AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LA SECTION PARTENARIAT EST DE NOUVEAU OPERATIONNELLE ♥
VOUS ALLEZ RETROUVEZ VOS POUVOIRS ! CELA SE PASSE PAR ICI Very Happy

“Quand deux ennemis se retrouvent... [terminé]”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 21 Aoû - 22:12



avec Klaus Mikaelson
Quand deux ennemis se retrouvent...


Elena se promène dans le parc tout en étant cachée avec de grosses lunettes de soleil et une casquette ce qui ne l'empêche pas de regarder les gens en esquivant un léger sourire. Soudain, elle aperçoit une silhouette qu'elle semble reconnaitre. En effet, elle croit reconnaitre un Originel : Klaus. En y pensant elle frissone d'horreur.

- Oh non pas lui... Souffle t-elle Pourvue que ce ne soit pas Klaus...

Elle se met à courir pendant un moment puis s'arrête devant un point d'eau et se met à boire nerveusement. Si c'est bien Klaus, il sera surement un humain lui aussi non? Calme toi Elena ce n'est peu être pas lui, mais son acteur ou bien une autre personne. Elle reprend sa marche même si elle est rapide puis s'arrête contre un arbre pour reprendre sa respiration.

Elle regarde un côté, personne. Elle soupire de soulagement mais c'est de courtes durées lorsqu'elle voit que c'est bien Klaus qui s'approche d'elle.

- Oh non... Elle regarde partout puis ce remet à courir pour l'éviter. Elle court pendant plusieurs minute tout en essayant de ne pas bousculer les gens mais s'arrête au bout d'un moment épuisée. Elle regarde de nouveau pour voir où il est, mais elle tombe nez à nez sur Klaus.

- Klaus... Que fait tu là? Où sont Rebekah et Elijah?

Elle le regarde avec un air dégoutée. Elle aurait aimée retrouver tout le monde sauf l'Originel.

- Qu'est-ce que tu veux? Elle regarde autour d'elle, mais les gens ne semblent pas les voir. Laisse-moi Klaus veux-tu?

Elle est sur ses gardes. Après tout rien ne prouve qu'il est redevenu humain contrairement à elle. Et si lui était toujours.... Lui-même? Un hybride Originel?

Elle frissonne de terreur en y pensant, mais se reprend pour ne pas lui faire le plaisir de lui montrer qu'elle à peur.








_________________

Elena Gilbert


Nos actes ont toujours des conséquences... Mais il faut qu’on vive avec.


Dernière édition par Elena Gilbert le Jeu 10 Déc - 14:28, édité 3 fois


avatar
♣ Messages : 1825
♣ Date d'inscription : 09/11/2013
♣ Age : 25
♣ Localisation : Mystic Falls mais en ce moment à New York
♣ Double compte : Nop

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Aoû - 21:53



Je regardais tranquillement une petite marre dans laquelle plongeaient quelques paresseux canards. Depuis que j’étais ici, je n’avais pas passé une seule minute calme. J’avais rencontré un Raton Laveur, ma sœur ainsi qu’une dénommée Lydia. J’espérais secrètement ne pas faire de nouvelles rencontres. Les mains dans les poches de mon jean, je sentais le soleil taper sur ma tête. Que c’était désagréable ! En même temps, je n’avais pas senti le soleil taper sur ma tête depuis mille ans… Je devais me réhabituer à bien des choses.
Mais il y avait quelque chose auquel je ne l’habituerais jamais : c’est cette impression que quelqu’un vous fixait intensément. Et c’est exactement l’impression que j’avais.

Je me retournais brusquement pour croiser une silhouette frêle qui s’en allait rapidement. Cette façon de s’enfuir, les cheveux bruns au vent me rappelait quelqu’un… Sans pourtant que j’arrive à poser de nom sur la personne à qui ce fuyard me faisait penser. Intrigué je suivais cette fille, parce que je n'avais aucun doute que c'en était une.
Je l’a vis gambader dans le parc. Elle m’arracha un rire. Si j’avais été un vampire, je l’aurais déjà rattrapé. Je me mis à courir à mon tour. Je vis une de ses mèches brunes plonger avec elle derrière un arbre. Je la rejoins rapidement.

Tient tient tient, mais que c’est intéressent. Elena Gilbert, la seule et l’unique. La peur qui planait dans ses yeux me fit rire quelques instants. Elle me posa ses questions à une vitesse vampirique. Mais je sentais bien qu’elle n’en était pas un.

   - Calme toi, petite Gilbert. Je ne compte pas te faire de mal, pour une fois crus-je bon de préciser.

Je marquais une pause. Je vis bien qu’elle ne me croyait pas un seul instant. Comment le pouvait-elle ?  Après tout ce que j’avais fais (et je ne regrettais rien du tout), elle ne pouvait pas me croire.

   - J’ai croisé ma sœur dans les Queens. Mais tu dois savoir que je ne passe pas tout mon temps à m'occuper d'elle. Pour mon grand frère, il est toujours, à ce que je sais, à la Nouvelle-Orléans.

Franchement, Elijah n’était pas foncièrement mauvais. Elena n’avait pas à avoir peur de lui. Rebekah et moi par contre…
Je ne répondais pas à sa question concernant mes desseins. La voir, elle, la grande, forte et incroyable Elena Gilbert en position de faiblesse était quelque chose d'assez réjouissant.

Mais après tout, comme nous n’étions plus vampire (penser à cela me brisait le cœur), il était hors de question de s’en prendre à elle. La police me retrouverait trop facilement. Et sans mes pouvoirs, impossible de sortir du commissariat sans infraction. J’avais envie de l’embêter un peu. Après tout ce qu’elle m’avait fait, une petite pique était nécessaire, je trouve.

   - Alors, Elena, tu dois bien avoir des choses à me raconter, depuis le temps non ?



avatar
♣ Messages : 1057
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Aoû - 22:47



avec Klaus Mikaelson
Quand deux ennemis se retrouvent...


Elena reprend sa respiration un moment puis elle le foudroie du regard en l'écoutant rire avant de lui parler. Après tout, elle sait parfaitement que Klaus n'est franchement pas du genre à laisser les gens en vie surtout s'il ne les apprécies pas.

- Toi tu ne veux pas me faire de mal? C'est bien une première, alors qu'est-ce que tu me veux?

Elle regarde toujours Klaus, sans pour autant le croire. Elle comprend que lui aussi est humain, elle sourit légèrement pour ne pas qu'il la voit sourire puis l'écoute de nouveau parler de sa sœur et son frère.

- Oh je voulais juste savoir, je voulais savoir si tu savais où ils étaient rien de plus.

Elle retient de rire, après tout c'était assez cocasse cette situation. Klaus humain, si elle aurait pensée voir ça de ses propres yeux jamais elle ne l'aurait crû et pourtant il est bel et bien devant elle humain.

Il ce remet à lui parler et elle croise ses bras en l'écoutant. Qu'est ce qu'il veux qu'elle lui dise? Sûrement pas la pluie et le beau temps. Elle sait parfaitement qu'il s'en fiche d'elle donc qu'est ce qu'il veux qu'elle lui dise? Ce qu'il s'est passé pour qu'ils se retrouvent dans ce monde? Elle-même ne le sait pas.

Elle décide de rentrée dans son jeu sans pour autant tout lui dire. Après tout elle même ne sait pas comment elle à pu quitter Mystic Falls pour ce monde.

- Je n'ai rien de spécial à te dire, que veux tu savoir? Et toi qu'a tu as me dire?

Bien évidemment, elle devine que lui aussi ne va rien dire, mais on ne sait jamais, il suffit qu'il en sache de trop même si elle n'y croit pas vraiment...








_________________

Elena Gilbert


Nos actes ont toujours des conséquences... Mais il faut qu’on vive avec.


Dernière édition par Elena Gilbert le Mer 28 Oct - 13:04, édité 1 fois


avatar
♣ Messages : 1825
♣ Date d'inscription : 09/11/2013
♣ Age : 25
♣ Localisation : Mystic Falls mais en ce moment à New York
♣ Double compte : Nop

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Aoû - 19:04




Elle me faisait rire, la petite Gilbert. Je ne comprenais pas très bien pourquoi elle esquivait la question. Peut-être avait-elle honte de quelque chose… Que pouvait bien se reprocher Elena ? Elle avait bien trop d’estime pour elle-même pour pouvoir se reprocher quoique ce soit. Je la regardais dans les yeux, et soupirais. Si j’avais été hybride je l’aurais hypnotisé et elle m’aurait tout dit.
Je me grattais distraitement l’arrière de la tête.

  - Je ne vois pas l’intérêt de répondre à ta question si tu ne réponds pas à la mienne, petite Gilbert. Et non, je ne te ferais pas de mal. T’en faire alors que je suis humain serait stupide, et tu sais très bien que je ne le suis pas.

Le mot “humain” avait une intonation bizarre dans ma voix. Surtout lorsque la phrase était à la première personne du singulier. Je voyais bien quelle était toujours sur ses gardes, prête à bondir, à me fuir. Mais désormais, je n’avais plus la même forme qu’avant. Je ressentais presque mes milles ans de vie peser sur mes épaules.

Cependant Elena devait savoir pourquoi j’avais perdu mes pouvoirs. Cette petite idiote était toujours au courant de tout et était toujours dans les plans foireux. Comme moi, en somme. Elle avait toujours cent problèmes à ses trousses, cent morts sur la conscience, cent ennemis à affronter. Je regrettais ce temps où j’étais celui qu’elle devait combattre. Elle avait bien de la chance que je me sois exilé à la Nouvelle-Orléan. Sinon, elle aurait entendu parler de moi pendant encore longtemps.  Je décidais de capituler. Trop faire tourner la conversation ne serait bénéfique ni pour elle, ni pour moi. Je décidais donc de la titiller un peu :

   - Elena, ma chère Elena, je sais que tu trempes toujours dans les problèmes. Que tu le veuilles ou non, c’est … Eh bien, c’est ancré en toi. Alors dis-moi pourquoi ai-je perdu mes pouvoirs ?

J’avais besoin de savoir. Être ignare me rongeait de l’intérieur. Je supportais très mal ma vulnérabilité ainsi que ma normalité. J’étais exceptionnel et ma nature devait l’être tout autant. Je me demandais bien comment elle allait réagir.
J’hésitais grandement entre me rire au nez, consciente que nous étions désormais au même niveau ou bien éviter le sujet comme elle l’avait faire précédemment.
Que me réservait encore ma petite Gilbert ?!



avatar
♣ Messages : 1057
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 29 Aoû - 17:58



avec Klaus Mikaelson
Quand deux ennemis se retrouvent...



Klaus la fixe et elle le regarde avec défis en souriant.  Maintenant elle est  sûr qu'il est aussi humain qu'elle sinon il l'aurait hypnotisé. Elle l'écoute puis soupire. Si  elle pouvait répondre à sa question elle l'aurait fait, mais hélas... Elle ferme les yeux un instant en soupirant puis les rouvres.

- Si seulement je savais ce qu'il se passe je ne te poserai pas ma question. J'ignore ce qu'il s'est passé pour qu'on ce retrouve ici... humains !

Elle appuie sur ce dernier mot avec une pointe d'amusement. Si elle est heureuse d'être redevenue humain  elle imagine que pour lui c'est l'horreur d'être ainsi vulnérable en quelque sorte. Elle rit doucement à cette pensée puis se reprend.

-  Désoler, mais je n'ai jamais imaginée qu'un jour le grand Klaus Mikaelson redeviendrait humain !

Elle le regarde en croisant ses bras plus redevient sérieuse. Elle marque une pause pour réfléchir puis sourit légèrement avant de le perdre lorsqu'il reprend la parole. Même humain il est toujours... lui-même, à cette pensée elle soupire.

- Merci de me le rappeler, mais pour ta gouverne j'ignore sincèrement ce qu'il s'est passé... Peut-être est-ce à cause de la catastrophe naturelle, mais je n'en sais pas plus... Quoi-qu'il en soit tout ce qui est surnaturel n'existe pas ici ou du moins n'existe plus donc en attendant d'en savoir plus, le mieux serait de s'adapter à cette vie le temps de régler cette histoire.

Elle lui donne le journal où ils parlent de cette catastrophe puis réfléchit un moment. Comment une simple catastrophe naturelle a pu faire venir les personnages dans le monde réel? Comment le surnaturel à pu disparaître alors qu'il est venu ici? Qu'est-ce qu'il va se passer maintenant pour tous les personnages? Tant de questions trotte dans la tête d'Elena, mais qui hélas sont sans réponse pour le moment. Mais le fait d'être de nouveau humaine l'enchante alors elle veux savourer chaque instant. Elle murmure.

- Ça fait tellement du bien de se sentir humaine....

Elle ferme les yeux en souriant. Avec un peu de chance, lorsque tout sera rentré dans l'ordre, lorsqu'elle retournera à Mystic Falls, peut être qu'elle pourra vivre humaine, tranquillement avec ses amis, son frère et elle pourra enfin vivre la vie qu'elle voudra... Elle retient de rire tellement elle n'y croit pas elle même.







_________________

Elena Gilbert


Nos actes ont toujours des conséquences... Mais il faut qu’on vive avec.


Dernière édition par Elena Gilbert le Mer 28 Oct - 13:08, édité 1 fois


avatar
♣ Messages : 1825
♣ Date d'inscription : 09/11/2013
♣ Age : 25
♣ Localisation : Mystic Falls mais en ce moment à New York
♣ Double compte : Nop

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Sep - 21:19



Humain. Nous l’étions donc tous. Tous les vampires, loups-garous, créatures surnaturelles étaient désormais de simples humains ? Impossible !
Quel sort assez puissant pourrait faire une chose aussi atroce ?
Elena n’aurait jamais pu s’imaginer que je redevienne humain… Moi non plus je n’aurais jamais pu envisager cela. A vrai dire, cela ne m’avait jamais traverser la tête.
Vampire, je l’étais jusqu’aux bouts des ongles. Je l’étais depuis plus de dix siècles. DIX siècles. Beau chiffre.

Je l’a regardais dans les yeux pendant qu’elle évoquait certains faits.
Catastrophe naturelle.
Mais de quoi parlait-elle ? Je n’en avais jamais entendu parler.

   - Catastrophe naturelle dis-tu ?

Elle m’avait tendu un journal. Un journal qui datait de la veille où sur la première page, s’étendait la photo d’une tempête. Tient, tient, tient. Le gros titre était évocateur et explicite. “Des orages brisent la frontière entre la réalité et la fiction”.
Je soupirais. Je n’avais même pas envie de lire une interview d’un scientifique qui ne pourrait m’éclairer sur ma situation. De toute manière, ils ne savaient pas comment résoudre le problème alors je trouvais franchement que faire une interview sur le sujet était stupide.
Comment des orages avaient-ils pu briser la frontière entre la fiction et la réalité ? Et puis qu’était-ce la fiction ? Ce qu’ils appelaient fiction était la réalité à mes yeux tandis que leur petite vie représentait la fiction chez moi.
Je tendis le journal à Elena. La une me suffisait. Je me passais distraitement une main sur ma nuque. Je me l’étais bloqué le matin même après mille ans sans jamais ressentir cette sensation de blocage. Ça faisait mal. Je n’aimais pas ça.

En fait la vie humaine m’horripilait alors j’avais souris en entendant la petite Gilbert dire que cela lui faisait du bien d’être de nouveau humaine. Humain était synonyme à mes yeux de vulnérable. Je croyais entendre ma soeur.
Elena espérait sans doute avoir enfin une petite vie tranquille avec son frère, dont le nom m’échappait totalement, peut-être même avec Alaric dans les parages et un des frères Salvatore.
Quelle ironie. Un Gilbert n’était jamais tranquille. Les problèmes viendraient toujours vers elle, ils seraient toujours attirés par sa famille. C’était comme ça. C’était un fait, bien réel qu’elle devait s’ancrer dans sa petite tête brune.

Dépité par mon cou, par la triste réalité sur mes pouvoirs et par les espoirs stupides d’Elena, je décidais de tourner les talons. L’importuner plus longtemps n’était pas envisageable puisqu’elle ne savait rien du tout.







Klaus Mikaelson

Ce sont les détails qui font les légendes"



avatar
♣ Messages : 1057
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Sep - 15:35



avec Klaus Mikaelson
Quand deux ennemis se retrouvent...



Elena regarde Klaus qui regarde la première page puis hoche la tête lorsqu'il répète ce qu'elle a lue. Elle reprend le journal lorsqu'il le lui redonne et le range dans son sac en soupirant.

- Oui une catastrophe naturelle apparemment, mais à vrai dire ça me paraît trop bizarre pour que ce soit vraiment naturelle sinon comment ce fait il que nous sommes ici ? Nous n'avons pas notre place ici...

Elle réfléchit un moment afin de trouver une solution. Elle grimace puis secoue la tête. Non, je ne peux pas demander ça... Oh et puis si je n'ai pas le choix ! « pense t-elle »

- Klaus... Je ne pensais pas un jour te dire ça mais qu'est-ce-que tu en penses de te joindre à moi pour trouver une solution pour quitter ce monde le plus vite possible ? Nous 'avons pas notre place ici tu le sais très aussi bien que moi...

Elle secoue la tête en se disant qu'elle le regrettera sûrement, mais pour le moment sa première préoccupation et de réunir suffisamment de monde pour comprendre ce qu'il s'est vraiment passé. Il faut dire que mis à par Misha, elle n'a pas vraiment fait de rencontre.

- Je sais que ma demande est surprenante, mais je pense que si chacun de nous avons des indices pour rentrer alors ça pourrait être bien pour tout le monde. A vrai dire pour le moment c'est la seule solution que j'ai donc si tu as une idée je t'écoute.

Elle remarque que Klaus se tient la nuque et à un léger sourire. C'est sûr qu'étant donné que cela fait longtemps qu'il est un Originel, il a dû oublier les désagréments des humains. Elle se retient de lui faire la remarque.

- Tout va bien Klaus ?  «  ne peut s'empêcher de lui demander.»

Elle le voit reprendre son chemin et regarde des gens s'amuser entre eux et en profite pour remettre une mèche derrière son oreille discrètement. Lorsqu'elle regarde de nouveau l'Originel, celui-ci commence à partir.







_________________

Elena Gilbert


Nos actes ont toujours des conséquences... Mais il faut qu’on vive avec.


Dernière édition par Elena Gilbert le Mer 28 Oct - 13:09, édité 2 fois


avatar
♣ Messages : 1825
♣ Date d'inscription : 09/11/2013
♣ Age : 25
♣ Localisation : Mystic Falls mais en ce moment à New York
♣ Double compte : Nop

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Sep - 19:30



Je ne prenais pas la peine de lui répondre tout de suite.
Aider Elena ? Et c’était elle qui me proposait de l’aide ? Quelle farce ! La petite Gilbert devait vraiment être désespérée pour venir quémander de l’aide “au Grand Méchant Originel”.
Je me faufilais entre deux gamins qui jouaient avec un ballon sans vraiment faire attention à eux.

Si j’allais bien ?
Comment pouvais-je aller bien ? J’avais mal au cou, je n’avais qu’un début de piste concernant mes problèmes et j’étais humain. Comment pouvais-je aller bien, sérieusement ? Je réfléchissais à sa demande. Bien sûr que j’allais l’aider. Évidemment ! Retourner chez moi me semblait, jusqu’à présent impossible. Mais Elena me permettrait peut-être de retourner chez moi, dans mon monde “fictif”, là où j’étais tout puissant. Ici je n’étais qu’un gars parmi tant d’autres, terne, sans rien pour le différencier sauf peut-être son beau sourire.
Les mains dans les poches je lançais à Elena d’une voix malicieuse :

   - Je te recontacterai sans doute Gilbert. Un partenariat ensemble pourrait être intéressent.

Je ne le retournais pas. J’imaginais assez bien sa mine déconfite, résignée à l’idée que je pourrais lui jouer un mauvais tour.
Pour l’heure, ce n’était pas prévu. Je ne savais pas encore ce que j’allais faire avec elle.
Allais-je la trahir ? Allais-je être “réglo” ?
Je ne l’avais pas vraiment décidé. J’avais envie de ne pas la trahir pour une fois. Mais comme je ne savais pas encore la tournure des événements, je ne pouvais pas trop juger ma réaction future. Si j'étais dans un bon jour, je serai clément. Si par malheur quelqu'un m'avait froissé, je risquerai de ne pas être très gentil avec la petite Gilbert.  

Je donnais un coup de pied dans un petit caillou qui atterri dans un bosquet au bord du chemin.  Je me doutais qu’Elena allait me rattraper pour me parler.
Je continuais ma route tranquillement en jetant un regard au ciel devenue lentement gris. La pluie n’allait pas tarder. Tant mieux. J’aimais bien la pluie. L’obscurité était idéale pour moi. Enfin, elle l’était. Je me plaisais à me cacher dans l’ombre, à attendre ma proie, ma victime, à la faire sursauter de peur, de douleur. Oui, j’avais un certain plaisir malsain. Et j’avais beau être humain, je continuais d’apprécier la noirceur des nuages et de la nuit.
Je ne perdrai pas ma nature profonde de sitôt.
Je ne l’a perdrai jamais.







Klaus Mikaelson

"Ce sont les détails qui font les légendes"



avatar
♣ Messages : 1057
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Sep - 19:30



avec Klaus Mikaelson
Quand deux ennemis se retrouvent...



Elena regrette déjà sa proposition, mais à vrai dire elle n'a pas d'autres idées pour le moment. Elle se doute bien que Klaus finira par lui faire regretter de lui avoir demandé de l'aide, mais pour le moment elle n'a pas vraiment le choix.

Elle l'observe toujours alors qu'il commençait à partir, puis soupire lorsqu'il lui dit qu'il la recontactera. Elle grimace légèrement en entendant le son de la voix de l'Originel puis elle  le regarde de nouveau avec un air de dégout.

- Bien sûr ce n'est que temporaire le temps que nous retournons dans notre monde...

De toute façon elle le connait, elle sait qu'il ne restera pas longtemps sympathique même si Klaus et sympathique ne vont pas vraiment ensemble. Malgré qu'il lui à dit qu'il la recontacterai, elle reste méfiante, il est du genre à trahir les gens, surtout ses ennemis

Elle le voit repartir puis secoue la tête lorsqu'il donne un coup de pied sur un caillou. Elle commence à le suivre puis soupire de nouveau puis le tien par la manche.

- Klaus... Vous n'avez rencontré personne Rebekah et toi? Enfin si tu sais quelques choses...

Elle espère que ses proches vont bien, sinon que quelqu'un à des réponses à ses questions, mais elle est presque sûr que Klaus ne lui dira rien.

Elle le lâche en s'excusant voyant son regard puis regarde  le paysage. elle se frotte les bras en se disant que le temps à changer puis regarde le ciel.

- Vous avez un endroit pour dormir? Je veux dire, si vous voulez je peux vous donner l'adresse d'un motel... Je viens de trouver une maison donc je n'en ai plus besoin...

Elle se tourne sans attendre sa réaction puis commence à partir.






_________________

Elena Gilbert


Nos actes ont toujours des conséquences... Mais il faut qu’on vive avec.


Dernière édition par Elena Gilbert le Mer 28 Oct - 13:12, édité 1 fois


avatar
♣ Messages : 1825
♣ Date d'inscription : 09/11/2013
♣ Age : 25
♣ Localisation : Mystic Falls mais en ce moment à New York
♣ Double compte : Nop

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Sep - 21:47



Je sentis la main d’Elena m’agripper la manche. Ce qu’elle me proposait ? Une adresse d’un motel. Cette gentillesse de sa part me fit rire : Elle ne pouvait pas s’empêcher d’être gentille avec les gens, même ceux qui ne le méritaient pas. Je n’étais pas sot ou dénudé d’esprit, je savais très bien que je ne méritais aucune attention.

   - Ah ! J’ai presque crût que tu m’invitais chez toi Gilbert. Je n’aurais pas dis non, évidemment.

Je lui lançais un sourire narquois suivit d’un clin d’oeil. J’aimais la taquiner, la mettre hors d’elle. Cela ne me prenait guère du temps, et je trouvais cela assez amusant. Je me doutais qu’elle allait lever les yeux au ciel, soupirer et sans doute m’ignorer. Mais je n’en avais rien à faire.

Cela faisait mille ans que ma famille arpentait la Terre. Nul doute que je saurais me loger seul. J’étais bien loin de la vingtaine d’années qu’avait Elena et de son inexpérience. Peu importe où j’irais, dans quel quartier, peut importe la langue parlée, j’arriverais toujours à m’en sortir. Mille ans sur Terre, m’avait appris à discuter avec les gens, les amadouer, mais aussi à parler de nombreuses langues.  

   - Merci ma chérie mais tu sais… Rebekah et moi savons très bien nous débrouiller seuls. Ne t’en fais pas. Je ne mourrais pas dans la rue ce soir. Et oui, j’ai croisés certaines personnes… Qui m’ont notamment fait remarquer que je n’avais plus de pouvoirs désormais. Inutile de préciser que je n’ai pas très bien accueillis la nouvelle.

Je crois n’avoir jamais été aussi franc avec Elena.
Il était vrai que j’avais assez mal réagit avec Lydia lorsqu’elle m’avait dis que je n’étais désormais plus“quelqu’un”. Que je n’étais désormais plus que “personne” ou “une personne parmi tant d’autres”. Je disais donc l’entière vérité à Gilbert.
Pour une fois.

J’avais une main dans la poche arrière de mon jean et je continuais de la fixer. Qu’allait-elle faire ? Me contourner ? Discuter encore un peu avec le grand méchant loup ? S’énerver ?
Elena pouvait réagir de plusieurs façons possible, je le savais très bien.
C’était aussi pour cela que j’appréciais cette jeune femme. Même si je l’avais trahis quelques fois… Mon caractère était le même depuis mille ans, je ne pouvais pas le changer pour elle ! Et puis, je savais qu’elle en revanche, ne m’appréciait pas. Je n’allais pas insister.
Voyants qu’elle ne réagissait pas, je haussais les épaules et tournais les talons.


_________________

Klaus Mikaelson
"Ce sont les détails qui font les légendes"


Dernière édition par Klaus Mikaelson le Sam 3 Oct - 15:15, édité 1 fois


avatar
♣ Messages : 1057
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Sep - 15:13



avec Klaus Mikaelson
Quand deux ennemis se retrouvent...


Elle soupire en entendant Klaus lui dire qu'il a faillit croire qu'elle l'invitait chez elle. D'accord elle est gentille, mais de là à invité les Mikaelson... il ne faut pas non plus abuser. Elle grimace lorsqu'il lui fait un clin d'œil et elle lève les yeux au ciel. Elle essaie d'être gentille avec lui (bon en fait c'est naturelle chez elle) et la provoque quand même. Elle à beau savoir que les Originels sont bien plus âgés, le fait de les savoir sans toit l'attriste quand même.

- N'exagère pas non plus Klaus... te donner une adresse c'est tout ce que je peux et ferai pour que tu trouve un endroit où vivre... Mais si tu refuse... Elle range dans son sac le papier où elle avait inscrit les coordonnées. tant pis pour toi, comme tu le dis si bien tu peux te débrouiller par toi-même.

Elle sourit légèrement, mais le perd lorsqu'il l'appelle sa "chérie". Elle grimace de nouveau, mais elle sait parfaitement qu'il à raison : ils peuvent, Rebekah et lui, se débrouiller tout seuls. Elle hausse les épaules puis le regarde.

.- Ne m'appelle pas comme ça. Je sais très bien, mais si tu ne veux pas de ma gentillesse alors peut être que d'autres personnes le voudront... Après tout ce n'est pas comme si tu étais vulnérable ou sans pouvoir.

Bien-sur elle était ironique là-dessus, mais que risque d'elle pour le moment? Il n'est plus le redoutable hybride, même s'il reste impressionnant, il n'ai plus invulnérable ni vraiment dangereux.

- Ça ne m'étonne pas que tu ai mal pris qu'on te rappelle que tu n'ai devenu qu'un humain banal... enfin banal dans le sens où tu n'as aucuns pouvoirs et que donc si tu tues ou agresse des personnes tu risques d'avoir des ennuis sans que tu puisses vraiment te défendre....

Elle avait bien appuyée sur le fait qu'il était devenu qu'un simple humain. Il faut dire que c'était facile de mettre Klaus hors de lui. Cependant, elle aimerai savoir qui l'Originel à rencontrer

- Et qui sont ces personnes que tu a rencontrer?

Elle croise les bras en fronçant les sourcils en attendant sa réponse. C'était bien la première fois qu'ils parlent sans qu'il ne cherches à la tuer.  Que prépare t-il? Ça, elle l'ignore mais son instinct lui dit qu'il va préparer quelque chose.







_________________

Elena Gilbert


Nos actes ont toujours des conséquences... Mais il faut qu’on vive avec.


Dernière édition par Elena Gilbert le Mer 28 Oct - 13:15, édité 1 fois


avatar
♣ Messages : 1825
♣ Date d'inscription : 09/11/2013
♣ Age : 25
♣ Localisation : Mystic Falls mais en ce moment à New York
♣ Double compte : Nop

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Oct - 13:26



Dans mon dos, la voix de Gilbert s'éleva si bien que je m'arrêtais pour l'observer. Je n'étais qu'à quelques pas d'elle, et j'étais donc suffisamment proche pour entendre sa jolie voix.
Bien sûr que je pouvais me débrouiller seul ! Elle pouvait ranger ses coordonnées, je n'en avais que faire !

   - Ma chérie commençais-je en appuyant sur ce surnom qu'elle ne voulait pas que j'emploie, je ne suis pas assez stupide pour répondre à tes petites provocations idiotes.

Je n'étais pas vraiment énervé. Je devais l'être davantage lorsque j'avais mes pouvoirs à cause de mes gènes de loup. Ça me boostait sans doute. Il était vrai que maintenant, je n'avais même plus envie de m'amuser en lui faisant du mal.
Qu'est-ce que la vie des humains était ennuyante !

   - J'ai rencontré une banshee ! C'était une rencontre assez agréable (malgré ses révélations sur mes pouvoirs), avec une conversation intéressante, bien loin de celle que j'ai avec toi !

Je marquais une pause pour l'observer. Peut-être n'avais-je plus envie de lui faire du mal, mais cette envie de l'embêter me parcourrait toujours le corps.

   - J'ai aussi rencontré un Raton laveur qui a une sacrée descente ! J'ai également passé une bonne soirée en sa compagnie dis-je en souriant franchement. Puis j'ai rencontré ma sœur ainsi qu'un garçon dont le nom de famille est « Cochon Rose » et je dois dire que ce personnage avait beau m'agacer, il m'a fait bien rire aussi. Puis il y a toi.

Je m'arrêtais.
Au delà de ma provocation je lui retournais aussi une question muette. Je me demandais bien quel genre de personnage elle avait bien pu rencontrer !
Mais je me demandais bien ce que j'allais pouvoir tirer de ses réponses. Allais-je utiliser Elena ? Ou l'oublier ?
Il est vrai que je ne pensais plus à la petite Gilbert depuis quelques temps, cette pauvre fille était devenue trop inintéressante pour moi. Je n'avais plus besoin d'elle depuis que j'avais d'autres chats à fouetter à la Nouvelle-Orléans. Je continuais de la fixer avec cet air de nonchalance qui énervait tout le monde alors qu'elle répondait à mon regard, les bras croisés.

Que lui trouvaient les frères Salvatore ? Sérieusement ? Elle était plus que banale avec son caractère de cochon ! Katherine était bien plus complexe qu'elle !
Ah ! Jamais je ne les comprendrais. Que ce soit pour cela ou pour le reste. Ruiner sa vie pour une femme.
J'avais bien du mal avec les relations humaines, mais je m'aimais assez comme cela.

   - Alors Elena ? Qui as-tu rencontré, toi ?


_________________

Klaus Mikaelson
"Ce sont les détails qui font les légendes"


avatar
♣ Messages : 1057
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Oct - 14:49



avec Klaus Mikaelson
Quand deux ennemis se retrouvent...


Elena se reprend, elle sait parfaitement qu'il serait stupide de créer encore des problèmes avec Klaus alors que pour une fois il pourrait être son allié. Elle l'écoute de nouveau, elle soupire de nouveau en roulant des yeux.

- Oh je vois...En même temps je n'ai des conversations intéressante qu'avec des personnes intéressantes, ce qui explique qu'avec toi j'en ai pas.

Elle lui sourit toutes dents dehors puis écoute attentivement lorsqu'il lui dit les rencontres qu'il à fait. Elle fronce les sourcils en l'entendant lui dire qu'il à vue une banshee sans savoir ce que c'était. Après une petite réflexion elle se dit qu'elle va essayer de faire des recherches. Elle se retient de rire quand il lui dit aussi avoir rencontré un raton laveur et se retient de lui demander s'il l'a vraiment vu ou s'il n'avait rêvé. Par contre lorsqu'il lui explique avoir également un homme dont le nom est " Cochon Rose", elle le fixe puis se met à rire.

Elle lui sourit toutes dents dehors puis écoute attentivement lorsqu'il lui dit les rencontres qu'il a fait. Elle fronce les sourcils en l'entendant lui dire qu'il a vue une banshee sans savoir ce que c'était. Après une petite réflexion elle se dit qu'elle va essayer de faire des recherches. Elle se retient de rire quand il lui dit aussi avoir rencontré un raton laveur et se retient de lui demander s'il l'a vraiment vu ou s'il n'avait pas rêvé. Par contre, lorsqu'il lui explique avoir également un homme dont le nom est " Cochon Rose", elle le fixe puis se met à rire.

- Ah tu veux parler de ce JessePinkman? Je crois l'avoir vu une ou deux fois à la télé...

Elle soutient le regard de Klaus, en se demandant si elle doit ounon lui dire les rencontre qu'elle a eu. Après tout il n'y en a pour le moment pas beaucoup. Connaissant le Klaus hybride, elle sait parfaitement qu'il n'hésitera pas une seconde à manipuler tout le monde, mais le Klaus humain? Ca elle l'ignore. Après un instant de réflexion elle décide de le lui dire.

- Eh bien il y à un acteur qui lui à proposer son aide mais ça elle ne le lui dit pas,- toi et Jesse Pinkman.... Sinon personne de vraiment intéressant mis à part des gens qui me prennent pour cette Nina...


Elle repense à chacun de ses rencontres et elle se demande combien de personnages sont lâchés dans ce monde et s'ils s'adaptent correctement.







_________________

Elena Gilbert


Nos actes ont toujours des conséquences... Mais il faut qu’on vive avec.


avatar
♣ Messages : 1825
♣ Date d'inscription : 09/11/2013
♣ Age : 25
♣ Localisation : Mystic Falls mais en ce moment à New York
♣ Double compte : Nop

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Nov - 19:15



La petite Gilbert prenait trop d’assurance. Elle se sentait intéressente et hors de danger parce que je n’étais plus Niklaus l’Originel mais Niklaus l’humain. Pourtant et elle allait bien vite s’en rendre compte, ce n’est pas parce que ma nature profonde a changé que je n’en demeure pas moins sadique.

J’aime le sang. J’aime la douleur, voir la souffrance chez les autres, et plus particulièrement chez mes ennemis. J’aime les voir inférieur à moi. J’aime les voir m’écouter.

Je suis un leader. Je suis ce que j’ai toujours été, un meneur, un être sanguinaire qui n’est pourtant pas dépourvu de sentiments. J’ai déjà aimé, éprouvé de l’affection. Récemment ou non. Pourtant la plupart des gens me voient tel un fou furieux. Je ne suis pas fou. Je sais faire la part des choses, je parviens à me calmer.
Je l’écoute me parler de Jesse. Elle l’avait donc également croisé. Ce gars semblait se balader de partout.

   - Eh bien, Elena, ne te sens-tu pas seule ?

Je lui souriais, assez fier de cette pique je devais bien l’admettre. Elle m’avait tendu la perche.
Nina, Nina… Pourquoi l’appelait-on ainsi ? Elle n’avait franchement pas une tête à s’appeler Nina. Le monde marchait sur la tête de nos jours.

   - Personnellement j’ai toujours été plus sauvage et asocial qu’autre chose, ce n’est pas toi qui nierais cela commentais-je en regardant les alentours d’un œil critique.

Je ne pouvais pas dire que le parc était l’endroit le plus propre au monde. Les gens ne savaient pas tenir leurs gosses qui courraient sur les plate-bande jusqu’à les piétiner totalement, les gens ne savaient pas ramasser leurs affaires et détritus une fois partis. Je crois que cette époque est la pire que nous vivons.

   - Si tu savais comme ma sœur est heureuse d’être humaine ! Lançais-je pour alimenter la conversation. Elle s’imagine qu’avec tout ce qu’elle a vécu, elle va pouvoir commencer une parfaite petite vie humaine normale et misérable. Elle me fait rire.


_________________

Klaus Mikaelson
"Ce sont les détails qui font les légendes"


avatar
♣ Messages : 1057
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Nov - 19:53



avec Klaus Mikaelson
Quand deux ennemis se retrouvent...


Elena l'écoute en croisant ses bras, mais perd rapidement son sourire. Là, Klaus marque un point. Ses amis, son frère et son petit ami lui manques cruellement. Elle essaie de ne pas lui montrer que ce qu'a dit l'hybride.

Elle essaie de lui lancer une réplique mais n'en trouve pas. Tout ce qu'elle peux faire est de lui lancer un regard noir.

- Je finirai bien par les retrouver, ne tant fais pas pour moi, mais c'est très gentil d'y penser.
Elle essaie de se calmer car la colère contre Klaus est pesant puis l'écoute de nouveau. Elle sourit lorsqu'il lui parle de Rebekah qui aime beaucoup sa nouvelle vie d'humaine. A vrai dire, elle la comprend. Elle aussi savoure chaque instant de sa nouvelle vie humaine malgré qu'elle soit seule.

- Tu n'imagines pas à quelle point je la comprends et elle à raison ! Elle au moins sait saisir la chance qu'on lui donne ! Tu devrais en faire autant pour une fois, qui sait pendant combien de temps nous sommes coincés ici?

Sur ces mots-là elle s'éloigne, sans laisser le temps à l'hybride reprendre la parole, mais elle n'arrête pas de pensée à ce qu'il lui a dit sur le fait qu'elle soit seule. Elle soupire.

Et si elle ne retrouverai pas ses amis? Et si elle restait coincée ici? Comment faire pour prévenir Bonnie? Elle sort du parc afin de rentrée chez elle, toujours dans ses pensées.







_________________

Elena Gilbert


Nos actes ont toujours des conséquences... Mais il faut qu’on vive avec.


avatar
♣ Messages : 1825
♣ Date d'inscription : 09/11/2013
♣ Age : 25
♣ Localisation : Mystic Falls mais en ce moment à New York
♣ Double compte : Nop

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Quand deux ennemis se retrouvent... [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand deux ennemis se retrouvent... [terminé]
» Quand deux ne font qu'un
» Quand Deux Loups se retrouvent Face à Face...[Livre II - Terminé]
» Quand deux destins se ressemble et s'assemble...
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: RPs terminés
-