AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LA SECTION PARTENARIAT EST DE NOUVEAU OPERATIONNELLE ♥
VOUS ALLEZ RETROUVEZ VOS POUVOIRS ! CELA SE PASSE PAR ICI Very Happy

“Intrigue n°1 - Power is family”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Lun 28 Déc - 2:10



Rp commun
Power is family


Je regarde Lydia donc sortir et je soupire de soulagement. Si seulement le maximum de personnes pourraient faire la même chose, il y aurai déjà moins de massacre. Quoique maintenant que nous sommes redevenu ce que nous sommes censé être dans notre monde, rien n’empêchera Klaus de s'attaque aux gens… Je réfléchis de nouveau à une solution, je regarde les gens puis décide de les aider à sortir dehors. Je m’approche de ceux qui sont le plus près de moi puis leur indique la sortie en leur disant de ne pas retourner à l’intérieur puis rentre de nouveau afin d’aider ceux qui y sont toujours. De temps en temps je regarde toujours la bagarre puis je m’approche du mur pour vérifié qu’il y à un pieu en chêne blanc. Je grimace en voyant des fioles et des branches de verveines puis des seringues. Je vois également des pieux et autres armes anti vampires puis anti loups-garous puis soupire. Même si je vois un pieu, je ne pourrai rien faire pour tuer Klaus.. Je prend tout de même un fusil et des balles en bois, histoire d’avoir un peu d’avance sur Klaus au cas où puis reste à l’écart tout en étant sur mes gardes.

En parlant de gardes, certains m’ont vus me nourrir et me tire dessus, j’évite les balles mais je finis par m’en prendre une dans la jambe. J’hurle de douleur puis tombe par terre en tenant toujours le fusil puis me retire la balle. J’attends que la blessure ce referme puis je vois l’homme qui m’a fait sortir avec Stiles et je m’aperçois qu’il à l’air d’avoir des pouvoirs. Lorsque le brun qui se bagarre avec Klaus commence à parler de moi je me raidis et me fige, ne sachant pas quoi faire puis  tourne la tête pour voir une jeune flic pointée son arme vers lui. De ce que j’ai pu voir il n’a pas l’air humain. Je secoue la tête puis lui hurle en espérant qu’elle puisse m’entendre.

- SORTEZ !!!!!!!!!! NE RESTEZ PAS LA, EMMENEZ LES GENS DEHORS TOUT DE SUITE !!!!!

Une fois la douleur partie je me relève puis je réfléchis à un plan. Bon j’aurai dû être plus discrète mais j’imaginais déjà ce que la pauvre aurai subit et je me dis qu’il y à assez de morts comme ça. Je soupire puis hypnotise un garde pour qu’il demande aux autres de me laisser tranquille puis je vois un raton laveur avec une arme.  Je regarde le raton laveur essayer de raisonner l’Originel. Pauvre bête s’il savait que même son frère et sa sœur n’y arrive pas…

Je me demande ce que je pourrai faire, le carnage me fait grimacer de dégoût, moi qui voulais me changer les idées, profiter de la fête puisqu’on était invité à la base pour ça. Je me retrouve a faire sortir les gens dehors. Je sais que ce n’est pas très malin de ma part de revenir mais ils sont tous de potentiels victimes et sont tellement terrorisés qu’ils n’osent pas sortir.

Soudain, je vois le brun s’écrouler et je reprends ma respiration que j’avais couper sans m’en rendre compte. Je vérifie que je ne risque rien puis traîne le brun à l’écart en me disant qu’il est bien lourd contrairement à ce qu’on peut voir. Lorsque je l’ai transporter à une distance raisonnable je m’éloigne de lui puis vois que la plupart des gens sains et sauf sont sorti en voyant ça je regarde les blesser, je soupire puis commence à regrouper les morts qui sont à ma portée afin d’aider les secours lorsqu’ils viendront.
Je me dis qu’on est en plein cauchemar et que je vais me réveillée mais je sais d’avance que ce n’est pas un cauchemar, du moins si mais réel, pas celui où on se réveille en pleine nuit









_________________

Elena Gilbert


Nos actes ont toujours des conséquences... Mais il faut qu’on vive avec.


avatar
♣ Messages : 1825
♣ Date d'inscription : 09/11/2013
♣ Age : 25
♣ Localisation : Mystic Falls mais en ce moment à New York
♣ Double compte : Nop

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Déc - 9:47


Power is family


RP Commun X



Je l’observais me répondre tranquillement. Il était réellement stupide et sans doute pas doté de cerveau analytique. Ses arguments me faisaient sourire franchement. Bluffer ? J’aurais pu. Mais non pas maintenant.

   - J’aime bien le bluff au poker tu sais dis-je en croisant mes bras sur ma poitrine.


Je jouais avec les bords de la table alors qu’il continuait son monologue.

   - Tu es vraiment un imbécile n’est-ce pas ? N’as-tu pas remarqué que tout ce qui est dans ces cadre contre les murs commençais-je en les pointant du doigt sont des armes pour leur propriétaire ? Ton couteau, l’arme de Rocket … Je n’ai pas besoin d’arme. Et tu en as déjà une. Il n’y a donc rien qui puisse me tuer ici. Les rares pieux mis en vitrine sont totalement inoffensifs. De plus tu me diabolise plus que je ne le suis ! m’exclamais-je, faussement vexé.

Il me voyait vraiment comme un monstre sanguinaire prêt à tuer tout le monde. Quel simple regard sur ma personne !  

   - Ne penses-tu pas que j’aurai pu, j’aurai dû tuer Lydia plus tôt ? Ou cet humain stupide et terrorisé qui était près de la table ?

Il continuait de faire l’éloge de ses exploits. Il ne s’en rendait pas compte, mais il avait un égo au moins aussi surdimensionné que le mien. Nous étions semblables en fin de compte.

   - Tu as sans doute vécu beaucoup moins de chose qu’un vampire de mille ans raillais-je.

Alors que nous discutions tranquillement, un garçon était venu armé de… Qu’était-ce d’ailleurs ? Il me menaçait ce qui entraîna un fou rire de ma part. Je pointais Barry du doigt sans m’arrêter de rire :

   - Barry tu es un ami de Lydia ne me forces pas à te faire du mal. Baisse ton arme veux-tu ? Comme le dis cet idiot, cela ne te regarde guère c’est une histoire entre Bean, Moi et éventuellement Rocket qui a été lâchement agressé par ce grossier personnage dis-je en désignant Bean d’un signe dédaigneux de tête.

Alors que je parlais une femme était arrivée et pointait son arme sur mon adversaire du jour. Elle ne semblait pas vraiment me prendre pour cible. Pour une fois qu’on me laisse tranquille !

   - Il doit avoir une poussée d’hormone ma chérie, il n’est pas prêt de lâcher son couteau misérable.

Rocket était arrivé pendant que nous conversions et fidèle au personnage, tira sur Bean qui s’effondra au sol, prit de compulsions. Je souris en voyant cela.

   - Merci mon pote. Au moins, il se la boucle.

Je m’approchais du Raton en lui donnant un coup de poing amical sur l’épaule et jetais un regard dehors. Barry pointait toujours son arme sur moi. Je levais les yeux au ciel devant son attitude et levais les mains en signe de paix.

   - Si tu veux me faire payer pour le garde de tout à l’heure, très bien, libre à toi, mais je ne te garanti pas de ne pas être colère après ta vengeance vois-tu ? Sache que je ne suis guère très commode lorsque l’on m’agresse ainsi... Cela faisait cinq mois que je n’avais pas goûter le sang… Tu peux comprendre mon non-contrôle sur le sujet… Pour le mort, j’admets que c’était dans le seul but d’agacer ce jeune homme ici présent. D’ailleurs, en parlant de lui…

J'avançais vers l'inconscient de ma démarche féline et donnais un coup de pied dans son couteau qui parti s’envoler derrière une table. C’était mieux ainsi.


_________________

Klaus Mikaelson
"Ce sont les détails qui font les légendes"


avatar
♣ Messages : 1057
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Déc - 12:11




Power is Family


Point positif: Le taré aux petits fours était neutralisé pour le moment ce qui allait mettre un terme de courte durée à ce carnage.
Point Négatif: Rocket venait de se faire passer pour le complice de Klaus, sans vraiment le vouloir.
Bon, oui, c'était son pote mais non. A la base il ne voulait pas l'aider, enfin si, mais pas dans ce sens là... En plus, Klaus, après avoir "gentiment" répondu au gamin qui le menaçait en lui disant que s'il le voulait il pouvait lui faire payer pour le garde qu'il avait tué mais que s'il le faisait, il le tuerais sans aucun doute, vint taper l'épaule de la boule de poils. Amicalement.
"Merci mec ! Franchement, c'est pas gênant du tout d'être ton complice !" Est-ce que vous sentez ce sarcasme palpable dans cette pensée ? Parce que moi, oui...

Le raton tournait la tête un peu partout, histoire d'observer les gens. La jeune femme qui venait d'arriver, elle avait l'air d'être une flic. De plus, elle connaissait Dean. Donc, elle allait sûrement croire que le raton est une "personne" mauvaise dans l'histoire... Ou pas ? Encore aurait-il fallu qu'elle baisse la tête pour le remarquer.
Ensuite, il voyait l'autre jeune femme brune, celle se prénommant Elena, rapatrier des corps et des blessés vers l'extérieur. Puis il la vit s'approcher de la poupée de chiffon aux petits fours, allongée par terre. Il lui fit signe de ne pas s'approcher, jusqu'à ce que celle-ci crie haut et bien fort de sortir d'ici parce que l'on était en danger. "Ça, ma cocotte on le savait déjà", pensait Rocket et elle venait de se mettre en danger toute seule, comme une grande.
Puis l'animal tourna la tête vers Barry. Pour le moment, la seule chose de bien qu'il aurait pu faire était d’utiliser sa vitesse pour faire sortir tout le monde d'ici, y comprit le taré aux petits fours qui était inconscient, et de laisser Klaus. Mais non... Il voulait vraiment l'arrêter !

- Eh ! Petit ! Ecoute, si tu lui tire d'ssus, tu vas t'mettre dans la merde jusqu'au cou alors fais sortir tout le monde d'ici, au lieu d'menacer un immortel vieux d'mille ans avec un pistolet à glaçons !

Un pistolet à glaçons... Enfin bref, le raton essayait tout de même de sauver le peu de personnes qui étaient restées -ou qui venaient d'arriver "au bon moment"- dans cette salle. Et pour les sauver, il fallait faire vite.
Ce pourquoi Rocket se retournait vers ce fameux Barry.

Invité

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Déc - 14:27

POWER IS FAMILY

   
RP COMMUN

   
Un bon nombre de choses s’était déroulé sous mon regard bleuté. Un combat entre le dénommé Dean et Nicklauss avait commencé et je mettais dans mon rôle de spectatrice. Leur petite guerre guerre n’était rien comparée à ce que j’avais pu voir dans mon monde. Curieusement les deux hommes me faisaient penser à Regina et à Emma au tout début. Elles se détestaient tel chien et chat mais maintenant ou du moins avant que je vienne dans ce monde elles étaient devenues amies. Et curieusement j’avais l’impression que c’était ce qui se produirait entre les deux surnaturels. Je contemplais donc le carnage qui se trouvait devant moi lasse. Même si au départ leur combat m’avait amusé je commençais réellement à trouver le temps long. Alors oui quand Rocket avait tiré sur le chasseur l’éliminant du combat, je remerciais le ciel en silence. Maintenant que la zone était sûre, je me dirige vers le raton laveur, Barry qui possède le don de se déplacer hyper vite d’après ce que j’ai pu voir et une jeune femme qui m’avait l’air tout à fait normale. Une humaine ou plutôt une terrienne vu que j’ai beau ne pas être une créature surnaturelle ce monde possédait des secrets que je n’avais toujours pas déchiffré. Moi qui suis passée invisible le temps du carnage je reviens sur le devant de la scène. Je me tourne vers Rocket pour lui adresser la parole.

« C’est exact Rocket. Il vaudrait mieux sortir tout le monde d’ici avant qu’un nouveau combat s’engage. Et avant que j’oublie, vous feriez mieux d’aller vous faire soigner, vous devez avoir un certain nombre de côtes cassées au vu de votre vol plané. »

Mon regard se durcit quand il se pose sur Nicklauss. Cet individu pue l’hypocrisie à plein nez. Il n’a pas hésité à mettre des personnes en danger et pour quel motif ? Une stupide querelle. Je suis peut-être une hypocrite mais je sais que je le suis déjà moins que le vampire.

« Et vous vous feriez mieux de nous donner un coup de main. Vous nous avez certainement mis le gouvernement sur le dos. Vous avez peut-être des pouvoirs surnaturels pour vous sauver des griffes de l’armée mais ne mettez pas tout le monde dans le même panier que vous. Je me suis trompée sur votre compte, vous êtes comme Cora.»

La dernière phrase prononcée que j’ai prononcée ne doit certainement rien dire à celui qui me fait face. Mais dans ma bouche, ça se révèle être la pire insulte possible. J’ai eu un mal fou à ne pas mettre toute la haine qu’il venait de s’attribuer dans ma voix.

Soudain je reconnais la brune avec surprise.

« Vous ne serez pas Alexandra Udinov ? »

Si je ne me trompe pas, je l’ai vu dans Nikita un film sur lequel j’étais tombée un jour en regardant la télévision. J’avais beaucoup apprécié ce personnage même si mon coup de cœur restait Nikita.

   
   
made by guerlain for epicode

Invité

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Déc - 16:51


Power is family
“Life is hard. Then you die. Then they throw dirt in your face. Then the worms eat you. Be grateful that it happens in that order”
Après l'atmosphère lourde de la salle, l'air frais de la nuit fait du bien. Je souris à Stiles, rassurante. J'allais bien ou en tout cas j'étais en un seul morceau. Je ne pouvais cependant pas m'empêcher de penser à ceux qui étaient encore à l'intérieur et de m'inquiéter. Mon instinct me poussait à retourner à l'intérieur mais en général celui-ci me conduisait également vers les cadavres et ce n'était pas vraiment des moments des plus agréables. Je n'avais pas envie de crier pour qui que ce soit ce soir. Et puis, je n'avais pas l'intention de lâche Stiles d'une semelle, il était hors de question qui lui arrive quelque chose.

« Je vais bien, il ne m'est rien arrivé de grave, j'ai même été plutôt inutile... Désolée de t'avoir inquiété, j'ai agis sur un coup de tête, c'était stupide... »


Je baissais la tête, contrite. Je n'étais qu'une brindille face au choc des titans et je ne pouvais rien faire pour éviter d'éventuelles victimes collatérales. J’espérais que les choses s'arrangeraient d'elle même, mais je n'y croyais pas trop. L'affront avait été d'une telle violence que cela me retournait encore le cœur. Je remarquais les blessés à terre, que trop obnubilée par la santé de mon ami, je n'avais pas vu. Je me penchais, m'assurant qu'ils étaient encore bien en vie et me tournai vers Stiles interrogatrice.

« Qu'est ce qu'il leur est arrivé ? »

Je ne comprenais pas ce qui avait pu leur arriver aussi éloignés de la salle qu'ils étaient. J'espérais que les secours ne tarderaient pas, je n'avais pas envie de supporter encore la vision d'un corps sans vie. Du coin de l’œil je vis une jeune femme entrer dans la salle, entourée par des gardes qui l'accompagnaient sûrement. Je voulu l'arrêter, ne serait-ce que pour la prévenir du carnage que c'était à l'intérieur pour ne pas qu'elle se jette dans l'arène, mais il était déjà trop tard. Elle avait déjà disparu à l'intérieur et je ne pouvais m'empêcher de penser qu'elle représenter une n-ième victime potentielle à cette boucherie.

Un frisson me parcouru et je croisais les bras pour tenter de l'atténuer. Je ne savais pas quoi faire. Le vacarme à l'intérieur c'était pratiquement tu et je me demandais ce qu'il se passait, si l'affrontement avait pris fin et surtout s'il y avait eu d'autres blessés voir pire. Je ne connaissais pas très bien tous ces gens rencontrés il y a peu, aussi je n'avais pas autant peur pour eux que pour mon ami à mes côtés. Le savoir en sécurité, ou presque était un grand soulagement.

« Qui était cette femme qui est venue me chercher ? Elle n'avait pas l'air de porter Klaus dans son cœur... Est-ce que tu as vu Barry ? J'espère qu'il va bien et que ses pouvoirs suffiront à le protéger... »

Je n'étais plus que questionnement, le filtre entre mon cerveau et ma bouche définitivement brisé par l'angoisse. Des gens sortaient peu à peu de la salle, sans doute pour se mettre à l’abri. Je tentais d'apercevoir, par la porte restée ouverte, ce qu'il se passer. Les chose avaient l'air moins agitées mais on aurait dit qu'une véritable tornade était passée, renversant tables et chaises, des débris de verres jonchant  le sol. S'ils avaient su, je pense qu'ils n'auraient pas autant soigné le décor...▲ Lydia.
(c) AMIANTE



_________________


Perfect combination ♥:
 

Administrateur

avatar
♣ Messages : 778
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Déc - 18:32



৩ Power is Family ৩





- Non je ne vais pas venger le garde que tu as tué tout à l'heure, ce n'est pas à moi de rendre justice. Tout ce que je veux c'est que vous vous calmiez parce qu'il y a des personnes innocentes ici qui pourraient se retrouver blessé à cause de vous.

Je gardais mon arme pointée sur Klaus quand une fille est arrivée derrière moi, je ne me suis pas retourner ne voulant pas quitter Klaus des yeux. J'avais trop peur qu'il en profite pour recommencer à se battre avec Dean. Mais j'ai bien compris qu'elle me menaçait avec une arme également puisqu'elle me demandait de baisser la mienne. Je ne l'ai pas fait, je pouvais facilement éviter une balle. Je l'avais déjà fait, plusieurs fois. C'est vrai qu'une fois je l'avais attrapée de justesse mais on m'avait pris par surprise, là je savais à quoi m'attendre.

Au même moment Dean a poussé un cri douleur, je me suis retourner pour voir ce qu'il ce passait et Dean semblait recevoir une décharge électrique, après avoir convulser quelques secondes il est tomber dans les pommes. Très vite la jeune femme que j'ai fait sortir en même temps que Stiles tout à l'heure est arrivée et l'a emmené ailleur pendant qu'il était encore inconscient. J'ai alors baisser et désactiver mon arme, Dean était éloigné alors j'imagine qu'à présent leur bagarre était enfin terminée pour de bon. Je n'avais plus besoin de menacer Klaus avec cette arme. J'étais soulagé de ne pas avoir eu à l'utiliser, le raton laveur avait raison si je l'avais fait je doute que l'originel aurait apprécier.

Je me suis reculé de quelques pas et j'ai pu voir qui me menaçait, c'était la jeune fille que j'avais rencontrer au bar The Diamond. Je lui ai souri vite fait pour lui montré que tout allait bien. Tout le monde semblait s'être un peu calmer, j'espérais que ça allait continuer. On avait eu assez d'émotion pour aujourd'hui. Maintenant que tout commençait à se calmer, je commençais à avoir faim. Chose normal étant donné que j'avais utilisé mes pouvoirs, j'étais même étonné de ne pas être affaibli. En arrivant ici puisque je n'avais plus de pouvoirs j'ai donc repris une alimentation normale, alors que dans mon monde je mangeais énormément pour rester en forme et éviter de tomber dans les pommes après chaque course.






_________________

Cold and Speed are opposite
You want to be the villain? This is what they do.
They kill their friends, because nothing matters to them anymore, right?
Come on. Kill me, Caitlin.
You can't do it. You can't, because underneath all that cold,

you're still you.

Administrateur

avatar
♣ Messages : 1184
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Sourwolf & Angel in a Trenchcoat ♪

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Déc - 20:30


power is family
Tout ce qui t'importe, c'est qu'elle va bien et qu'elle est en vie. T'as eu vraiment peur, pour le coup. Tu n'as pas compris le pourquoi elle a fait ça, se lancer au milieu de tout ce mouvement alors qu'elle savait que c'était dangereux. T'es pas en colère, tu crois que si t'avais été dans tes esprits, tu aurais fait pareil. Sauf que tu as été prit d'une légère crise de panique, rien de bien grave, ni de méchant. C'était minuscule, tu paniquais juste comme un gosse qui avait peur d'un monstre sous son lit. Là, les monstres étaient devant toi à se battre. Puis, ce n'est pas comme si tu n'avais pas croisé de monstre. Tu peux pas chasser le surnaturel, il revient toujours à la charge. Tu la regardes et lui souris. Histoire de lui faire comprendre que tout va bien. « Ce n'est pas grave. T'as voulu aider. » Quand tu la vois baisser la tête, tu grimaces. Si elle avait été inutile, toi, t'avais été quoi ? Pire. Au moins, elle avait eu ce foutu reflex que toi, tu n'avais pas eu, celui de partir pour aider. Elle avait plus de courage que toi, à première vu. Chose humaine et fragile que tu étais, tu la regardais, tête baissée. Tu ne savais pas si dire quoi que ce soit d'autre allait aider. A Beacon Hills, il était rare que vous échouez. Sauf à quelques reprises, ces reprises où vous avez laissez un de vos camarades, amis et partenaires choc. Ces épreuves vous on laisser un impact mentalement. T'es pas un super-héros, Stiles. T'es qu'un simple humain qui côtoie des créatures et qui aussi, parfois, se montre utile. T'as pas de force suppérier, ni de pouvoirs. On pourrait dire que t'es une loque, clairement. Mais après tout ce que tu as vécu, t'es quand même un sacré loque ! Bref, t'es Stiles, pas une loque débile à la con. T'es le gars qui a du affronter un renard fou du côté sombre, celui qui a du sauvé son père et les parents de ses potes sous un arbre puissant coupé par un druide grâce à une batte -t'as toujours su que les battes, c'était l'arme et la solution parfaite- ou encore celui qui s'est fait linché par un vieux chasseur, qui est revenu chez-lui et reparti aussi-tôt pour arrêter un lézard qui était en réalité ton pire cauchemar à l'époque : le copain de Lydia Martin. T'en as vécu des choses, maintenant, t'es comme un habitué du monde surnaturel ! Enfin, en quelques sortes, tu connaissais pas les buveurs de sang. Ouais, tu t'attendais pas à croiser les potes d'Edward Cullen dans le coin et pourtant, t'as parlé avec un d'entre eux. Puis, t'as aussi vu un raton laveur parlant. Qui sait, peut-être que demain, tu tomberas sur Dark Vador faisant son shopping. Ce monde est tellement fou qu'au bout d'un moment, plus rien ne t'étonnera. Par contre, tu seras jamais ami avec les corps presque sans vie, les blessures et le sang. Chose que tu as du affronter aujourd'hui avec ces deux gardes. Tu reprends tes esprits quand Lydia te questionne à leur propos. « Quelqu'un les a mangé. Enfin, elle a bu leur sang pour j'sais quelle raison. Devant moi. » Tu te souviens encore de ta réaction et de la peur que tu éprouver quand tu as assisté à l'affreux spectacle. Horrible. Limite, si tu avais de l'ail, tu lui en aurais balancé au visage de loin parce que jamais tu n'aurais osé t'approcher d'elle trop près. En plus, les vampires ça court vite et non, ce n'est pas Twilight qui t'a aidé. T'as juste eu la preuve il y a quelques minutes. « La brune ? Elena. Elle s'appelle Elena. C'est elle qui les a bu. C'est un vampire qui vient de Vampire Diaries, sa série. » Tu lui dis tout ce que tu as retenu et écouté. Tu grimaces avant de reprendre, t'espères aussi que Barry va bien, c'est un de tes seuls amis ici, t'as pas envie qu'il soit blessé ou quoi que ce soit. « C'est un super-héro, il gère ce genre de situation, Lydia. » Tu tentes de la rassurer rapidement avant de relever la tête. Klaus. C'est un des fous, sûrement. En fait, t'es es presque sûr pour ne pas dire que tu l'es. « C'est qui ce Klaus ? Un ami ? Ou.. ? » T'es curieux, mais vu ce qu'il a fait, t'es pas vraiment confiant à propos de ce gars. Par là "ou", t'entends pleins de choses et tu ne comptes pas t'étaler sur le sujet, vu ta tête, on comprend très vite où tu veux en venir.
AVENGEDINCHAINS

_________________



the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) — le chant des sirènes.

Administrateur

avatar
♣ Messages : 127
♣ Date d'inscription : 17/05/2014
♣ Localisation : Je suis partout.
♣ Double compte : Stiles me suffit.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Déc - 22:36



Rp commun
Power is family


J’ignore l'animal qui me fait signe de ne pas bouger le brun mais n’en fais qu’a ma tête. Ensuite, je regarde la salle une fois que le calme est à peut près revenu, les blessés ont étaient mis à l’écart tout comme les morts, certains humains c’était portés volontaire pour aider on fait que ça a été plus rapide que prévu, plus tard, je me laisse glisser par terre. Les gardes ont eu la brillante idée d’écouter leur collègue et on arrêter de me tirer dessus. Tant mieux ça m’évite de devoir les blesser. Je ne suis pas fatiguée mais je sens que ma soif est toujours de plus en plus forte. Je dois continuée de me contrôler, ce n’ai pas le moment de flancher et pourtant cela fait des mois que je n’ai pas bue une seule goutte de sang donc autant vous dire que le fait d’en re boire m’a donnée encore plus envie d’étancher ma soif. A ce moment là je comprends Stefan qui à lutté pour ne plus redevenir le bouché.  

Je vois une jeune femme que je n’avais pas vue et pourtant elle est habillée comme si elle venait d’un film d’époque. Je me relève puis m’avance vers elle. Je dois reconnaître que j’ai envie de boire son sang, d’ailleurs je fixe son cou sans le vouloir. Arrivée à sa hauteur, je détache mon regard sur sa veine en essayant de paraître calme alors intérieurement je ne le suis pas.

-Mademoiselle je serai vous je sortirai, pour le moment la tempête à l’air de s’être calmée mais rien ne nous dis que c’est fini…

Je me retourne en sentant mon visage se transformer de nouveau  puis je souffle de nouveau pour reprendre mon visage normal. Une fois à peut près calmée, je regarde de nouveau le jeune homme qui m’a sortie puis hoche la tête reconnaissante.

-Merci de nous avoir fait sortir tout à l’heure..

Je détourne mon regard en direction de l’homme inconscient que j’avais déplacer puis je regarde ensuite Klaus avant de diriger vers l’endroit où j’avais laisser le fusil lorsque j’ai déplacer celui avec qui il c’est bagarrer, je reste sur mes gardes pas rassurée tout en me disant que j’aurai mieux fait de rester dehors mais je n’ai écouter que mon coeur qui me disait de d’aider ceux qui étaient à l’intérieur.

Je prends le fusil et les balles en bois et le sert contre moi, J’entends que les secours sont arrivés et je soupire de soulagement, j’espère qu’ils s’occupent des personnes à l’extérieur, je m’approche en me transformant d’un garde qui était à quelques pas de moi, puis une fois à ses côtés je l’attrape puis je commence à plantée mes crocs dans son cou.

Toute ma bonne volonté de me contrôler perdue, je ne cherche qu’à étancher ma soif. Au bout d’un moment je m’arrête puis recommence tout en me rendant compte à quel point j’avais soif. Je sais que je ne devrai pas mais la tentation est trop forte pour moi. Sans que je le veuilles, le garde pousse son dernier soupire et je le lâches. choquée par ce que je viens de faire.

Je reste là à regarder son corps, comme si je ne réalise pas ce qu’il c’est passé puis lorsque je lève les yeux, je vois des gardes qui me regardent sans savoir s’ils doivent m’attaquer ou non. Je regarde les autres personnes honteuse de ce que j’ai fais puis m’essuie la bouche avec une serviette qui avait voler non loin de nous.







_________________

Elena Gilbert


Nos actes ont toujours des conséquences... Mais il faut qu’on vive avec.


avatar
♣ Messages : 1825
♣ Date d'inscription : 09/11/2013
♣ Age : 25
♣ Localisation : Mystic Falls mais en ce moment à New York
♣ Double compte : Nop

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Déc - 23:27


Power is family
“Life is hard. Then you die. Then they throw dirt in your face. Then the worms eat you. Be grateful that it happens in that order”
Encore une fois, il savait trouvé les mots pour me rassurer. Je me sentais tout de suite moins fragile. J'étais plus forte à ses côtés, ça c'était sûr. Peut être laissais-je moins la peur me pétrifier en sa compagnie qui sait ? Pourtant c'est un véritable effroi qui me saisit quand il me raconta ce qui était arrivé aux gardes étendus su le sol et qui leur avait fait ça. Je l'avais laisser seul avec cette fille qui avait presque vidé de leur sang deux innocents... Non mais quelle idiote ! Je n'aurais peut être rien pu faire si la fille, Elena, s'était retourné contre nous mais au moins j'aurais été là plutôt que de vaquer à mes occupations suicidaire.

« Oh mon dieu ! Et elle ne t'as rien fait à toi ? »


Je me mordais la lèvre, inquiète, en cherchant sur lui une quelconque marques de morsure ou la moindre traces de sang. Je ne savais pas trop à quoi on pouvait s'attendre de la part de vampire, elle m'avait paru tellement normale lorsqu'elle était venue à ma recherche. Mais même si elle avait voulu m'aider à un moment donné, il était hors de question qu'elle s'approche de nouveau, elle était bien trop dangereuse. Je ne savais pas grand chose des vampires à vrai dire. Mes seuls sources étaient les vieux films en noir et blanc, qui auraient été terrifiants s'ils ne sombraient pas en désuétude, et les nouvelles romances pour adolescentes qui semblaient très peu crédibles. Nous n'avions pas eu à faire à ce genre de créatures et c'était tant mieux. D'ailleurs, dans toutes les œuvres de fictions que je connaissais, vampires et loup-garous s'entendaient très mal. Il aurait donc était malvenu que l'un deux atterrisse à Beacon Hills.

Mon inspection terminée, mais pas certaine qu'il est vraiment intact malgré tout je me concentre de nouveau sur ce qu'il me dit. J'espère qu'il a raison et que Barry sait ce qu'il fait. Après tout il a dû en voir d'autre, Stiles à raison, c'est un super-héros. Mais je m'inquiétais toujours un peu, ce garçon ne semblait pas vouloir faire de mal à quiconque ce qui semblait loin d'être le cas pour la plupart des personnes à l'intérieur de cette salle. J'espérais qu'il n'était pas seul face aux fortes têtes qui avaient décidé de mettre le bazar... Je hochais toutefois la tête, approbation silencieuse de ses paroles qui faisaient sens.

Je n'étais pas certaine de comprendre tout ce qu'il sous-entendait en me demandant qui était Klaus. Après tout nul ne pouvait se targuer de savoir ce qu'il se passait exactement dans la tête de Stiles Stilinski. Je savais toutefois qu'il avait compris de qui il s'agissait, vu la lueur inquiète qui était passé dans son regard et qu'il me demandait juste la confirmation de ce qu'il savait déjà, soit qu'il s'agissait bien d'un des deux protagonistes qui avaient eu l'excellente idée de commencer à se battre. Je savais que mes antécédents concernant mon attachement aux mauvais garçons ne jouait pas en ma faveur et me doutait que sa question portait aussi sur ce sujet là en me demandant s'il s'agissait d'un ami. Je souris doucement à ses inquiétudes, je n'avais pas peur de Klaus, peut être aurais-je dû.

« C'est l'autre vampire à l'intérieur, même si, d'après ce que j'ai compris, il n'est pas que ça mais aussi moitié loup-garou. Nous nous sommes déjà rencontré une fois alors j'imagine qu'on peut dire que c'est un ami... Il n'a pas l'air foncièrement mauvais Stiles, il ne m'a rien fait après tout... »

J'essayais d'être convaincante mais je savais que les événements ne jouaient pas vraiment en faveur de mes arguments. Je n'étais moi même pas certaine de ce que j'avançais. La salle semblait avoir, en tout cas pour le moment, retrouvé son calme et le flots de personnes sortantes s'était tari. J’espérais que la situation à l'intérieur s'était améliorée...▲ Lydia.
(c) AMIANTE



_________________


Perfect combination ♥:
 

Administrateur

avatar
♣ Messages : 778
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Déc - 11:20


Power is Family


RP Commun


Barry avait –heureusement pour lui baissé son arme et j'étais à peu près en sécurité. J'observais la pièce d'un œil totalement désintéressé et je me réjouissais de voir que l'abruti au couteau qui m'avait agressé était toujours inconscient. L'arme de Rocket était donc assez puissance pour le mettre K.O.
Durant toute la scène, la fille hypocrite aux allures mondaines avait dû prendre un malin plaisir à nous voir nous entre-tuer. Elle se tenait toujours droite, et semblait jouer un rôle, même dans une telle situation. Alors qu'elle discutait avec le raton, elle se retourna vers moi pour me jeter un regard noir en me… Demandant de leur donner un coup de main ? Quelle blague !

   -    Si tu savais ma chérie comme je me fou du foutoir qu'il y a ici, que j'en sois responsable ou non sifflais-je. Vous n'aurez pas mon aide, saches le, je ne nettoie jamais derrière moi. Je me fiche que les policiers découvrent des cadavres, qu'ils m'accusent de meurtre ou je ne sais quoi. Mon pouvoir retrouvé, ma compulsion me sortira d'affaire et si d'aventure ils boivent un thé à infusion de verveine je leur donnerai un gracieux chèque et je peux te dire qu'ils n'en toucheront pas un mot à qui que ce soit.

Pour qui se prenait-elle cette gamine ? Me parler ainsi, pour me demander de faire une tache si ingrate ? Non merci.
La petite Gilbert était bien vite partie et je pense honnêtement quelle avait raison. Je jetais un dernier sourire au petit groupe avant de disparaître d'un claquement de doigt pour me retrouver à l'extérieur de la salle. J'étais dans un état ignoble mais j'avais maintenant l'habitude de ce genre d'incidents. J'aperçu Lydia plus loin avec la poule mouillée qui était tétanisée plus tôt, près du bar. J'haussais les épaules pour moi-même et regardais les victimes autour de moi. Il y avait pas mal de mort, et de tous, je n'en avais tué qu'un. Je trouvais que c'était un quota raisonnable.

Je vis un homme affalé sur le mur, il semblait totalement inconscient. Je sentis avant même de m'approcher de lui l'odeur du sang. Il avait été mordu par un autre vampire. Et de ce que je savais, Elena et moi étions les seuls. Ce n'était pas le garde que j'avais tué, ni celui que j'avais mordu, qui avait assez de vigueur pour s'en remettre vite. J'eux un sourire torve avant de chercher Elena du regard. J'avais drôlement envie de me moquer d'elle.
Je la vis, affalée par terre, les jambes repliées sur elle-même et m'approchais, tout sourire avant de m'assoir à ses côtés. Je remarquais bien vite un fusil qu'elle gardait à portée de main ce qui me fis rire d'avantage.

   -    Quelle soirée ! Je vois que tu n'as pas réussi à te contrôler ce soir dis-je en pointant du doigt le cadavre qui n'avait pas été bougé. Ce n'est pas très bien.

Me voilà à donner des leçons de morale, mon impertinence me faisait rire moi-même ! Les secours commençaient à arriver et s'occupaient des blessés les plus sérieux. Un ambulancier s'approcha de nous pour nous demander si nous allions bien. De toute évidence il nous prenait pour un jeune couple alors je pris l'initiative de lui répondre, tout sourire :

   -    Ma compagne et moi-même allons bien, nous vous remercions de vous occuper ainsi de nous.


_________________

Klaus Mikaelson
"Ce sont les détails qui font les légendes"


avatar
♣ Messages : 1057
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Déc - 15:36

POWER IS FAMILY - RP COMMUN
Dean reprit dans un sursaut subitement conscience. Son corps entier le faisait souffrir et l'on pouvait comprendre pourquoi lorsqu'on avait vu la violence du coup de foudre qu'il s'était prit. Le chasseur remarquait qu'il n'était plus au milieu de la salle. On l'avait déplacé dans un coin et il s'étonnait d'être toujours en vie. Il s'étonnait même encore plus de ne pas s'être fait coffrer et d'être en vie en ce moment. Le Winchester balaya la salle d'un regard méfiant. Il ne savait pas si le vampire allait revenir et il se devait d'être prudent. Lorsqu'il se rendit compte qu'il était seul et que presque tout le monde était sorti, il soupira de soulagement et se releva tout en se tenant à la table qui s'était brisée sous son poids quelques moments plus tôt.

- Bordel de merde.. Se murmurait-il dans sa barbe en observant la salle.

Celle-ci était saccagée. La table derrière lui était brisée en deux, les corps de certains gardes gisaient au sol dans une marre de sang tandis que d'autres demeuraient toujours inconscients. Des débris de verres couvraient le parquet et étaient souvent couverts du sang des victimes. Le chasseur observait tout ça tout en éprouvant un sentiment de culpabilité. Il avait provoqué tout ça peu importe les victimes que cela ferait. Et le résultat en était là. Des gens qui n'avaient rien demandés étaient morts pour ça. Et tout ce que Dean savait était qu'il était redevenu lui-même. Les effets secondaires de la marque avaient disparus. Mais pour combien de temps ? Ce n'était qu'une question de temps avant que ces effets ne réapparaissent. Dean dans un élan de colère ne se gêna pas pour donner un coup de poing dans le mur. Il n'était en colère contre personne, simplement contre lui. Et merde ! Pensait-il. Il avait réellement pensé qu'il serait tranquille ici car aucune magie n'existait dans ce monde. La marque n'était donc plus active, ses parents qu'il chérissait tant et qui étaient décédés dans sa série se trouvaient sûrement dans le coin et son frère aussi. Ils n'auraient plus besoin de sauver le monde ou quoi que ce soit. Ils avaient enfin accès à une vie normale et voilà que leurs pouvoirs étaient revenus. Qu'est-ce qu'il se passe bordel ?! Pourquoi tout ne tourne jamais comme ça le devrait ?!

Dean, encore tourné vers le mur reprit ses esprits. Ce n'était pas le moment de se faire plus remarquer que ça. Il en avait déjà assez fait comme ça. Il se tournait alors vers les dernières personnes qu'il restait. Il y avait Barry, le gars qui avait essayé de les arrêter et aussi Alexandra, la femme qu'il avait rencontré au bar. Il y avait encore Rocket également mais il ne voyait pas le vampire qu'il avait attaqué. Ce dernier avait dû sortir, s'enfuir ou je ne sais quoi. Il soupirait, si c'était le cas cette ville deviendrait un vrai carnage. Sans parler des dérapages que le chasseur serait en proie à faire. Dean s'avança au milieu de la salle et aperçu la lame quelques mètres plus loin. Il se tournait alors vers Rocket et ceux qui avaient essayés de les arrêter.

- Si vous voulez mon avis.. vous devriez enfermer cette lame dans un endroit sûr et loin d'ici, quelque part où je ne la trouverai pas.

Le chasseur n'en avait plus rien à faire de qui l'avait menacé ou non, il devait en priorité s'éloigner de cette salle pour éviter de faire trop de dégâts. Encore une fois. Il devait même encore plus s'éloigner la foule. C'est en entendant une ambulance sur le devant de la salle qu'il leur fit volte-face et qu'il se dirigea vers les toilettes pour homme. S'il devait partir, ce serait plus prudent de le faire de ce côté là histoire de ne pas se faire choper par les flics.

_________________
DEATH IS OUR BITCH.
FONDATEUR
Si tu as une question : Mon profil - Envoie moi un MP !


Fondateur

avatar
♣ Messages : 465
♣ Date d'inscription : 22/12/2012
♣ Age : 38
♣ Localisation : Dans une Impala !
♣ Double compte : Aucun

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Déc - 17:34

Power is family
«The real gift isn't freedom. It's what we get to do with it.»



« C'est devenu mon affaire à partir du moment où des gens ont trouvé la mort à cause de vous, Dean. »  Mais ce dernier n'eut pas le temps de placer un mot qu'il se prit une grosse décharge électrique. Je ne comprenais vraiment pas ce qu'il se passait ici. Il était à présent à terre, inconscient. Je tournais à nouveau mon regard vers le méta-humain que je menaçais encore. Il me sourit, ce qui m'incita à baisser doucement mon arme, restant tout de même très méfiante. Puis j'entendis alors mon nom. Je tournais la tête pour regarder cette femme qui semblait me reconnaître. Mais elle, en revanche, qui était-elle ? « Si, c'est bien moi. Mais je vous en prie, si vous savez quoi que ce soit sur moi, ne dites rien. C'est déjà assez dur avec tous ces idiots qui traînent dehors. »  Puis le vampire disparut d'un coup. Non, franchement, j'étais complètement perdue. Pour moi, tous ces trucs magiques, surnaturels ou je ne sais quoi n'ont jamais existé. J'ai besoin qu'on m'éclair…

J'avais l'esprit complètement embrouillé. Je passais une main sur mon visage comme pour essayer de me réveiller d'un mauvais rêve. J'essayais de comprendre. Dean finit par se réveiller. Je n'y fis pas particulièrement attention et c'est lorsque j'entendis sa voix que je le remarquais. Puis je regarder le sol pour chercher la fameuse lame du regard. Une fois que je l'eus trouvé, je la ramassa et l'observa. « Je vais m'en charger. Je n'ai que ça à faire de toute manière. » Soudainement, j'entendis la sirène d'une ambulance. En réalité, j'avais bien fais d'arriver la dernière, j'ai pu évité d'être blessée ainsi.

Je regardais maintenant Dean partir à son tour. Je rangeais la lame dans mon sac, puis je jetais le pistolet un peu plus loin. Si je pouvais éviter de me faire arrêter pour détention d'arme à feu, ce serait bien… Je regardais les dernières personnes restantes. Puis je remarquais cet animal. J'arquais un sourcil en le regardant, mais ne fis aucun commentaire. Décidemment, c'était vraiment de plus en plus bizarre… « S'il vous plait, éclairez-moi sur ce qu'il s'est passé parce que je suis vraiment perdue, là… »
(c) AMIANTE


Invité

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Déc - 21:29


power is family
« Oh mon dieu ! Et elle ne t'as rien fait à toi ? » Tu secoues la tête. Elle l'aurait déjà remarqué. A ce que tu sais, les vampires, ça mort juste. Enfin, ça mort et ça boit du sang. Chose qu'elle ne t'a pas fait, heureusement. T'es fragile avec tout ce qui touche le sang en grande quantité, t'es pas fait pour ça, c'est loin d'être ton fort. Tu vois Lydia t'inspecter de partout, sûrement à la recherche d'une blessure ou d'un truc du genre. T'as rien. T'es entier. Tu savais quand restant bien sagement là où t'étais, tu n'allais pas être blessé. Tu n'en étais pas sûr, certes, mais, au moins, t'étais encore vivant ! C'est bien d'être vivant après une soirée comme celle-ci. Une chose est sûre, tu faisais plus confiance aux militaires et aux gens d'ici. Ce n'était pas leur faute, mais ils n'étaient même pas foutu de garder une soirée convenable sans monstres. Une soirée sans surnaturelle, t'en as passé ici. Au départ, ça te faisait bizarre de ne pas être mêler à une histoire à en dormir debout, ensuite, tu t'y es fait. Ca ne te manquait pas du tout, en gros.  « Non, non. Je n'ai rien.» Physiquement. Mentalement, tu vas devoir t'en remettre d'avoir rencontrer un vampire. A Beacon Hills, il n'y en a pas, pour ton plus grand bonheur. C'est vrai qu'une race en plus là-bas, ça passe crème, mais ça veut dire, plus de corps, plus de morts, plus de boulot et plus de danger -comme s'il n'y en avait pas assez-. Tu la regardes en affichant un petit sourire, tu n'étais pas vraiment d'humeur à sourire. En fait, la seule chose pour laquelle tu pouvais sourire, c'était de l'avoir en vie juste en face de toi. Il ne manquerait plus que tu la perdres. T'as déjà eu peur plusieurs fois pour sa vie. Même cette fois où t'es rentré chez-toi et qu'elle était là, prête à retrouver son p'tit copain le kanima. Le danger, ça ne t'as pas plu. Surtout le fait que c'était elle qui était en danger. Ouais bon, t'as petite crise n'a servi à rien puisque tu l'as quand même accompagner au lieu où il se trouvait. Que de souvenirs pour ta petite tête. Pour toi, en plus, ce sont des souvenirs banals. 'J'l'ai emmené voir le lézard géant, son copain.' Comme quoi, c'est traumatisant ce genre de trucs. Quand tu lui parles de ce fameux Klaus, tu n'hésites pas avec les sous-entendus. Lydia, c'est le genre de fille à attirer les gars. Les mauvais gars. Tu le sais, tu connais. Tu as connu la plupart de ces copains et ce n'était jamais des anges. Aujourd'hui, ça ne t'étonnerait même pas. « Loup et vampire ? Tu veux dire qu'il est les deux en même temps ? » Okay donc le gars, il fait en quelques sortes partie des deux camps ? Tu dis ça parce qu'habituellement, les loups et les vampires, ils ne sont pas ami-ami. C'est plus le genre à se faire la guerre. Tu t'imagines Scott faire la connaissance de ce gars, c'est con d'y penser maintenant parce que ton meilleur ami n'est même pas là. Ce que tu retiens aussi, c'est qu'elle dit qu'il n'est pas méchant. Pas 'foncièrement'. Tu hausses les sourcils, c'est une blague ? Il a juste tué un garde, rien de bien grand méchant. « Lydia, ton ami a tué un garde. Ton ami, il ne t'a pas fait de mal peut-être parce que t'es son amie, justement. » Tu te retournes légèrement en entendant enfin les ambulances. Enfin. Tu n'y portes pas vraiment attention, t'es en pleine discussion avec Lydia. « Tu le connais vraiment, ce gars ? Enfin, j'veux dire qu'il a tué quelqu'un, Lydia. Ce n'est pas rien. Tu sais qu'on fait pas ami-ami avec les meurtriers.» Tu ne fais pas facilement confiance, t'es le frein. C'est comme quand Scott fait trop vite confiance, tu te dois de l'arrêter. Tu sais quand quelqu'un n'est pas net, tu le vois, tu le sens.
AVENGEDINCHAINS

_________________



the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) — le chant des sirènes.

Administrateur

avatar
♣ Messages : 127
♣ Date d'inscription : 17/05/2014
♣ Localisation : Je suis partout.
♣ Double compte : Stiles me suffit.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Déc - 23:43



Rp commun
Power is family


Comment j’ai pu perdre le contrôle aussi vite? Je croise le regard apeuré de certaines personnes qui m’ont vue et ma honte grandit d’avantage. Je vois Klaus s’approcher de moi et je sers encore plus le fusil contre moi. Il me parle et me parles de ma perte de contrôle. Ah ça l’amuse oui, qu’il se moque de moi je ne répondrai pas à ses provocations. Je fais mine de m’éloigner. Je n’ai pas besoin qu’il me rappel ce que je viens de faire, je culpabilise assez comme ça Je détourne mon regard pour ne pas le voir puis ferme les yeux. Lorsque je les rouvres je vois un gardes parler à Klaus et  ce dernier parle de moi comme sa compagne. QUOI? Mais il délire lui plutôt être torturée à la verveine plutôt que d’être sa compagne. Je regarde le garde et corrige.

- Ce qu’il veux dire c’est que tout va bien… Je lance un regard noir et entendue à Klaus puis je regarde de nouveau le garde. Ne l’écoutez pas, nous ne sommes pas ensemble !

J’ai donnée une raison à l’Originel de ce moquer de moi,  me lèves sous le regard suspicieux du garde puis m’éloigne. Je regarde le ciel en savourant la fraîcheur puis j’écoute les gens parler aux secours. J’ai été vraiment stupide de perdre pieds devant des témoins, ils pourront tout dire aux autorités et je vais avoir des problèmes, seule je ne pourrai pas m’en sortir alors comment je pourrai faire? Faire comme si je ne comprenais pas pourquoi on m’accuse? Dire que c’est un animal? Le seul animal qui était présent à la fête était un raton laveur qui se comporte presque comme un humain..

Je regarde mes vêtements et grimace en voyant qu’ils sont tachés de sang. J’essaie de cacher les tâches puis je regarde sortir certaines personnes qui étaient à l’intérieur. Je suis redevenue calme pour mon grand soulagement mais j'ai peur de reperdre le contrôle.

J’aperçois Stiles et Lydia, j’hésite à m'approcher d’eux puis me rappel que j’ai perdue le contrôle devant le jeune homme qui était déjà bien paniqué avant  donc je préfère rester à ma place. J’écoute les ambulanciers parler entres eux puis je soupire lorsqu’ils se disent qu’ils n’ont jamais vu ça. Évidemment vue qu’ici jusqu'à maintenant il n’y avait, jusqu'à ce soir, aucunes magies d’après ce que j’ai entendue.

Des ambulanciers viennent me parler pour savoir comment je vais, je les rassure en disant que tout va bien mais ils voient des traces de sang sur moi, je les rassurent en racontant une histoire puis m’éloigne d’eux.






_________________

Elena Gilbert


Nos actes ont toujours des conséquences... Mais il faut qu’on vive avec.


avatar
♣ Messages : 1825
♣ Date d'inscription : 09/11/2013
♣ Age : 25
♣ Localisation : Mystic Falls mais en ce moment à New York
♣ Double compte : Nop

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Déc - 23:24


Power is family
Personne ne faisait attention à elle. La bagarre était finie, seulement quelque personne restait dans la salle et Dean était dans les pommes. C’était le moment parfait. Elle avança normalement vers les armes encadrées un peu partout, mais surtout vers les armes de Supernatural ne connaissant pas qui pouvait les autres. Elle hésita entre le couteau de Ruby et une dague d’ange puis prit la deuxième. Elle pouvait tuer ange et démon et elle était de la taille parfaite pour son sac à main, où elle la cacha tout de suite, pour ne pas se la faire confisquer par l’armée.

Maintenant elle devait jouer les victimes éprouvées pour passer inaperçue. Elle sortit donc par la grande porte son sac à la main, les yeux écarquillés et brillant de fausses larmes contenues et s’assit sur la première chose qu’elle voyait. Un ambulancier vint vite la voir, elle répondit à peine par des phrases presque incompréhensible pour rester dans son rôle. Il partit vite, voir les personnes blessées gravement, comme ses larmes qui furent remplacées par un grand sourire. Cette soirée pour l’instant n’était pas mal. Pour passer le temps en attendant que l’armée les autorise à rentrer chez eux, elle fit un petit tour dans les blessés. Lorsqu’elle fit Lydia, une des rares personnes qu’elle connaissait, elle se dit pourquoi pas et tant pis pour la discussion qu’elle avait avec son petit copain. Elle avança donc vers eux.

- Pas trop amochés, les tourtereaux ? Même si elle avait eu envie de retirer ce sourire qui était scotché à ses lèvres, elle n’aurait pas pu, elle devait être la seule personne heureuse ici, ça changeait. Un sourire pas heureux, mais un peu morbide sur les bords.


AVENGEDINCHAINS

Invité

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 31 Déc - 16:22


Power is family
“Life is hard. Then you die. Then they throw dirt in your face. Then the worms eat you. Be grateful that it happens in that order”
Bien entendu il n'avait pas tort du tout et je le savais très bien. Stiles savait souvent bien avant les autres à qui on pouvait faire confiance ou pas. Après tout, il avait deviner que Matt était celui qui contrôlait Jackson dès le début. Bon, sa seule raison était que sa tête ne lui revenait pas mais il ne s'était pas trompé. Klaus avait tué quelqu'un ce soir et il m'avait déjà auparavant mise au courant qu'il n'en était pas à son coups d'essais en ce qui concerne les tueries et les mauvais coups. Je me sentais comme une petite fille prise en faute. Tu sais qu'on fait pas ami-ami avec les meurtriers. J'avais toujours été celle qui s’acoquinait avec le diable. Je ne savais pas trop si c'était par naïveté ou par simple malchance mais les mauvaises surprises s'étaient suivies à une vitesse folle. De Jackson à Aiden en passant par Peter, je n'étais pas vraiment douée pour discerner les gentils des méchants c'était certain. Mais j'aimais bien Klaus, il m'avait appris beaucoup de choses sur moi même et sur mes dons et en échange, j'avais compris un peu qui il était, un homme un peu perdu, un peu trop seul au final. Mais Stiles avait raison , je le savais, ça n'excusait pas tout. Tout comme je savais que je n'en ferais sans doute qu'à ma tête comme d'habitude. Je hochai tout de même la tête à ses mots qui sonnaient comme de légères remontrances mais je savais qu'il ne voulait que mon bien. Et il avait raison sur ce point, mon bonheur ne prenait sans doute pas en compte de me lier d'amitié avec un meurtrier.

«Je sais Stiles, tu as raison, ce n'est sans doute pas quelqu'un de très fréquentable mais... C'est peut être comme pour Scott lors de ses premières pleines lunes ? Peut être qu'on ne peut pas se contrôler vraiment dans ces moments là et que le monstre prend la part sur l'homme ?  Je te promets que je ne ferais des erreurs que j'ai commise par le passé. Je sais faire attention à moi... »

Je le croyais du moins. Sans Stiles j'étais perdue, je le savais ça aussi. Il ne se trompait que rarement et je serais sans doute morte mille fois s'il n'avait pas été là pour refréner mes ardeurs. J'avais bien trop tendance à me jeter à corps perdu dans la gueule du loup, comme lorsque nous étions parti retrouvé Jackson il y a, ce qu'il semble être, un siècle de ça. A deux nos réussites étaient plus nombreuses, nos échecs moins douloureux. Je savais que je finirais toujours par me ranger à son avis.

Je voyais Elena un peu plus loin, qui avait semblé vouloir s'approcher, puis avait changé d'avis l'air penaud. Tant mieux. J'étais un peu illogique de refuser de les voir, elle et ses canines acérées, près de nous, près de Stiles alors qu'elle s'était montré plutôt sympathique et que j'étais en train de plaider les circonstances atténuantes pour un autre vampire... C'était un peu idiot si on y pensait à deux fois. Mes pensées furent interrompues par l'arrivée de Meg, toute en délicatesse comme à son habitude. Je me gardais toutefois de me montrer trop hostile, déjà parce que je ne la méprisais pas, après tout elle ne m'avait rien fait, et aussi parce qu 'elle m'avait déjà dit être un démon, au sens littéral du terme, et que je ne savais pas trop ce que cela impliquait. Je n'avais pas parlé à Stiles de ce qu'elle m'avait dit sur les personnes décédés dans les séries qui réapparaissaient ici. Je n'avais pas envie de lui donner de faux espoirs, ce serait cruel.

« Nous allons bien Meg, nous n'avons rien eu... Tu as l'air toi aussi en pleine forme... »

Son sourire faisait un peu tâche au milieu de tous ses visages hagards et paniqués. Je n'avais pas relevé la manière dont elle s'était adressée à nous, ce n'était pas vraiment la délicatesse incarnée et je savais qu'elle ne devait pas éprouver beaucoup de scrupules à interrompre une conversation.▲ Lydia.
(c) AMIANTE



_________________


Perfect combination ♥:
 

Administrateur

avatar
♣ Messages : 778
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Jan - 23:22


Power is family


RP Commun


J'éclatais de rire devant la mine outrée et colérique d'Elena. Ma compagnie est-elle si dérangeante ? Elle se leva en rejetant ses cheveux vers l'arrière et fit mine de partir ce qui me fit rire deux fois plus fort.

   -    Ce n'est pas bien d'abandonner un homme par terre Elena, tu devrais le savoir. Mais je suis ravi de t'effaroucher autant !

Je cru d'abord qu'elle allait aller vers Lydia et son petit-ami mais elle bifurqua brusquement. Elle ne voulait pas déranger une discussion de couple, quelle adorable attention. Une brune, celle qui était près du bar pendant ma discussion avec Bean ne se fit pas prier pourtant. J'observais la scène de loin tout en souriant. Je ressentais tout. Toutes les émotions, tout le sang, tout m'éclatait aux oreilles, tous mes sens étaient en éveil. J'étais de retour. Enfin.
Je me levais brusquement et commençais à quitter toute cette assemblée. Alors que je passais devant un sans-abri je pu sentir sans difficulté son odeur alcoolisée. Je ne tardais pas à repérer une bouteille d'alcool non loin de lui. Satisfait de cette découverte, je la saisi et en bu une longue gorgée. Ça c'était de l'alcool ! L'homme se mit immédiatement en colère.

   -    Mais qu'est-ce tu fiche toi là ? C'ma bouteille rends moi là !

Il s'était levé et je lui sourit davantage.

   -    Chut, chut.

j'avais une furieuse envie de lui briser la nuque mais je me ravisais. Il y avait mieux à faire. Je posais une main apaisante sur sa poitrine avant de planter mes yeux dans les siens :

   -    Tu ne m'as jamais vu ici, je vous ai rien pris. Mais vous allez aller là-bas où il y a tout ce monde et faire un scandale, ce que vous voulez, mais ne blessez personne.

Je souri. Je me rapprochais du petit groupe en même temps que l'homme et je m'assis sur le capot d'une voiture, ma bouteille à la main. Je soupirais et regardais tranquillement la suite des évènements. Je bu quelques gorgées. La compulsion était réellement quelque chose de formidable, peut-être même était-ce quelque chose de mieux que l'immortalité. Je pouvais contraindre n'importe qui, n'était-ce pas fantastique ? Je souri un peu plus. Au moins, j'allais assister à une scène amusante, je n'en doutais pas un seul instant.


_________________

Klaus Mikaelson
"Ce sont les détails qui font les légendes"


avatar
♣ Messages : 1057
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Jan - 21:11

Intrigue n°1 - Power is family
C
astiel ne faisait pas confiance à beaucoup de monde, ils se comptaient sur les doigts de la main. Et ces militaires devant lui entrain de prononcer leur beau discours ne lui inspirait pas confiance du tout. Il était convié à se rendre dans une salle commune où serait présent d’autres personnages fictifs, ce qui dans un sens rassura l’Ange, après tout Dean serait présent et c’était connu il préférait être prêt de lui que loin de lui. Ah oui, la raison de ce rassemblement ? Un simple contrôle administratif. Prétexte que Castiel avait du mal à croire mais il n’avait pas le choix et en ayant perdu ses pouvoirs, il n’était pas de taille pour se mesurer aux militaires et puis, il y avait un buffet alors autant profiter d’avoir un peu de nourriture gratuite non ? Parce que ce n’est pas tous les jours faciles de survivre alors même s’il squatte parfois chez Meg, il n’aimait pas dépendre de quelqu’un et encore moins d’un ancien démon bien qu’ils se soient déjà embrassé, oui vous avez très bien lût mais passons et revenons à nos moutons. Castiel avait donc accepté la requête des militaires et c’était rendu dans la grande salle vêtue d’un costard cravate, ayant pour une fois fais un petit effort en laissant de côté son précieux trench-coat chez Meg avec un petit post-it dessus où il avait écrit de sa fine écriture " Ne pas toucher ".

 
C
astiel arriva donc dans la grande salle, bien content de se mettre à l'abri même si un petit orage ne l'effrayait pas, il ne souhaitait pas se retrouver trop trempé. Balayant la salle d'un regard il se dirigea d'un pas tranquille vers le buffet pour déguster quelques mets avant de se diriger dans un coin un peu éloigné. Il voulait de la tranquillité et réfléchir au plan que les militaires avaient en tête.  Et puis d'ici il avait une bonne vue sur la salle et surtout sur Dean qui se tenait prêt d'un groupe en essayant manifestement de rentrer dans la conversation. Ce qui fit doucement rire l'ange qui pourtant ne bougea pas d'un poil pour aller rejoindre son ami. Et tout en grignotant des petits fours et des parts de pizzas, il remarqua également que Meg était dans la salle. S'il la suivit un instant du regard il le détourna rapidement pour se poser sur tout autre chose : une épée d'ange. Mais il n'y avait pas que ça, il y avait toutes sortes d'armes provenant de leur monde et à son plus grand damne la première Lame était présente. Par réflexe il braqua son regard inquiet sur Dean mais il semblait plutôt calme ce qui le rassura à moitié, après tout il ne savait pas du tout pourquoi Diable elles étaient là. Mais il n'eût pas le temps de réfléchir à des suppositions qu'un coup de tonnerre se fit entendre et presque dans le même moment une drôle de sensation parcouru le corps de l'Ange. Une sensation qu'il n'avait plus ressentie depuis son arrivée ici. Serais possible que ses pouvoirs reviennent petit à petit ?  Qu'il redevienne l'Ange qu'il était ?  Et comme pour confirmer ses paroles un autre coup de tonnerre, plus long cette fois se fit entendre et la salle s'illumina ainsi les plus chanceux purent apercevoir les ailes de Castiel tout comme ses yeux bleus devenus le temps d’un instant beaucoup plus intense. Quelle douce sensation de retrouver ses ailes perdues. Il était enfin lui-même.

 
M
ais s'il avait retrouvé ses pouvoirs, il n'était certainement pas le seul et ça l'inquiétait car la marque de Cain allait sûrement se réactiver et Dean allait devenir un danger pour lui-même et pour les autres. Et hélas ses craintes se sont avérées vraies. Dean commençait à devenir violent et semblait être aux prises avec un vampire. Si Castiel voulait aller aider son ami on l'en empêcha. Deux démons avaient décidés de s'interposer entre lui et son ami « Alors Castiel ? On a récupéré ses pouvoirs à ce que je vois ? » L' Ange les fixa un instant et envoya valser les deux abominations d'un geste de la main. Il fallait qu'il récupère son épée maintenant. Mais il n'eût pas le temps que les démons s'en prenait de nouveau à lui, il préféra miser sur un combat au corps à corps pour le moment, après tout ça faisait un moment qu'il ne c'était pas battu et ça pouvait lui faire du bien. Mais tout en se battant il surveilla du coin de l'oeil Dean toujours en train de se battre avec le vampire, la lame à la main. Et d'un coup il l'entendit. Son cri. Il le reconnu entre 1000 c'était un cri de douleur provenant tout droit de la bouche de Dean. Décidant de se débarrasser une bonne fois pour toute de ses ennemis il posa ses mains sur leur tête, usant de ses pouvoirs pour les tuer.  Se retournant il se prit de plein fouet quelqu'un qui semblait fuir la salle, décidément il n’allait jamais pouvoir rejoindre son ami !

A
mi qui semblait d'ailleurs être inconscient et à la merci du vampire. Si Castiel s'apprêtait à user de son pouvoir une boule de poil parlante intervint en premier et sembla convaincre le monstre de le laisser tranquille. La chose faite, l'ange se tourna vers les armes pour récupérer son épée qui avait disparue... Et Castiel fixa rapidement les personnes autour de lui avant d'apercevoir Meg sortir de la salle et il l'a maudit intérieurement de lui avoir piqué son arme mais il n'avait pas le temps de la rattraper. Le plus important était d'éloigner la Lame de Dean. Ramassant le poignard tueur de Démon l'Ange se dirigea vers son ami de nouveau sur ses deux jambes « Dean ! » mais le cri de l'Ange ne trouva aucunes réponses.  Soit Dean ne l'avait pas entendu, soit il faisait la sourde oreille mais en tout cas il avait lâché la Lame et Cas se devait de la récupérer et la garder, c'est pour cela qu'il se dirigea rapidement vers le groupe et de son habituel voix grave et autoritaire, il leur dit « Je récupère cette arme. Elle est sous ma protection » et sans attendre une quelconque réponse il la prit dans ses mains et se téléporta directement devant Dean. Rangeant la lame sous sa veste il fixa son ami dans les yeux « Dean, est-ce que ça va ? » Question stupide, il savait très bien que l'humain n'allait pas bien. « C'est fini Dean. On va sortir d'ici et je vais cacher la lame. Je ne sais pas ce qui c'est passé ici mais ont a tous récupéré nos pouvoirs et j'ai de nouveau mes ailes. » Il marqua une pause « Si tu sents que la marque se ranime dis le moi, j'irais mettre la lame en lieu sûr d'accord ? » Et sur ces mots il le suivit dehors.
© Starseed

Invité

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Jan - 19:10

Power is family

ft. beaucoup de gens


Bon, il était peut-être temps que je me montre non ? J'étais resté caché dans un coin de la salle, ne désirant pas me mêler à ces humains, si j'étais là, si j'avais accepté cette invitation stupide, sous un prétexte foireux, c'est parce que je voulais surveiller Cassy, il avait le don pour attirer les problèmes à lui comme un aimant. Enfin en même temps on ne peut pas lui en vouloir, étant donné l'humain dont il devait s'occuper...enfin bref, passons, le sujet n'est pas là. Dans toute cette assemblée, seul mon frère m'importait. J'avais donc patiemment attendu que la soirée se déroule, espérant que rien de fâcheux n'arrive, mais, en plein milieu de la réception, j'ai eu une sensation étrange, comme si mon souffle se coupait d'un coup, comme si je n'allais plus jamais respirer et puis cela arriva, le miracle se produisit, je récupérais enfin mes pouvoirs, je redevenais un ange. Chouette, immédiatement je baissais mon aura, je ne voulais pas encore que Cassy sache que je suis là, seulement le fait que nos pouvoirs nous soient rendu ne fut pas bénéfique pour tout le monde et des bagarres éclatèrent un peu partout.

Je soupirais, mais j'attendais encore un peu. Le Winchester fut perturbé par sa marque. Il ne manquait plus que ça. Je sorti de ma cachette et me fit enfin voir. Je balayais la salle du regard et fonçais dehors en direction de mon frère et du Winchester. Je passais devant un type adossé à un capot de voiture. J'échangeais un regard avec le blondinet, de ce que j'avais vu, il était un vampire. Je continuais ensuite ma route et rejoignis mon frère qui s'occupait de son humain. Je sifflais

- Et bas dis donc, c'est tout moi ça, il faut toujours que je loupe le plus intéressant quand il y a une fête.

Je regardais Dean puis adressais un regard à mon frère.

- Ton chasseur n'a pas l'air en super forme, tu devrais le faire aller un peu à la mer, il prendrait des couleurs. Bon, ce n'est pas que je m'ennuie Cassy, mais il faudrait peut-être que j'aille voir si on a pas besoin de moi quelque part, non ? Ou alors...enfin ça ira toi ?

code by ORICYA.


Invité

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Jan - 22:28




Power is Family


Le raton restait tout de même méfiant. A ce stade là de la soirée, il était clair qu'il ne pouvait faire confiance à personne. Surtout que tout le monde braquait tout le monde avec une arme, le genre de dilemme qui aurait pu avoir un certain charme s'il n'y avait pas autant le foutoir dans cette foutue salle. La boule de poils avait ses cotes qui le faisaient souffrir, mais il souffrait -comme il le pouvait- en silence. Puis l'atmosphère lourde et pesante dans la salle redescendit lorsque la nouvelle arrivante baissait son arme, comme on venait de le lui conseiller.
Et le chasseur se réveilla. Déjà.

La boule de poils n'avait pas réellement confiance en cet individu, limite accroc à la violence lorsqu'il se mettait dans tous ses états -et aux petits fours aussi-. Rocket avait toujours son arme de sortie, près à tirer au cas où si tout venait à déraper de nouveau. Seulement, le chasseur avait une mine plutôt déconfite, on pouvait presque apercevoir du désespoir dans son regard. Le raton fronça alors les sourcils, lorsque l'humain demanda à ce que l'on éloigne cette lame loin de lui, ce que voulait faire la femme flic qui venait tout juste de prendre le couteau dans sa main jusqu'à ce qu'un typer bizarre arriva. Il disait que c'était à lui de garder cette lame, car elle était "sous sa protection". "Quoi ?! C'était juste la lame, le problème ?! Qui a eue c'te stupide idée de foutre cette foutue lame ici, surtout ce soir !" L'animal venait de tilter. C'était à tous les coups, un coup foireux visant à "tester" quelque chose sur les personnages fictifs. Seulement, tester quoi ? Ça, il n'en savait foutrement rien. Et ça n'avait eue d'effet seulement sur les personnages détenant une capacité surnaturelle.
Étrange... Mais intéressant.

Rocket fut sorti de ses pensées, lorsqu'il vit le type bizarre aux yeux bleus disparaître... Tiens... Ce type ressemblait à son ami Misha Collins, et il venait tout juste de se téléporter. Bah, avec tout ce qu'il venait de vivre en une seule soirée, le raton n'était plus vraiment étonné.
Voilà que la jeune flic venait de remarquer l'animal parlant. Elle arquait alors un sourcil, elle se demandait sûrement ce que c'était que tout ce merdier. Et le raton n'avait pas vraiment tord en pensant cela, car la jeune femme demanda ensuite quelques explications. Alors elle eut quelques explications.

- Eh bien, saches que tout c'déroulait très bien. Jusqu'à c'que tout le monde récupère leurs foutus pouvoirs. C'est parti en bagarre et puis nous voilà ici. Avec un gars qui s'téléporte par ci, par là, un autre qui boit du sang et j'en passe.

L'animal lâcha un soupir, suivit d'un léger râle de douleur à cause de ses petites cotes. Il rangea ensuite son arme dans son dos, puis alla directement dehors, où il vit tous les blessés légers et graves. Lorsqu'il tourna la tête, il aperçut alors le jeune homme qui était terrifié quelques minutes auparavant, et la jeune rousse. Leur discussion venait tout juste de se faire interrompre par cette autre brune bizarre, qui avait l'air d'afficher un sourire plus que malsain au milieu de tous ces cris de terreurs et de douleurs. Mais bon, ce n'était plus les affaires du raton, qui d'ailleurs passait inaperçue dans toute cette folie.
La boule de poils se dirigea donc un peu plus loin, puis vit Klaus, assit sur le capot d'une voiture avec un bouteille d'alcool. Il avait l'air de se marrer en regardant quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Un SDF plus précisément, qui piquait sa crise en plein milieu des blessés. Il était vrai que ce n'était pas vraiment le moment propice pour faire son petit caprice du soir. Au même moment, un peu plus loin derrière l'hybride, sortit le sosie de Misha, un vieux gars louche et le chasseur. Il y avait encore une nouvelle tête inconnue au bataillon.

- Non, mais c'pas vrai ils sont combien comme ça ?!

La boule de poils commençait à redouter les jours à venir, qui s'annonçaient plutôt sombres...

Invité

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Jan - 0:03



Rp commun
Power is family


Je regarde l'homme que j'avais transporté plus loin pour éviter une autre bagarre et voit d'autres personnes avec lui. Bon ils ont l'air de le connaitre donc ça devrait aller. J'observe de l’autre côté Klaus marcher vers un SDF puis me raidis. J'ai beau savoir qu'il est trop malin pour attaquer un humain devant un public, mais vue la soirée que nous sommes en train de passer je préfère me méfier. L'hybride parle au SDF et je fronce les sourcils.

Plus tard, je vois l'homme s'avancer vers un groupe et je fronce les sourcils en voyant qu'il a l'air bizarre. Je soupire avant de me demander ce que je vais pouvoir faire. Je regarde autour de moi et je vois qu'il y a des blesser que je n'ai pas pu aider puis les autres qui ne sont, fort heureusement pas blesser.  puis décide de m'éloigner un peu plus pour rentrée chez moi, mais hélas on m'en empêche. Pendant un moment je songe à l'hypnotiser pour pouvoir partir mais j'y renonce. J'entends des cris et lorsque je regarde d'où viens les cris je remarque que c'est le SDF. Je grimace puis retourne vers Klaus.


- Klaus ! Qu'est-ce que tu a fais à cet homme? Tu l'a hypnotisé c'est ça?

Je le regarde l'air furieuse, je sais que je ne devrais pas lui parler, il a toutes les raisons de me mordre ou autre et je suis hélas toutes seule. Depuis tout à l'heure il essaie de me provoquer et même si je déteste ça je sais qu'il y arrive. Je lui lance un regard noir.

- Qu'est-ce que tu comptes faire? Hypnotiser des humains tout ça parce que tu t'ennuies? Tu ne crois pas qu'il y a assez d'ambiance comme ça?

Je soupire pour me calmer, mais je le fixe dans les yeux. Ce n'est ni le lieu ni le moment de chercher des histoires et vois d'autres personnes sortir. Je croise les bras et secoue la tête en me disant que je fais une grossière erreur, mais je ne peux pas le laisser faire, trop de sang coule cette nuit et j'essaie de ne pas planter mes crocs des humains, je crois avoir assez fait de dégâts.






_________________

Elena Gilbert


Nos actes ont toujours des conséquences... Mais il faut qu’on vive avec.


avatar
♣ Messages : 1825
♣ Date d'inscription : 09/11/2013
♣ Age : 25
♣ Localisation : Mystic Falls mais en ce moment à New York
♣ Double compte : Nop

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Jan - 17:09



Rp commun: Power is family


Alors comme ça on était venu me chercher, je ne sais d'ailleurs pas comment il m'ont trouver mais enfin.
Il parait que tout les personnages de mondes fictifs, comme moi, était conviés à un "repas", enfin conviés est un grand mot c'est vrai: des types armés jusqu'au dents qui vous demande de les suivre, je n'appelle pas ça convier mais plutôt...obliger.
En tout cas j'arrivais donc sur place habillée de la plus belle robe que j'avais pu trouver comme on me l'avais indiquer il fallait être bien habiller. Sur place je vit un immense banquet et une salle remplie, visiblement beaucoup de personnes était déjà arriver et surtout il y en avait autant que ça... je n'aurais pas cru.
Je vois pas mal de tête, la plupart inconnu bien que j'en ai croisé certain comme Dean et d'autre que je connais déjà comme Elena ou encore mon très cher frère: Klaus, les autres j'entendais des prénoms certains que je reconnu mais que je n'avais jamais rencontré personnellement.
Pour le moment personnes ne semblait remarqué ce qui n'est pas plus mal tant que je ne sais pas encore pourquoi nous sommes réellement "convier" ici.
La soirée semble se dérouler comme prévue pour ceux qui nous ont amenés et pas de gros incident ne semble sur le point de se produire lorsque BLACKOUT pour moi en tout cas, et lorsque je reprend mes esprit je vois certains à terre d'autres se battent et d'autres encore tente de sortirent.
Je ne comprend pas pourquoi il agissent comme ça, de plus ça peut-être dangereux de ce battre ainsi. Au moment ou je pensais cela je commençais à me sentir mal en vérité je souffrais. Je souffre étrangement car je souffre de maux de dents encore pire que lors d'une rage, mon ouïe est comme parasité des sons multiples, tout comme mes sens changes exactement comme.... OH MON DIEUX si je n'étais pas dans ce monde je dirais que je devient un vampire....mais mais cela est impossible ici, dans ce monde.
En analysant les choses autours de moi je me rendis compte que ma théorie n'étais pas si absurde que ça et même que c'est bien réel.
Je m'en rendit compte en observant mon frère et son comportement lorsque je le vit se battre avec un homme que je distinguait mal, puis le mordre, à ce moment je savais que je venais de perdre ma seul chance d'être humaine mais vu la situation c'étais peut être une bonne nouvelle.
Je décidais de rester mon coin discrète pour éviter les ennuis mais quelque chose me dit que ça ne dura pas. En effet car lorsque je vois mon frère se battre il se passe plusieurs choses:
1- la plupart du temps je ne peut m'empêcher de me dire qu'il va avoir besoins de moi, ce qui n'est pas toujours le cas. Mais cette fois j'ai cru comprendre qu'il se battait contre quelqu'un immortel également donc on ne serais pas trop de deux
2- Le voir se bastonner me donne parfois envie de me battre aussi
et de 3- rien avoir mais avec tout ça je commençais à avoir un creux.
Pour ne pas trop me faire remarqué je décide d'aller chercher un garde non loin, de l'hypnotiser (pour éviter d'attirée l'attention avec des cris) puis de me nourrir et le laisser partir loin. Visiblement je n'avais pas perdue la main pour ça. Espérons que je n'avais pas trop perdue la main dans l'art de me battre non plus car je m'apprêtais à aider Klaus, bien qu'il ne galère pas, je devais m'en mêler
Je vous épargne les détails de tout ce massacre et ce qui s'en est suivi.  



_________________


"The Salvatore brothers may fight like dogs, but in the end they would die for eachother" and we do too.
R.Mikaelson


avatar
♣ Messages : 313
♣ Date d'inscription : 15/06/2015
♣ Localisation : Mystic Falls/Nouvelle Orléans
♣ Double compte : nope

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Jan - 21:16

POWER IS FAMILY - RP COMMUN
Castiel était apparu soudainement devant Dean. Celui-ci s'arrêta, ne s'attendant absolument pas à voir l'angelot ici. Il pensait déjà depuis un moment que celui-ci aurait abandonné la chasse contre le chasseur lorsque la marque de Caïn était activée. Il fallait dire que leur avant dernière rencontre avait été assez mouvementé. Le chasseur avait failli tuer l'angelot avec la marque. Mais il avait finalement réussi à se contrôler et dans son élan, avait planté La première Lame dans un livre proche de la tête de l'ange afin de lui laisser une chance de plus de s'en sortir. Le chasseur n'avait pas beaucoup de temps devant lui. Il savait à quel point la marque le rendait fort, ainsi qu'incontrôlable et il savait que tout empirait à chaque journée qui passait. C'était aussi bien plus rapide depuis qu'il se trouvait dans ce monde là. En l'espace de quelques instants, il avait retrouvé toute la force qu'il avait accumulé en étant dans son monde et ça allait sûrement encore prendre de l'ampleur. Mais il ne se démontait pas plus que ça. Il devait à tout prix partir et Castiel semblait déterminé à vouloir l'aider.

- Si la marque vient à se réveiller, elle fera des dégâts sans prendre la peine de me montrer des symptômes. Puis si tu veut mon avis je suis sûr que je serai le premier à faire un massacre si je reste ici plus longtemps. De toute façon, je te conseille de partir. La marque prend de l'ampleur plus rapidement que dans notre univers à la con, et la dernière fois qu'elle a prit le dessus, j'ai failli te buter. Alors tu devrais éviter de me tourner autour quand elle est active.

Dean leva ses yeux verts vers les yeux bleus de Castiel. Il avait un mauvais pressentiment et ce dernier ne présageait vraiment rien de bon. L'angelot était arrivé trop tard dans la bataille. La marque s'était réactivée et le chasseur avait failli provoquer un massacre. Il n'en était pas passé très loin. Castiel était le miracle qui était arrivé un peu trop tard cette fois-ci. Il ne pouvait plus faire grand chose maintenant. Et tandis que celui-ci parlait, Dean avait aperçu un autre ange à ses côtés. Et il le connaissait déjà, c'était Balthazar. Mais autant dire que le chasseur n'était pas plus surpris que ça vu qu'il savait pertinemment que les personnes qui étaient décédées étaient encore en vie, et dans ce monde-ci. Il avait d'ailleurs espéré pouvoir revoir sa famille.. jusqu'à que la marque se réactive. Il ne voulait certainement pas leur faire plus de mal. Ils avaient assez soufferts comme ça. Il observa alors l'ange d'un regard cette fois-ci changeant.

- Entre nous, celui qui a le plus besoin d'aller à la mer, c'est toi. Tu as toujours l'air d'un cadavre, malgré que tu sois quand même vivant et d'autant plus chiant. Même si ce n'est plus pour très longtemps.

Le regard de Dean n'était plus vraiment taquin. Il était un peu plus virulent, plus menaçant. Tout laissait présager qu'il allait rechuter très prochainement. Le chasseur se retourna donc et se dirigea vers la sortie sans même plus s'occuper de Castiel qui semblait vraiment s'inquiéter. Il aperçu dehors un homme gueuler pour tout ce qui venait de se passer. Il comprenait que l'humain ait eut peur mais pas qu'il vienne gueuler comme ça. Il tourna alors la tête et aperçu le vampire qu'il avait attaqué quelques instants plus tôt. Il avait un air satisfait sur le visage ce qui ne plu pas à Dean. Quelque chose laissait penser qu'il y était pour quelque chose. Le chasseur s'approcha alors du SDF et l'assomma subitement alors que ce dernier ne s'y attendait pas histoire d'avoir un peu plus la paix. Il ne supportait pas entendre gueuler, il allait avoir assez de problèmes sur le dos.

_________________
DEATH IS OUR BITCH.
FONDATEUR
Si tu as une question : Mon profil - Envoie moi un MP !


Fondateur

avatar
♣ Messages : 465
♣ Date d'inscription : 22/12/2012
♣ Age : 38
♣ Localisation : Dans une Impala !
♣ Double compte : Aucun

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Jan - 13:57


Power is Family


RP Commun


Je me marrais comme jamais, affalé sur le capot de la voiture en voyant mon sans-abri faire un scandale comme je le lui avais demandé. L’alcool de ma bouteille filait à vu d’oeil. Dans mon ventre, bien sûr. Je vis Elena regarder le sans-abri avant de se retourner vers moi, comprenant que j’étais à l’origine de ce petit scandale. J’acquiesçais à son accusation, le sourire toujours aux lèvres avant de lui répondre après avoir pris une gorgée que “je trouvais que l’ambiance était un peu morose désormais”. Elle repartit, excédée.

Rocket était dehors lui aussi, et il avait l’air un peu perdu. Touché par sa solitude, je jettais un regard vers ma bouteille tout en me disant que s’il venait il allait me la vider. Je haussais les épaules pour moi même.

   - Eh Rocket ! Viens, reste pas tout seul ! Et puis, après l’effort le réconfort !

Peu de temps après, je vis Bean sortir de la salle. Ah ! Il se remettait à peine de la châtaigne que lui avait mit Rocket ? Cette vu me fit sourire, surtout, que ses cheveux étaient légèrement ébouriffés, relique de cette décharge de la part du raton. Je continuais de boire au goulot de ma bouteille. Non loin de Bean deux gars discutaient et semblaient de toute évidence être avec lui. Je ne les avais pas vu encore, mais l’un d’eux avaient l’arme que le gars avait pour me menacer. Un couteau auquel j’avais mis un coup de pied et qui s’était réfugié derrière une table.

En voyant le SDF, Bean s’approcha de lui et l’assomma, comme ça, sans préavis. Je regardais la scène, choqué, et agacé. Il venait de neutraliser ma distraction. Quel imbécile ! La soirée ne l’avait donc pas faîte réfléchir. Je sautais du capot de la voiture (dont le propriétaire m’était totalement inconnu d’ailleurs) pour m’approcher de cet individu qui, décidément m’énervait beaucoup. Déterminé à ce qu’il cesse de déranger mes hobbies, je lui tapotais l’épaule avant de planter mes yeux dans les siens :

   - Tu ne vas m’écouter attentivement commençais-je en utilisant l’hypnose, je te conseille vivement d’arrêter de te croire supérieur aux autres, le seul pour qui il serait légitime de le croire, c’est moi.  Tu vas t’excuser pour cette soirée que tu as gâché, et partir sur le champ.

Je m’arrêtais pour le fixer. J’étais conscient que ce que je venais de faire pourrait déterrer la hache de guerre mais ce garçon était tout simplement insupportable ! Tant de nonchalance !  Par chance, mon hypnose devrait régler le problème et d’ici cinq minutes, il devrait être parti.

_________________

Klaus Mikaelson
"Ce sont les détails qui font les légendes"


avatar
♣ Messages : 1057
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Jan - 17:14

Intrigue n°1 - Power is family
C
astiel et Dean étaient sorti dans l’air frais de la ville, et il faut dire que l’Ange priait son Père pour que le chasseur ne rechute pas, il ne voulait pas qu’’il fasse un massacre, et quoiqu’il arriverait, il l’arrêterait, c’était son devoir, pour le protéger et pour protéger tous les innocents qui étaient là. Et ce malgré ce que pouvait dire cette tête de mule de Winchester. Oui, la dernière fois que la marque avait pris le dessus il a failli perdre la vie, mais comme il le disait si bien, il avait failli, Dean avait réussi à reprendre le dessus et n’avait pas planté la lame dans le cœur de l’angelot. Alors qui sait ? Le chasseur pourrait surement faire de même si jamais il dérapait une nouvelle fois, bien que la marque ait un pouvoir plus accrus que dans leur monde, ce qui inquiétait un temps sois peu, mais bon la lame était sur lui, cachée sous sa veste et il n’allait certainement pas le laisser la récupérer si facilement. Il soutint son regard longuement, sentant dans son regard ce qu’il n’exprimait pas à voix haute, toute cette crainte de déraper de nouveau, de tuer des innocents, de le tuer lui. Et puis une voix qu’il connaissait plus que bien s’éleva prêt d’eux, Castiel braqua son regard sur son frère Bathazar qui semblait arriver d’il ne savait trop où. L’ange fixa un instant son frère, ne se sentant pas encore trop à l’aise suite à ce qu’il lui avait fait dans leur monde, mais bon, il n’avait plus le choix.

 
F
Faire un tour à la mer ? Pourquoi donc Balthazar voudrait que Dean aille prêt de l’eau ? Il n’était pas certain que ça l’aide à aller mieux. Il plissa légèrement les yeux avant de murmurer, pensif « Je ne pense pas que la mer lui fasse du bien, surtout si la lame est non loin. Ce serait plutôt elle qui devrait être dans la mer ! » Il marqua une pause avant de reprendre en regardant son frère mais ne pût reprendre la parole que Dean s’exprima d’une voix sérieuse qui aurait pût faire frissonner Castiel, car il le savait, il était plus que sérieux et ça l’inquiétait car l’heure de la rechute se rapprochait « Dean ! Menacer Balthazar ne te servira… » Mais le chasseur ne semblait pas l’écouter, Cas braqua son regard inquiet sur le dos de son humain comme disait si bien son frère avant de se tourner vers ce dernier « S’il te plait… Essaye d’être un peu indulgent avec lui, ne le provoque pas trop, ce serait… Catastrophique pour lui tout comme pour nous. Et pour répondre à ta question précédente, je voudrais bien que tu restes avec moi, j’aurais besoin de toi surtout s’il refait une rechute. Mais que ce soit claire, il reste en vie.» Il lui lança un regard entendu avant de se tourner vers Dean et de le voir assommer un SDF qui s’amusait à brailler un peu partout autour des personnes rassemblées dehors, alors oui, Castiel pouvait comprendre mais il ne cautionnait pas, ça allait certainement mettre le feu aux poudres. Encore une fois.

 
E
t l’ange vit de nouveau ce vampire de malheur s’approcher de Dean, non mais ce monstre n’en avait pas marre de venir emmerder son protéger ? Ce qu’il aimerait le voir aller tout droit au Purgatoire. Mais bon dans ce monde tout ça n’existait pas. Castiel réagit alors au quart de tour en levant sa main et dans un effleurement de pensée, il envoya le vampire s’écraser contre un mur aussi loin que possible de Dean. L’ange allait attirer l’attention, après tout il était déterminé à protéger son ami de tout danger extérieur, et tout cela pouvait se faire sentir et même se voir puisqu’il avait décidé de déployer ses ailes au moment où un ultime coup de tonnerre éclata. Discrétion ? Aucune. Mais il en avait que faire des regards braqués ou non sur lui, d’ailleurs il en croisa un seul qu’il reconnut au premier coup d’œil : Meg. La fixant quelques secondes, il finit par se téléporter devant Dean, ne respectant en aucun cas son espace personnel, mais là, il en avait que faire, il y avait urgence, il ne savait pas ce que cet idiot de monstre lui avait fait. « Dean ? Ça va ? Qu’est-ce que… Qu’est-ce qu’il t’a fait ? » Tout ce qu’avait vu l’ange c’était que le vampire lui parlait et il se demanda un instant s’il ne l’avait pas hypnotisé, après tous les bruits avaient couru et il avait entendu dire que certains vampires -issues d’une série dont le nom lui échappait- pouvait hypnotiser leurs victimes mais ça ne servait à rien, Dean possédait la marque et elle bloquait toute magie. Une lueur inquiète se dessina de nouveau dans le regard de Castiel qui posa sa main sur l’épaule du chasseur en signe d’apaisement  « S’il te plait Dean, laisse ce vampire tranquille et contente toi de rester calme.» Il n’aimait pas du tout la tournure des évènements et espérait que le vampire se calme et ne revienne plus à la charge au risque de mettre le feu aux poudres.
© Starseed

Invité

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Intrigue n°1 - Power is family

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Intrigue n°1 - Power is family
» Intrigue #1 • Power Support Group
» Intrigue #1 • Power Support Group
» Résumé de l'intrigue
» Honduras : la victoire du « Smart Power » par Eva Golinger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: RPs terminés
-