AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LA SECTION PARTENARIAT EST DE NOUVEAU OPERATIONNELLE ♥️
VOUS ALLEZ RETROUVEZ VOS POUVOIRS ! CELA SE PASSE PAR ICI Very Happy

 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: La corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un bar, un café, des retrouvailles {PV Damon Salvatore}

avatar
Invité
Dim 7 Fév - 16:43


avec Damon Salvatore
Un bar, un café,des retrouvailles


Ce matin j'avais envie de sortir et voir du monde donc j'ai été au parc. J'ai fais un peux de jogging puis un peu de gym mais plusieurs fois j'ai été dérangée par des gens, curieux de voir un “visage connu”. Finalement, j'ai décidée de rentrer chez moi pour prendre une douche, mais je suis ressortie avec une casquette et des grosses lunettes de soleil pour sortir sans être reconnue. J'ai fais des courses puis j'ai décidée de boire un café au Diamond afin de ne pas me retrouver seule.

J'arrive au bar, m'installe sur un tabouret au comptoir puis attends quelques minutes, le temps que le barman s'occupe de ma commande. Je regarde les gens dans mon coin et croisent certains regards face à ma tenue, mais je n'y prête pas forcément attention. Je détourne le regards lorsque le barman revient avec mon café. Je le remercie puis pose mes lèvres sur le bords de la tasse tout en sentant l'odeur du café et boit la première gorgée.

J'entends des chuchotements près de moi, certains pensent que je suis une criminelle, d'autres que je fais partie d'un gang.. Cela m'amuse un peu, mais je les laisse. Après tout, à leur place, surement que je penserai la même chose, à cette pensée je souris légèrement et me rappelle du temps où Bonnie, Caroline et moi étions au lycée en train de parler des garçons tout en devinant qui ils étaient et ce que leurs parents faisaient.

Je bois mon café et sors un journal pour m'occuper un peu, mon téléphone près de moi. Je suis encore plus ou moins dans mes pensées quand quelqu'un s'installe près de moi, mais je ne prête pas attention. Si j'étais été encore une vampire j'aurais surement fais attention, mais ici dans ce monde, il n'y a aucune magie donc aucun vampires, hybrides ou autres créatures surnaturelles…

Lorsque je lève enfin mes yeux sur la personne qui se trouve à mes côtés, je reste muettes, surprise de la personne qui vient d'arriver, puis je retire mes lunettes et ma casquette. Lorsque je réalise enfin que je ne rêve pas, un seul mot sort de ma bouche.

- Damon?







avatar
Invité
Lun 8 Fév - 18:45


avec Elena GILBERT
Un bar, un café, des retrouvailles


J'étais, comme à mon habitude, entrain de préparer un super plan avec Ric, un verre de Bourbon à la main, quand j'ai été transporté dans un autre monde. J'avais une vague impression de déjà vu, lorsque j'avais été coincé avec Bonnie, de l'autre côté. Mais cette fois c'est différent, je ne suis pas à Mystic Falls et Bonnie n'est pas à mes côtés, à la place, de nombreuses personnes qui me sont inconnues mais qui me regardent parfois comme si elles me connaissaient depuis plus de 105 ans. Je ne savais pas du tout où j'étais tombé, jusqu'à ce que j'aperçoive l'un de ces fameux taxis new-yorkais. Ah New York... New York... Ville où les crimes et délits sont rarement punis. Une partie de mon existence que je n'oublierai pas. Ah mon cher ami Will... Où était ton fameux bar où la chère amie de mon frère, Lexi, était venue nuire à notre tranquillité? Une chose était sûre, ça ne ressemblait pas au New York des années 70 mais à quelques choses de bien plus contemporain à en juger les fringues des riverains. Tout paraissait normal jusqu'à ce qu'un enfant trébuche sur le trottoir et s’égratigne le genou. Son sang commençait à perler au niveau de la plaie, mais aucune soif ne s'est faite ressentir... Aucune envie de l'attaquer... Serait-je devenu comme mon frère? Certainement pas ! Après quelques minutes j'ai entendu un coup de feu me poussant à me retourner vers la foule qui commençait à courir dans tous les sens, une femme était à terre, son sang se vidait de son corps et les secours sont vite arrivés. Une agression comme une autre en soi, sauf qu'encore une fois, l'odeur du sang frais n'avait pas éveillé mon instinct de chasseur... Que se passait-il chez moi? J'ai essayé de faire sortir mes canines... Rien ne se produisit. Merde! Je suis humain! J'ai regardé autour de moi, à la recherche d'un bar. Après en avoir repéré un, je m'y suis vite rendu tout en restant prudent. A peine rentré dans le bar, je me lance au comptoir, un bon remontant ne me fera pas de mal. Alors que je m'apprête à demander au barman de quoi me détendre, une voix qui ne m'est pas inconnue m'interpelle. Je tourne doucement ma tête vers la propriétaire de cette voix que je reconnaitrais entre mille. Oh ma Elena... Je l'attrape par le bras et l'entraîne dans un coin à l’abri des regards.

- Tu peux me dire ce qu'il se passe? Où on est là?

L'inquiétude était plus importante que toutes mes autres émotions. En tant qu'humain, me voilà faible...







avatar
Invité
Lun 8 Fév - 20:18


avec Damon Salvatore
un bar, un café, des retrouvailles



Je ne réalise toujours pas qu'il se trouve ici, dans ce bar avec moi puis soudain, sans crier gare, il m'entraîne dans un endroit tranquille pour avoir des explications. S'il est ici, il est forcément humain et donc il ne doit pas vraiment savoir gérer la situation d'ailleurs, je le vois à ses yeux. Je pose délicatement ma main sur son visage pour essayer de le calmer.

- Damon calme toi ! D'après ce que je sais, il y a eu une catastrophe naturelle... Nous ne sommes pas dans notre monde comme tu peux t'en douter, nous sommes à New York et... J'hésite à continuer de peur qu'il y ait trop d'informations pour lui puis reprends. Ici, nous ne sommes que des personnages, en l'occurrence, tous les deux, nous sommes des personnages principaux d'une série pour ado. Je sais ça parait dingue, voire surréaliste, mais le gouvernement m'a dit qu'ils faisaient tout pour nous permettre de retourner dans notre monde ...

Je ferme les yeux, en soupirant de soulagement, s'il est ici, les autres ne vont pas tarder à se manifester, enfin, je l'espère. Je ferme les yeux, en soupirant de soulagement, s'il est ici, les autres ne vont pas tarder à se manifester, enfin, je l'espère.

- Ici il n'y à aucunes magies donc nous sommes tout humains.Je me mets à rire doucement. Et tu ne vas pas me croire, mais Klaus et Rebekah sont aussi ici, et de ce que j'ai pu voir de mes yeux, Klaus n'est pas franchement ravi d'être humain, mais au moins il est faible.

Est-ce qu'ils se sont mis à ma recherche ? Est-ce qu'ils se sont mis à ma recherche? J'imagine que oui, mais cette sensation me fait aussi bien que mal, s'ils me cherchent, ils ne peuvent pas savoir que je suis dans ce monde dénué de magie...

- Ca fait des mois que je suis ici et pour le moment tout ce qu'on me dit c'est d'attendre mais d'un autre côté j'ignore pour combien de temps nous sommes coincés mais le gouvernement m'a trouver une maison, c'est toujours mieux que l'hotel où je vivais.

Je soupire de nouveau, je ne me rendais pas compte jusqu'a maintenant, mais je parle, je parle, mais le pauvre doit être secoué.

- Je parles de trop pardonnes moi, ça fait longtemps que tu es arrivé ?

Je le regarde inquiète, et s'il n'accepte pas d'être humain ? S'il est ici, où sont les autres ?








avatar
Invité
Lun 8 Fév - 21:07


avec Elena GILBERT
Un bar, un café, des retrouvailles


Elle était là toujours aussi belle. Je l'avais retrouvé mais je n'étais plus qu'un simple humain, je serais incapable de la protéger. Sa main sur ma peau me calme légèrement. J'attendais depuis longtemps de vraiment ressentir cette sensation. En tant que vampire, c'est différent. Voilà un des points positifs du fait d'être humain. De quoi parle-t-elle? Une catastrophe naturelle? Je n'ai rien vu, rien senti... Bon New York j'avais bien compris, c'est pas pour me déplaire ... Du moins en tant que vampire celà m'aurait plu, mais là... Je peux être une pauvre victime d'une minute à l'autre et être faible, alors ça NON!

- Attends! Attends! Des personnages pour ados genre Edward et Bella dans Twiligh? Non parce que je sais pas si tu m'as bien regardé mais... Je suis trop sexy pour être comparé à ce "vampire"... Ajoutais-je en insistant bien sur le mot vampire et en mimant les guillemets avec mes doigts.

Non mais sérieusement, moi un personnage pour ados, on aura tout vu. Bon y a un point positif... Enfin si on veut. Klaus et Rebekah sont aussi ici, en tant qu'humains. Le côté positif, c'est qu'eux aussi sont faibles. Le point négatif c'est que même dans mon pire cauchemar ils sont là.

Déjà plusieurs mois qu'elle est ici. Elle doit être heureuse, elle qui voulait tellement être humaine à nouveau. Mais... Plusieurs mois? ça veut dire qu'en plusieurs mois personnes n'a trouvé comment nous renvoyer chez nous? Même Bonnie est plus douée que ça...

- Je viens d'arriver. Dois bien y avoir un moyen de rentrer, ils ne doivent pas assez réfléchir à une solution pour nous renvoyer dans notre monde.

Bon du coup, je ne sais pas du tout où je vais passer la nuit et les jours à venir. Je ne peux décemment pas rester dans la rue au risque de me faire tuer. Je refuse de mourir avant Klaus.







avatar
Invité
Lun 8 Fév - 22:42


avec Damon Salvatore
un bar, un café, des retrouvailles


Je le regarde toujours pendant qu'il réfléchit à ce que je viens de dire. J'aimerais tellement savoir ce qu'il pense en se moment même... Il doit regretter de ne plus être un vampire, de ne plus être aussi fort. Il reprend la parole et me demande si c'est comme Edward et Bella de Twilight. Je grimace en hochant la tête. Evidemment qu'il compare ce qu'il ce passe avec ce livre. Tout comme ce dernier, nous venons d'une série pour la même tranches d'âges...

- Je crois ouais... Tu imagines, nous venons de la série " The Vampire Diaries". Et attends toi à avoir des groupies à tes trousses, tu a beaucoup de succès auprès de ces demoiselles. Mais il y à une différence entre Edward et toi...

Je souris en le regardant droit dans les yeux puis je frissonne en pensant à ce qu'il vient de dire.

- Ah et si tu entends parler d'un Ian... saches que c'est l'acteur qui te joue. Mais bon assez parler de ça, je pense que tu en à assez entendu comme ça pour le moment...

Il me dit qu'il vient d'arriver et je retire ma main. S'il vient d'arrivé ça veux dire que tout le monde n'est pas encore ici. C'est bon à savoir dans un sens. Il me dit également que le gouvernement est long à trouver une solution et je soupire.

- Damon, je sais mais ils n'ont aucuns pouvoirs mis à part celui de gouverner... Les scientifiques font des recherches mais ça peux prendre du temps... Je soupire, heureuse d'être humaine. En attendant je profite d'être humaine,  c'est peut être l'une des seules choses de dingues que j'aimes ici surtout qu'il n'y à aucuns vampires ou autres créatures qui risquent de nous tuer... Je sais à quel point ça doit être dur pour toi d'être humain mais soi patient.

Je soudain repense à ce que le gouvernement m'a informé et je le regarde avec inquiétude. Et si Katherine est ici? Ou nos ennemis qu'on à tué?

- Oh non, tout ceux qui sont morts sont ici...

Je secoue la tête pour chasser cette pensée puis réalise qu'il n'a pas de maison ici, je ne sais pas comment il va faire sans ses pouvoirs et ma seule idée c'est de l'emmené chez moi.

- Ecoute, si tu veux vivre chez moi en attendant qu'ils trouvent une solution, tu es le bienvenu. Il est hors de question que tu dormes dehors, les nuits sont dangereuses et fraiches tu risque d'attraper froid.

Je croise le regard de quelques personnes qui passent devant nous sans vraiment leur faire attention puis le regarde de nouveau en attendant sa réponse.







avatar
Invité
Mer 10 Fév - 19:05


avec Elena GILBERT
Un bar, un café, des retrouvailles


Je l'écoute sans l'interrompre, d'une oreille attentive. Après tout, tous les détails que je pourrais obtenir sur notre situation me permettra de rester en vie et éventuellement trouver un moyen de rentrer. Me voilà comparé à un ados "vampire" qui brille au soleil... Génial. Des groupies? C'est marrant mais ça ne m'étonne pas le moins du monde, au moins elles ont su se servir de leurs yeux à bon escient. Voilà quelque chose avec quoi m'occuper jusqu'à ce que l'on parte de ce trou. J'avais envie d'entendre la différence qu'elle trouvait entre Edward et moi, même si ça paraissait évident.

- Quelle différence? Lui demandai-je un grand sourire aux lèvres.

Un acteur qui me joue? J'aimerais bien rencontrer ce Ian... Je suis sûre que ça pourrait être intéressant, j'essaierais de caser ça quelque part sur mon emploi du temps des jours à venir qui risque d'être plus que chargé. J'étais enfin détendu. En fait, si on y réfléchi bien, toute cette histoire pouvait être amusante et qui sait... Si Klaus perdait la vie ici, peut être qu'on en serait enfin vraiment débarrassé en rentrant.

Je plonge mon regard dans le sien, comme à mon habitude quand je cherche à déceler ce qu'elle pense vraiment. C'est sûr, elle est heureuse ici en tant qu'humaine. J'en suis heureux. Mais visiblement elle ne connait pas le danger new-yorkais. Ces délinquants qui se baladent toujours une arme à la main. Ces policiers corrompus dans chaque voiture, prêts à tuer leur binôme afin de gagner plus... Je secoue la tête pour chasser toutes mes mauvaises pensées. J'étais là, avec elle et nous allions bien, n'était-ce pas le plus important?

Elle avait raison, en tant qu'humain j'étais faible et ... MORTEL. Je n'aurais jamais cru avoir aussi peur de la mort avant.

- Je viendrais squatter ton joli petit lit sans soucis!

Je ne me défaisais pas de mon grand sourire.

- Alors dis moi, que font les humains de leur temps libre à New York?Lui demandai-je en la ramenant au comptoir en exerçant une légère pression de la main au niveau de ses reins.

- Et pour l'argent comment ça se passe? Parce que c'est bien beau d'être ici mais je me vois mal travailler dans un monde qui n'est pas le mien alors que déjà dans le mien, je ne bosse pas.







avatar
Invité
Ven 12 Fév - 22:48


avec Damon Salvatore
un bar, un café, des retrouvailles


Je l’écoute attentivement en le regardant dans ses beaux yeux bleus. Il me demande quelle différence je trouve entre lui et Edward. Je fronce les sourcils, pensant que c’est évident puis je décide pour le taquiner de le faire languir un peu.

-Et bien laisse moi réfléchir…J’attends un moment puis lui fais un clin d’œil. Tu ne brilles pas au soleil... Imagine qu’on le croise un jour ?

Nos regards se croisent et je me noie dans ses yeux. J’aimerai tellement savoir ce qu’il pense et ressent à cet instant. Est-ce qu’il a peur d’être de nouveaux humains ? Inquiet peut-être ? Je l’ignore, mais en tout cas, je le vois se détendre et je soupire doucement d’aisance.

-Ça doit tellement être déroutant pour toi d’être ici dans ces conditions…

Je soupire, si seulement il pouvait comprendre ce que je ressens… Il ne m’en parle pas, mais je le connais bien sûr qu’il ne doit plus avoir tous les réflexes humains. Je sens sa main qui fait une petite pression sur mes reins et je ferme les yeux en poussant un petit gémissement incontrôlé.

-Eh bien, on se balade seul, entre amis, et même en amoureux pour les couples, visiter la ville… Sinon on boit un verre dans une terrasse, on va au cinéma, fait du sport… Tu vois un peu de tout selon notre humeur sinon on peut aussi rester tranquillement chez soit devant un DVD en mangeant du pop-corn...

Je le laisse nous raccompagner au comptoir pendant qu’il me demandait comment je fais pour avoir de l’argent. Je soupire puis pose ma tête sur son épaule.

-Le gouvernement nous aides… Ils m’ont même fait des papiers, mais le plus long, c’est de s’inscrire à la fac… Il n’y a pas de place pour nous ou bien ça sera très long, mais si vraiment, tu le veux, tu peux te chercher du travail… Je suis sûr que tu trouveras facilement.

J’ai dit ça en plaisantant tout en le regardant de la tête au pied avec un large sourire.







avatar
Invité
Ven 12 Fév - 23:44


avec Elena GILBERT
Un bar, un café, des retrouvailles


Je lui fis mon sourire amusée, elle avait fait exprès de ne pas répondre à ma question sérieusement. Elle aimait me taquiner et c'est comme ça que ça fonctionnait entre nous. Croiser Edward? J'aurais plein de questions à lui poser et aussi plein de choses à expliquer à ce petit débutant.

Elle avait raison sur un point, c'était déroutant d'être ici... Enfin non pas d'être ici avec elle, juste d'être humain. Des années en tant que vampires sanguinaires ont balayé mes maigres habitudes humaines, comme boire et manger qui avant n'était qu'un leurre et maintenant une nécessité.

- Tu as raison... Je ne peux plus mordre la première personne que je croise pour me nourrir. Tu sais... Mordre et effacer. Sans compter que nous sommes... Mortels...

J'avais volontairement laissé ma phrase en suspens afin de lui faire comprendre que je connaissais parfaitement les dangers liés au fait d'être qu'un simple humain. Mais même ici, je serais prêt à donner ma vie pour la sienne.

Les habitudes humaines sont comme celles des vampires, comme je le savais déjà. Mais j'aimais l'écouter parler et peu importe ce qu'elle me racontait c'était toujours intéressant. Oh mais ... Nous sommes humains et si nous nous adonnons aux plaisirs charnels, y aurait-il une possibilité que nous soyons parents? Voilà une question qui me paraissait bien intéressante d'un coup. Je me suis mis à rêvasser un instant d'Elena en tant que mère... Hum... On aurait plus du tout les mêmes libertés, mais elle serait tellement heureuse. Je chasse vite cette idée de ma tête qui avait commencé à provoquer une certaine réaction.

Je continuais de l'écouter attentivement. Le gouvernement était visiblement au coeur de tout ça et pour de nombreuses raisons il fallait que j'aille y faire un petit tour. Et qui sait je pourrais peut être faire parti des "chasseurs" de personnages fictifs, un peu comme je l'ai fait pour les vampires à Mystics Falls.

- Il va falloir que j'aille voir les membres du gouvernement. Assez rapidement... Mais pour l'instant je compte bien profiter de ta présence pour rattraper tout ce temps perdu.

Je commandais rapidement un bourbon au barman tout en écoutant Elena me dire que je pourrais facilement trouver un boulot, je savais qu'elle n'était pas sérieuse mais c'était pour moi l'occasion de jouer un peu.

- Oui tu as raison... Je vais chercher, voir s'ils n'ont pas besoin d'un stripteaseur super sexy en ville.

Le barman me pose un verre sur le comptoir, je lui lance un regard amical. Après tout, il valait mieux éviter de s'attirer des ennuis tout de suite.

- Tu mettras sur le compte du gouvernement, je suis nouveau en ville mais crois moi je repasserai.

Puis j'avalais une gorgée de bourbon avant de regarder Elena. La boisson ne me laissa pas totalement indifférent... Voilà une sensation que j'avais oublié. En tant qu'humain, je devrais me contenter d'un seul verre si je veux rester sobre et maître de moi même. Il était inconcevable que je ne me contrôle plus.

- Qu'en penses-tu? Je ferais un bon stripteaseur n'est-ce pas?







avatar
Invité
Sam 13 Fév - 23:37


avec Damon Salvatore
un bar, un café, des retrouvailles


Je le regarde me sourire et je le lui rends. Ce qui est bien c’est qu’on ce comprend, nous savons quand l’un taquine l’autre. D’un autre côté, je n’ai pas tout à fait tort. Edward est trop protecteur, trop étouffant même, il se rapproche peut être un peu de Stefan et encore pas vraiment. J’écoute attentivement Damon qui reprends la parole et je fronce les sourcils lorsqu’il appuie sur sa dernière phrase.

-Ah oui vue comme ça être mortel c’est très dangereux. Mais pas plus que d’être un vampire avec autant d’ennemis… J’y pense,tu dois bien connaitre New York non?


Je veux pour commander un bourbon mais réalise que maintenant je ne pourrais plus sinon je serais ivre. A la place je commande une bière au serveur puis j’imagine notre vie à deux ici. J’ai toujours voulue avoir ma propre famille, demander de l’aide à mes parents, pourquoi pas me marier mais hélas c’est impossible maintenant, oh ici oui bien sur, je suis humaine, Damon aussi mais ça ne se fera pas. J’ai fais le deuil de ce rêve et j’ai l’impression que c’est trop dangereux. Je chasse cette pensée en l’entendant.

-Pourquoi veux tu les voir, tu à un plan?

Je garde ma tête sur son épaule lorsque le serveur m’apporte mon verre puis commence à boire lentement après avoir remercier le serveur avant de sourire lorsque l'aîné des Salvatore me dit qu’il veux profité de ma présence.

-Ah oui vraiment? Alors ça tombe bien car moi aussi… je me suis tellement inquiétée pour toi, pour les autres que je m’aperçois que je n’est pas vraiment profiter d’être ici, j’ai fais quelques rencontres mais…

Je soupire, toutes les rencontres que j’ai fais étaient de belles rencontres, mais je pensais tellement à mes proches que j’ai pu retenir que les choses les plus importantes. Il continue en me disant qu’il va se renseigner pour trouver un boulot de strip-tease et je grimace. Là j’ai été pris dans mon propre jeu, il marque un point.

-D’accord, d’accord je m’avoue vaincue là…

Je sais qu’il plaisante mais je n’apprécierais pas qu’il fasse du strip-tease devant des inconnues. Vue ce que j’entends il fera fureur auprès de ses dames et je suis tout simplement jalouse. Je bois mon verre puis d’un coup de tête je demande un bourbon, je sais que je le regretterai mais tant pis.Je n’es pas envie de me disputer maintenant donc je ne dis rien pendant un moment jusqu'à ce qu’il reprend la parole.

-Fais comme tu veux, Tu postule et moi je me trouve un gentil vieux riche milliardaire pour me marier avec tout en attendant l’héritage.

..Je réalise que le ton de ma voix était sèche d’un coup donc je me reprends. Excuse moi, fais comme tu veux

Je roule des yeux puis commence à boire mon verre mais je grimace lorsque je sens l’amertume et surtout l’alcool. Qu’est ce que c’est fort ! Je soupire puis regarde les gens qui nous entoure. Je regarde de nouveau mon verre puis bois de nouveau une gorgée. Pourquoi je me suis lancée dans ce genre de discussion? Où j’avais la tête? Même s’il rigole sur ce coup là je ne peux m’empêcher d’avoir peur.







avatar
Invité
Dim 14 Fév - 0:18


avec Elena GILBERT
Un bar, un café, des retrouvailles


J'étais ravi de voir qu'elle avait enfin compris où je voulais en venir sur la dangerosité de New York mais elle n'avait effectivement pas totalement tort. Un vampire avec pleins d'ennemis n'est pas non plus vraiment à l'abris. Surtout quand on sait que de nos jours certains vampires passent des pactes avec les loups. Ou encore pire, être ennemi avec l'hybride avide de pouvoirs. Que ce soit ici ou ailleurs il faut qu'on se débarrasse de lui. Je chasse un peu mes pensées quand je l'entends me questionner sur mes connaissances de New York. Je finis rapidement mon bourbon avant de reprendre. Ce coup là allait se faire sentir, je commençais à avoir chaud.

- Bien évidemment que je connais New York. Bon pas le New York d'aujourd'hui mais celui des années 70. Une bonne époque, j'avais fait taire mes émotions et je faisais un carnage en ville.Ajoutai-je un sourire taquin sur le visage.

J'aimerai vraiment savoir si le bar de Will existe ici aussi... ça pourrait être sympa d'y passer un de ces quatre.

- Pour avoir un manoir pour commencer et de l'argent pour subvenir à nos besoins. Et pourquoi pas les aider à retrouver tous les personnages fictifs fraîchement arrivés comme je l'ai fait avec les vampires pour le Conseil des Fondateurs à Mystic Falls...

Ouais ça sonnait bien, c'était de bonnes idées mais au moins je serais aussi plus proche des scientifiques afin de savoir où ils en sont et d'éventuellement leur foutre un bon coup de pied au cul pour faire avancer les choses.

Ses paroles me ramènent à la réalité. Elle ne changera jamais, elle était inquiète pour nous qui étions tranquillement vampires dans notre monde alors qu'elle était seule, humaine, avec Klaus et Rebekah... Elena... Elena... Elena... Que va-t-on faire de toi?

Mademoiselle montra une pointe de jalousie face à mon idée de devenir stripteaseur, alors celle là j'en étais sûr. Je souris amusé et plante un baiser sur son front.

- Ne suis-je pas gentil? Ne suis-je pas vieux? Ne suis-je pas riche? Marions-nous.

J'avais dit ça comme ça, pour la plaisanterie, mais au fond, je savais que c'est ce dont elle rêvait. Allez, si jamais on reste vraiment coincés ici... Hum... On verra.

Je la tourne face à moi sachant pertinemment qu'elle se sentait en danger. Il est vrai que j'aime les jolies filles et que j'aime papillonner. Mais il est aussi vrai qu'une femme change un homme et ... DAMN je me suis laissé avoir par cette belle créature.

- Regardez moi bien dans les yeux Mademoiselle Gilbert. Jamais au grand jamais je ne vous laisserez aller avec un vieux riche. Je suis le seul ayant droit à ça... Dis-je en posant mon index sur ses lèvres. A ça... Ajoutai-je en montrant de la main sa poitrine. Et enfin à ça... Fini-je en décrivant les courbes de son corps des deux mains.







avatar
Invité
Dim 14 Fév - 1:15


avec Damon Salvatore
un bar, un café, des retrouvailles


Il m’explique quand et dans quelle circonstance il à visité cette ville et je ferme les yeux en l’imaginant sans émotions. Bien sûr je connais son caractère maintenant mais l’imaginer ainsi… Je rouvres les yeux et soupire.

-Tu me l’a déjà dis, quand j’ai éteins mes émotions et que tu m’y avais emmené, je m’en souviens maintenant… Excuse moi de te faire rappeler ça.

Mais qu’elle idiote, je n’avais pas réfléchis à ça alors que j’aurais pu, j’aurais du même ! Je l’écoute m’expliquer pourquoi il veux savoir puis je souris. Il à une autre idée en tête et il ne m’en dira pas plus donc je ne vais pas lui demander ce qu’il mijote.

-Et bien j’ai les coordonnées du gouvernement chez moi, enfin on me les a donner afin que je les aident entre autres afin qu’ils puissent savoir qui sont arrivés ici… Mais comme je te l’ai dis je ne les aient pas sur moi. Pour avoir un manoir et de l’argent il faut les contacter… Un manoir pour moi seule c’est trop grand même si j’ai pu avoir une maison pour pouvoir invité mes proches si jamais vous veniez ici mais un manoir…

C’est tout de lui ça, il aime les grands et spacieux manoir, à vrai dire j’y avais pensée mais je ne me sentais pas prête à en avoir une juste pour moi. Je bois une autre gorgée de bourbon et je commence à avoir très chaud. Je n’aurais pas du me commander ce verre, pas après la bière.

Il me regarde avec un sourire amusé, je suis sûr qu’il s’amuse à me voir jalouse, je lui fais une moue faussement boudeuse jusqu'à ce qu’il embrasse mon front alors que je ferme de nouveau les yeux..

Je sais que je ne devrais pas être jalouse mais c’est plus fort que moi, on ne sait pas ce qu’il va se passer. Il me rassure ce qui me fais sourire puis lorsqu’il me dit d’aller nous marier je sursaute légèrement. Est il saoul? Est je bien entendue au moins? Je secoue la tête puis vide mon verre en comprenant qu’il rigole.

-Allons y ! Marion-nous tu à raison ! Je ris puis le regarde, la tête qui tourne un peux. Pas mal celle là, j’avoue elle est mignonne comme blague.

Je le regarde en souriant puis je soupire d’aisance lorsqu’il me tourne pour que je sois face à lui. Je le regarde droit dans les yeux tendrement puis l’écoute me rassurer.

-Oui monsieur Salvatore… Je sais mais ça ne m’empêches pas d’avoir peur…

Il commence à poser un doigt sur ma bouche, et j’oublie où nous sommes. Il continue de me parler en posant ses mains sur moi ce qui me fais frissonner tout en sentant de l’électricité me parcourir le corps.

- Oui tu es le seul… je rigolais ne t’inquiète pas, c’était pour répondre à ta petite plaisanterie.

Je pose mes mains sur ses hanches en étant apaisée. Je sens que tout va rapidement se remettre en ordre.






avatar
Invité
Dim 21 Fév - 14:31
Damon Salvatore a écrit:


avec Elena GILBERT
Un bar, un café, des retrouvailles


J'attrapais ma tête entre mes mains, j'avais l'impression qu'elle tournait. Je n'aurais pas du boire si vite. J'attends quelques secondes que les effets se dissipe un peu. Alors ça ça ne m'avait pas manqué.

Je me souviens effectivement lui en avoir déjà parlé. Elle s'excuse de me faire me rappeler de cette époque... Oh dans le fond, c'était pas si mal que ça. Aucune limite... Aucun soucis... Ah la bonne époque... Tout était quand même plus simple. Mais à l'heure actuelle, si j'étais arrivé dans ce monde en ayant fait taire mes émotions, j'aurais été d’avantages dangereux... A moins qu'être ici aurait annulé l'inhibition des émotions? Je n'aurais de toute façon jamais la réponse à cette question.

- Je passerai chez toi pour les coordonnées alors.Ajoutai-je rapidement avant de l'écouter continuer de me parler d'argent et de logements.Rien n'est jamais trop grand Elena, tu devrais le savoir.

Je ne lâcherais pas l'affaire, je tiens à avoir un manoir et si possible, et ça le sera, qu'il ressemble trait pour trait à MON manoir, jusqu'au moindre grain de poussière des cachots. Si je suis ici en tant qu'invités, je tiens à être respecté comme tel.

J'écarquille les yeux voyant qu'elle accepte ma proposition de mariage. Bon en même temps je sais très bien que c'est ce qu'elle veut mais moi... Moi je ne suis pas prêt ça c'est certain. Bon elle a aussi compris que c'était une blague. Voilà qui me rassure, à peine arrivé, je n'aurais pas souhaité la blesser. Je ne vais pas relever pour éviter le sujet. Tout était bien en ordre, elle est à moi seul et sans mon frère dans les parages pas de vraies raisons de s'inquiéter.

- Dis moi, il me semble que tu disais avoir rencontré deux ou trois personnes, qui sont-elles? D'où viennent-elles?Demandai-je curieux d'en savoir un peu plus sur les quelques mois qu'elle avait passé seule ici.

Je prends une poignée de cacahuètes et les lance une à une dans ma bouche avant de les manger tout en attendant une réponse. Ou une histoire vu qu'il y avait certainement plein de choses à raconter.






avatar
Invité
Lun 22 Fév - 22:16


avec Damon Salvatore
un bar, un café, des retrouvailles


Je me tiens toujours à ses hanches, l'alcool me monte à la tête. Je ferme les yeux en attendant que cela se passe. Qu'elle idiote, je suis d'avoir fait ce mélange, bon sang Elena, où as-tu eu la tête ? Damon me dit qu'il viendra chercher les coordonnées chez moi et je hoche doucement la tête, rien que ça me donne mal au crâne.

- Comme tu veux, de toute façon ma maison est la tienne si tu veux...

Je le lâche un peu et je vacille. Je me tiens la tête avec mes mains et je pose ma tête sur le comptoir.

- Je crois que j'ai trop bu... Il me dit que rien est trop grand et je soupire.Pour toi... moi j'ai choisi une grande maison pour quand je vous aurez retrouvé et autant te dire que moi seule, je déprime un peu... Jeremy me manque, Caroline et Bonnie aussi... Tout le monde...

Je marmonne cette dernière phrase puis je le regarde lorsque, pour rire, j'accepte sa fausse demande. En voyant sa réaction, je le regrette aussitôt. Il croyait vraiment que j'allais accepter ? Je veux dire, oui, j'ai toujours aimé me marier, mais je sais parfaitement que cela est impossible surtout avec lui et je ne regrette pas. Par contre, sa réaction me blesse, je pensais vraiment qu'il me connaissait mieux que ça... Est-ce que je me suis trompée ?

- Pardonne-moi, je ne voulais pas te mettre mal à l'aise... J'évite cette fois-ci son regard, mal à l'aise. Je voulais juste répondre à ta blague...

Il change de sujet et je l'écoute, cette fois, il veut savoir qui j'ai rencontré. En y repensant, j'ai un léger sourire au visage.

- Un acteur de série, c'est grâce à lui si j'ai les coordonnées du gouvernement et tout, je lui dois une fière chandelle, un personnage d'une autre série et ... Tu ne vas pas me croire, voire même, tu vas me prendre pour une folle, mais je te promets que c'est vrai, j'ai rencontré un raton-laveur qui parle, surement un personnage de film ou de série

En repensant je me mets à rire, qui pourrai dire ça ? Je veux dire autre que dans le monde de l'animal ? Et même, qui pourrai croire ça ? Si je ne l'avais pas vue, jamais j'y aurais cru et pourtant...






avatar
Invité
Lun 22 Fév - 22:40


avec Elena GILBERT
Un bar, un café, des retrouvailles


Je savais très bien que sa maison était la mienne aussi longtemps que je le souhaiterai. Elena était quelqu'un qui avait toujours le coeur sur la main. Elle pensait beaucoup aux autres et moins à elle. Même si certains ont tendances à dire qu'elle agit de façon égoïste... Elle avait soudain l'air très mal. Je savais que l'alcool avait des effets très néfastes sur l'organisme mais de là à aller si mal... ça me paraissait étrange. J'attrape le serveur par la chemise lorsqu'il passe devant nous, un regard noir de haine.

- Hey t'as mis quoi dans le verre de la demoiselle?

Je l'accusais presque. Bon ok je l'accusais. Il lui avait peut être mis du GHB ou un poison qui sait. Je crois que je deviens limite parano. La vie humaine ne me réussi pas trop pour le moment. Il m'assurait ne rien lui avoir servi d'autre que ce qu'elle avait demandé, voyant la peur dans son regard, j'ai vite compris qu'il était sérieux. L'alcool avait donc un très très mauvais effet sur Elena. Je relâchais le serveur et je continuais de l'écouter me raconter qui elle avait rencontré...

- Quel acteur? Quel personnage incarne-t-il? Dans quelle série?

... Jusqu'à ce qu'elle me parle d'un raton-laveur parlant. Alors là c'était sûr elle avait carrément trop bu. Je n'ai pu m'empêcher de rire.

- Elena tu t'entends? Un animal qui parle comment veut-tu que je crois des trucs pareils.

Je ne pouvais plus m'arrêter de rire.







avatar
Invité
Lun 29 Fév - 15:24


Un bar, un café, des retrouvailles
with Damon Salvatore

Ma tête tourne, je savais que j'allais regretter ce que je viens de boire mais aussi rapidement ça je n'y avais pas pensée. J'entends vaguement Damon parler surement au serveur mais j'entends des bourdonnements dans les oreilles. Je lèves doucement la tête afin de regarder ce qu'il se passe mais j'ai des vertiges.

Apparement ils ne discutent pas mais Damon à l'air de l'agresser ou du moins le disputer mais pourquoi? Pourquoi il parle de GHB? J'espère qu'il ne pense pas que le serveur m'a drogué si? Je comprends qu'il est inquiet donc j'essaie de le rassurer.

- Damon calme toi... J'ai dû faire un mauvais mélange ou bien j'ai bue trop vite mais s'il te plais laisse le serveur...

Je ferme les yeux puis je ne vois plus rien, j'ai un trou noir, je ne vois plus rien n'entends plus rien, j'ai dû m'assoupir un petit moment car lorsque je relève de nouveau ma tête, je le vois toujours après lui. Ma tête me fais moins mal. Tant mieux mais je vais devoir faire attention maintenant. La dispute ce calme et j'en profite pour m'excuser auprès du serveur pendant qu'il me prépare un autre café.

Je dis à Damon en le regardant puis il me demande qui ils sont. Je repense à cet acteur, Misha qui m'avait sembler si sympathique avec son fils adorable tout en étant un peu spécial, oh pas dans le sens spécial mais dans le sens qu'il est vraiment gentil, trop je dirais, dans notre monde je crois que je m'en serai méfiée.

Je repense également à son personnage dans sa série et je me mets à révasser. Un ange, un ange gardien... j'ai vue quelques épisodes et ça m'a fait bizarre de le voir jouer, enfin de voir son personnage, aussi froid mais en même temps protecteur envers les frères. Je sourit en y repensant.

- Eh bien il s'appelle Misha Collins, à vrai dire je l'ai croisée avec son fils, il joue dans la série Supernatural et il joue un ange Castiel je crois... Oui c'est ça, très gentil, il à compris tout de suite qui j'étais et il m'a proposer de m'aider. Nous avons discuter et c'est là qu'il m'a proposer de me mettre en relation avec le gouvernement.

Lorsque je commence à parler du raton il se moque de moi et je me véxe légerement. Je n'ai pas rêver, je l'ai bien croiser mais je comprends qu'il ne puisse pas me croire. Je ferme les yeux pour me calmer puis je les rouvres de nouveau avant de le regarder droit dans les yeux sérieusement.

- Je comprends que tu puisse ne pas me croire mais je te le promets, et il m'a plus ou moins remit à ma place car j'étais surprise et gêner.. Imagine toi face à un animal dans le métro. C'est assez déroutant. Mais avec ce qu'il se passe ici rien ne m'étonne.

Je soupire en attendant qu'il se calme, je suis agacée mais en même temps ça fait tellement du bien de le voir surtout qu'il va bien donc je souris puis lorsqu'il est calmé je reprends.

- Je suis légèrement ivre je te l'accorde mais je te promets qu'il y à un raton laveur qui traine en ville, si tu ne me crois pas va voir Klaus, il parait qu'ils s'entendent bien tout les deux ! J'ai crue rêvée lorsqu'il m'a dit ça.

J'ai fais exprès de mentionner Klaus mais si ça lui permet de me croire alors je n'ai pas le choix. Je ne suis pas folle, je sais ce que je dis et il va devoir s'y faire.

Codes par © Pucky

avatar
Invité
Dim 6 Mar - 16:12


avec Elena GILBERT
Un bar, un café, des retrouvailles


J'écoutais Elena me parler de cet acteur ... Misha... Misha Collins... Jamais entendu parler avant. J'aimerai bien moi aussi le rencontrer afin de pouvoir juger moi même s'il est "gentil". Nous devons nous méfier des apparences. Un fils? Il doit pas être tout jeune... Qui aimerait se pourrir la vie avec un gamin? Pas moi en tout cas. Je souris à cette pensée. Regardons le bon côté des choses, il l'a mise en relation avec le gouvernement. Mais comment savoir si le gouvernement est réellement de notre côté? Si ça se trouve, ils ne cherchent même pas de solutions, trop occupés à régler leurs propres problèmes.

Elle fit sa moue vexée lorsque je me suis moqué d'elle pour l'histoire du raton. J'ai arrêté de rire et je l'ai regarder de mon regard doux et protecteur. Elle était la seule à y avoir droit ... Sauf mes petites victimes mais n'en parlons pas. Je continuais de l'écouter me parler de ce raton laveur. D'après ses dires, il a un sacré caractère, voilà un petit animal de compagnie qui pourrait me plaire. Jusqu'à ce qu'Elena aborde le fait que cet animal soit "ami" avec Klaus? C-Comment peut-on être amis avec cet hybride répugnant? Je la regarde maintenant surpris, un peu bouche bée, ne sachant quoi ajouter.  

- Je pensais chercher ce raton pour lui parler, il m'avait l'air d'un charmant animal de compagnie mais quand tu me dis qu'il est ami avec Niklaus... Il n'y a plus rien à faire pour lui...

J'inspecte rapidement Elena.

- Il ne t'a pas fait de mal l'animal? Parce qu'en tant qu'amis de Klaus, il faut se méfier...

J'étais dubitatif. Si Klaus arrivait à se faire des amis ici, nous courions un grand danger. Nous allons devoir nous aussi nous débrouiller pour monter une armée, juste au cas où. Bon ça devrait pas être bien compliqué, si des gens sont capables d'apprécier Klaus, certains ne pourront que m'apprécier.







avatar
Invité
Lun 28 Mar - 0:43


Un bar, un café, des retrouvailles
with Damon Salvatore

Je le regarde dans les yeux et je souris légèrement. Il se calme est lorsque je lui parles de l'amitié du raton avec Klaus il me regarde surpris. Le fait de le voir bouche bé me fais rire à mon tour.

- Un charmand animal qui ne mâche pas ses mots et qui était de mauvais poil. Je souris en coin.Sans jeu de mot biensur. Quant à Niklaus, je t'avoue que je suis très surprise mais bon, il est déjà ami avec Caroline même si je n'aime pas ça donc bon..

Je lève un sourcil en voyant Damon faire puis je lève mes bras. Il est inquiet, je le sens au son de sa voix. Finalement je me lève et tourne sur moi-même pour lui montrer que tout va bien. Qu'est ce que je peux faire de plus? Qu'est ce qu'un animal modifié peut bien me faire alors qu'il n'est pas dans son monde, tout comme moi d'ailleurs.

- Tout va bien Damon ne tant fais pas, alors arrête de t'inquiété pour moi d'accord?

Je pose ma main sur la sienne puis la sert délicatement avant de la caresser en le regardant tendrement dans les yeux. Je ne lui reproche pas de vouloir me protégé, mais je ne veux pas qu'il passe sa vie à ça, je crois qu'il l'a trop souvent fait lui et les autres, j'aimerai que pour une fois il pense à lui.

- Détends toi un peux Damon, profite un peux de répit que nous avons... Mais j'y pense, a tu faim? J'imagine que tu n'a pas dû manger alors je t'invite !

Je l'observe inquiète à mon tour. Cela fait tellement longtemps qu'il est un vampire, même s'il se faisait passer pour un humain dans notre monde, cela n'a rien à voir avec ici, il a très bien pu perdre certaines habitudes. Je ne voudrais pas qu'il manque de quoique ce soit. Je sens mon estomac réclamer à manger, je grimace mal à l'aise et j'appel un serveur et commande mon plat tout en regardant Damon.

Codes par © Pucky

Contenu sponsorisé

Un bar, un café, des retrouvailles {PV Damon Salvatore}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un bar, un café, des retrouvailles {PV Damon Salvatore}
» Damon Salvatore
» Damon Salvatore, Bad vampire ? [TERMINÉ]
» Charte de la ChatBox
» D.C.V. ☩ « Never forget what you are, for surely the world will not. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: La corbeille
-
Sauter vers: