AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LA SECTION PARTENARIAT EST DE NOUVEAU OPERATIONNELLE ♥️
VOUS ALLEZ RETROUVEZ VOS POUVOIRS ! CELA SE PASSE PAR ICI Very Happy

 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: RPs terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Intrigue n°1 - Power is family

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
avatar
♣ Messages : 134
♣ Date d'inscription : 17/05/2014
♣ Localisation : Je suis partout.
♣ Double compte : Stiles me suffit.
Jeu 7 Jan - 17:42

power is family
« C'est possible, j'en sais rien. On peut pas savoir. Ce gars, il est peut-être mauvais et ça me plait pas de te savoir avec lui parce que je sais que je pourrais pas t'aider. Tu sais faire plus attention à toi que je ne fais attention à moi, j'pense que je devrais arrêter de flipper et relâcher mes nerfs un peu, de temps en temps.» Tu hausses les épaules en souriant légèrement. C'est vrai qu'elle est plus douée que toi. Elle sait se débrouiller et faire attention à elle. Toi, tu as besoin de quelqu'un pour vérifier que t'es toujours en vie. T'es un gaffeur né. T'es ce petit gars qui flippe pour ses amis, qui veut aider et qui se rend beaucoup trop rapidement du danger. Tu le flaires et pourtant, ce n'est pas toi le loup garou à l'odorat sur-développer. C'est juste que les méchants, tu les repères et tu fais tout pour qu'ils restent bien loin de tes amis et toi. Tu avais confiance en Lydia, bien plus qu'à quiconque, tu ne faisais juste pas confiance aux autres, aux inconnus, bref, ta confiance, il fallait la mériter. Il ne fallait pas avoir des faux airs de méchants, sinon, c'était foutu. Il ne fallait pas être louche aussi, parce que ça, tu repères aussi. T'es le détecteur à mensonge de la bande, t'entends juste pas les battements de coeur grâce à ton ouïe comme Scott. Tu imagines la tête de ton ami quand tu lui diras que t'as rencontré un vampire et un raton laveur parlant ! Hallucinant et.. Flippant. Pour ça, il faudrait que tu retournes à Beacon Hills, ce que tu comptes faire, tu comptes trouver une foutue solution, tes neurones pourraient même se mettre à fuir tellement tu y penses et tu y réfléchis. « Pas trop amochés, les tourtereaux ? » Une voix inconnue qui fait son apparition, tu regardes la femme qui vient d'arriver. Lydia semble la connaître, contrairement à toi. On pourrait même dire que t'es un associable à côté d'elle. Tu connais peu de personnes, sûrement parce que tu as peur de tomber sur de mauvaises personnes et aussi parce que tu veux retrouver ta vie d'avant. Tu ne veux pas faire ami-ami avec des autres gens, tu sais que de toute façon, un jour, ils disparaîtront, tu sais qu'un jour, toi aussi, tu disparaîtras, direction ton monde, ta série. Tu espères, du moins. Tu fronces les sourcils et réponds à ton tour, t'es pas devenu muet en quelques minutes. « On va bien ! » Tu te mets ensuite à regarder Lydia, ce regard, il dit clairement "Et elle, c'est qui ?"
AVENGEDINCHAINS

_________________



the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) — le chant des sirènes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 7 Jan - 18:44

Power is family

ft. beaucoup de gens


Je regardais Dean tandis qu'il répondait à ma boutade sur le fait qu'il devrait aller faire un tour au bord de la mer. Ah Dean, Dean, Dean, tu n'as pas changé dis-moi, la Marque ne t'a pas appris à fermer ta grande gueu.. hum bouche. Comme quoi, certaines choses sont immuables. J'allais répondre quelque chose, mais Cassy me prit de court, me demandant de ne pas provoquer Dean. Bah tiens, c'est marrant, je m'y attendais. Cassy me connaissait trop bien, il savait que s'il n'était pas intervenu, j'aurai réagi. Oui Cas, tu me connais bien, mais moi aussi je te connais, je sais qu'en ce moment tu n'es pas à l'aise en ma présence, comment le serais-tu, après tout, dans notre monde tu m'as tué, ne t'en fais pas va, je ne t'en tiens plus rigueur, mais je ne serai plus moi si je te le disais tout de suite, alors je préférais attendre encore un peu, mais je t'aime frérot, n'en doute pas. Je soupirais. Bien, puisque je ne devais pas provoquer Mossieur Winchester alors je ne dirais rien. J'aurai ma revanche un jour ou l'autre de toute manière. Ainsi donc, je décidais d'ignorer les paroles du chasseur, d'ailleurs je crois que je ferai ça avec tout ce qu'il dira tant que la situation ne se sera pas amélioré. Un poil provocateur, je me tournais vers mon frère et esquissais un petit sourire.

- Bien chef, je ne dirais rien. Et je suis là Cassy...je suis là.

Ce que je venais de dire n'était pas complètement faux, à l'époque où nous étions au Paradis Cas et moi, nous faisions parti de la même troupe de soldats de Dieu et c'était Cas notre supérieur. Et je n'allais pas laisser Castiel alors qu'il avait besoin de moi. Un SDF décida de mettre un peu d'ambiance, mais je ne m'en préoccupais pas. Dean, lui, ne voyait pas cela de cet oeil et décida de le calmer. Ce qui entraîna une réaction de la part du type que j'avais vu sur le capot de la voiture. Il tenta de...non, ce n'est pas vrai, il voulait hypnotiser Dean...il était marrant le blondinet. Naturellement, Cas s'en mêla et secouru son humain. Alors qu'il envoyait valser blondie contre un mur, je me plaçais immédiatement auprès de Castiel, dans une position protectrice. Je peux être blagueur, crétin et tous les qualificatifs que vous souhaitez me donner, mais si mon frère se retrouve menacé d'une façon quelconque, je peux devenir tout de suite moins drôle. Castiel protégeait son humain, moi je protégeais la seule personne dont l'existence m'importait dans ce lieu.

- Ouah Cassy, je ne savais pas que les vampires ça pouvait voler.

code by ORICYA.


avatar
Invité
Ven 8 Jan - 20:12

Power is family
Elle se foutait de leur réponse enfin de compte, elle s’en foutait depuis le début en fait. C’était juste pour parler. De plus, elle avait vu toute la scène elle savait que tous les deux n’avaient rien eu, à part un petit choc, c’est tout. Rien de grave.

- C’est le retour des pouvoirs qui fait cet effet-là. Rapidement elle changeait ses yeux "normaux" en ses yeux noirs de démon puis elle les rechangeait avec un grand sourire. Ça donne une pêche d’enfer ! Comme vous avez pu le voir. Elle faisait bien sûr référence aux deux bagarreurs qui eux aiment partager leurs pêches.

Elle n’arrivait pas à cacher la gaieté due à l’arrivée de ses pouvoirs. Ça lui avait tellement manqué. Si elle n’avait pas décidé de ne pas attirer l’attention sur elle, elle les aurait déjà utilisés. S’il n’avait pas eu ses compagnons de série qui savait comment la tuer elle aurait fait un petit spectacle même au soi-disant vampire originel qui pouvait surement lui infliger une douleur atroce avec sa bave de loup garou mais pas la tuer, enfin elle croyait les vampires/loup garou ça n'existaient pas de son temps. Elle détestait les différences entre les séries et films, comme les vampires qui n’avaient rien à voir d’un univers à un autre, mais ça avait aussi des avantages : embrouiller ses ennemis sur la façon de comment la tuer.

Au regard perdu et légèrement surpris du jeune brun face à son arrivée surprise, un grand sourire se plaçait sur son visage.

- Vu que Lydia ne fait pas les présentations. Elle regarda la dite rousse faussement dépitée en secouant la tête puis posa son regard sur le jeune homme. Je suis Meg et toi, mon chou ?

Même si Lydia avait déjà prononcé son prénom, elle préférait faire les présentations dans les règles de l’art, non, c’était que pour le petit brun se souvienne bien de son prénom ou s’il l’avait mal entendu.

Du coin de l’œil, elle vit le vampire voler puis regarda d’où il venait : Clarence qui avait lui aussi retrouver ses pouvoirs [il ne viendra plus squatter dans mon appart’ alors?] et faisait son petit spectacle pour protéger Winchester qui était presque aussi puissant que lui, si elle avait compris toute l’histoire. Elle répondait à son regard par un sourire en coin, elle n’avançait pas vers lui après tout il était déjà occupait et en plus il avait un ange chien de garde, avec un décolleté plus grand que ceux de toutes les filles ici, à côté de lui en plus de Dean avec son nouveau tatouage ce n’était pas très rassurant pour le démon qu’elle était.


AVENGEDINCHAINS

avatar
♣ Messages : 468
♣ Date d'inscription : 22/12/2012
♣ Age : 38
♣ Localisation : Partout et nul part.
Lun 11 Jan - 22:25
POWER IS FAMILY - RP COMMUN
Dean regardait tout autour de lui. Des passants s'étaient retournés et les regardaient avec des yeux ébahis. Comme si Dean venait de faire un crime. Pourtant il avait simplement bouclé le bec à l'idiot de la soirée. C'était une bonne chose non ? En tout cas, en voyant le regard du chasseur, tous s'étaient remis à leurs occupations. Même les ambulanciers qui étaient venus à leur tour s'occuper du cas social qui était inconscient par terre n'osaient plus croiser le regard du chasseur. A croire qu'il faisait peur. Un peu trop même. Puis très vite, le vampire avec qui il s'est battu quelques instants auparavant avait fait son comeback. Il lui avait tapoté l'épaule ce qui avait amené Dean à se retourner. Le vampire quant à lui avait plongé son regard dans celui du chasseur et il lui parlait. Il lui parlait bizarrement. Il venait encore lui chercher des problèmes visiblement. Mais ça ne fonctionnait pas. Peu importe ce qu'il essayait de faire, ça ne fonctionnait absolument pas. Il essayait peut-être d'utiliser l'un de ses pouvoirs. Mais peu importe. Tout ce que Dean savait était qu'il n'avait pas eut le temps de réagir que le vampire s'était mit à voler comme par magie pour enfin atterrir un peu plus loin. Castiel, son ami, était en suite apparu soudainement devant le chasseur ce qui avait fait reculer subitement celui-ci de l'un ou deux pas. Après tout, il y tenait à son espace personnel. Mais en croisant le regard de l'ange il comprenait que celui-ci s'était inquiété pour lui. Beaucoup trop même. Mais il avait également remarqué que le vampire avait tenté de faire quelque chose de bizarre.

- Oui Cass, ça va. Ce fils de pute ne m'a rien fait, du moins je crois. Et je suis presque sûr que la marque y est pour quelque chose.

Castiel avait posé sa main sur l'épaule de Dean et l'avait ensuite imploré de ne plus s'occuper du père-noël. Mais le chasseur n'en avait ainsi pour dire plus rien à faire. Klaus était un monstre, et c'est tout ce qu'il fallait à Dean pour lui donner une raison de l'exécuter sur le champ. A partir de ce moment là, plus rien ne pourrait arrêter le chasseur une fois lancé. Il se mit alors à rouler des yeux.

- La marque de Caïn est de retour et les monstres aussi. Ça signifie la chasse reprend. Et donc que nous, on reprend du service. Maintenant qu'il court dans les rues, je ne vais pas le laisser s'en tirer aussi facilement en le laissant tuer n'importe qui et faire n'importe quoi. Tu l'as vu par toi-même, il a essayé de faire je ne sais quoi sur moi. Peu importe ce que c'est, je le laisserai pas continuer comme si rien ne s'était passé.

Dean passait outre Castiel et s'approchait du vampire d'un air menaçant en ignorant une nouvelle fois tous ceux qui se trouvaient autour d'eux et lui mit un coup de poing puisant dans la puissance de la marque. Il devait vraiment s'en occuper avant qu'il ne fasse plus de dégâts. Il se mit alors derrière son ennemi et attrapait son cou en positionnant ses bras de sorte à pouvoir lui briser la nuque. Avec la marque de Caïn, il aurait sûrement assez de force pour le faire.

_________________
I AM GOD.
MAÎTRE DU JEU
Si vous avez une question, le staff vous écoute :
Lydia Martin - Barry Allen - Stiles Stilinski - Katherine Pierce


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 835
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /
Lun 11 Jan - 23:14

Power is family
“Life is hard. Then you die. Then they throw dirt in your face. Then the worms eat you. Be grateful that it happens in that order”
Je me rapprochais inconsciemment de Stiles après que Meg nous ait fait son petit numéro en changeant brièvement la couleur de ses yeux. Je n'étais pas rassurée face à elle, ne la connaissant pas assez pour la juger inoffensive, ce que je doutais qu'elle soit. Je nous savais en plus complètement désarmés si elle ou quelqu’un d'autre décidait de nous nuire ce soir. A part leur casser les oreilles en criant je doutais sérieusement que mon côté surnaturel soit d'une quelconque utilité. D'un regard, j’enjoignis mon ami à lui répondre même si cela ne me plaisait que moyennement qu'il fasse la connaissance de cette démone un brin trop sinistre mais je voulais éviter les ennuis le plus possible. Son sourire dans une telle agitation n'était déjà pas rassurant, elle semblait tout à fait dans son élément au milieu de tout ce bordel. Je saisis le regard, interrogateur de Stiles, il fallait dire que cela faisait deux fois que je lui « présentais » des gens que j'avais rencontré depuis notre arrivée et que ceux-ci étaient assez spéciaux. Je grimaçai à cette constatation, consciente de ne pas faire preuve d'un jugement très lumineux ces derniers temps et j'espérais de tout cœur que cela n'allait pas me porter préjudices. Plus encore, je ne voulais surtout pas que mon manque de jugeote conduise Stiles dans les ennuis. Je regardais tour à tour mon ami, qui ne semblait pas vraiment très à l'aise avec la situation et Meg qui au contraire semblait beaucoup s'en amuser. Elle n'avait pas l'air d'avoir de mauvaises intentions à notre égard mais je me méfiais tout de même de la suite des événements.

Un regain d'agitation à quelques pas de là attira mon attention. Un sans-abris, de toute évidence si on le comparait à tous ces gens bien habillés, était en train de faire sa crise au milieu de ceux qui étaient encore là. L'homme qui se battait avec Niklaus l'assomma et je ne pu que saluer cette décision. Certes la manière de faire n'était sans doute pas l'idéale mais nous n'avions pas besoin d'ennuis supplémentaires. C'est un Klaus furieux, pour une raison qui m'échappait, qui vint rejoindre son précédent adversaire et se mis à lui parler d'une manière étrangement insistante. Je l'avais déjà vu s'essayer à cette pratique sur nulle autre que moi et je me doutais que cela devait concerner un de ses nombreux dons. Je retins mon souffle en le voyant se faire envoyer balader par un homme que je n'avais pas vu jusque là, bientôt rejoint par un autre. Misha ? Non, non... Ce n'était pas l'acteur que j'avais rencontré, celui-ci avait quelque chose de différent... Il gardait une aura bienveillante mais quelque chose en plus semblait émaner de lui. Je me désintéressais cependant rapidement de sa personne en voyant celui qu'il semblai protéger d'une manière ou d'une autre, se jeter de nouveau dans un combat avec Niklaus.

« Oh non... Et voilà que ça recommence... »

C'était pas possible, est-ce qu'ils avaient un problème hormonal à toujours vouloir se  battre comme ça ? Malgré ma discussion précédente avec Stiles, je ne pouvais m'empêcher d'être inquiète pour Klaus. Il avait beau se proclamer immortel avec ses pouvoirs, l'autre semblait tout aussi déterminé. Et puis je craignais aussi qu'il ne créent de dommages collatéraux dans leur petite guerre. Ils ne faisaient pas vraiment attention à ce qu'il y avait autour d'eux ce qui était inquiétant, d'autant plus qu'il était maintenant beaucoup trop près de nous à mon goût. Mon instinct me disait que les choses n'allaient pas bien se passer et, redevenue banshee, je ne pouvais que craindre que mon détecteur de désastre soit tout à fait fonctionnel. De nouveau, je me rapprochais de mon ami, je ne savais pas trop si j'essayais de me protéger moi ou si c'était lui que je voulais écarter du danger imminent.▲ Lydia.
(c) AMIANTE



_________________
Different ways to love



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 1077
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.
Mar 12 Jan - 16:33

Power is family


RP Commun


Alors que j’essayais de soumettre Bean comme cela aurait dû se faire, j’étais violemment projeté  par je ne sais quoi sur la voiture sur laquelle j’étais précédemment appuyé. La violence du choc me brisa sans doute quelques os, bien vite ressoudés, heureusement. Pourtant, la voiture n’avait pas eu la même chance, puisque la carrosserie était totalement enfoncée, là où je l’avais percuté.

Je me relevais, sonné et penaud en regardant la chose qui avait osé m’agresser ainsi. Mon regard croisa celui d’un homme qui semblait s’être mit instinctivement devant l’imbécile que j’avais essayé d’hypnotiser. Ce qui, d’ailleurs, ne semblait pas avoir fonctionné. Je soufflais de rage. J’avais aussi essayé sur Lydia quelques temps auparavant, et cela avait échoué. Mais contrairement à la dernière fois, j’avais mes pouvoirs désormais, alors qu’est-ce qui clochait ? Mon regard se détourna vers un individus qui se tenait devant Bean mais derrière l’homme.

Je me raidis, ne comprenant pas comment il pouvait être ici, devant moi, à me fixer comme si j’étais un phoque échoué sur le trottoir. Je reculais jusqu’à la voiture, choqué de sa présence, comprenant que la traque reprenait, et que jamais, moi ou ma sœur ne pourrions avoir une vie en paix.

   - Papa ?

La peur commençait à m’incendier le ventre, et se propageait dans mes veines à la vitesse d’un poison. Il allait me tuer, je le savais. Bean coupa mon observation en arrivant pour me donner un violent coup de poing. Bien sûr, cet idiot imagina naïvement pouvoir me tuer, juste en me brisant la nuque. Quelle vaste blague ! Je me dégageais sans peine, lui donnait un coup de pied aussi vicieux que douloureux, et le projetais sans mal contre le mur qui était en face. Je n’étais plus en colère contre Bean, elle s’était brutalement éteinte. Je n’avais franchement que faire de ce garçon encore plus maintenant que mon père se tenait là, à quelques mètres de moi.

   - Tu ne veux donc pas me laisser tranquille, nous laisser tranquille Rebekah et moi ? Murmurerais-je calmement.  

Je continuais de fixer cet homme, et pourtant au fur et à mesure que je l’observais, je pouvais noter quelques différences distinctes, dans sa manières de se tenir ou de me regarder. Il se tenait plus droit, moins voûté et me semblait même plus jeune. Ses cheveux étaient plus foncés, et son regard pas franchement meurtrier, ce qui n’était absolument pas normal, puisque mon père avait juré de tous nous exterminer, nous, sa famille.

L’homme qui avait protégé Bean ne semblait pas ravi de ce que je venais de lui faire, et mon père avait l’air de bien se marrer.

Lydia et deux autres personnes nous observaient et je sentais sans peine la peur que nous leur inspirions. Je devais fuir, c’était l’unique solution qui pourrait me sauver de lui.
Mais toutes ces années de traque me revenaient, et j’étais lassé. Lassé de fuir devant lui, lassé de ressentir de la peur à sa simple vue. Il était comme moi. Nous n’étions pas du même sang mais pourtant de la même famille, de la même espèce. Mais il me haïssait, ce qui n’était bizarrement pas réciproque. Un jour je le savais, je devais faire face à mon destin. Et s’il devait me tuer, il me tuerait. Le regard colérique, je continuais de le fixer calmement. S’il voulait me tuer, eh bien, qu’il fasse le premier pas
!


_________________

Klaus Mikaelson
"Ce sont les détails qui font les légendes"

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Sam 16 Jan - 18:04


Rp commun
Power is family


Je regarde les gens autours de moi et je croise leur regard apeurés. Je ferme les yeux en secouant la tête, ce n'est pas possible, Klaus et l'autre Dean d'après ce que j'ai entendue ne vont pas encore se battre si ? Je m'approche d'eux prudemment puis je m'arrête et les regardant ainsi qu'en regardant les deux hommes qui étaient avec eux,

- Je vous rappelles qu'il y à des gens ici qui vous voient et qui ont peur, si vous voulez vous battre éloignez vous, vous vous donnez en spectacles là ça en est idiot ! Nous avons tous vécus, nous vivons tous un moment difficile en ce moment alors s'il vous plais arrêtez ça maintenant ! Ne soyez pas égoïstes.

Je soupire en les regardant dans les yeux, je me sens en danger et pas seulement à cause de Klaus, je ne dois pas le quitter des yeux car sa morsure peut être fatale pour moi. Dean, de ce que j'ai entendue est un chasseur, du moins il n'a pas l'air d'aimer les vampires et ce cher Klaus n'a pas hésité à parler de moi donc il sait qu'il y à une Elena. A cette pensée je grimace, j'espère que Klaus ne m'appellera pas par mon prénom. Malgré ma peur que j'évite de montre, je me suis rapprochée et... je ne sais pas quoi faire de plus que de leur demander d'arrêter.

Je soupire puis je repense à une conversation que j'ai entendue, c'était des militaires qui parlent et ils ont parler du fait que des scientifiques cherchaient un moyen pour que tout rendre dans l'ordre et nous permettre de retourner là où on devrait être,. A cette penser je grimace puis secoue la tête.

- Calmez vous maintenant stop ça suffit !!!! Je regarde les deux hommes qui se tenaient auprès de Dean puis regarde Klaus.-  Il y a assez de blesser et de morts comme ça alors même si je sais que tu adore ce genre d'ambiance ne fais rien qui puisse aggraver la situation !

J'entends des personnes dirent que je suis folle d'intervenir et je roule des yeux. Merci je sais déjà que je suis folle de le faire, si Damon aurait été là je suis persuadée qu'il m'en aurai empêcher mais il n'est pas là... Une douleur dans ma poitrine se réveille pour me rappeler son absence et je ne peux m'empêcher de poser ma main droite à cet endroit comme pour calmer la douleur. Damon, où est tu ? J'essaie de ne pas y penser mais ça devient de plus en plus dur. Je ferme les yeux puis me reprends, je me racle la gorge.

- Le gouvernement essaie de nous aider à quitter ce monde alors mettez votre fierté masculine ou alors votre combat de coq, tout ce que vous voulez de côté et s'ils vous plais arrêtez de chercher plus d’ennuis que nous en avons déjà !!

Je commence à être vraiment énervée mais c'est contre moi-même que je le suis. J'ai soif, j'ai beau avoir bue du sang à la source, j'ai encore soif, ça faisait des mois déjà je crois que je n'étais plus un vampire et du coup je crois que je le paie aujourd'hui. Je ferme les yeux en essayant de repenser à Jeremy ainsi qu'a mes amis pour ne pas perdre de nouveau le contrôle.








avatar
Invité
Dim 31 Jan - 14:51
Intrigue n°1 - Power is family
C
astiel avait ignoré le ton légèrement provocateur de son frère, ne lui en tenant pas rigueur à vrai dire, il le connaissait, il connaissait son caractère et ne s’en offusquerait donc pas. L’ange n’avait donc pas hésité une seconde pour sauver son protégé des griffes du vampire blond, sentant bien vite la présence de son frère derrière lui, surement pour protéger ses arrières. Dean répondit donc rapidement à la question de l’ange, le rassurant sur le fait qu’il allait bien et bien entendu, il avait raison, la marque y était pour quelque chose et ce n’était pas une surprise. Mais au plus grand damne de Castiel, le chasseur ne voulait pas laisser le vampire tranquille, il partageait son point de vue bien entendu, c’était un monstre qu’il fallait éliminer mais étais-ce une bonne idée au milieux de tous ces témoins ? Attirer l’attention n’était pas la meilleure des idées, ils seraient beau une fois traqués par les forces de l’ordre tiens. Et Castiel ne pût réagir à temps, Dean s’approcha de nouveau du vampire pour lui infliger un magnifique coup de point avant de commencer à l’étrangler mais le monstre se dégagea rapidement de la prise de l’humain qui fût violemment projeté contre l’un des murs autour d’eux. Castiel fronça les sourcils et s’apprêta une nouvelle fois à user de ses pouvoirs contre le monstre lorsqu’il commença à s’adresser à Balthazar comme s’il le connaissait, fronçant les sourcils, l’ange se tourna vers son frère « Tu m’expliques ce que c’est que cette histoire ? Comment ce… Monstre peut-il te connaître ? Et qui est cette Rebekah ? Et pourquoi t’appelle-t-il papa !? » Castiel ne comprenait pas vraiment ce qui se passait ici, le vampire devait se tromper, jamais Balthy aurait engendré un enfant et encore moins un vampire. Portant son regard sur Dean, il le pria en silence de ne pas bouger, de ne pas s’en prendre une nouvelle fois au vampire, il voulait avoir des réponses et puis le monstre semblait plus préoccupé par la présence de Balthazar que par celle de Dean.

U
ne voix féminine s’éleva à leurs côtés, Castiel ne l’avait pas encore remarqué, plutôt concentré sur le trio d’homme autour de lui. Elle semblait elle aussi en avoir marre de toute cette agitation, de toute cette violence qui ne servait à rien et le faisait bien savoir. Elle se mit à parler du gouvernement et l’ange ne pût s’empêcher de secouer la tête et de planter son regard froid et distant dans celui de la jeune femme « Je ne pense pas que le gouvernement sache ce qui nous a mené ici et encore moins comment ils vont pouvoir faire pour nous ramener chez nous mais tu es libre de croire ce que tu veux. » Il fixa encore quelques secondes la jeune femme avant de reprendre la parole pour s’adresser à Balthazar « J’aimerais régler cette histoire au plus vite et éloigner Dean d’ici avant qu’il ne rechute totalement. Alors expliques toi avec ce monstre qu’on règle enfin ce malentendu ! » [/left]
© Starseed

avatar
Invité
Dim 31 Jan - 16:59

Power is family

ft. beaucoup de gens


D'accord, d'accord, d'accord. On se calme, on se concentre et on analyse les données qui nous arrivent un peu n'importe comment. J'assistais au combat et je devais bien avouer que cela m'a amusé de voir Dean projeté contre le mur. Quoi ? On est pas tous fervents supporters des Winchester. En tout cas, moi je n'en suis pas un et tant que Cas n'est pas en danger de quelque manière que ce soit, je ne vois pas pourquoi j'interviendrais. Bref, j'étais donc là, prêt à défendre mon frère en cas de besoin quand ce...blondie s'adressa à moi, comme s'il me connaissait, m'appelant "papa". Sérieusement, moi son père ? Avait-il bu plus que de raison ? Dans le doute, je fis mentalement un rapide tour de mes diverses conquêtes féminines...oui parce que je n'ai pas besoin de vous expliquer qu'aucune de mes conquêtes masculines ne pouvait être responsable de cela voyons. Ou alors, si vous ne voyez pas où je veux en venir, revoyez vos cours de biologie. Bref, je fis donc un rapide tour de mes conquêtes et décrétais que non, ce type devant moi ne pouvait être mon fils. Ensuite, alors que j'allais lui répondre quelque chose, mon frère me demanda des explications. Je haussais un sourcil.

- Sérieusement Cassy, tu crois que si j'avais eu un fils je te l'aurai caché ? Allons voyons, le bonheur d'être tonton Cas aurait été trop grand pour toi, je n'aurai jamais été aussi cruel. Quant à cette "Rebekah", je ne la connais pas plus. Je peux t'assurer que je n'ai jamais eu aucun lien avec elle, de près ou de loin...aucune de mes ex ne se nomme ainsi.

Je me tournais ensuite vers le vampire et fronçais les sourcils.

- Dis donc Blondie, ce n'est pas parce que tu es en mal d'affection que tu dois chercher ton père dans tous les visages de types blonds qui ont une légère ressemblance avec toi. Tu n'es pas mon fils...je veux dire je le saurais si j'avais engendré un enfant non ? Et puis honnêtement...un type plus vantard que moi ? Je ne t'aurai jamais laissé grandir de cette manière si tu avais été mon fils. Le seul être avec qui j'ai des liens de parenté ici, c'est notre cher Cassy, donc le sujet est clos.

Avais-je fini par dire en passant mon bras autour des épaules de mon frère. Une fille intervint à son tour et je ne répondis rien à ce qu'elle disait. Sincèrement, cette histoire commençait sérieusement à me peser, s'il n'y avait pas Castiel, il y a longtemps que je serais parti. Je haussais les épaules lorsqu'il s'adressa de nouveau à moi.

- En ce qui me concerne, le problème est réglé Castiel. Je n'ai pas d'enfant. Point.

code by ORICYA.


avatar
♣ Messages : 1077
♣ Date d'inscription : 10/07/2015
♣ Localisation : Nouvelle-Orléans
♣ Double compte : Non.
Dim 31 Jan - 18:01

"Power is family


RP Commun


Je fixais d'un air interloqué l'homme qui ressemblait en tous points à mon père et qui niait pourtant l'être. Son air convaincu me mit le doute, et je me dis en essayant de me rassurer que s'il s'agissait bien de Mikael Mikaelson je serais sans doute déjà mort à l'heure qu'il était.

   -   Mais enfin qui es-tu ?

Les bras ballants, je continuais d'observer le sosie de mon père. Je demeurais méfiant, et je ne voulais pas me faire de faux espoirs. Si Mikael était en ville, je devrais fuir. Ou me battre. Ou mourir. Qu'importe, l'issue ne serait jamais agréable pour moi pour Rebekah. Je marchais de long en large devant la voiture cabossé pendant que l'homme qui était à côté de mon "père" m'observait comme si j'étais une bête de foire. Je préférais ne rien dire, ne pas le provoquer. Il semblait beaucoup plus puissant que Bean et serait bien évidemment plus coriace que ce garçon.

   -    Qui que tu sois commençais-je doucement si tu n'es pas mon père, j'en suis ravi. Je ne veux pas revivre mille ans à te fuir.

Je pensais m'éclipser dans les prochaines minutes, il y avait beaucoup trop de monde, et j'étais encore sous le choc de voir un homme si identique à mon beau-père.  Je jetais un regard venimeux à Elena qui ne pouvait s'empêcher de vouloir tout arranger. Il n'y avait rien à arranger. Rien du tout. Je me fichais que des gens soient morts, que d'autres soient blessés, je me fichais des bagarres et des rencontres. Je voulais retourner à la Nouvelle-Orléans, chez moi, avec Cami et Elijah. La vie à New York réservait beaucoup trop de rebondissements.
Je regardais l'assemblée réunis autour de nous, et je réalisais que ces gens devaient me prendre pour un monstre sans aucune conscience. Qu'importe. Ils mourraient un jour. Ce qui n'était pas mon cas. Je vivrais milles ans encore et eux d'ici quelques années ne seraient plus que poussière. Tout ce que je désirais à cet instant c'était de la tranquillité et j'étais lassé par tout ce qui m'entourait.

Finit la traque.

Finit la peur.

J'aspirais à une fin de soirée tranquille loin de tous ces gens aussi bizarroïdes sinon plus que moi. Après un dernier regard circulaire, je disparu aussi vite que mes pouvoirs surnaturels me le permettaient.
 


_________________

Klaus Mikaelson
"Ce sont les détails qui font les légendes"

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 134
♣ Date d'inscription : 17/05/2014
♣ Localisation : Je suis partout.
♣ Double compte : Stiles me suffit.
Mer 30 Mar - 0:03

power is family
C’est le retour des pouvoirs qui fait cet effet-là. Là, tu assistes à un truc de fou. Ses yeux virant au noir total, tout à fait noir. Tu fais de gros yeux et hésites à faire un pas en arrière, elle te fait flipper. Tu as déjà vu des yeux jaunes, rouges, bleus mais des yeux entièrement noirs, tu n'en avais jamais vu auparavant. Tu la jugeais spécial, surtout avec l'entrain qu'elle avait. Oh damn. Tu sens Lydia se rapprocher de toi juste après qu'elle ait fini son tour de magie avec ses yeux. Tu avais de quoi te soucier de cette fille, enfin, certes, tu ne l'avais pas encore vu tuer quelqu'un mais la façon dont elle agissait et le fait que ses yeux virent au noir n'indiquait rien de bon. Tu devrais vraiment parler à Lydia des fréquentations qu'elle se faisait ici, t'es pas son père mais tu restes son ami et tu restes Stiles. Tu restes le gars qui la prévient qu'elle risque des choses et qui restes ce gars qui a plus peur pour elle que pour lui-même. Ton regard se posa sur Lydia, voulant plus d'informations sur l'inconnue en face de vous. Seulement, tu n'eus rien. Lydia semblait trop occupée à tu ne sais quoi, autant que l'inconnue se mit à parler par elle-même. Meg. Tu savais comment elle s'appelait grâce à Lydia et son prénom ne disait rien sur elle. Tu avais juste envie de lui balancer un "t'es qui" pour en finir avec le suspens, mais tu te retenais. Tu ne savais pas comment elle allait réagir si tu lui parlais ainsi et tu n'avais pas envie de te faire maltraiter par une fille. C'était déjà arrivé, en plus de ça. Erica et tout le reste. Pauvre de toi. Ton sourcil se haussait quand elle te retournait la question, en terminant par un ''mon chou". Tu regardes Meg avec ce regard qui juge de trop. Pire qu'une fille. Stiles. Je suis Stiles. Ton attention vint se porter sur les autres individus, toujours entrain de se battre, ces gens. Tu soupirais en te rendant compte que c'était beaucoup trop pour être vrai. Ils ont vraiment un problème. C'est quoi leur problème à toujours vouloir se taper sur la gueule? De vrais animaux. Tu passes ton bras sur les épaules de Lydia, ne voulant pas qu'elle s'en aille pour les arrêter. Tu restes là, on est bien d'accord ? Hors de questions qu'elle s'en aille, tu sais que tu ne pourras pas la protéger face à eux mais c'est juste le fait de l'avoir près de toi qui te rassure, en fait.
AVENGEDINCHAINS

_________________



the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) — le chant des sirènes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♣ Messages : 835
♣ Date d'inscription : 30/03/2014
♣ Localisation : Où le vent m'emportera ♪
♣ Double compte : /
Ven 22 Avr - 23:30

Power is family
“Life is hard. Then you die. Then they throw dirt in your face. Then the worms eat you. Be grateful that it happens in that order”
L'atmosphère était pesante bien que le danger semblait au moins momentanément écarté. Cependant, autour de nous, l'agitation régnait toujours. Des gens paniqués continuaient de passer sans nous voir, cherchant un proche parmi la foule ou bien dans la simple volonté de s'éloigner au plus vite de cette folie. C'était un désastre. Cette soirée était un désastre. Je ne me sentais pas à l'aise. Je n'avais pas confiance en Meg et j'étais inquiète du fait qu'elle se tienne si près de Stiles. Son sourire mielleux et le choix de ses mots ne me plaisaient pas quand elle s'adressait à lui. J'étais reconnaissante envers la démone pour ce qui était de ce qu'elle m'avait appris sur comment les choses se passaient ici pour ceux de nos mondes qui avaient succombé à une quelconque cruauté scénaristique.  Mais je n'aimais pas son regard, cet amusement qu'elle trouvait dans ce décor apocalyptique. Elle n'était pas agressive mais je me méfiais. Peter et Jennifer nous avaient appris que de grand psychopathes se cachaient parfois derrière de jolis sourires.

- Les présentations se sont faites d'elle même il me semble, tu n'avais pas besoin de moi Meg, fis-je un sourire factice aux lèvres, Stiles vient du même endroit que moi.

Et si tu le touches je trouverais un moyen de te faire retourner brûler en Enfer ! Je n'ajoutais pas ces mots de vive voix mais nul doute qu'ils devaient se lire sans mal dans mes yeux. Je n'avais sans doute aucune chance fac à elle et j'étais loin de souhaiter l'avoir parmi mes ennemis mais si elle essayait de nous blesser d'une quelconque manière je n'hésiterais pas à faire tout ce qui était possible pour que nous nous en sortions.

J'étais sur mes gardes, la bataille tuée dans l’œuf par le départ de Klaus avait laissé un silence se suspendre dans toute la ruelle. Il me semblait que l'air s'était alourdi et qu'on pouvait respirer l'auteur du sang et de la peur à chaque bouffées. Un frisson me parcouru l'échine et je trouvai d'un coup ma tenue bien peu appropriée pour braver la nuit. Je croisai mes bras sous ma poitrine dans une vaine tentative de me réchauffer, ma chair de poule n'étant sans doute pas uniquement liée à la température extérieure. Instantanément, je sentis la douce chaleur du contact du bras de mon ami autour de mes épaules, rassurante, familière. Tu restes là, on est bien d'accord ?  Un sourire passa sur mon visage à ses mots qui sonnaient plus comme un ordre que comme une requête. Et l'abandonner ici ? Bien sûr que non j'avais déjà fait l'erreur une fois et il s'était retrouvé seul en compagnie d'un vampire et ça aurait pu être pire si Barry ne l'avait pas sorti de la salle. J'espérais que ce dernier allait bien d'ailleurs et j'espérais pouvoir le remercier bientôt.

- Je ne vais nul part, je lui répondis en serrant brièvement sa main dans la mienne tachant de me faire convaincante. Je ne te quitte plus d'une semelle ce soir c'est une promesse.
▲ Lydia.
(c) AMIANTE



_________________
Different ways to love



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Ven 22 Juil - 23:12


Power is family
Rp communy


Je regarde l'homme qui vient me parler pour me dire qu'il pense que le gouvernement ne sait pas comment nous sommes arrivés ici et je ne peux retenir un petit rire nerveux. S'il savait, il ne dirait pas ça. Je secoue la tête puis me reprends avant de répondre.

- Si, le gouvernement le sait, nous sommes arrivés ici à cause d'une catastrophe naturelle, demandez à la plupart des gens ici, ils diront la même chose que moi... Je grimace en voyant les regards paniqués. Bon pas en ce moment, mais beaucoup de personnes le savent, ce n'est un secret pour personne. Renseignez-vous, faites des recherches sur internet, vous allez voir...

Dean et Klaus ont l'air de s'être calmés ce qui me détend un peu, mais l'excès de colère a asséché ma gorge et mon envie de sang est plus importante. Je me concentre sur Klaus pour ne pas que j'y pense et le vois s'éloigner avec un regard mauvais. Ne voulant pas lui montrer que j'ai peur, je soutiens son regard puis regarde le jeune homme, Stiles qui panique toujours. Je regarde une dernière fois Dean et l'homme qui à l'air de le connaitre puis me dirige vers une table avant de prendre une bouteille et la boire. Je savais que je n'aurais pas dû venir à cette soirée, j'aurais dû continuer de résister en prétextant par exemple être malade, mais les gorilles qui sont venus me chercher ne m'on pas vraiment laisser le choix. Je soupire, et si le gouvernement était en fait comme les familles fondatrices de Mystic Falls et qu'ils veulent nous tuer, ou nous voir nous entre-tuer ? Je secoue la tête en me disant que je délire, ils ne peuvent pas être aussi tordus que ça dans ce monde, mais qui sait ?

Je bois à la bouteille le bourbon qui traînait sur la table. Quand tout sera rentré dans l'ordre, quand je serais de retour dans mon monde, il va vraiment falloir qu'on fasse une fête à la pension, juste nous, mes amis, Jeremy s'il a des vacances et moi, pas de sortie, juste pour le plaisir d'être ensemble, même si Lyly Salvatore, la mère de Stefan et Damon est dans le coin, même si le danger rode.

Je regarde Stiles et son amie et soupire légèrement. Je suis contente de voir qu'il l'a enfin retrouvé, ça me permet d'un côté de garder l'espoir de retrouver mes amis. Je me dirige vers une voiture puis m'assieds sur le capot avec ma bouteille pour réfléchir à ce qu'il vient de ce passé. Je ne suis pas une sorcière, Bonnie n'a pas ici donc la question est la suivante : Est-ce qu'il y a une sorcière parmi nous ? Si oui peut-elle essayer de nous expliquer ce qu'il se passe et enfin faire un sort pour calmer tout ce bazar ?

Codes par © Pucky

Contenu sponsorisé

Intrigue n°1 - Power is family
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Sujets similaires
-
» Intrigue n°1 - Power is family
» Intrigue #1 • Power Support Group
» Intrigue #1 • Power Support Group
» Résumé de l'intrigue
» Honduras : la victoire du « Smart Power » par Eva Golinger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: RPs terminés
-
Sauter vers: