LA SECTION PARTENARIAT EST DE NOUVEAU OPERATIONNELLE ♥
VOUS ALLEZ RETROUVEZ VOS POUVOIRS ! CELA SE PASSE PAR ICI Very Happy

Family don't end with blood [Dean & Sammy]

 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: La corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Maître du jeu
Fondateur
avatar
♣ Messages : 471
♣ Date d'inscription : 22/12/2012
♣ Age : 38
♣ Localisation : Partout et nul part.
Fondateur
Sam 18 Avr - 0:45


Dean était là, assit au niveau du bar, un verre déjà présent entre ses mains. Il était perdu dans ses pensées, essayant de comprendre en vain ce qu'il venait de se passer. Il y a quelques jours encore, il était auprès de Sammy en train de farfouiller les livres à sa disposition afin de mettre un terme aux agissements de la marque de Caïn qui le rongeait petit à petit depuis que cette dernière le possédait. Il était agressif, assoiffé de sang et incontrôlable. Non, rectification. La marque le rendait agressif, incontrôlable et assoiffé de sang. Elle l'appelait, comme pour l'inciter à commettre des meurtres qui resteraient encore une fois à jamais gravés au plus profond des pensées de Dean. Mais tout-à-coup, il s'était retrouvé dans cette ville entouré de gens qu'il ne connaissait pas et éloigné de son frère dont la disparition le préoccupait.

Quelque chose lui faisait penser que ce n'était pas normal toute cette histoire. Quelque chose de bien trop énorme venait de se passer pour qu'il puisse croire son petit frère en sécurité dans cette ville. Mais qu'est-ce qu'il pouvait faire ? Harceler chaque résidence pour espérer trouver une trace de Sammy ? Non. Il se sentait simplement capable de rester ici à réfléchir en buvant un coup. Peut-être que Sammy serait assez intelligent pour faire le tour des bars afin de retrouver son grand frère. Mais probablement que non, il commencerait par chercher ailleurs.. s'il était encore vivant. Mais dans tous les cas, il y a une chose qui rendait Dean bien heureux.

Depuis quelques heures déjà, il ne ressentait plus les effets de la marque. Il ne se sentait plus poussé, plus tenté par l'envie de tuer le premier arrivé. Par ailleurs.. il avait vérifié, la marque était toujours présente mais n'avait effectivement aucun effet. Information à cependant vérifier. Par contre il était pour fêter cette victoire, peu importe comment il y était parvenu. Il portait son verre de whisky à ses lèvres puis en bu quelques gorgées avant de soupirer de soulagement. Il était encore inquiet.. mais le fait d'avoir perdu les effets de la marque lui avait soustrait un poids plutôt conséquent des épaules. C'est ce qui le rendait passif. Il releva les yeux vers le barman puis se tournait vers la porte du bar. A cette heure là.. il n'était pas trop bondé. Mais il voulait observer la population, en déduire si elle paraissait différente ou non. C'est à ce moment précis qu'il aperçu un homme entrer. Il était petit, il avait même une calvitie apparente au niveau de l'arrière du crâne et il ne semblait pas commode à en juger par sa démarche. Mais une personne lui emboîta le pas et entra directement dans le bar. Une personne que Dean reconnaîtrait entre toutes.. son frère. Il bu son verre d'une traite et se levait tout en se précipitant vers Sammy. Il voulait savoir s'il tout d'abord il allait bien, et si lui aussi avait vu les mêmes choses. Il se positionna devant son petit frère, l'air à la fois sérieux mais dépassé par les événements.

- Sammy ! Eh ! Tu vas bien ?! Tu ne vas jamais croire ce qu'il s'est passé ! C'est une histoire de dingue.



_________________
I AM GOD.
MAÎTRE DU JEU
Si vous avez une question, le staff vous écoute :
Lydia Martin - Barry Allen - Stiles Stilinski - Katherine Pierce

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 21 Avr - 18:53
FAMILY DON'T END WITH BLOOD
ft. Dean Winchester

Les bars étaient toujours les meilleurs endroits pour enquêter. On y voyait passer toutes sortes d’individus, on y entendait toutes sortes de rumeurs, et aucun badge du FBI ne tenait la comparaison avec l’alcool lorsqu’il s’agissait de délier les langues. C’était donc tout naturellement par là que Sam avait commencé à enquêter. Sa priorité était bien sûr de retrouver Dean, en espérant que celui-ci était bien dans ce monde – quel qu’il fut – et pas coincé dans un autre. Il poserait les questions après - non pas que cela les empêcha de rebondir furieusement dans sa tête sans trouver de réponses, le chasseur n’ayant jamais réellement su s’empêcher de cogiter.

Il en était à son neuvième bar, et aucun progrès ne pointait le bout de son nez : chaque description qu’il donnait de son grand frère ne recevait que des haussements de sourcils, des petits secouements de tête, des soupirs d’exaspération (« vous comptez commander ou pas ? Parce que c’est un bar ici, pas le bureau des personnes disparues »), et à chaque fois qu’il ressortait, Sam semblait un peu plus dépité, son maintien un peu plus tassé, comme si le poids du monde reposait sur ses épaules et qu’il se faisait plus sentir à mesure que les « non, pas vu » se succédaient.

S’arrêtant devant le Diamond, il passa une main sur son visage en soupirant. Les bars ne manquaient pas à New-York, bien au contraire. C’était pire que de chercher une aiguille dans une botte de foin. Malgré toutes les fois où Dean avait pu pester contre les patelins les plus paumés du pays, Sam se surprenait à regretter le calme et la familiarité de ces bourgades où tout le monde se connaissait. New-York était trop grand, trop grouillant, trop bruyant. Le cadet avait toujours préféré le calme des grands espaces à l’animation des grandes villes. Ce fut sans y croire qu’il poussa la porte du bar, scannant rapidement les quelques clients qui y étaient assis, quand son regard s’arrêta sur une silhouette qui venait à son tour de le repérer, ne se faisant pas prier pour l’approcher.

« Dean. »

Un soulagement évident se peignit sur ses traits, et avant que son grand frère ne puisse protester sur le spectacle qu’ils donnaient, il se pencha pour le prendre brièvement dans ses bras. Un poids conséquent quitta aussitôt sa poitrine : son grand frère était là, et il savait que quoi qui les attende, à deux, ils pourraient surmonter la situation. Il n’était pas seul. Au soulagement vint cependant se greffer une pointe d’irritation quand il réalisa que Dean avait été apparemment plus occupé à siroter une bière qu’à le rechercher, mais au fond, il n’en était pas vraiment surpris. Au moins était-il vivant, et en bonne santé, c’était plus qu’il n’en pouvait demander avec leur chance habituelle.

« Si tu parles de la façon dont nous avons été projetés dans un monde où le surnaturel n’existe pas et où nous sommes les personnages vedettes d’une série à succès, je confirme, c’est dingue… mais pas inédit. »

Et en effet, la situation avait un petit goût de déjà vu. Seulement, les deux seuls responsables qu’il aurait pu soupçonner être derrière un tel coup – à savoir Zachariah et Gabriel – avaient la particularité d’être… morts. Ce qui ne les plaçait pas très haut sur la liste des potentiels suspects. Un coup d’œil à Dean lui apprit cependant que celui-ci savait quelque chose qu’il ne savait pas, et à en juger sa mine, il s’agissait d’une bonne nouvelle. Arquant un sourcil, il ajouta :

« Tu m’as l’air étrangement heureux de la situation… j’ai raté quelque chose ? »


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeu
Fondateur
avatar
♣ Messages : 471
♣ Date d'inscription : 22/12/2012
♣ Age : 38
♣ Localisation : Partout et nul part.
Fondateur
Mer 22 Avr - 20:45


Habituellement, Dean n'était pas très proche des personnes qu'il fréquentait. Non pas seulement moralement mais aussi physiquement. Il n'était pas tellement câlins ni approches de ce genre. Par ailleurs il détestait déballer ses problèmes et attiser la pitié des gens, au contraire il préférait tout garder pour lui afin de ne rien empirer et de garder un espace personnel minime. Mais avec Sammy, c'était différent. Ils avaient tous deux traversés tellement de choses qu'il ne pouvait s'empêcher de rendre lui rendre son étreinte. Notamment qu'il était son frère et qu'il était la seule personne restante de sa famille. Il avait tout perdu : sa mère à l'âge de six ans, son père vingt ans plus tard, puis finalement Bobby il y a déjà quelques années. Il ne comptait pas laisser Sammy lui échapper comme ça. D'ailleurs, tout allait bien désormais. Du moins presque ! Il avait retrouvé Sammy, la marque de Caïn n'avait plus aucun effet sur lui mais il restait un problème majeur : ils étaient tous deux dans un monde autre que le leur et ça, c'était plutôt problématique.

- Oui, et non. Je sais que ce n'est pas inédit. Et j'espère ne pas recroiser ces acteurs à la noix. Ou même en être un tu vois.

Dean ressentit une sorte de dégoût émaner de lui durant un instant. Cette idée ne lui plaisait pas. Etre maquillé, devoir apprendre une tonne de texte et traîner avec ce Misha était suffisant pour le faire déserter. Le seul côté pratique qu'il avait trouvé dans ce boulot était d'être riche et encore... il s'était préféré chez lui. Mais aujourd'hui, c'était un peu différent. La marque de Caïn l'avait épuisé plus qu'autre chose et il avait besoin de vacances. Il avait besoin de changer d'air. Sam et lui avaient trop risqués leurs vies et il était peut-être temps de penser à autre chose. Et ici, il n'y avait plus aucun boulot car les êtres surnaturels n'étaient que fiction. Il leva les yeux vers Sammy lorsque celui-ci lui demanda s'il avait raté quelque chose. Son regard était différent, il était comme plus léger. Moins accablé par le destin. Observant son frère, il lui répondit.

- Tu l'as dit toi-même Sam. Nous avons été projetés dans un monde où le surnaturel n'existe pas.

Il prit la peine d'extraire son bras de son manteau et de remonter la manche de son sweat afin d'exposer la marque de Caïn toujours présente à son bras, mais désormais inactive. Ce n'était qu'une cicatrice, qu'un simple tatouage. Elle n'avait plus rien de surnaturel ce qui ne pouvait que ravir le grand frère Winchester. Il releva à nouveau les yeux vers Sam, un léger sourire en coin à peine perceptible aux bouts des lèvres.

- La marque est toujours là Sam. Mais je ne ressens plus rien. Elle n'a plus aucun effet sur moi. Elle doit être probablement mentionnée dans leur bible mais plus aucun aspect surnaturel n'existe dans ce monde.. alors elle n'est plus active.

Son sourire s'était entre temps élargi sur son visage, attendant la réaction de son petit frère. Désormais, ils n'avaient plus besoin de chercher de solution. Et c'était probablement l'une des plus belles nouvelles de la journée, en plus d'avoir retrouvé son frère.



_________________
I AM GOD.
MAÎTRE DU JEU
Si vous avez une question, le staff vous écoute :
Lydia Martin - Barry Allen - Stiles Stilinski - Katherine Pierce

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 30 Avr - 14:34
FAMILY DON'T END WITH BLOOD
ft. Dean Winchester

Le soulagement qu’il avait ressenti à la vue de son frère restait évident dans l’attitude du chasseur, clairement moins tendu que quelques minutes plus tôt : il avait beau ne plus être un enfant et s’être plus d’une fois débrouillé sans Dean par le passé, les choses lui paraissaient toujours plus abordables lorsque celui-ci était à ses côtés. Plus supportables. Ils étaient l’un et l’autre tout ce qui restait de leur famille, et ils avaient déjà été suffisamment séparés par la vie… comme par la mort.

La remarque de Dean concernant leurs vies parallèles d’acteur lui arracha un léger rire, et il secoua la tête d’un air blasé.

« Ne m’en parle pas. »

Ce n’était pas que la vie de Jared Padalecki lui avait semblé si affreuse ; il y voyait aisément les bons aspects. Pas de surnaturel, pour commencer. Il possédait une grande maison dans laquelle il vivait avec la délicieuse Ru… Genevieve. Il avait une vie normale. Mais malgré toutes les fois où ils s’étaient fait passer pour ce qu’ils n’étaient pas, jouer la comédie n’était pas un art dans lequel il brillait particulièrement : il préférait largement rester dans l’ombre. Et c’était sans oublier combien… superficielle la vie Hollywoodienne lui avait paru. Il n’avait peut-être pas rêvé toute sa vie de devenir chasseur, ayant longuement aspiré à cette vie de famille tranquille avec une maison à clôture blanche et un chien pour combler le tableau, mais il avait un sentiment d’utilité qui compensait largement les regrets qu’il pouvait ressentir en marchant sur ses rêves brisés. Il aidait les gens. Il sauvait des vies. Il avait fait des erreurs, oui, mais avait toujours tenté de se racheter tant bien que mal. Que pouvait-il espérer de plus que de rendre le monde un peu meilleur par sa présence ? Vivre dans le luxe alors qu’il avait été toute sa vie été habitué à se satisfaire de peu n’avait aucun attrait pour lui. Cette vie ne lui ressemblait tout simplement pas.

Cependant, ils ne s’étaient pas retrouvés sur un plateau de tournage, et rien ne se laissait supposer que dans cette réalité ils étaient les acteurs – très littéralement – de leur propre vie, sinon les regards insistants de quelques passants et autres clients qui semblaient ne pas savoir s’ils connaissaient son visage ou non. Dans tous les cas, personne ne l’avait encore appelé Jared, et cela ne pouvait être qu’un progrès en soi.

Reportant son attention sur Dean, il répéta lorsque celui-ci répéta ses propres mots, les tournant un instant dans son esprit avant de se figer au moment même où son frère remontait sa manche pour lui présenter son bras, et il sut à quoi s’attendre avant même d’en avoir eu la confirmation. Sous ses yeux, la marque de Caïn n’était plus qu’une trace effacée qui aurait pu passer pour tâche de naissance s’il n’avait s’agit de sa forme, trop définie pour être due au hasard. Elle ne pulsait pas de cette soif de sang qui la définissait habituellement : elle n’avait plus rien d’une menace. Un simple mémento, complètement inoffensif.

Le sourire de Dean fut contagieux, et trouva un miroir hésitant sur les lèvres de Sam, partagé entre joie et incrédulité, mais aussi une pointe d’amertume. Un nouveau sentiment de déjà vu. Ce n’était pas la première fois qu’ils se débarrassaient de la marque sans même le vouloir : mais là encore, la satisfaction de voir la marque disparaître s’accompagnait d’une contrepartie moins plaisante. La première fois, son frère avait été ramené au stade d’adolescent – physiologiquement, tout du moins – et lui rendre sa forme véritable avait également signifié le retour de la marque. Cette fois, ils étaient bloqués dans un monde qui n’était pas le leur, et trouver le moyen de revenir chez eux revenait une fois encore à donner le dernier mot à la marque. Evidemment, ils n’avaient pour le moment aucune idée de la façon dont revenir, et il aurait pu se réjouir du temps que cela leur laissait pour réfléchir à la question, et peut-être trouver un moyen de retirer la marque pour de bon… mais comment l’auraient-ils pu dans un monde sans surnaturel ? Le poison contenait son propre antidote. Ils ne pouvaient rien faire ici. Préférant cependant ne pas gâcher l’humeur de son frère avec ses doutes, il décida pour le moment de n’en retenir que l’aspect positif et son sourire s’élargit un peu plus.

« Dean, c’est une super nouvelle ! Au moins il y a des bons côtés à toute cette situation… je crois qu’on a suffisamment enchaîné les coups de malchance dernièrement. »

Se dirigeant vers la place où son frère était encore assis quelque minute plus tôt, l’incitant à le suivre, il ajouta :

« Je pense que ça mérite qu’on fête ça. »

Et il n’aurait certainement pas dit non à un verre. Ou deux. Ils avaient peut-être un répit avec la marque, mais Dieu seul savait ce qui pouvait encore les attendre dans cet univers…



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeu
Fondateur
avatar
♣ Messages : 471
♣ Date d'inscription : 22/12/2012
♣ Age : 38
♣ Localisation : Partout et nul part.
Fondateur
Mer 20 Mai - 20:43



En effet, Dean n'avait envie que d'une seule chose : profiter de sa "seconde" vie tant que la marque n'avait plus aucun effet sur lui. Et la proposition de Sam s'accordait bien à ses envies. Le sourire au lèvre, il suivait son frère et repartit s'asseoir à côté de ce dernier. Il avait enfin le droit de souffler.. enfin, plus ou moins. Il espérait pouvoir tout de même retourner dans leur monde même s'il n'était plus vraiment sûr de le vouloir. Y retourner voudrait probablement dire faire de nouveau face à la marque qui l'avait tant gêné et condamné à rester en vie ainsi que reprendre le boulot de chasseur. Ici, ils avaient quasiment tout à gagner. Sauf si on continuait de les prendre pour des acteurs. Tant qu'il y pensait.. ce serait désagréable de le prendre à le reste du temps pour Jensen Ackles ou être à longueur de temps dérangé par des fans et sollicité par les producteurs. Mais il chassait toutes ces pensées de sa tête.

- Bien sûr que oui ça le mérite. Et tu veut que je te dise ?

Il l'observait en souriant.

- Je suis bien content d'être redevenu moi-même.

Dean portait à nouveau son regard sur le barman à qui il commandait un verre de whisky. Comme l'avait si bien dit Sam, la "disparition" de la marque devait se fêter comme il se doit. Cependant Dean était bien conscient que ce ne serait que temporaire.. Les Winchester sont maudits, ils ne restent pas heureux bien longtemps et ils le savaient bien. Un jour, Dean allait surement ressentir à nouveau les effets de la marque, et à ce moment là il ne saurait pas comment réagir. Par ailleurs, il ne voulait pas en parler avec son frère maintenant, voulant profiter de l'avoir retrouvé car il n'en avait pas eut l'occasion auparavant.. Et les différents petits pétages de plomb étaient le sujet qu'il redoutait le plus. Il n'avait pas vraiment envie d'en parler car en réalité, il s'en voulait un peu. Il avait ressenti de la peine à se contrôler et si ce dernier phénomène ne s'était pas produit, qui sait ce qui aurait pu se produire dans le futur ? Un peu plus et la marque prenait le dessus sur lui. Et quelque part il était un peu fautif, parce qu'il avait quasiment abandonné. Mais peu importe, d'autres portes s'ouvrent à eux aujourd'hui car il ne le savait pas encore, mais toutes les personnes qu'il avait vu périr dans sa vie de chasseur étaient également présents dans ce monde.



_________________
I AM GOD.
MAÎTRE DU JEU
Si vous avez une question, le staff vous écoute :
Lydia Martin - Barry Allen - Stiles Stilinski - Katherine Pierce

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 28 Mai - 21:47
FAMILY DON'T END WITH BLOOD
ft. Dean Winchester

Sans surprise, Dean avait aussitôt accepté son invitation – lorsqu’il s’agissait de fréquenter un bar, son frère n’avait pas besoin qu’on lui répète deux fois les choses, surtout les rares occasions où c’était Sam qui en avait l’initiative. Il était moins adepte des établissements du genre, ne consommant qu’avec modération les boissons alcoolisées (sauf exceptions, il n’était pas un mormon non plus) et n’ayant jamais été très branché coup d’un soir (inutile de mentionner la sombre période où il avait été dépossédé de son âme), il n’avait pas grand-chose à y trouver. Mais dans ce monde, ils n’avaient ni bunker, ni Impala où se réfugier, et avant de pouvoir s’installer dans une chambre d’hôtel miteuse, il allait falloir prier pour que leurs astuces habituelles fonctionnent, aussi n’avait-il rien de mieux à faire que de rester ici avec Dean – Dean qui était de toute façon synonyme de maison, peu importe le où et le quand. Il était exactement là où il était supposé être.

Passant à son tour commande, il demanda une simple bière – célébration ou non, il était trop tôt à son goût pour passer à quelque chose de plus fort, sa résistance à l’alcool était loin d’égaler celle de son frère, et il ne tenait pas franchement à passer sa première journée dans ce nouveau monde avec une gueule de bois. Ils avaient des choses à faire – trouver un endroit où dormir, pour commencer.
Reportant son attention sur son frère, il ne put s’empêcher de remarquer qu’il ne se souvenait pas de la dernière fois où il l’avait vu aussi souriant, pas sans une trace d’amertume ou de moquerie derrière, et ce seul fait rendait la situation plus acceptable, son humeur plus légère. Il ne serait réellement tranquille qu’une fois la marque totalement disparue, mais… c’était un bon début. Et il avait envie d’apprécier cet instant.

« Je le suis tout autant, Dean », répondit-il avec une sincérité évidente.

Il avait vu son frère devenir progressivement quelqu’un d’autre – sans même parler de sa phase démon – et il avait souffert de le voir ainsi changer, devenir toujours plus agressif, toujours plus violent, toujours plus incontrôlable, son propre inconfort et surtout son inquiétude grandissants jour après jour. Il avait passé le plus clair de ses nuits à chercher une solution, sacrifiant son sommeil dans le seul but de sauver son frère. Ne pas avoir à le garder en vue, à s’inquiéter de ses réactions, était un soulagement infini. Il ne pouvait qu’imaginer le fardeau qu’était pour lui la marque, combien lutter contre avait dû l’épuiser et combien ses actes allaient encore longtemps le hanter, qu’importait qu’il eut été sous son influence, de la même façon que Sam ne se pardonnait toujours pas certaines choses qu’il avait pu faire lorsqu’il n’avait plus son âme. C’était un sacré poids qui quittait leurs épaules, au moins momentanément.

Tandis que le barman revenait avec leurs boissons respectives, Sam inclina sa bouteille de bière contre le verre de whisky de Dean pour trinquer avec un fin sourire. Il se retint de poser la question qui était au bord de ses lèvres, de crainte de gâcher l’allégresse du moment, mais ce n’était pas pour autant qu’elle ne le hantait pas : « Et maintenant ? » Qu’allaient-ils faire, où pouvaient-ils aller ? Ils repartaient de zéro. Ils n’avaient rien. Ce n’était pas la première fois que Sam faisait ça – il avait à peine dix huit ans lorsqu’il avait quitté son père et son frère et s’était retrouvé seul sur les routes, mais même alors, il avait eu quelques maigres possessions, des fausses cartes de crédit, et surtout… un but. Des ambitions. Oserait-il à nouveau rêver d’une vie qui lui avait alors été interdite ? Et qu’en penserait Dean ? Ils ne savaient même pas pour combien de temps ils étaient coincés ici. Trop de questions, et pas assez de réponses. Il se torturait probablement les méninges inutilement.

Portant la bouteille à ses lèvres, il en but une longue gorgée comme pour noyer ses pensées dans l’alcool, et changea totalement de sujet.

« Une idée de ce qui s’est passé ? Tu te souviens de quelque chose avant d’être arrivé ici ? C’est le brouillard de mon côté, j’ai l’impression de nager en plein rêve… »

A moins que ce ne fut un cauchemar ? Ils seraient probablement fixés sur la question assez vite. Non pas que Sam fut pressé de connaître le fin mot de l’histoire. Avec leur chance habituelle, ça ne pouvait pas être quelque chose de bon. Ils ne faisaient que gagner du temps, savourer un bref répit avant d’affronter une nouvelle tempête. Après tout, depuis quand les Winchester étaient-ils autorisés à être heureux ?

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeu
Fondateur
avatar
♣ Messages : 471
♣ Date d'inscription : 22/12/2012
♣ Age : 38
♣ Localisation : Partout et nul part.
Fondateur
Ven 12 Juin - 20:46


Sam demandait des explications à Dean. Seulement il n'en avait pas. En fait, il ignorait tout ce qui venait de se passer mais il réfléchissait déjà à de nombreux scénarios.. un ange, un prophète, un démon.. ça pouvait venir de tout et n'importe quoi. Et tout ce qu'il savait était que le surnaturel n'existait pas dans "ce monde là". Parce que oui, il avait l'impression d'être apparu dans un monde complètement contraire à celui dans lequel il vivait auparavant. Il ne savait pas vraiment si c'était positif ou négatif. D'un côté, la marque de Caïn n'était plus active. C'était déjà un énorme poids qui s'était soustrait de ses épaules. Cependant, d'un autre côté.. Dean n'avait devant lui qu'une feuille blanche. Il ne savait pas quoi faire ni comment s'intégrer s'il devait rester ici pour toujours. Fonder une famille ? Il l'avait déjà fait. Mais au final.. ce n'était pas ce qui lui correspondait le mieux. Notamment ces derniers temps où il n'était devenu qu'un monstre. Du moins, c'était ce qu'il était devenu sous les effets de la marque. Même s'il s'était retenu, il avait déjà causé beaucoup de dégâts. Mais soupirant une nouvelle fois, il répondit à son frère d'un air lassé.

- M'en parles pas. J'ai l'impression de revivre le moment où on s'était retrouvés dans une réalité différente en tant que Jensen Cockles et Jared Padaleski... Tout ce dont je me souviens est que.. Il s'arrêta une seconde. - J'étais prêt à abandonner et POUF, j'ai atterri ici. En l'occurrence pas loin de ce bar, sans les effets de la marque.. et sans baby. Mais si c'est pour te rassurer je trouverai toujours des pigeons qui essaieront de me battre.

Il se tournait vers le billard pour désigner quelques jeunes amateurs qui jouaient tranquillement au fond de la salle. Par ailleurs il avait écorché le nom des acteurs involontairement. En fait il s'en moquait un peu. Tant qu'il ne devait pas redevenir l'acteur tant maquillé qu'il avait été le temps d'une journée.. Et puis sa voiture, l'impala de 1967 lui manquait énormément. Son bruit lui manquait. Et puis elle avait été la voiture de son père. En fait c'est carrément Dean qui avait aidé son père à la choisir alors qu'il n'était même pas né. Mais peu importe.. L'aîné prit donc son verre d'alcool et en but quelques gorgées plutôt agréables. Il était apprécié après tant d'émotions de revenir à la réalité en douceur. Et pour Dean, la douceur se traduisait par l'alcool.

--> Excuse-moi pour le peu d'action, je ne savais pas trop quoi rajouter ^^ Si tu as une idée n'hésite pas à la lancer Smile <--



_________________
I AM GOD.
MAÎTRE DU JEU
Si vous avez une question, le staff vous écoute :
Lydia Martin - Barry Allen - Stiles Stilinski - Katherine Pierce

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Family don't end with blood [Dean & Sammy]
» STORYLINE — family don't end with blood.
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: La corbeille
-
Sauter vers: