille que la gamine. Misha voyait d’ailleurs la mère vouloir retenir son enfant, et espéra juste que Rocket ne se vexerait pas. De toute façon, la petite lâcha rapidement Rocket, entendant sa mère l’appeler et s’en alla en faisant un au revoir de la main suivi d’un bisou.

- Les enfants adorent les….Choses douces.

Il avait failli dire « animal » mais n’était pas sûr que cela plaise à Rocket.

- On continue ?

Il poursuivit son chemin



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 12 Aoû - 17:08



Wow, la bestiole !


Sur le chemin Rocket ne pensait pas à vraiment grand chose. Il réfléchissait plutôt. Il réfléchissait sur le pourquoi du comment est-ce qu'il est arrivé ici. Une autre dimension peut être ? Cette solution semblait plutôt absurde aux yeux de notre raton mais aux vues des circonstances, n'importe quelle supposition était possible. Même la plus improbable, d'autant plus que sa situation était plutôt improbable. Du moins, avant qu'elle ne se produise.
La boule de poils avait les pensées et son cerveau en vrac.

Une fois entrés dans la supérette, Rocket arrêta de réfléchir puis leva la tête pour observer la structure de l'endroit. Il trouvait cela bien petit pour "une station de ravitaillement". C'était peut être petit, mais les rayons étaient plutôt bien remplis.
Evidemment, tout le monde regardait le duo qui venait d'entrer dans le magasin, mais le raton finissait par avoir l'habitude même s'il ne pouvait pas s'empêcher d'être quelque peu irrité par ses regards presque insoutenables. Pour une fois, il ne râlait pas. On pourrait qualifier ceci de mini-miracle lorsque l'on connait le sale caractère de notre sacré boule de poils.
Le raton suivit donc Misha à travers les rayons de la supérette.

- Je n'sais pas, j'ai pas vraiment de préférence. Puis, j'sais pas c'que vous mangez sur cette planète moi. Du moment qu'c'est bon !


Misha informa donc ensuite au raton qu'il fallait qu'il apprenne à cuisiner.
Ce sera encore un gros effort à faire pour Rocket, mais bon, il aura des livres pour l'aider. Ça aurait été drôle quand même, si Groot était avec le raton. Voir même hilarant, imaginez quand même, un arbre géant et une boule de poils qui font la cuisine. De plus, la cuisine était sûrement trop petite par rapport au gabarie de l'arbre.
Le raton haussa donc les épaules puis suivait l'acteur en regardant ce qu'il achetait, jusqu'à ce qu'il entendit une voix. Il se retourna donc et vit la petite fille le pointer du doigt puis accourir vers lui. Rocket fut plutôt surprit par la réaction de la petite, déjà qu'il n'aimait pas tellement les enfants. Il disait d'eux qu'ils se croyaient intelligents alors qu'ils savaient à peine marcher droit. La boule de poils s’apprêta à repousser la petite, mais elle eut le temps de le lâcher avant afin de rejoindre sa mère.
Rocket regarda donc Misha, d'un air plutôt effaré.

- Non, mais c'quoi ça ? Même s'ils aiment les "choses douces", ça c'fait pas !


La boule de poils lâcha un léger soupir en roulant des yeux, puis suivit Misha.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 14 Aoû - 23:35


Wow, la bestiole !



Bon, alors Misha allait acheter tout et n’importe quoi, et Rocket pourrait à peu près se débrouiller avec cela. En prime il lui offrirait de quoi apprendre à cuisiner, et comme cela le raton ne se retrouverait pas devant une casserole de lait qui explose ou ce genre de catastrophes de débutants en cuisine…
Quand la petite câlina le raton, celui-ci ne sembla pas très content et Misha en fut un peu triste, mais bon il comprenait Rocket aussi.

- Et bien oui mais les enfants sont comme ça…

L’acteur songea au fait que si West ou Maison tombaient sur Rocket, ils feraient sensiblement la même chose. Cela fit penser à Misha qu’il pouvait aussi inviter le raton chez lui, mais ne savait pas si c’était une si bonne idée que ça, même s’il était bien tenté par celle-ci.

- Bon, continuons. Je vais te prendre de tout, comme ça tu auras de quoi t’amuser.

Et en effet, Misha continua les courses jusqu’à remplir un caddie complet. Il avait prit bien évidemment des ustensiles de tous les jours, et quelques divers trucs un peu bizarres comme de l’insecticide – quoique cela pouvait servir – ou encore des figurines bizarroïdes, se disant que ça ferait une super déco pour le raton – si celui-ci n’en voulait pas, Misha les prendrait pour lui -.
Finalement, il fut satisfait de tout ce qu’il avait pris et se dirigea vers la caisse

- Reste plus qu’à tout payer et tout ramener, et ce sera bon !

Il prit plusieurs sacs à courses qui étaient proposé dans le magasin et commença à déposer les affaires sur le machin roulant de la caisse, ignorant bien évidemment avec superbe le regard que lui jeta le caissier, auquel il répondit avec un grand sourire, et un grand bonjour.
Ne se préoccupant pas de si Rocket l’aiderait ou pas, et lui expliquant tout de même le principe au cas où qu’il l’ignorait, Misha remplit les sacs de courses au fur et à mesure et se demanda s’ils pourraient tout porter.
L’acteur se saisit de deux gros sacs et regarda le raton :

- C’est bon ? Tu as tout ?

Il espéra que oui, sinon ils auraient des problèmes.

[J’ai tenté d’avancer un peu le rp haha :’D Dis moi si ça te va ^^’ Et désolé de la taille ^^’]

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 20 Aoû - 6:29



Wow, la bestiole !


[Tu as bien fais d'avancer le RP :') Ça me va, ne t'en fais pas :3 Et ce n'est pas grave pour la taille Smile]

Rocket regarda la petite partir en écoutant Misha. Si c'était cela un bon exemple d'enfant, le raton se disait que le futur de l'humanité était plutôt mal barré. Surtout s'ils étaient tous comme ça sur plusieurs générations.
L'animal regarda par la suite le caddie que poussait Misha. Ca faisait beaucoup de choses quand même pour un seul petit raton, mais bon, il n'allait pas s'en plaindre. Au contraire, surtout quand l'acteur annonça qu'il allait prendre encore plus de choses.

Une fois les courses terminées, le duo se dirigea vers les caisses. Bien entendu, Rocket laissa Misha vider le caddie sur le tapis de caisse. Après tout, le raton était un peu trop petit pour vider le caddie. Enfin, sa taille le dérangeait quand il le voulait surtout.Le raton passa donc de l'autre côté de la caisse en attendant que l'acteur finisse de payer les courses tout en ignorant le regard effaré de la caissière.
Une fois tout cela terminé, la boule de poils regardait Misha porter les deux énormes sacs. Même s'il n'allait pas se plaindre, cela faisait quand même beaucoup de choses pour un petit raton. Il avait de quoi vivre pendant plusieurs semaines au moins.

-Bah j'pense. Puis si j'ai oublié un truc, c'est sûrement dans un d'ces sacs.

Sur ces mots, le raton se dirigea vers la sortie du magasin. Puis il se mit à repenser aux gens dehors et regarda ensuite les sacs de courses. Plus il regardait les sacs, et plus il se disait qu'ils pouvaient être utiles. Utiles en quoi ? Et bien ces sacs étaient tellement gros qu'il pouvait se cacher derrière ceux-ci et derrière Misha à la fois, afin d'éviter d'attirer une émeute de groupies ou d'enfants aimant les choses douces vers eux.
Sur le chemin du retour, la boule de poils pensa aussi à la façon dont Misha lui avait parlé de temps en temps depuis leur rencontre. Celui-ci lui parlait parfois comme s'il parlait à un enfant. Ces petites créatures ignorantes qui se croyaient mignonnes alors qu'elles ne savaient même pas poser un pied l'un devant l'autre sans l'aide de leurs parents. Et plus il y pensait, plus ça le dérangeait. Il se demandait même pourquoi est-ce qu'il lui parlait comme cela par moment. C'est comme s'il le comparait à cette gamine dans le magasin qui prenait le raton pour une peluche ou un animal de compagnie quelconque. Et Rocket ne se voyait ni comme cette enfant, ni comme un animal de compagnie quelconque.
C'était vraiment dérangeant pour quelqu'un ayant une aussi haute estime de soi.

L'hôtel n'était plus vraiment très loin, le duo pouvait l'apercevoir de la où il se trouvait. En s'approchant de l'immeuble, Rocket regarda Misha avec son regard interrogateur.

-Après avoir poser tout ça dans la chambre, t'as d'autres choses à m'dire sur votre "façon" d'vivre ? Vu que j'suppose que j'vais devoir rester sur cette planète pendant un p'tit bout de temps.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 23 Aoû - 14:04


Wow, la bestiole !



C’est vrai que les sacs étaient énormes, et que Misha n’avait sûrement rien oublié, mais bon, qui sait. Il était plutôt satisfait de lui, souriant malgré le poids.
La remarque du raton l’amusa, et ils commencèrent à sortir du magasin en silence. Il fallait dire que Misha était concentré sur ce qu’il portait, et sur le fait d’imaginer Rocket cuisiner. Il se demandait s’il se débrouillerait, mais lui faisait confiance.
Tiens d’ailleurs, c’était amusant. Il lui faisait confiance. Pourtant, Rocket était un sacripan, doublé d’un personnage de film, donc énigmatique. Mais Misha le croyait, peut-être parce qu’il savait qu’il n’était pas si mauvais que cela…

Ils arrivèrent donc à l’hôtel, quand le raton posa une question, plutôt pertinente, puisqu’il demanda s’il avait d’autres choses à savoir. Misha se mit à réfléchir à cela, et d’ailleurs, le précisa au raton qu’il réfléchissait :

- Laisse-moi réfléchir.

Cela lui prit le temps qu’ils rentrent, et que Misha se mette à ranger les affaires en montant au raton où se rangeaient les choses au cas où qu’il ne savait pas.
Que pouvait-il lui dire sur la façon de vivre des humains, qu’il ne savait pas ? Il devait faire un effort de réflexion et de mémoire :

- Quand on est à un hôtel, donc entouré de gens qui peuvent nous entendre, on évite de faire la fête ou du bruit jusqu’à pas d’heure, pour laisser les gens dormir.

Même si en vrai, les gens oubliaient souvent ce principe. Misha avait cité cela, alors qu’il aurait pu citer tout à fait autre chose, mais c’était le premier détail qui lui était venu à la tête. La façon de vivre des gens différaient. Certains faisaient comme ça, d’autres autrement.

- Je ne sais pas vraiment quoi ajouter. On aime les endroits propres aussi. Mais je ne suis pas le genre de personne à aimer ce que les gens appellent « la normalité »

Après tout, il avait bien inventé une citation à ce sujet, comme quoi il désirait vivre dans un monde où le mot normal n’existait pas. Même s’il n’avait cessé de réprimander Rocket, au fond, la plupart des choses que le raton avait fait l’avait amusé – sauf ce qui s’avérait être un peu trop illégal –
Il acheva de ranger les courses, et en fut satisfait. Les placards étaient pleins :

- Voilà, tu vas avoir toutes sortes de choses pour toi.

Il songea au fait que leur rencontre allait bientôt s’achever. Après tout, il avait terminé de faire les courses, de s’occuper de Rocket. Il ne pouvait plus faire grand-chose pour lui, et il allait bientôt devoir rentrer de toute façon.

- Cela te va ? Tu as d’autres questions ?

Il observa le raton avec un sourire.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 27 Sep - 22:48



Wow, la bestiole !


[Désolée pour le retard de la réponse '-' Et aussi pour la petite taille de la réponse :/]

Le raton voyait bien que cette question faisait fonctionner les méninges de notre acteur très généreux. Il réfléchissait à ce qu'il pourrait lui donner comme dernier conseil avant de repartir chez lui, après tout il l'avait aidé tout le long de la journée et supporter ce petit raton n'avait pas dû être une tâche aisée pour Misha.
Rocket attendait une réponse en regardant l'humain ranger les courses dans les placards de la chambre.

Misha lui précisa donc qu'il ne fallait pas faire trop de bruit. Ce n'était pas tellement une nouvelle pour le raton, surtout qu'il serait sûrement le premier à se plaindre si jamais il y avait trop de bruit pendant qu'il dormait. L'acteur ajouta ensuite que les humains aimaient les endroits propres, ce qui n'était pas une nouvelle non plus.
Surtout parce que Gamora se plaignait de la propreté inexistante dans le Milan de Quill.

Le raton regarda l'acteur lorsque celui-ci dit qu'il n'aimait pas tellement ce que les gens appelait la "normalité". C'est peut être pour ça qu'il réagissait parfois de façon totalement bizarre.. Ou bien c'est même peut être pour cela qu'il était le premier à proposer de l'aide au raton, après tout, s'il n'aimait pas la "normalité" il est vrai qu'aider un raton laveur génétiquement modifié pouvait avoir une conception plutôt originale pour le coup. Même si comme la plupart des gens, il n'approuvait pas tellement ce qui était considéré comme illégal -comme le vol d'un téléphone par exemple, ou bien pirater le système informatique d'un magasin pour obtenir des réductions-
Une fois que Misha avait finit de ranger les fournitures, il se retourna vers le raton et lui demanda s'il avait autre chose à demander.

-Non, j'ai plus de questions. J'vois pas ce que je pourrais apprendre de plus sur vous.

La boule de poils regardait l'acteur.
Il avait encore et toujours ce sourire étalé sur sa face.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 4 Oct - 16:34


Wow, la bestiole !



Misha rangeait toujours très consciencieusement les affaires. Au fond, outre son aspect d’homme un peu étrange, il restait quelqu’un qui savait être minutieux, et de fait, il rangeait tout comme il faut, en réfléchissant même au fait que Rocket devrait retrouver par la suite.

Par la suite, il observa le raton, voir si celui-ci avait de nouvelles questions, attentif à son bien être, voulant l’aider au maximum. Pour quelle raison se démenait-t-il autant alors que le raton avait mauvais caractère et ne paraissait pas tant le remercier que ça ? Misha n’aurait pas su dire. Il avait juste envie de l’aider, voilà tout. Et puis, Rocket était très amusant et gentil quand même.
Il n’avait plus de questions. Bien, alors le rôle de Misha s’arrêtait là. De toute façon, il avait déjà bien aidé le raton.

Il alla le serrer contre lui, et c’était fou comme le raton était aussi petit que West.
Il s’enleva vite, et sourit :

- Bon, et bien si tout est dans l’ordre, je vais te laisser alors. Tu as ton chez toi, de quoi t’occuper…. Je parlerais de toi à mon ami.

Misha sourit, se rapprocha de la porte d’entrée, et donc, de sortie, par laquelle il comptait s’en aller. Il remit ses lunettes de soleil sur son nez, comme ça il pourrait sortir incognito, même si de fait il s’était bien fait remarquer à se promener avec le raton.

- J’ai été heureux de te rencontrer, Rocket. Si tu as un problème, ou une question, ou si l’envie te vient de changer la déco ou d’acheter des éponges, appelle moi.

Il sourit, et partit de la chambre. Immédiatement après, Twitter entier apprenait que Misha avait fait ami ami avec Rocket, bien qu’il l’avait déjà dit avec la photo qu’il avait prit.
Il avait bien sûr fait attention de ne pas dire où vivait le raton mais dans tous les cas, il était content de lui.

[Moi ze finis là du coup Rockinou ;_; !]

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Wow la bestiole ! [Rocket + Misha]
» drôle de bestiole
» Je n'arrive pas a un sbire Rocket...
» (M) MISHA COLLINS ♦ DANIEL CARVER | LIBRE
» Bug immeuble Team Rocket à Celadopole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: RPs terminés
-
Sauter vers: