AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LA SECTION PARTENARIAT EST DE NOUVEAU OPERATIONNELLE ♥️
VOUS ALLEZ RETROUVEZ VOS POUVOIRS ! CELA SE PASSE PAR ICI Very Happy

 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: La corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CAT ⊰ « do you just use big words to make me feel dumb ? »

avatar
Invité
Mar 21 Juil - 22:28


CATHERINE CHANDLER



Je n'aurais jamais cru que ma vie prendrait un tel tournant. J'ai longtemps tenu un journal intime parce que c'était ce que les adolescentes faisaient lorsque j'allais encore au lycée. Nous écrivions nos pensées, les plus intimes des plus meurtrières ou amoureuses. Nous couchions chaque mot qui traversait notre esprit tel un murmure presque inaudible parfois. Je n'ai jamais été très douée pour en tenir un à vrai dire. Il manque plusieurs jours voire mois de ma vie et les seules phrases que j'ai réussi à rédiger sont des mots que j'ai attrapés au hasard alors qu'ils voletaient dans ma tête presque sans sens. Pourtant, désormais, j'y trouve une signification.

Durant ma vie, j'ai changé. Mon caractère a changé. Adolescente, j'étais une fille qui voulait son indépendance, qui avait un fort caractère et qui n'avait pas froid aux yeux. Désormais, je suis une femme forte, je suis de nature calme et m'habille sobrement. Je ne suis plus celle que j'étais et ce, depuis la mort de ma mère.

CHAPTER I : I was born this way
Catherine Chandler, tel est le nom que je reçus à la naissance, née le huit novembre mille neuf cent quatre-vingt cinq dans un hôpital new yorkais. J'ai une sœur plus jeune que moi qui se nomme Heather et de laquelle je suis très proche. Mes parents sont Vanessa et Thomas Chandler même si plus tard, j'apprendrai que mon père biologique est un tout autre homme mais avant d'éclaircir cette affaire, il ne faut retenir que Thomas, qui a toujours été mon véritable père. Celui qui m'a bercé depuis ma plus tendre enfance, qui a essuyé mes larmes lorsque je pleurais et qui me chantait une berceuse pour me calmer lors de mes nuits agitées. Je suis proche de mon père mais je l'étais encore plus de ma mère. Nous étions toutes deux très proches, elle était en quelque sorte ma meilleure amie. Celle à qui je confiais mes peurs les plus profondes et celle en qui j'avais le plus confiance.

Je n'ai jamais eu d'adolescence difficile. J'étais une fille appréciée mais qui était sérieuse à l'école tout en ne se laissant pas marcher sur les pieds. Très tôt j'avais appris à manier les arts martiaux. Si mes longs cheveux bruns que toutes les filles enviaient et que mon corps plutôt fins semblaient laisser paraître que je n'étais pas apte à me défendre, il n'avait pas fallu longtemps à ce que certaines personnes finissent par comprendre que je n'avais besoin de personne pour se battre à ma place et que j'étais très bien capable d'asséner un coup si toutefois on en venait à ce stade. Pourtant, j'étais la fille plutôt discrète et plutôt calme, l'oreille attentive et en qui on avait confiance. J'aurais pu être l'amie parfaite mais je n'étais pas douée avec cela, préférant de loin rester discrète. L'époque du lycée était une période assez compliquée, durant laquelle je ne savais pas très bien qui j'étais et avec qui j'étais censée être. Je ne savais pas si j'étais la fille gentille et adorable que tout le monde décrivait ou si j'étais plutôt la fille active et courageuse qui sommeillait au plus profond de moi.

CHAPTER II : The Fall
Ce fut très certainement la nuit la plus horrible de ma vie et celle qui me hantera à jamais. Il m'est encore difficile de relater les faits avec calme en gardant le contrôle de moi-même. J'avais dix-huit ans, la nuit où ça s'est passé. Je travaillais dans un bar la nuit afin de pouvoir payer mes études de droit. J'étais déterminée à réussir mes études si bien qu'il m'avait fallu trouver comment les payer. J'avais décroché ce job alors que mes parents n'étaient pas tellement pour. Même si je déteste l'avouer, il fallait dire que je n'avais pas un physique repoussant, de plus j'aimais m'habiller de façon quelque peu excentrique parfois, préférant les couleurs vives aux couleurs sobres. On pouvait comprendre l'inquiétude de mes parents concernant mon travail dans ce bar. Mais comme à mon habitude, je n'en faisais qu'à ma tête, je tenais à payer mes études et à faire ce travail pour y arriver même si parfois j'avais envie de le quitter. Mais ce que je gagnais m'aider et comme j'étais bien trop fière pour demander de l'aide à mes parents, j'avais préféré le faire à ma façon, encore une fois, m'amenant à travailler dans ce bar en-dehors de la ville à côté d'une forêt. Il fallait dire qu'à la nuit tombée, lorsqu'il n'y avait plus grand monde et qu'il me fallait rentrer à la maison, je n'étais pas vraiment rassurée malgré le fait que j'étais capable de bien me défendre. Autrement dit, je ne traînais pas sur le parking, préférant de loin m'enfermer dans ma voiture après mes heures.

Pourtant un soir, le cours de ma vie changea. Je venais débaucher, il n'y avait plus personne dans le bar. Pas un chat sur le parking, personne. Alors que je pensais pouvoir partir rapidement, n'étant jamais très rassurée le soir, ma voiture ne démarrait pas. N'ayant jamais été très douée en mécanique non plus, je décidais d'appeler ma mère afin qu'elle vienne me chercher et c'est alors qu'elle arriva qu'on lui tira dessus. Des hommes venus de nulle part, je ne savais pas s'ils étaient cachés dans la forêt depuis tout ce temps et si ce meurtre avait été prémédité. Mon cœur battant à la chamade, ma vue brouillée par les larmes qui montaient suite à la vue du corps sans vie de celle qui m'avait mise au monde et le cœur serré et meurtri par cette perte soudaine, je m'étais mise à courir dans les bois le plus vite possible alors que les hommes semblaient me courir après. Je trébuchai sur une racine d'arbre et alors que je pensais que c'était fini, j'entendis un rugissement que j'arrivais à peine à distinguer. Je vis les meurtriers tomber les uns après les autres alors qu'une bête ou plutôt un homme à l'allure animale venait de me sauver. Tout ce que je me souvins par la suite, c'était d'avoir été transportée à l'hôpital et de voir ma sœur et mon père en larmes, remerciant Dieu qu'Il ait au moins laissé leur fille et sœur en vie.

CHAPITRE III : I tried to live a normal life
Après cet accident, nous avions tous tenté de vivre normalement même si cela m'a permis de reconsidérer ce que je voulais vraiment faire de ma vie. J'avais été idiote de croire que je pouvais me détacher de mes parents, que ce job au bar me permettrait de me rendre plus indépendante aux yeux de mes parents alors qu'il avait fini par tuer ma mère indirectement. Je me suis toujours tenue responsable de ce qui lui était arrivé. Après tout, c'était moi qui l'avais appelé au beau milieu de la nuit parce que ma voiture était en panne. Peut-être que j'avais été la cible de ces tireurs et que ma mère s'était trouvée là au mauvais moment. Malgré les paroles rassurantes de mon père, je croyais encore que c'était le cas. Alors j'avais fini par réussir mon concours d'entrée dans la police, devenant par la suite inspectrice dans les affaires criminelles. Mon quotidien était de résoudre des meurtres ou des vols de grandes importances. J'avais fini par noyer ma culpabilité en résolvant le meurtre d'autres personnes souvent injustifiés comme cela avait été le cas avec ma propre mère. Et même si je me convainquais que ce travail n'était que par passion, je savais qu'au fond, j'espérais trouver un jour de quoi expliquer le meurtre de ma propre mère.

Le N.Y.P.D était un bureau que j'appréciais énormément, devenu presque une seconde maison. J'excellais dans mon travail donnant des rapports précis et détaillés, étant un agent presque exemplaire de ce bureau, accompagnée de ma partenaire Tess Vargas. Tess était une jeune femme avec qui au début, nous n'échangions que quelques mots mais à force, un véritable lien s'était établi entre nous. Elle était devenue comme ma sœur lorsque Heather n'était pas là. Elle était celle à qui j'avais l'habitude de tout raconter, de mes relations familiales à mes relations amoureuses catastrophiques. Celle qui m'accompagnait très souvent dans mon jogging et avec qui j'avais une réelle complicité, elle était ma meilleure amie. Et si pendant très longtemps j'ai souffert de lui cacher ce que je vais m'apprêter à vous révéler, nous avions finalement réussi à reconnaître le lien spécial qui nous unissait et à travers les divers obstacles que nous avions rencontrés, nous restions soudées par la suite.

Et puis, il y avait Evan Marks, le médecin légiste du bureau. Evan avec qui ma relation a très longtemps été ambiguë. Il était amoureux de moi et si au fond, j'aurais aimé un homme comme lui à mes côtés, j'avais toujours été attirée par le compliqué. C'est quant il sortit de ma vie que je compris qu'il avait réellement compté à mes yeux.

CHAPITRE IV : Everyone told me it was just a coyote or a bear. This thing I thought I had seen was just a result of my concussion or post traumatic stress. No, the men who killed my mother were beasts. I believed them. Until now.
Après le meurtre de ma mère, j'eus droit à de nombreuses séances chez les psychologues et divers spécialistes. J'avais raconté ce qu'il m'avait semblé avoir vu ce soir-là, le rugissement que j'avais entendu mais aussi cet homme aux allures animales qui avait projeté ces hommes contre les arbres. Personne ne me crut et on m'a simplement dit qu'il s'était agi d'un ours ou d'un coyote qui traînait dans cette forêt et qui s'en était pris à tous ces hommes. On m'avait alors dit que cette chose que je pensais avoir vu était juste le résultat de ma commotion ou bien de mon stress post-traumatique. Je les ai tous crus, pensant qu'il en résultait ainsi jusqu'au jour où il y eut cette affaire. Une jeune femme que nous avions trouvée, décédée. Les empreintes que nous trouvions nous amenèrent à un homme mort, Vincent Keller, tué au combat quelques années auparavant. Puis Evan trouva que cet ADN avait quelque chose de particulier, qu'il semblait mi-humain, mi-animal. Vincent Keller était bel et bien mort pour nous mais comment expliquer le fait que ses empreintes ont été trouvés sur le cadavre et sur toutes autres scènes de crimes ? C'était un mystère que je me promis alors de résoudre. Menant mon enquête, je finis par découvrir un entrepôt abandonné dans lequel résidait un certain J.T Forbes. A force de détermination, je finis par découvrir que Vincent était toujours en vie et qu'il était celui qui m'avait sauvée quelques années auparavant lorsque ma mère avait été tuée devant mes yeux. Il avait été l'homme que j'avais vu alors que tout le monde m'avait dit que c'était un animal. En réalité, Vincent m'avait sauvé la vie. Je me promis alors de protéger son secret.

Mais ce qu'il vient avec les secrets, c'est sans aucun doute les complications et les mensonges. Mensonges que je dus inventer auprès de mes amis et de ma famille, les repoussant et les éloignant alors de moi. Je découvris finalement que ma mère avait fait partie de l'organisation qui avait rendu Vincent comme cela, de ceux qui avaient transformé les soldats américains comme lui en tant que bêtes. Evidemment, cette découverte me bouleversa et me fit remettre en question tout ce que je pensais savoir de ma mère. Tout changea alors et ce pourquoi je restais forte également. J'avais désormais une nouvelle personne à qui je devais bien des choses et il s'agissait de Vincent. Notre relation a toujours été compliquée mais complice et finalement, nous avions fini par nous avouer nos sentiments. Ces sentiments qui l'avaient effrayé. Mais même si j'étais reconnaissante au destin de m'avoir mis sur le chemin de Vincent, j'avais perdu certaines personnes. J'avais perdu ma sœur qui ne me comprenait plus et qui avait fini par déménager. J'avais failli perdre Tess qui finalement s'était révélée être une des personnes sur lesquelles je pouvais le plus compter. J'avais failli perdre mon travail de nombreuses fois et notamment à cause des traques menées contre Vincent. J'avais perdu Evan qui s'était allié aux mauvaises personnes et à l'organisation de Muirfield, celle qui avait créé ce que Vincent est désormais et celle qui le recherchait. Evan qui fut tué juste devant mes yeux pour nous sauver Vincent et moi. Puis il y eut Gabe, qui se disait être substitut du procureur et qui s'était révélé être comme Vincent alors que les médicaments faisaient effet sur lui. Cependant, il ne fut pas honnête lorsqu'il disait vouloir aider Vincent à mener une vie normale s'il l'aidait en retour, il voulait seulement le tuer. Et alors qu'il me prit en otage pour m'utiliser contre Vincent, il fut tué par des hommes en hélicoptère qui capturèrent Vincent alors que j'avais tenté de l'attraper. Je vis alors l'homme que j'aimais m'être enlevé et je me promis de le retrouver.

CHAPITRE V : Never lose faith
Entre temps, mon père adoptif - ce que je ne savais pas encore - eut un accident de voiture dont il en ressortit grièvement blessé. Il eut besoin de sang pour survivre et on me demanda de faire des tests afin de savoir si j'étais compatible. Dans ma tête, je l'étais, puisque j'étais la fille de Thomas Chandler. Cependant, ma sœur découvrit à contre cœur que je n'étais pas sa fille biologique. Cela eut l'effet d'une bombe dans l'esprit de ma sœur qui se retrouva face à un terrible secret dont elle ne savait que faire pour ne blesser personne. Elle finira par me l'avouer quelques mois plus tard, rongée par la culpabilité de me cacher un tel secret. Dans mon esprit, tout se chamboula, tout se bouleversa, si bien que je remis en cause bien des choses, comme mon identité. Cependant, il me fallait rassembler mes esprits afin de me consacrer sur ma quête : trouver Vincent Keller.

Malgré tout ce que l'on peut croire, je n'ai jamais perdu la foi de le retrouver. J'étais plus que déterminée à le sauver de cette entreprise qu'était Murfield, certaine qu'elle était encore derrière cela après qu'un sniper eut tiré sur Gabe. Et si je comptais sur ce dernier pour "traquer" Vincent afin de savoir où il était, don spécialement réservé aux hommes-bêtes, je fus très rapidement déçue en constatant qu'après avoir réanimé Gabe à l'aide d'un défibrillateur, il était redevenu humain, sans aucune explication qui paraissait assez logique à mes yeux.
(en cours)


AND, YOU ARE ?



Ton prénom & ton âge ? Melanouille & 19 ans
Comment as-tu découvert le forum ? je ne me souviens plus vraiment. il me semble que c'est grâce à google !
Qu'est-ce qui t'as plu chez ce dernier ? tout ! le design, le contexte ! ♥️
As-tu un soucis particulier qui t'empêcherait de RP correctement ? aucun soucis I love you



Océane pour S.A


avatar
Invité
Mar 21 Juil - 22:34
Bienvenue ! Very Happy
J'espère que tu te plairas !

avatar
Invité
Mar 21 Juil - 22:35
Bienvenue à toi même si je ne connais pas la série ^^

avatar
Invité
Mar 21 Juil - 22:36
Donc je réitère : BIENVENUE Very Happy Je connais en effet que peu ton personnage (j'ai pas vu la série sauf un extrait ou une bande annonce ou un bout d'épisode...) masi c'est pas grave *donne un cookie*

avatar
♣ Messages : 1308
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Mer 22 Juil - 11:32
Bienvenue! Smile

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 835
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /
Jeu 23 Juil - 0:19
Bienvenue ! ❤️ Je suis contente que tu soit parmi nous au final Wink
Je n'ai pas encore lu ta (longue) fiche mais je vois déjà qu'elle nous permettra de bien mieux connaître ton personnage et j'ai hâte de le voir à l'oeuvre !

Bonne chance pour la fin de ta fiche, n'hésite pas à demander si tu as besoin d'aide pour quoi que ce soit ou même une quelconque question ! J'espère que tu te plairas parmi nous ! calin

_________________
Different ways to love



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 23 Juil - 14:38
Bienvenue Cat. Je n'ai jamais regardé cette série non plus. Razz Mais ton personnage à l'air très cool d'après ce que j'ai pu lire dans cette longue fiche. Laughing

Enfin bref, bon courage pour la finir. Et encore bienvenue. Very Happy

avatar
♣ Messages : 468
♣ Date d'inscription : 22/12/2012
♣ Age : 38
♣ Localisation : Partout et nul part.
Sam 25 Juil - 1:16
Encore une fois bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue **

Je suis vraiment, mais alors VRAIMENT désolée mais je n'ai pas encore eue le temps de lire ta fiche. Je pense que je le ferai aujourd'hui, dans la journée :3 En tout cas c'est promis je ferai de mon mieux pour que ça aille le plus vite possible**

J'espère que tu te plairas parmi nous ** I love you

Et vu l'heure, je vais dire bonne nuit :3 Alors bonne nuit Very Happy

_________________
I AM GOD.
MAÎTRE DU JEU
Si vous avez une question, le staff vous écoute :
Lydia Martin - Barry Allen - Stiles Stilinski - Katherine Pierce


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

CAT ⊰ « do you just use big words to make me feel dumb ? »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Couragism?
» DART to Haiti - Words of Thanks to Canadian Head of State
» Jude Celestin would not make it through to a presidential run-off!!
» A weak state by the non-virtue of our constitution?
» Mateli ap make pwen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: La corbeille
-
Sauter vers: