AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LA SECTION PARTENARIAT EST DE NOUVEAU OPERATIONNELLE ♥️
VOUS ALLEZ RETROUVEZ VOS POUVOIRS ! CELA SE PASSE PAR ICI Very Happy

 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: RPs terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

It could be worst. (Barry et Lydia)

avatar
♣ Messages : 835
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /
Dim 2 Aoû - 16:03
It could be worst
Barry Allen & Lydia Martin

J'étais au Diamond de nouveau. J'aimais l'ambiance du bar mais il ne fallait pas que cela devienne une habitude ou bien j'allais facilement finir par devenir alcoolique. Je souris tristement à cette pensée. Boire aidait un peu à oublier la situation dans laquelle je me trouvais. Plus les jours passaient, plus je commençais à perdre espoir et me disais que je n'allais sans doute plus jamais rentrer chez moi. Je  craignais aussi de ne plus pouvoir revoir mes amis. Un peu égoïstement j’espérais les avoir ici avec moi, mais d'un autre côté je souhaitais qu'il échappe à cette situation cauchemardesque. Heureusement que Stiles était avec moi nous formions une bonne équipe et nous nous empêchions mutuellement de sombrer. J'espérais qu'au moins ce nouveau monde nous permettrais d'être un peu tranquille loin de tout événement surnaturel.

Je parcourais la salle, plutôt vide, du regard, pour tomber sur un jeune homme un peu plus loin l'air assez abattu, plongé dans des pensées qui ne semblait pas être très joyeuses. Il avait un air un peu triste et perdu qui me fit tout de suite penser qu'il devait se trouver dans une situation assez semblable à la mienne. Je commandais deux cocktails assez forts au barman d'une jolie couleur bleuté et m'avançais vers la table du solitaire. J'attendis qu'il lève la tête vers moi pour lui offrir un grand sourire avenant et lui tendre une des deux boissons.

"Tiens, il semblerait que tu en ais au moins autant besoin que moi."

Je continuais de sourire en tirant une chaise pour m’asseoir en face de lui. Plutôt beau garçon, il ne devait pas avoir loin de mon âge. Ses traits étaient un peu marqués laissant entendre qu'il ne devait pas avoir eu des jours très faciles. J'étais intrigué de connaître son histoire mais je ne voulais pas le forcer à me la raconter. Je savais par vécu personnel qu'on avait pas toujours envie de se remémorer certains instants de nos vies.

"J'espère que je ne dérange pas... Mais la solitude n'est jamais bonne dans certains moments..."

Je lui adressais un sourire triste. J'espérais de tout cœur qu'il ne s'était pas retrouvé ici , tout seul, même s'il y avait de grandes chances pour que cela soit le cas malheureusement. Je ne comprenais pas pourquoi le destin se jouait de nous comme ça, nous personnages soit disant fictifs. On avait déjà pas tous eu des vies faciles alors si en plus on s'obstinait à mettre encore plus d'obstacles sur nos chemins... Je lui tendis la main par dessus la table, pour me présenter, j'espérais vraiment ne pas être de trop, après tout je me trompais peut être et il souhaitait peut être être tranquille. Peut être même mas premières impressions étaient fausses et il ne venait pas du tout d'un monde créé par le cinéma ou la télévision...

"Je m'appelle Lydia au faites !"

«I’m not like you guys. I don’t have claws, or glowing eyes, or super senses. I just have voices in my head.» ► LYDIA
Code by AMIANTE

_________________
Different ways to love



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 1305
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Sam 29 Aoû - 19:05


৩  It could be worst. ৩





ça doit faire une petite semaine maintenant que je suis ici. Et je n'avais toujours pas trouver de moyen pour rentrer chez moi. Je n'avais pas trouver mes amis non plus, apparemment il n'y avait que moi ici, pas de Caitlin, pas de Cisco, ni Iris, ni Joe. Je me retrouvais seul, mais au moins j'avais pu croisé quelques personnes dans la même situation que moi. Ce qui était un peu réconfortant dans un sens même si j'aurais préféré être le seul, personne devrait se retrouver comme ça téléporté dans un autre univers loin de tout ceux qu'il connait.

On m'avait aider à trouver un appartement. J'y avais passer la journée à regarder la télé histoire de regarder quelques séries. J'en avais profité pour regarder The Flash, c'était dérangeant à quel point ça racontait pratiquement tout ce qui était arriver. Même s'ils avaient sauté les petits détails. J'avais arrêter au bout de trois épisodes, c'était trop bizarre de nous voir à la télé. Et il faut que je l'avoue, ça me déprimait aussi. J'ai donc regarder une série que je connaissais déjà avant tout ça, Grey's Anatomy, histoire de me changer les idées.

La journée est très vite passée. Il fait presque nuit maintenant et j'avais décider de sortir faire un tour. C'était toujours mieux que de rester enfermé chez moi à broyer du noir devant la télé. Je suis donc allé dans un bar, qui ressemblait pas mal à celui où j'avais l'habitude d'aller avec Caitlin et Cisco. Je me suis mi dans un coin essayant de passer inaperçu et observant simplement les gens autour de moi. Mais je ne suis pas resté seul très longtemps. Un petit quart d'heure après mon arrivée une jeune fille c'est approchée avec deux verre et s'est installée devant moi.

- Oh merci. Non tu ne me dérange pas. Je lui ai sourit également.

Elle avait parfaitement raison, la solitude dans les mauvais moment c'était plutôt à éviter. Un peu de compagnie ne me ferais pas de mal au contraire. Et elle avait l'air a peut près dans la même situation que moi. J'imagine qu'elle aussi c'était retrouvée ici.

- Barry Allen, enchanté.




_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 835
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /
Ven 4 Sep - 22:54
It could be worst
Barry Allen & Lydia Martin

Je souris doucement lorsqu'il se présenta et m’installai plus confortablement en face de lui. Il avait choisi un endroit assez calme pour s'asseoir si bien que nous ne serions sans doute pas importuner par les quelques soit disant fans qui n'arrêtaient pas de suivre partout les gens comme nous. Je n'étais pas vraiment à l'aise avec cette nouvelle célébrité. J'avais du mal à parler avec ses gens qui connaissaient le moindre détail de ma vie. J'avais l'impression que je n'avais plus rien de privé puisque tout était étaler au grand jour sur des écrans de télévisions. C'était assez perturbant à vrai dire, je n'avais plus l'impression d'exister réellement.

"De même !"

Au lieu de continuer à me lamenter sur mon sort mentalement je tiltai légèrement à l’énoncé de son nom. Barry Allen... Cela sonnait bizarrement familier à mes oreilles. J'avais déjà l'impression d'avoir entendu ce nom quelque part. Je me creusais la cervelle en sirotant mon verre à la paille pour me souvenir où. Sans doute une célébrité quelque chose comme ça... Puis je me souvins que Stiles m'avait parler de cette série une fois avec un super héros qui allait très vite... Je n'avais jamais vu un épisode mais les garçons semblait en être tellement mordu que j'avais retenu des bribes de conversations à ce sujet.

"Oh. J'ai déjà entendu parler de toi ! Tu es ce gars dans la série de super héros !"

Ça m'avait échappé d'un coup et je couvris ma bouche gênée d'avoir fait preuve de si peu de tact. On devait lui rabâcher ce genre de phrases à longueur de journée... C'était un peu déplacé. Je n'avais vraiment pas eu de filtre entre mon cerveau et ma bouche. D'habitude c'était plutôt Stiles qui avait ce problème là. Il fallait croire qu'il commençait à déteindre sur moi. Je souris à cette pensée tout en espérant que ce n'était pas le cas.

"Désolée, je ne voulais pas être impolie... Je suis moi même un personnage de série apparemment... et dans la mienne non plus, tout n'es pas toujours conforme au normes de la réalité..."

Je lui offris un sourire d'excuse. Je me doutais qu'il ne devait pas mourir de joie d'être ici alors autant ne pas remuer le couteau dans la plaie.

«I’m not like you guys. I don’t have claws, or glowing eyes, or super senses. I just have voices in my head.» ► LYDIA
Code by AMIANTE

_________________
Different ways to love



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 1305
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Mar 8 Sep - 15:21


৩  It could be worst. ৩





En disant mon nom je savais parfaitement qu'il y avais une chance qu'elle me connaisse, puisque j'avais pu voir pas mal de publicités à propos de la série dans laquelle je suis supposé jouer. Et c'était très bizarre qu'autant de personnes soient au courant de tout ce qu'il c'est passé dans ma vie cette dernière année, et même quelques détails qui datent de bien plus longtemps que ça. J'avais un peu de mal à me faire à cet idée, des milliers de personnes savent tout sur moi, mais c'était assez réconfortant de savoir qu'il y avait d'autres personnes dans ma situation.

- Oui c'est bien ça.

Le fait qu'elle m'ait répondu qu'elle avait entendu parler de moi d'une façon aussi direct avant de se rattraper m'a fait légérement rire. Et depuis que je suis arrivé ici je n'avais pas eu beaucoup l'occasion de rire, normal puisque mes amis et ma famille n'étaient pas dans ce monde là. Enfin pas encore en tout cas.

- Ce n'est pas grave.. Alors tu viens aussi d'une série ?

Maintenant que j'y pensais, son nom et son visage ne m'étaient pas totalement inconnu. Malheureusement j'avais tellement de séries à rattraper que je n'avais pas dû commencer celle dans laquelle Lydia se trouvait. Mais j'ai du en entendre parler sur internet, peut être qu'en me disant le nom de la série je m'en souviendrais. Parce que pour l'instant à vrai dire je n'avais regarder que les premiers épisode de ma propre série et après je continuait celles qui existaient et que j'avais l'habitude de regarder dans mon monde. Et j'avais pas eu l'occasion avec mon travail d'en regarder beaucoup, deux ou trois séries policières, Grey's Anatomy et les deux séries qui se croisent The Vampire Diaries et The Originals. D'ailleurs hormis Grey's Anatomy je n'ai pas vu entièrement les autres.




_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 835
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /
Ven 25 Sep - 19:38
It could be worst
Barry Allen & Lydia Martin

Je souris en voyant qu'il ne s'offusquait pas de mon indiscrétion. J'avais l'impression de me transformer en catastrophe ambulante ces derniers temps. J'avais déjà annoncer sans préambule à un vampire vieux d'un millénaire qu'il ne restait plus rien de sa puissance ici. Autant dire que la délicatesse n'avait pas été mon fort les jours qui avaient suivis mon arrivée à New York. J'avais toujours été franche, peut être même un peu trop vous diront certains mais je n'avais pas eu le choix. Tout ce qui était arrivé ces dernières années, en particulier le décès de ma meilleure amie et la découverte de pouvoir que je ne désirais pas particulièrement m'avait poussée à me créer un caractère plus dur que ce qu'il avait pu être auparavant. Je ne pouvais plus me permettre d'être faible, j'essayais tant bien que mal d'être plus une aide pour mes amis que la damoiselle en détresse qu'il fallait sans cesse secourir, même si pour le moment cela ne s'était pas arriver très concluant. En  plus je me trouvais de nouveau dans une situation où je ne savais pas quoi faire. J'étais complètement perdue ici où rien ne ressemblait plus à ce que je connaissais, à mon chez moi. Aussi fou que cela puisse paraître, Beacon Hills et ses créatures surnaturelles me manquait. Sans doute parce que la moitié de ces dernières s’avéraient être des personnes qui m'étaient chères. Qui sait ce qui pouvait leur arriver pendant mon absence ? En même temps nous n'étions pas sensés exister alors est-ce que le temps s'était comme arrêté là-bas ? Est-ce que le reste de la meute finirait par nous rejoindre Stiles et moi ? Je me posais une tonne de questions qui finissaient toujours par me donner la migraine. Je n'arrivais pas à trouver de logique à ce qui nous arrivait.

Je pris une grande gorgée de ma boisson alcoolisée, souhaitant me débarrasser au maximum de mes pensées moroses, de mes angoisses et de mes questionnement qui resteraient sans doute sans réponses avant bien longtemps si jamais j'en trouvais un jour. Je souris presque timidement à Barry -puisque c'est ainsi qu'il m'avait dit s'appeler- quand, après avoir confirmer mon intuition m'avait retournée la question quant-à d'où je venais.

«Oui, je ne viens pas d'ici non plu... Je ne suis pas sure mais je crois que la série dont je viens s'appelle Teen Wolf. Je n'ai pas encore eu le courage de regarder, c'est trop... bizarre. »

Je n'étais en effet pas sure de le faire un jour d'ailleurs. C'était bien trop perturbant. Voir toute sa vie étalée ainsi au grand jour comme une œuvre de pure fiction... J'arrivais déjà à peine à l'imaginer alors le voir m'étais pour le moment insupportable. Comment pourrais-je jamais revoir la mort d'Allison, d'Aiden et mon impuissance face à ça ? Comment pourrais-je revivre de nouveau tout ça ? Revoir tous ceux qui avaient été blessés comme une personne totalement étrangère... Non je ne pouvais pas.

« Ce n'est pas toujours tranquille et joyeux là d'où je viens et on ne sait jamais vraiment sur qui, ou plutôt sur quoi on va tomber mais étrangement ça me manque... »

Je jouais distraitement avec mon verre désormais vide, plongée dans mes pensée un peu trop nostalgiques. J'avais l'impression que je pouvais me confier à mon interlocuteur, qu'il comprendrait ce que je voulais dire. Il avait l'air d'être quelqu'un de bien, ce qui était assez rare dans mon entourage ces derniers temps. Je repris mes esprits, le breuvage ingurgité m'ayant permis de récupérer un peu de ma joie de vivre. Je retrouvais un peu le sourire, essayant de voir les choses d'un côté plus optimiste.

« Heureusement je ne suis pas toute seule Stiles, qui vient du même endroit que moi m'a suivi, et vu que beaucoup d'autres personnes commencent à arriver, j'ai bon espoir que nous retrouvions tous tout ceux à qui on tient ...»



«I’m not like you guys. I don’t have claws, or glowing eyes, or super senses. I just have voices in my head.» ► LYDIA
Code by AMIANTE

_________________
Different ways to love



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 1305
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Mar 20 Oct - 12:21


৩  It could be worst. ৩





Teen Wolf, cette série ne m'étais pas inconnue. C'était probablement une série assez connue et j'ai du en entendre parler quelques fois, mais je n'ai jamais regarder. Pour l'instant en tout cas, mais maintenant que je suis coincé ici j'allais probablement avoir assez de temps pour regardé. J'avais pas mal de temps libre, je ne connais pas grand monde ici alors je ne sort pas beaucoup. Sans compté que dès que je sors, la plupart du temps on me reconnaît.

- Plus que bizarre oui. Je lui ai souri.  

J'ai eu l'occasion de regardé le début de la série qui racontait ma vie et je n'ai aucune envie de regarder la suite. Normal puisque je sais déjà tout ce qui va arriver, et voir sa vie diffusée à la télé c'est limite flippant. Mais dans un sens regardé, c'était la seule chose qui me permettait de voir mes amis et ma famille pour le moment. Même si une partie de moi aimerait qu'ils finissent par se retrouver ici avec moi, c'est mieux pour eux qu'ils ne le soient pas. S'adapter dans cet espèce de monde parallèle était plus que compliqué. Plus de pouvoirs, rien.. Ne plus avoir à affronté les méchants et être certain de ne plus jamais croisé quelqu'un avec des super-pouvoirs c'était bien dans un sens mais aussi terriblement ennuyant.
Ma vie n'avait plus trop de sens maintenant, je n'ai plus de pouvoirs et je ne peux plus travailler pour la police alors j'avais perdu tout les moyens que j'avais afin de pouvoir aider les autres. J'étais redevenu quelqu'un de parfaitement normal, pour mon plus grand désespoir. La seule chose aujourd'hui qui me permet encore de tenir debout c'est l'espoir de trouver un moyen pour rentrer chez moi. Rentrer chez moi, c'était tout ce qui comptait aujourd'hui. Je comprenais finalement ce que ressentais mon pire ennemi lorsqu'il c'est retrouver coincé des années en arrière. Ma situation était sans doute pire, puisqu'il ne suffisait pas d'un petit voyage dans le temps pour tout régler.

- Je vois ce que tu veux dire oui, moi aussi toute cette folie me manque.

J'ai lâcher un petit rire, presque silencieux. Je n'avais pas vécu tout ça très longtemps, un an et quelques mois. Avant l'explosion de l'accélérateur de particules, il n'y a pas eu beaucoup d'événement impossible de là où je viens, c'était à peu près comme ici. Mais c'était dur de revenir à une vie normale et paisible après tout ça.

- C'est possible oui, mais peut-être que ce serait mieux pour eux de ne pas nous rejoindre. Même si à nous ça nous ferait du bien de les revoir.  

J'imaginais mal Joe arrêter de travailler pour la police et d'accepter de rester ici tranquillement en attendant que quelqu'un trouve une solution et je voyais mal aussi Caitlin et Cisco travailler ailleurs que dans un laboratoire. Enfin je m'imaginais pas non plus arrêter d'être The Flash ou de travailler comme expert scientifique et pourtant tout ça c'était bien fini pour moi, pour le moment.




Spoiler:
 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 835
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /
Dim 8 Nov - 18:54
It could be worst
Barry Allen & Lydia Martin

Je me sentais bien en la présence de ce garçon. C'était plutôt agréable de se retrouver en compagnie de personne qui nous ressemblent, qui nous comprennent. J'avais l'impression que les habitants de cette ville étaient insensible à notre situation. Tout au plus pour eux c'était amusant, incroyable, de voir des personnages qu'ils adulaient ou bien qu'ils détestaient quitter la fiction pour se retrouver dans leur réalité. Il ne voyait pas plus loin que ça pour la plupart. Il ne comprenait pas à quel point c'était bouleversant pour nous de se retrouver ici, sans repères et seuls pour la majorité d'entre nous. J'avais eu la chance que le hasard me mène jusqu'à Stiles. Je savais que notre duo pouvait résister à tout, je me sentais plus en sécurité à ses côtés, je retrouvais un peu de mon chez moi auprès de lui. Mais malgré tout mes amis me manquaient. Beacon Hills et tous ses événements extraordinaires, aussi bons que mauvais me manquaient. Et aussi étrange que cela m'était apparu dans un premier temps, être une banshee me manquait. J'étais tellement impuissante ici, que je comprenais très bien le désarroi de Barry. Cela ne devait pas être facile de passer du statut de super-héros à celui d'un être humain « banal » qui n'avait plus la capacité de sauver le monde.

« Parfois je me dis que c'est cette normalité qui est une folie... J'ai l'impression de ne pas aller avec le décor. Tout est bien trop calme et pour tout te dire ça m'effraie un peu de ne pas comprendre comment on est tous arriver là. J'aimerais bien qu'on nous donne des explications, que quelqu'un trouve un moyen de  nous faire rentrer chez nous. Je crois que j'aurais du mal à rester ici pour toujours... »

Un léger frisson me traversa à cette idée. Je ne m'étais pas encore vraiment confiée à quelqu'un sur cette nouvelle situation qui était mienne à présent. En parler avec un parfait inconnu pouvait paraître étrange mais j'avais l'impression de ne pas me tromper en le pensant digne de confiance, mon premier instinct s'avérait souvent exact, banshee ou pas banshee. Je ne voulais pas parler à Stiles de comment je me sentais ni de combien j'avais peur, mon ami était toujours à deux doigts de basculer dans une crise d'angoisse et je devais faire de mon mieux pour le soutenir, le rassurer. Je ne pouvais pas être celle qu'on devait sauver, pas encore une fois. Je devais être forte autant pour moi que pour lui...

« Je sais. Je ne leur souhaite pas de se retrouver dans notre situation... Mais ils me manquent beaucoup... Et j'ai peur qu'ils leur arrivent quelque chose pendant notre absence... Enfin si c'est possible. J'ai un peu de mal à comprendre ce concept de monde fictif/ monde réel. »

Je haussais les épaules avec un pauvre sourire. Nous étions livrés à nous même ici sans aucun élément de réponse. Tout ce que j'avais pu comprendre jusque là c'était que toutes les personnes qui avaient été pourvu jusque là de capacités surnaturelles étaient désormais tout ce qu'il y a de plus normal et que nous risquions tous de rencontrer nos interprètes qui étaient nos jumeaux parfaits. J'avais parfois l'horrible impression de n'avoir été toute ma vie qu'un pantin souffrant au grès des envies du scénariste de cette fiction dont j'étais issue... Mais qui étais-je pour condamner ses personnes ? N'étais-je pas moi même friande de ces séries qui me faisais rire ou pleurer ? Même si je n'avais guère eu le temps de m'y consacrer dernièrement entre deux attaques de psychopathes surnaturels...


«I’m not like you guys. I don’t have claws, or glowing eyes, or super senses. I just have voices in my head.» ► LYDIA
Code by AMIANTE


Spoiler:
 

_________________
Different ways to love



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 1305
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Sam 21 Nov - 15:31


৩  It could be worst. ৩





Je me sentais vraiment à l'aise en compagnie de Lydia. Elle était vraiment gentille et compréhensive. Elle semblait également digne de confiance, c'est sûrement pour ça que j'arrivais plutôt facilement à parler de tout ça avec elle. J'ai croisé pas mal de monde en arrivant ici, puisque 'ma' série est connue les gens me reconnaissaient assez souvent. Trop souvent à mon goût. J'ai donc déjà parler à pas mal de personnes, mais d'habitude j'étais plutôt mal à l'aise. C'était dûr de savoir qu'on parle avec quelqu'un qui sait absolument tout de votre vie alors que vous ne connaissez rien à son sujet..

C'était plus facile de parler à quelqu'un dans la même situation que moi. Quelqu'un qui me comprends et qui sait ce que ça fait de se retrouver ici. Les gens que j'ai croisé avaient tendance à trouver ça cool. Pour eux j'imagine ça devait l'être, mais pour nous c'était loin d'être cool.

- Je comprends, je ressens la même chose. J'ai longtemps connu un monde plus où moins normal. Jusqu'à l'explosion de l'accélérateur de particules, qui a tout changé...  C'est vrai j'ai pas connu très longtemps toute cette folie à propos de super pouvoirs... Mais maintenant ça me semble vraiment trop calme. Limite ennuyant. Je lui ai souri. Je n'ai pas eu ma vitesse pendant pratiquement toute ma vie mais maintenant que c'est partis, c'est comme si une partie de moi aussi.

Rester ici pour toujours? J'espérais bien que non. Je veux retourner chez moi, dans ma ville qui d'ailleurs n'existe même pas ici... Avec mes amis, ma famille. Retrouver aussi cette folie qui me manque.

Il faut dire que j'adorais être Flash. Avoir la capacité d'aider et de sauver les gens. J'aimais tout ce que ça signifiait. La sensation de courir à des centaines de kilomètres/heure, le vent et la puissance qui glissent sur mon visage... Et donc surtout être capable d'aider les autres. Je ne suis pas sûr de réussir à vivre sans.

- C'est d'un compliqué. Je me demande aussi ce qu'il ce passe durant notre absence. Peut être que le temps est mit en "pause" en quelque sortes? Ou alors la vie continue sans nous..

La dernière chose que je me souvenais avant d'arriver ici c'était que je devais arrêter le trou noir qu'on avait accidentellement causé. Et qui était bien partit pour engloutir toute la ville et il ne se serait pas arrêter dans que la Terre n'aurait pas disparu. Je courrais à l'intérieur quand tout d'un coup je me suis retrouver ici.

ça m'inquiétais maintenant. Si j'ai échoué à l'heure qu'il est il ne dois plus rien rester de mon monde. Cette singularité a du tout manger durant mon absence. Alors j'espérais que soit je suis arrivé ici juste après avoir réussit à l'arrêter. Soit que le temps ne s'écoule plus de là où on viens...

- Quelqu'un va forcément finir par trouver une explication à tout ça et j'espère un moyen de nous ramené chez nous. *





_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 835
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /
Dim 13 Déc - 19:31
It could be worst
Barry Allen & Lydia Martin

J'espérais que sa théorie était viable. C'était mille fois plus rassurant de penser que le temps s'était arrêter en notre absence dans nos mondes respectifs. Cela m'effrayait de penser que si un jour nous revenions à la maison, tout aurait changé. Je craignais déjà en tant normal qu'il arrive quelque chose à mes amis, surtout depuis la mort d'Allison. Nous n'étions après tout que de jeunes adultes, bien plus vulnérables que ce qui n'y paraissait. Scott avait tout le poids du monde sur ses épaules et pourtant il n'était qu'au lycée. Nous avions déjà du mal à gérer la situation lorsque nous étions tous ensemble, alors je ne préférais pas penser à ce qui pourrait leur arriver maintenant que nous étions séparés. Je savais que Stiles et moi étions plutôt en sécurité ici même si la situation était loin d'être idéale. Au moins nous ne risquions pas de tomber sur un loup-garou psychopathe en pleine possession de ses aptitudes surnaturelles au détour de Central Park. Du moins je l'espérais. D'un autre côté, sans mes pouvoirs, je ne pourrais pas savoir si ils leur arrivaient quelque chose. Et si jamais quelqu'un était blessé, voir pire ? Je ne pense pas que je pourrais jamais m'en remettre. Perdre ma meilleure amie avait été d'une douleur que j'avais cru pendant un moment insurmontable. Mais les autres m'avaient aidée à tenir debout. Je prenais exemple sur notre « True Alpha ». Scott gérait ses émotions à merveille. Il m'impressionnait chaque jour un peu plus. Je crois qu'à sa place, n'importe qui aurait déjà craqué, mais pas lui. Il faisait toujours les bons choix, pour nous, pour sa meute. Je n'avais pas son courage. Sans Stiles, je ne sais pas si j'aurais tenu longtemps à New York avant de me refermer sur moi même. Mais il était là et ça changé tout. Parce que c'était Stiles et qu'il me redonnait de l'espoir, et parce qu'être avec lui me faisait sentir chez moi.

« J'espère que c'est les cas, sinon je ne sais pas dans quel état je retrouverais ma ville si nous arrivons un jour à rentrer... Au moins si le temps ne suit plus son cours là-bas, je sais que tout va bien pour eux, qu'ils sont en sécurité... Même s'ils me manquent, cela voudrait dire que les choses ne sont pas si terribles. »

Je hochais la tête lorsqu'il me dit que l'on en saurait sans doute bientôt plus.  Je n'étais pas convaincu, mais j'espérais qu'on nous donnerait bientôt de vrais explications. Mais on aurait dit que personne ne comprenait. J'aurais aimé pouvoir consulter Deaton, notre vétérinaire/druide, peut être aurait-il eu des informations plus précises, lui qui avait une connaissance qui semblait illimitée en ce qui concerne les phénomènes surnaturels. Mais de ce que j'en savais, il était toujours à Becon Hills, aussi nous devions nous contenter d'attendre qu'on veuille bien nous en dire plus, ou en tout cas chercher les réponses par nous-même si on voulait comprendre. Mes recherches personnelles s'étaient très vite avérées vaines mais je ne voulais pas m'avouer vaincue au risque de sombrer dans le désespoir. Même si je savais que ce n'était sans doute pas dans les livres de la bibliothèque municipale que je trouverais le moyen de nous sortir de là. J'espérais que les scientifiques de ce monde auraient de meilleurs résultats que moi.

« Ce serait bien. Je n'aime pas le fait qu'on nous laisse dans l'incompréhension la plus totale comme ça. Même si je me doute qu'il ne sont sans doute pas beaucoup plus avancés que nous... »

Je grimaçais un peu et l'expression de mon visage ne s'arrangea pas en voyant un groupe de jeunes filles entrer dans le bar en gloussant stupidement et se diriger droit dans notre direction. Je n'avait pas envie de subir les harcèlements intempestifs auxquels j'avais eu le droit et je voulais également les éviter à ma nouvel connaissance, surtout qu'il semblait, au vu des regards amourachés que lui lançaient les groupies, être au centre de ceux-ci. Cela n'avait rien d'agréable d'être le fruit d'autant d'attention malsaine.

« Oh non. Pas ça... »



«I’m not like you guys. I don’t have claws, or glowing eyes, or super senses. I just have voices in my head.» ► LYDIA
Code by AMIANTE

_________________
Different ways to love



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 1305
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Mar 22 Déc - 22:10


৩  It could be worst. ৩





- J'espère aussi. Parce que sinon moi aussi j'ai peur de voir ce qu'est devenu ma ville. Vu ce qu'il ce passait avant que je me retrouve ici j'ai même peur que si le temps n'est pas arrêter là bas.. Que ma ville n'existe plus à l'heure qu'il est...

Cette pensée me fit frissonné. Firestorm m'avaient rejoint dans le trou noir mais ce qui c'est passé juste avant que je me retrouve comme téléporté ici est très flou. Si le trou noir n'a pas été fermé avant mon départ, en ce moment il ne doit rien resté ni de ma ville ni de la planète. J'aimerais trouver un moyen de savoir ce qu'il ce passe là bas mais.. Je ne vois pas comment. Pourtant ça nous aiderait de savoir que nos amis et notre famille vont bien. Lydia aussi semble très inquiète à ce sujet.

- Les scientifiques, l'armée, le gouvernement.. Ils doivent sûrement être en train de chercher une explication à tout ça et probablement un moyen de nous renvoyer chez nous. Donc j'imagine que pour faire ça ils en savent sûrement beaucoup plus que nous. Il faut qu'on soit patient même si c'est difficile.

J'ai très vite remarqué que Lydia regardait vers l'entré du bar et elle ne semblait pas ravie de ce qu'elle voyait. Je me suis donc retourné discrètement afin de voir ce qu'il ce passait et j'ai à mon tour remarqué ce groupe de jeunes filles qui se dirigeaient vers nous. Je me suis rapidement remis normalement et j'ai lâcher un soupir agacé en devinant ce qui allait arriver.

A ce moment précis mes pouvoirs me manquaient encore plus.  Avec ma super vitesse j'aurais pu nous sortir d'ici tout les deux avant même que ces filles aient le temps de faire un seul pas de plus vers nous. Malheureusement nous étions coincés...

Enfin le groupe de jeunes filles étaient arrivées à notre table. Elles chuchotaient entre elles tout en nous regardant et elles se bousculaient afin d'encourager et qu'une d'entre elles se lance et ose nous parler. Et ça me mettait vraiment mal à l'aise. Je me sentais à l'aise avec Lydia tout à l'heure et j'avais pratiquement oublier ce détail que désormais on était très connu et qu'on avait de nombreux fans partout.




_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 835
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /
Lun 22 Fév - 13:27
It could be worst
Barry Allen & Lydia Martin

J'avais légèrement l'impression que quelqu'un venait tout juste de crever la bulle de tranquillité qui s'était formée autour de nous.  Je voyais déjà mon nouvel ami se faire ensevelir sous les questions et les demandes en tout genre. Elle ne faisait pas trop attention à moi, peut être ne me connaissaient-elles pas... Ce qui n'était pas plus mal et me permis de me lever de mon siège avec une certaine discrétion, leur attention focalisée sur leur idole. Je grimaçais légèrement à son air à la fois agacé et paniqué, cherchant un moyen de nous sortir de là, les clients du bar ne semblant pas en avoir grand chose à faire.

« Excusez-nous mesdemoiselles mais nous devons partir... »


Sans vraiment y réfléchir à deux fois, j’attrapais la main de Barry l’entraînant dans une course folle, profitant de la surprise de son fan club. Je nous fis entrer dans la première pièce qui se présenta. Il s'avéra que c'était les cuisines où l'on nous ne remarqua même pas. Par la porte entrebâillée, je vis le groupe de filles se diriger vers la sortie visiblement persuadées, comme je l'avais imaginé, que nous étions parti par là. Je soupirais de soulagement, lâchant la main du super-héro. Je ris à la situation improbable. Si on m'avait dit un jour que j'aurais eu à me cacher dans les cuisines d'un restaurant pour échapper à une bande filles en furie je me serais sans doute moquée de cette personne.

Je me tournais vers mon compagnon de fugue qui avait l'air un peu secoué, sans doute ne s’attendait t-il pas vraiment à tout ça non plus. Je cessais de rire mais gardais quand même un grand sourire sur mon visage. Ça avait été plutôt amusant à vrai dire, tout semblait totalement fade ici, alors un peu de piment ne faisait pas vraiment de mal...

« Désolée c'était plutôt stupide... Je n'ai pas vraiment réfléchie, je voulais simplement te sortir de là... »

Une serveuse passa devant nous les mains chargées de plats. Elle nous jeta un regard incrédule, surprise de nous voir là, puis haussa finalement les épaules, sortant de la cuisine pour aller apporter leur repas à ses clients. Nous devions sans doute avoir l'air de deux imbéciles. Je savais mes cheveux en désordre et mes joues rouges après cette petite course ce qui devait ajouter au burlesque du tableau. Courir ce n'était pas trop mon truc à l'inverse de Barry pour qui c'était monnaie courante. Même sans pouvoirs, il ne semblait pas vraiment affecté par mon petit sprint.



«I’m not like you guys. I don’t have claws, or glowing eyes, or super senses. I just have voices in my head.» ► LYDIA
Code by AMIANTE

_________________
Different ways to love



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 1305
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Mar 1 Mar - 19:33


৩  It could be worst. ৩





Alors que le groupe de jeunes filles commençaient à posé des questions, des questions que je n'écoutais pas vraiment. Je jetais des coups d'oeils aux alentours, cherchant une excuse pour partir avec Lydia et nous sortir de cette situation gênante. J'avais déjà croisé des personnes qui m'ont reconnu mais je ne m'y habitue pas. A chaque fois ça me met très mal à l'aise, c'est assez normal puisque ces personnes semble tout savoir de ma vie alors que moi je ne sais rien de la leur. Et la cerise sur le gâteau quand ça arrive comme maintenant je m'embrouille et j'ai du mal à leur répondre.

Je suis maladroit alors j'avais vraiment envie d'éviter de m'humilier ce soir en bafouillant où en me prenant une porte comme une fois quand Eddie m'a posé une question...

J'ai été surpris lorsque Lydia m'a attrapé pour nous entraîner en vitesse ailleurs et nous fit entré dans la première pièce qui c'est présentée, les cuisines. Par la porte j'apercevais le groupe de jeunes filles se dirigé vers la sortie. Je me suis ensuite tourner vers Lydia et j'ai lâcher un petit rire. Au final la situation était assez drôle. Les personnes qui étaient présent dans la cuisine nous ont regardé d'un drôle d'air, ils se demandaient sûrement ce qu'on fait ici.

- Non non, ne soit pas désolée! Au contraire je te remercie de nous avoir sortit de là. Je lui souriait.

Je me suis éloigné de la porte lorsqu'une serveuse est passée devant nous et elle aussi semblait trouver ça bizarre qu'on soit là. On devrait probablement aller ailleurs, ici on risque de gêner. Mais ici personne ne viendrait nous embêter, enfin a moins de venir nous demander de partir. Je me demandais si on ne devrait pas aller faire un tour.

- J'ai bien peur qu'on risque de les gêner ici. On devrait peut être aller faire un tour dehors ? Je souriait toujours.

Il faisait nuit noir dehors, c'est vrai que la ville est quand même bien éclairée mais je doute que dehors quelqu'un puisse reconnaître l'un de nous. Et j'avoue que vu c'est déjà arrivé ce soir j'avais un peu peur que ça recommence. J'étais pas en colère après tout je comprenais leur réaction, c'est pas tout les jours qu'on croise un personnage de série... Mais je pense qu'ils ne se rende pas compte que c'est perturbant pour nous. Alors je voulais qu'on passe le reste de la soirée tranquille sans être à nouveau déranger.




_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 835
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /
Sam 7 Mai - 22:50
It could be worst
Barry Allen & Lydia Martin

C'était agréable de rire. Ça changeait un peu de tout ce que j'avais connu depuis que nous avions atterri ici soit : l'angoisse, le manque, la tristesse et tout le reste de cette spirale d'émotions négatives. J'étais heureuse d'avoir trouvé quelqu'un avec qui partager ça. Barry me faisait un peu penser à Stiles avec son petit côté maladroit comme avec les filles de toute à l'heure et son rire à faire fondre la banquise. Le voir rire c'était rassurant après la mine triste qu'il avait quasiment toujours affichée depuis que nous nous étions rencontrés. Ça lui donnait un air plus enfantin comme s'il était un peu libéré du lourd fardeau qui semblait pesé sur ses épaules pour redevenir le jeune homme qu'il aurait été s'il n'avait pas eu les responsabilités d'un super- héros.

Mon sourire resta accroché sur mes lèvres alors qu'il me remerciait de nous avoir sorti de là. Malgré la manière assez anticonformiste il est vrai que l'objectif « s'éloigner le plus loin possible de cette bande d'adolescentes à demi folles » avait été atteint avec brio. Je ne m'étais toujours pas habituée à cette partie de ma nouvelle vie. Les fans qui vous courraient après tout ça, ce n'était pas vraiment ma tasse de thé. Je n'avais jamais vraiment rêvé à une quelconque célébrité sinon celle que m'aurait apportée de gagner la médaille Fields. Malgré ce qu'on pouvait penser aux premiers abords je préférais largement qu'on me remarque pour mon esprit que pour ma plastique. J'aurais aimé retourner plus ou moins à l'anonymat de Beacon Hills plutôt qu'à ce manque de vie privée oppressant que semblait nous imposer New York.

« Je t'en prie, ça m'a semblé être la chose à faire sur le moment... »

Je me saisis d'un morceau de pain dans une corbeille qui traînait là prise soudain d'une petite faim tandis que les gens continuaient d'entrer et sortir de la cuisine. Il avait raison, de toute évidence nous gênions. Je n'avais pas vraiment envie de sortir dans la nuit, j'imaginais que mes mauvaises expériences me rattrapaient. Mais je n'étais pas seule cette fois aussi la perspective de la pénombre ne m'effrayait pas autant. Aussi les monstres de mes cauchemars n'existaient pas ici, tout du moins ils étaient aussi impuissants que moi. Je hochais donc la tête d'approbation en souriant toujours bien qu'un peu effrayée...

Je le suivais donc dehors malgré tout contente de quitter l'endroit qui commençait à se faire agiter. Un frisson me parcouru tout le corps, glacée par l'air soudain froid de la nuit. Je croisais les bras pour me réchauffer, me tournant vers Barry.

« Ça t'arrive souvent ? De te faire poursuivre par des fans je veux dire... »



HRP:
 
«I’m not like you guys. I don’t have claws, or glowing eyes, or super senses. I just have voices in my head.» ► LYDIA
Code by AMIANTE

_________________
Different ways to love



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 1305
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Ven 8 Juil - 10:19


 
⚡️ It could be worst ⚡️
Feat. Lydia Martin

L'air était plutôt frais dehors, mais au moins avec l'obscurité il y avait moins de chance pour qu'on vienne nous embêter, une seconde fois. Il était plutôt tard alors il n'y avait pas grand monde dans les rues. Et en plus de ça le ciel était assez dégager pour apercevoir quelques étoiles.

"Quelques fois, je ne sais pas ce que je dois faire dans ces moments là. C-C'est un peu la panique à chaque fois." Je lâchais un rire. "Du coup j'évite de trop sortir. Et toi ? ça t'arrive souvent ?"

Je ne savais pas vraiment où nous pourrions aller, je ne connais pas vraiment bien New York. Je n'ai pas vraiment pris le temps de visiter et d'apprendre à connaitre la ville. Alors j'avançais sans but, juste histoire de faire un tour. Le point positif de tout ça c'est que je ne risquais pas d'être appelé en urgence par Cisco à cause d'un méta-humain et donc de devoir partir en quatrième vitesse.

Je remarquais que Lydia frissonnais. Alors j'ai enlever ma veste et je l'ai posée sur ses épaules. Finalement aller dehors ce n'était peut-être pas une bonne idée, je ne pensais pas qu'il ferait si frais. J'aurais peut-être dû y réfléchir, je m'en voudrais si elle tombe malade par ma faute. Surtout que pour la première fois depuis que je suis arrivé ici je me sens bien, grace à Lydia. Je pourrais presque oublier que je ne suis pas chez moi.

"J-Je devrais peut-être te raccompagner chez toi.. Il fais assez frais, ce serait dommage que tu tombe malade."




 
©️ By Halloween sur Never-Utopia

 


Spoiler:
 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 835
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /
Dim 21 Aoû - 18:22
It could be worst
Barry Allen & Lydia Martin

Malgré la température peu clémente après l’atmosphère réchauffé du bar, la nuit était claire et le ciel dégagé. Tout était relativement calme, ce qui était plutôt rare à New York. Ne pas entendre le constant bourdonnement de la circulation était quelque chose d’assez relaxant et je me sentais bien. Sans doute que la bonne compagnie en laquelle je me trouvais aidait aussi. Malgré notre petite course poursuite dans les cuisines, il y avait longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi rassurée qu’à ce moment précis.  Barry était quelqu’un de très apaisant en plus d’être foncièrement gentil.

Je lui adressai un sourire en hochant la tête à ses mots, comprenant très bien ce qu’il voulait dire en disant qu’il préférait souvent rester chez lui. C’est vrai que ce genre de personnes pouvait se montrer très envahissantes sans même sans rendre compte et c’était loin d’être agréable. Déjà que nous n’avion que peu de repères dans cette ville, dans cet univers qui n’était pas le nôtre, alors si nous ne pouvions pas faire trois pas sans être dérangé alors cela devenait vraiment dur d’apprécier cet endroit.

« Je vois ce que tu veux dire… On n’a pas vraiment été habitués à toute cette attention souvent non désirée d’ailleurs… Je dirais que ça m’arrive moins souvent qu’au début… Peut-être que les gens commencent à se lasser ou alors j’arrive à me faire plus discrète… Mais j’avoue que les premiers jours c’était totalement déroutant. »

Je lui offris un grand sourire de remerciement quand il posa sa veste sur mes épaules, agréablement surprise qu’il ait fait attention à mes réactions de cette manière. C’était une attitude qu’on ne retrouvait que chez trop peu de personne et je n’en fut que plus heureuse d’avoir voulu engager la conversation avec « l’ex » super-héros.

« Merci… Je reconnais que je ne suis pas très résistante au climat d’ici… C’est bien éloigné de celui de la Californie et j’arrive encore à être surprise par la température. »

Je souris à sa proposition de me ramener tout aussi chevaleresque que le reste de son attitude. Je n’avais pas très envie de quitter sa compagnie mais c’est vrai qu’il se faisait tard et je n’avais pas non plus envie de tomber malade comme il l’avait souligné.

« Je suis à un motel à une dizaine de minutes à pieds dans cette direction… Mais je ne veux pas te rallonger… »



HRP:
 
«I’m not like you guys. I don’t have claws, or glowing eyes, or super senses. I just have voices in my head.» ► LYDIA
Code by AMIANTE

_________________
Different ways to love



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 1305
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Jeu 15 Sep - 17:23


 
⚡️ It could be worst ⚡️
Feat. Lydia Martin


Alors qu'on parlais des fans qui venaient souvent à notre rencontre tu expliquais que tu comprenais ce que je voulais dire, qu'on a pas été habitué à cette attention. Tu disais que ça t'arrivais moins souvent, de te faire accostée par des fans, tu pense que les gens commencent à se lasser ou alors tu arrive à être plus discrète.

"Je dois t'avouer que les premiers jours je trouvais ça assez amusant. Seulement à force, c'est vite devenu oppressant."

Au début je ne réalisais probablement pas l'ampleur que ça avait. Les gens me reconnaissaient et voulait faire une photo avec Flash, c'était assez drôle. J'aimais bien qu'on me reconnaisse puisque déjà dans mon monde, je dois avouer que j'aimais bien entendre des fans de Flash tenir des propos positifs à mon sujet. Mais j'ai très vite changer d'avis, j'ai du trouver ça amusant pendant deux jours. Après une semaine je commençais déjà à en avoir marre. Et après je n'en pouvais vraiment plus, je voulais éviter à tout prix ce genre de situation, quitte à passer la journée enfermé chez moi.

Tu me remerciais de t'avoir prêter ma veste, en expliquant que tu avais du mal avec le climat d'ici puisque tu vivais en Californie. C'est sûr que le changement est plutôt radical dans ce cas. Déjà que pour moi qui viens du Missouri c'était du changement. Comme le disait Oliver, il fait toujours beau à Central City.

"Pas de quoi." Je te souri. "C'est vrai qu'en Californie ce n'est pas la même chose."

Je te proposais ensuite de te raccompagner chez toi. Tu m'expliquais que tu es logée dans un motel à dix minutes d'ici mais que tu n'a pas envie de rallonger mon chemin. ça ne me dérangeais absolument pas. Je dois avouer que je passe vraiment un très agréable moment en ta compagnie alors je n'étais pas très pressé de rentrer, au contraire.

"J'insiste, j'ai tout mon temps tu sais." Je te souri à nouveau.

Je te suivi donc en direction de ton motel. Je devrais profiter de la route afin de te poser plus de questions. Je n'avais pas vraiment osé te demander plus de précisions sur le monde d'où tu venais, mais après tout ce serait un bon sujet de conversation. Surtout que je ne connais pas du tout Teen Wolf, enfin juste quelques petits trucs que j'ai lu sur internet. Alors que j'ai cru comprendre que tu connaissais la série d'où je suis censé venir, puisque tu l'avais laisser sous entendre tout à l'heure. Moi je n'ai jamais regarder ta série, il faut dire que ces deux dernières années je n'avais pas vraiment eu le temps de regarder beaucoup de séries à la télé. Les problèmes ne prennent jamais de vacances, il y avait toujours un méta-humain pour semer la zizanie en ville !

"Dit moi en plus sur le monde d'où tu viens. J'avoue que j'aimerais en savoir plus, si tu es d'accord ?"


Spoiler:
 
 
©️ By Halloween sur Never-Utopia

 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 835
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /
Dim 9 Avr - 12:34

 

It could be worst
Barry Allen & Lydia Martin


Je n'étais pas certaine de m'être déjà sentie aussi à l'aise avec quelqu'un depuis que j'étais arrivé à New York. Barry était quelqu'un d'exceptionnel et c'était très agréable de converser avec lui. Je ne regrettais absolument pas de l'avoir abordé plutôt, sa compagnie était ce qui avait manqué à ma soirée. Je savais qu'il pouvait comprendre ce que je ressentais parce qu'il vivait quelque chose de similaire et sa gentillesse me poussait aux confidences en sachant qu'il ne jugerait pas. C'était simple. Je souris en hochant la tête, encore une fois d'accord avec ce qu'il disait. Oui ça avait été amusant au début mais maintenant c'était plus devenu encombrant.

- Je me souviens de l'époque ou j'enviais les stars de cinéma pour leur célébrité... Je rajoutais, pensive. Je comprend maintenant que ça n'a pas que des bons côtés.

J'étais heureuse qu'il insiste pour me raccompagner, ainsi je pourrais encore profiter de la sérénité que m'apportait sa présence. J’ouvris donc le chemin vers ma destination en écoutant sa question suivante. Par où commencer ? Il y avait tellement de choses à dire...

- Je suis d'accord, ça me fait plaisir de parler de chez moi... Je lui souris, le rassurant sur ce point. J'habite à Beacon Hills. Pour moi ça a toujours été une ville normale mais depuis quelques années les choses ont changées. Je m'arrêtai un instant en réfléchissant. Enfin... J'imagine qu'elles ont toujours été différentes mais je n'en savais rien... En vérité cette ville est un espèce d'aimant à créature surnaturelles. Un de mes amis, Scott, a été transformé en loup-garou. C'est un alpha maintenant. Je souris en pensant à tout le chemin qu'il avait fait depuis le moment où j'avais appris à le connaitre par le biais d'Allison. On l'aide du mieux qu'on peut quand une nouvelle menace apparaît. C'est à dire souvent ! Je ris légèrement face à cette constatation. En ce qui me concerne, je me suis découverte banshee après la morsure d'un loup-garou. Je pris une grade inspiration, même aujourd'hui je ne m'y étais pas encore tout à fait faite. J'entends... Enfin j'entendais des choses que personnes d'autres ne percevait. Je sentais quand quelqu'un allait mourir. Je lui adressais un nouveau sourire, contrite. C'est certain qu'il y a plus joyeux comme don...


_________________
Different ways to love



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 1305
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Lun 17 Avr - 12:51


 
⚡ It could be worst ⚡
Feat. Lydia Martin


Une fois dehors, à l'abri, je te proposais de te raccompagner chez toi. Il faisait nuit et je ne serais pas très rassuré à l'idée de te laisser repartir toute seule, à pied. J'étais soulagé que tu acceptes et puis cela me permet aussi de rester un peu plus longtemps en ta compagnie. Je ne te connais que depuis ce soir et pourtant je t'apprécie déjà beaucoup, tu m'as facilement mis à l'aise et parler avec toi c'est vraiment agréable. En fait je me suis rarement senti aussi bien depuis mon arrivée ici, mieux encore, pour une fois je me sens à ma place.

Lorsque je t'avouais qu'au tout début que je trouvais cela amusant, d'être célèbre et maintenant c'était devenu gênant. Puisque je me suis rendu compte que tout le monde savait les moindres détails de ma vie -et que je ne pouvais plus sortir sans être reconnu, jamais un moment de tranquillité-. Tu disais qu'à une époque tu enviais les célébrités et que maintenant tu comprenais qu'il n'y avait pas que de bons côtés. Je hoche la tête, pour approuver tes  propos. Eh oui, il n'y a pas que de bons côtés.

Pour changer de sujet je te demandais de me parler de ton monde, en espérant que cela ne te dérange pas. Je dois admettre que ça m'intéressais beaucoup d'en savoir plus. J'étais ravi que tu acceptes, ajoutant que ça te ferait plaisir d'en parler. Je t'écoutais alors tout m'expliquer, sans jamais t'interrompre. Apparemment ton monde était rempli de créatures surnaturelles, je trouvais ça vraiment cool ! Même si je me doutais, et que tu confirmais, que cela n'était pas évident tous les jours. Tu m'expliquais aussi tes pouvoirs, ajoutant que tu ne trouvais pas ça très joyeux.

"On peut dire que tu as eu une vie bien remplie alors !" Je te souris. "Je me doute que ça ne doit pas être la joie tous les jours, je vis plus ou moins la même chose. Nos vies ne sont pas exactement normales. Et c'est vrai que ça aurait été bien d'avoir une vie normale, on aurait été heureux mais.. incomplets. Là on fait des choses que personne de normal peu faire, notre vie est loin d'être fade et ennuyeuse." Je marque une pause avant de continuer. "Et puis tu sais, entendre des voix et sentir la mort ce n'est peut-être pas le plus cool des pouvoirs mais au moins tu peux faire quelque chose, aider tes proches." Je te souris une nouvelle fois.

Finalement, tout en marchant et parlant les minutes qui nous séparaient de ton motel sont vite passées, avant même que l'on s'en rendent compte. Maintenant nous étions arrivés chez toi, je n'allais pas t'embêter d'avantage pour la journée.

"On dirait que nous sommes arrivés ! Attends..."

Je sortais rapidement un bout de papier et un stylo de ma poche, afin de te donner mon numéro de téléphone. De cette façon on pourra rester en contact et comme ça je pourrais aussi venir t'ennuyer un autre jour avec mes questions !

"Tiens, mon numéro. Comme ça, si jamais tu as besoin d'aide ou si tu as envie d'un peu de compagnie, tu sais où me joindre." Je te souriais, une nouvelle fois !  "J'ai vraiment passé une bonne soirée grâce à toi. Il faudra qu'on se revois." Je marquais une courte pause avant de te souhaiter une bonne nuit. "Bonne nuit, Lydia."

Puis je partais, afin de rentrer chez moi et dormir à mon tour.

 
© By Halloween sur Never-Utopia

 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

It could be worst. (Barry et Lydia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Lydia ϟ Quand mille personnes prennent la route, il en faut une pour prendre la tête.
» BARRY WINDSOR SMITH
» bonjour je m'appelle lydia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: RPs terminés
-
Sauter vers: