AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LA SECTION PARTENARIAT EST DE NOUVEAU OPERATIONNELLE ♥️
VOUS ALLEZ RETROUVEZ VOS POUVOIRS ! CELA SE PASSE PAR ICI Very Happy

 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: La corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Abandonné] Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? [Octavia & Barry ]

avatar
Invité
Mer 20 Juil - 23:53


 
Qu'es-ce que c'est que ce bordel ?  ▬ Barry Allen


La pluie tombée sur moi, ce fut la première chose que je ressentis, et d'ailleurs ce fut même ce qui m'éveilla, même si je sentais le contact dur du sol sous moi je n'ouvris pas tout de suite les yeux, je me sentais comme étrangement fatiguée. Avais-je pris un coup sur la tête durant la chasse ? Mais le bruit ambiant me poussais à ouvrir les yeux, c'était abrutissant, je n'avais jamais entendu pareil chose. Intriguée j'ouvrais les yeux, la tête lourde,  le couvert des arbres ne m'avais pas épargnée la fraicheur de la pluie, je me relevais doucement cherchant du regard Lincoln ainsi que les membres de la gardes qui nous accompagnés mais je ne trouvais aucun d'eux. Je ramassais ma lance qui se trouvais à mes pieds et entrepris de retrouver mes compagnons de chasse mais également découvrir la raison de tout ce boucan.

- Lincooooln !!  

A intervalles régulière j'appelais mon petit ami, tout ceci était étrange. Jamais il ne m'aurait laissée seule, quelque chose de grave c'était sans doute produit.. et plus je déambulais entre les arbres plus je me rendais compte que ce n'était pas la seule chose à être étrange. Les arbres. La forêt, elle était différente de d'habitude, les arbres étaient moins haut et d'un vert beaucoup plus claire qu'a l'accoutumée. Alors que je continuais de marcher je tombais rapidement sur un sentier de gravillons, c'est perplexe que je suivis celui-ci, depuis que j'étais arrivée sur Terre c'était bien la première fois que je voyais cela.

- Lincooooln !!

Mais ce ne fut pas Lincoln qui courut vers moi à mon appel mais un homme qui ne me prêtais même pas attention, je le regardais passé avant de regarder face à moi. Personne ne courrait ainsi sans raison, était-il poursuivit par quelque chose ? Je resserrais ma main autour de ma lance prête à un combat contre quelconques bêtes qui peuplé cette Terre mais rien n'arrivé à moi. C'est fronçant les sourcils que je reprenais la route sur mes gardes jusqu'a ce que mon regard tombe de nouveau sur d'autre Hommes. Ils étaient sous le couvert de parapluie, je n'en avais jamais vu en vrai, sur l'arche nous en avions pas besoin et aucuns Natifs n'en utilisé.

Toujours aussi perplexe je prenais la décision d'aller à la rencontre de ces inconnus, alors que je m'approchais d'eux d'un pas déterminé j'attirais peu à peu leur attention alors qu'ils me regardaient étrangement, même si j'avais revêtus des habits de style Natifs, que mon visage était peins comme l'un des leurs, la guerre entre nos tribus était terminée alors pourquoi me dévisagée t'il ainsi ?

A mi parcours entre eux et moi un nouveau un bruit se fit entendre, m'arrêtant alors je levais les yeux vers le ciel d'ou provenais ce bruit inconnu, un .. hélicoptère passa alors au dessus de moi. Enfin cela ressemblait à ce que j'avais pu voir dans les livres que j'avais lu sur l'arche. Mais c'était impossible. Il n'en existait plus et ce depuis presque 100 ans. J'étais à la fois légèrement effrayée mais également émerveillée par le passage de l'engin au dessus de ma tête. Je parcourais alors de nouveau les alentours du regard, où étais-je donc ? De grands bâtiments se dressaient haut dans le ciel tout autour de la foret. Comment cela avait-il bien pu m'échapper ? Alors que j'allais reprendre la direction du petit groupe pour les questionner, ils avaient disparu je tournais alors la tête pour voir un homme seul marchant sur un des nombreux sentiers de l'endroit.

- Excuse moi ?! Ou es-ce qu'on est là ?

Je regardais l'inconnu fixement, ce n'était de toute évidence pas un natifs, mais je ne l'avais jamais vu au camps Jaha. Mais qu'es-ce que c'était que ce bordel ?



 

 

avatar
♣ Messages : 1308
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Jeu 21 Juil - 10:38


 
⚡ Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? ⚡
Feat. Octavia Blake

Je venais de terminé ma journée de travail. J'avais enfin récupéré un poste à la police, le même que celui que j'occupais dans mon monde, Expert Scientifique. ça me donnait l'impression de récupéré un peu une vie normale. En tout cas comme toujours je n'avais pas envie de retourné directement chez moi, je m'y sens trop seul. Alors j'ai décidé d'aller faire un tour à Central Park. Histoire de me changer un peu les idées, même si le temps dehors n'était pas idéal pour ça.

J'ai marché un bon moment sans réel but, juste pour me balader. J'observais les gens que je croisais et j'essayais d'éviter ceux qui me reconnaissait, cette situation me mettant vraiment très mal à l'aise. Croisé des personnes qui savent absolument tout de votre vie, dans les moindres détails, alors que vous ne savez absolument rien sur eux, c'est limite effrayant. Mes cheveux ainsi que mon manteau étaient trempés, normal puisque je n'avais pas pris de parapluie. Mais ça ne me dérangeais pas plus que ça, n'importe quelle excuse était bonne pour ne pas rentrer dans mon appartement minuscule, bien que ça ne devrait pas duré j'ai demander aux agents du gouvernement de me trouver une maison à la place. Au moins si je retrouvais un de mes amis on pourra cohabiter. Ah si seulement je pouvais retrouver quelqu'un. Au point où j'en suis même voir Jay me ferais plaisir !

Au bout d'un moment, une demi-heure peut être, j'ai remarqué une jeune femme. Elle se démarquait des autres personnes qui se promenaient dans le parc. Elle semblait perdue, effrayée et inquiète aussi. Mais ce qui m'a frappé le plus c'était sa tenue, elle avait de la peinture sur le visage et elle tiens une lance à la maison. Je me demande si elle ne viens pas de ce monde elle aussi. Alors pour en avoir le coeur net j'ai décidé de m'approcher. Je n'ai pas eu le temps de la saluer qu'elle m'adressa la parole dès qu'elle remarqua ma présence. Elle me demandait où elle se trouvait.

"Bonjour." Je lui souri. "E-Eh bien tu es à Central Park."

Malgré le fait que j'avais répondu à sa question elle ne semblait pas rassurée ni moins perdue. Au contraire elle semblait très surprise, ça m'inquiète. J'espère quand même m'être trompé et qu'elle ne vienne pas d'une série ou d'un film. Je ne souhaitais ça à personne. Je devais lui posé la question, bien que si j'ai raison je vais passé pour un fou à expliqué toute cette histoire.

"Je m'appelle Barry Allen." Je lui souri toujours. "Ma question va te semblait bizarre mais.. D-D'où viens tu ?"  



 
© By Halloween sur Never-Utopia

 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 21 Juil - 23:05


 
Qu'es-ce que c'est que ce bordel ?  ▬ Barry Allen



J'avais interpelée l'inconnu sans le saluer ou même me présenter mais peu importer sur le moment, je désirais juste comprendre ce qui ce passait. Ou étais-je ? Mais également comment j'étais arrivée en cet endroit inconnu. Mais à sa réponse je fronçais les sourcils totalement perplexe, Central Park ? Qu'es-ce ce Parc ? Cela me rappeler un vague souvenir,  je me mis à réfléchir rapidement afin d'essayer de me souvenirs ou je l'avais entendu auparavant.. Je m'étais trompée je ne l'avais pas entendu mais lu, c'était un immense parc en plein New York.. ville qui avait disparu 97 ans plutôt comme tous le reste de cette planète. Comment cela était-ce possible ?

- Octavia Blake.

Je regardais de nouveau autour de moi analysant ce que je pouvais, la vérité s'offrait peu à peu à mon esprit et cela était totalement effrayant mais également électrisant. Je reportais mon attention sur toi me décidant enfin à répondre à ta question. Même si tu te montrais des plus souriant je restais assez impassible.

- Je .. j'étais au abord du Mont Weather.. C'est en .. Virginie il me semble.

D'ailleurs si mes souvenirs étaient bon je n'étais même pas dans le bon état. Ni dans la bonne année, voir siècle, du moins si ce que je pensais s'avéré être vrai mais je ne voyais aucune autre raison même si celle-ci était tout bonnement surréaliste. C'était de nouveau à mon tour de te poser une question, je prenais une respiration avant de la poser.

- Quand sommes nous ? Je veux dire en quelle année ?

Le passé, j'avais fais un bon dans le passé voilà la seule solution que j'avais trouvée, avant l'holocauste nucléaire avant que toute forme de vie ne soit éradiqué et que les stations puis l'arche ne soit créer. Mais je ne pouvais pas être la seule à qui cet événement soit arrivée, Lincoln était avec moi durant ma .. mon voyage dans le temps, il devrait être ici.. mais s'il était arrivé ailleurs ? Tout ceci était complétement fou. Mais si j'étais bien seule ici et que j'avais disparue sans laisser de trace que penseraient Lincoln mais également Bellamy ?

Je fermais alors les yeux tout en respirant profondément attendant ta réponse, je m'étais mise à réfléchir à tellement de chose que je me sentais prête à défaillir même si je me connaissais assez solide pour affronter toutes les situations possible.






 

 

avatar
♣ Messages : 1308
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Ven 22 Juil - 12:24


 
⚡ Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? ⚡
Feat. Octavia Blake

"Enchanté Octavia." Je lui sourai toujours.

En Virginie ? C'était plutôt loin oui. Alors il n'y avait qu'une explication pour qu'elle se soit retrouvée ici d'un coup. J'aurais espéré me trompé, mais apparemment ce n'était pas le cas. Je m'inquiétais pour elle, ce que j'allais lui dire allait probablement la boulversé, comme ça  a été le cas pour moi. Heureusement que Clarke était là quand je suis arrivé, c'est elle qui m'a mit au courant de ce qu'il ce passait, elle m'avait aider. Et même si j'étais inquiet pour cette jeune femme j'étais quand même content d'être passé par le parc avant de rentrer et de pouvoir l'aider.
"Assez loin d'ici entre autres."

Puis elle me demanda en quelle année elle se trouvait.

"Nous sommes en 2015."

J'ai vu son visage pâlir quand je lui ai annoncé la date. Je me demandais bien d'où Octavia venait pour me demander en quelle année nous sommes. A en jugé par sa tenue ça m'étonnerais qu'elle vienne du passé, du futur alors peut-être ? Si c'est le cas elle sera la deuxième personne venue du futur que je rencontre, avec Néga-Flash.

"On devrait peut-être aller s'assoir."

Il y avait un banc tout prêt, vu la nouvelle qui l'attend c'était mieux qu'on aille s'assoir pour en parler. Une fois ma proposition acceptés nous avons marché jusqu'au banc et nous nous sommes assis. Maintenant j'allais devoir lui expliquer la situation.

"ça va te paraître complétement dingue." J'ai réfléchis quelques secondes avant de continuer. "Je ne sais pas de où tu viens exactement mais c'est forcément d'une série ou un film. Ici tu es dans ce que les gens appellent 'le monde réel'. Certaines personnes ici te connaissent, ils savent tout de ta vie. Pour ces gens là nous sommes juste des personnages de fiction."

Je marquais un temps de pause pour la laisser digéré ça d'abord. Je ne suis même pas sûr que mes explications soient très claire.

"Je viens d'une série, appelée The Flash. Je suis arrivé dans ce monde il y a quelques mois."

Au loin un groupe de jeunes semble nous avoir remarqués. J'ai bien peur qu'ils nous ai reconnu, soit Octavia soit moi. J'espérais qu'ils ne viendraient pas vers nous mais ils l'ont fait. Ils se sont approchés en rigolant nerveusement, probablement impressionné par nous. L'un d'eux c'est décidé à nous adressé la parole alors qu'un autre sortait pas très discrètement son téléphone portable, sûrement pour prendre une photo...

"Vous êtes dans des séries vous deux pas vrai ?" Il regarda Octavia. "Toi tu viens de The 100 !" Et il ensuite s'est retourné vers moi. "Et toi tu es Flash ! Je me trompe ?"

"Euh.. Oui c'est bien ça." Je détestais ce genre de moment mais les ignoré ce n'était pas très poli.

Ils ont demandé à faire une photo avec nous et ne nous ont pas laissé le temps d'accepter avant de s'installer et de faire la photo. Mais heureusement après ça ils nous ont remercier et ils sont partit. Nous laissant seuls à nouveau. Je regardais Octavia pour voir sa réaction.  



 
© By Halloween sur Never-Utopia

 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Sam 23 Juil - 0:00


 
Qu'es-ce que c'est que ce bordel ?  ▬ Barry Allen



Lorsque tu répondais à ma question je me sentis légèrement pâlir, j'avais raison j'étais dans le passé mais c'était fort étrange puisque l'holocauste nucléaire aurait dût avoir lieu l'année précédente, soit en 2014. Notre histoire serait-elle fausse et cela ce serait produit plus tard que 2014 ? Non c'était impossible. La Terre fut détruite en 2014. Et c'était un devoir de mémoire de se remémorer cette date.

Alors que tu proposer d'aller s'asseoir je ne bougeais pas d'un pouce, restant immobile alors que tes paroles avaient du mal à s'inscrire en mon esprit. Je n'arrivais pas à sortir ce "Nous sommes en 2015." de mon esprit. Mais voyant que tu me regardais toujours aussi souriant je reprenais le contrôle de mes pensées, même si en temps normal j'aurais refuser d'aller m'asseoir ainsi je prenais silencieusement et docilement la direction du banc le plus proche. Souvent lorsqu'une personne proposé d'aller s'asseoir ainsi c'est que les mauvaises nouvelles n'étaient pas terminées.

Je posais alors ma lance en appuie contre la banc le regard survolant les gens qui se promenaient, peut-être avais-je vraiment pris un coup sur la tête et que je rêvais tout ceci ? Être dans le passé était déjà complétement fou, mais alors être dans le passé et après les terribles événements de 2014 sans que cela n'ai de répercussion était complétement absurde. Pourtant alors que ta voix s'élevait de nouveau, je posais mon regard sur toi afin de te prêter une oreille attentive. Dès que tu mentionner le fait que cela aller sans doute me paraitre dingue je retenais de te répondre que tout ce que je pensais depuis que j'étais arrivée ici l'était, mais je te laissais finir.

J'étais des plus impassible alors que tu racontais une histoire des plus farfelue. Je viendrais d'une série et je ne serais pas réel ? C'était ce monde ci qui n'était en rien réel. La Terre était détruite et invivable pendant presque 100 ans cela était réel. Les radiations étaient réelles. J'étais 100% réelle et ma vie l'était aussi. Je n'étais pas un .. personnages de fiction. J'éclatais alors de rire sans faire attention à l'impolitesse de mon acte.

- Ce n'a rien d'un monde réel ici.

Je me relevais en te faisant face, c'était complétement absurde mais tu continuais en parlant de toi même de la série de laquelle tu serais soit disant sortit. Tu y croyais de toute évidence peut-être était-tu fou ? Quoi que cela était sans doute la solution la plus réaliste au vue des incohérences.

- Je suis réelle ! Pas un personnage de .. fiction ! Tout ceci est faux ! La Terre n'est plus ainsi elle ..

Je n'eus pas l'occasion de finir ma phrase alors qu'un groupe de jeunes nous interpelèrent nous parlant d'un certain "100" et te désignais en temps que Flash. Je fronçais les sourcils ne sachant que répondre mais je n'eus pas besoin de le faire puisque tu répondais pour nous, les incitant dans le délire monde réel/série.

- Euh ..

Voilà la seule chose qui sortait de mes lèvres alors que le flash du téléphone m'éblouissait tandis que les jeunes nous prenaient en photo sans notre autorisation préalable. Après nous avoir remercier ils partirent, je te regardais alors de nouveau, interdite. Puis je me laissais retomber à tes cotés. Tu avais sans doute raison, bien que je ne connaisse rien à ce "The 100" qu'ils avaient mentionnés.

- Je ne suis pas dans le passé alors .. ? Je suis dans un autre monde c'est ça ?

J'essaie de comprendre la folle histoire que tu m'avais raconté et que je devais désormais essayer de croire.




 

 

avatar
♣ Messages : 1308
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Mer 27 Juil - 15:12


 
⚡ Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? ⚡
Feat. Octavia Blake

Comme je m'y attendais elle n'avait absolument pas cru mon histoire. Je ne pouvais pas lui en vouloir de me prendre pour un dingue, après tout qui l'aurais cru ? Pas beaucoup, même si moi je n'avais pas pensé que Clarke ai pu me mentir ou me faire une blague. J'avais tellement l'habitude des histoires folles que maintenant plus rien de m'étonne. Il faut dire que déjà bien longtemps avant d'arrivé dans ce monde, le mot impossible était devenu mon quotidien. Entre l'accélérateur de particules qui a explosé et a distribué des pouvoirs au hasard. Ensuite une personne que j'admirais, un ami, était en réalité un homme venu du futur et ce même homme était le meurtrier de ma mère. Ah et sans compté l'histoire des univers parallèle aussi. Bon cette dernière j'avoue que quand Jay en a parler la première fois je pensais qu'il mentait.

"Non tu as raison."

J'avais du mal à cacher ma tristesse sur le coup. J'étais tout à fait d'accord avec Octavia lorsqu'elle disait que ce monde n'est pas réel. Il ne l'est pas pour nous. On ne viens pas d'ici, notre monde est bien réel. Celui-ci à mes yeux n'est qu'un univers parallèle parmi tant d'autres. Mais j'admets que je ne comprends pas pourquoi mes pouvoirs ne fonctionne pas ici. Ce n'est pas la première fois que je voyage entre deux mondes et à chaque fois mes pouvoirs fonctionnaient. Il doit y avoir quelque chose qui les bloques.

Après que les jeunes soient partis je voulais m'excuser. Octavia semblait avoir été blessée par le fait que j'ai dit qu'elle est fictive. Ce n'est pas vraiment ce que je voulais dire.

"J-Je ne voulais pas te blessé tout à l'heure.. Quand j'ai parler de fiction." Je marquais une pause. "Je.. Tu es bien réelle rassure toi. Je le sais bien. Mais les gens d'ici ont tendance à oublier que pour nous ce qu'on a vécu est bien réel. Pas juste un scénario de série."

Octavia semblait enfin me croire, puisqu'elle me demanda si elle se trouvait dans un autre monde. Je pourrais lui faire toute une explication sur le multivers comme je l'avais fait pour Kara et ses amis lorsque je me suis accidentellement retrouvé dans son monde. Mais j'allais plutôt faire court.

"En gros c'est ça oui. Tu es.. Nous sommes dans un autre monde. Similaire au tien et au mien mais différents sur certains points."

Dire ça me fit sourire, presque rire. Je repensais à ce moment avec Joe, Cisco et le Professeur Stein, lorsque celui-ci a du expliqué à Joe toute cette histoire de Terre-2. Le Professeur avait fait un schéma sur le tableau et a expliqué à Joe que sur notre Terre il est inspecteur mais que là bas il avait peut-être eu un prix Nobel, que moi j'étais Flash et que là bas j'étais peut-être électricien. Joe n'avait malgré tout rien compris, enfin hormis le fait que dans tout ces mondes les gens travaillent et paient leur facture comme nous.

"La nouvelle n'est pas trop dure à digéré ?"

Je m'inquiétais pour elle, changer de monde comme ça et se retrouver coincé c'est pas quelque chose d'anodin. La plupart de ceux dans notre cas essaient désespérément de rentrer chez eux, moi inclus. Alors je me mettais à sa place, étant moi aussi passé par là.

"S-Si ça peut te rassuré.. Certains Scientifique travaillent sur le problème et.. Et ils essaient de nous renvoyer chez nous."

J'essayais de garder espoir en me disant qu'ils allaient trouver. Pour l'instant on ne peut pas dire que leur essais soient très concluent. Ils m'avaient déjà appelé deux fois pour me renvoyer chez moi, ce fut deux échec. La première fois je me suis retrouvé dans Supernatural en compagnie de Dean Winchester ! J'admets que ça c'était cool. La deuxième fois ils m'ont bien renvoyer chez moi mais Alex c'était retrouvée dans mon monde aussi. Et bien sûr malheureusement nous sommes tout les deux retournés ici.



 
© By Halloween sur Never-Utopia

 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Sam 30 Juil - 18:03


 
Qu'es-ce que c'est que ce bordel ?  ▬ Barry Allen



Après la rencontre avec ces jeunes tu t'excusait pour les mots employés à mon égard, et la définition de personne fictive que tu avais fait de moi, en mettant mon intégrité personnelle en cause. Je fis un petit signe de la tête comme pour effacé à la fois tes excuses mais également ce qui les avait provoquées. Ce n'était rien, que des simples mots l'ont m'avais dis des choses bien plus blessante.

- Ce n'est rien !

Une fois rassise à tes cotés mon regard posé sur toi, attendant une réponse à cette question sur un autre monde. Mais si c'était le cas qu'en était-il de mon monde à moi ? Mon frère ? Lincoln ? Jasper ? Monty ? Tous mes amis qu'en était-ils d'eux ? Etaient-ils aussi également arrivé dans ce monde mais à d'autre endroit ou cela m'était-il arrivée juste à moi ? Alors que tu disais que ce monde était similaire au miens cela n'était pas totalement vrai.

- Dans mon monde, nous sommes en 2111 la Terre à était détruite par une bombe nucléaire il y à 100 ans, tout ça ..  

Je donnais un petit mouvement circulaire de la tête pour englober tout ce qui ce trouvait autour de nous, mais également la planète tout entière.

- .. n'existe plus. La flore, la faune ne sont plus ainsi, plus de .. gratte-ciel, hélicoptère.. téléphone .. plus rien de tout ça n'existe.

Je te vis sourire sans te rendre celui-ci, rien dans la situation ne prêter à sourire bien au contraire, j'étais seule dans un monde inconnu. Qu'allais-je faire ? Devenir ? Il fallait que je rentre chez moi. Le plus vite possible. Alors que tu me demandais si la nouvelle n'était pas difficile à digérer, je m'appuyais sur le dossier du banc tout en levant les yeux au ciel pour y découvrir les tracés des lignes d'avions, chose que je n'avais jamais vu auparavant. Sans quitter cela des yeux je me décidais d'enfin te répondre.

- Je viens d'arrivée dans un monde parallèle qui ressemble à celui qui était le miens il y à 97 ans, mais dans lequel la catastrophe naturelle qui à détruit toute population n'est pas arrivée. J'étais entrain de chasser un sanglier en Virginie et je me retrouve 5 minutes plus tard dans central parc et de surcroit toute seule.. Alors si .. un peu.

Je relevais la tête vers toi contrite, j'avais parlée un peu sèchement alors que tu n'y pouvais rien du tout, tu étais même gentil à m'expliquer l'inexplicable, et m'apporter ton aide, pourtant à ton instar je ne m'excusais pas, mais je reprenais la parole plus doucement pour te répondre alors que tu essayais de me rassurer sur le fait de rentré chez moi.

- Je pourrais les voir ces scientifiques ?

Je n'avais malheureusement aucune spécifié à leur offrir pour trouver une solution étant un enfant interdit et ayant était caché pendant 16 ans je n'avais pas eu d'éducation comme mes semblables qui avait appris toute sorte de chose qui aurait sans doute pu les aidés. Puis peu à peu mon visage qui n'avait montré jusqu'a présent que de l'impassibilité ou déconcerté, montrait peu à peu de la peur. Qu'allais-je devenir une fois que tu reprendrais la route de ta vie ?

- Qu'es-ce que je vais devenir ? Je ne connais pas ce monde.. Je ne connais personne ici ..

Je m'étais toujours débrouillée, après avoir côtoié que ma mère et mon frère pendant toute ma vie, j'avais réussi à me socialisé avec les autres jeunes faisant partit des 100 et puis j'étais la première à fraternisé avec les natifs et me faire intégré parmi eux, mais je connaissais le monde sur lequel nous étions puis mon frère avait toujours était là pour me protéger, prendre soin de moi. J'étais seule ici, livrée à moi même.  



 

 

avatar
♣ Messages : 1308
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Jeu 25 Aoû - 15:40


 
⚡ Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? ⚡
Feat. Octavia Blake

J'affichais un sourire désolé alors que tu m'expliquais à quel point ton monde est différent de celui-ci. J'imagine alors que le choc doit être encore pire. Moi mon monde n'était pas tellement différent, hormis que chez moi il y a de la magie et des Méta-Humains. Alors que ici il n'y a rien de tout ça. Mais toi c'était dans un monde radicalement différent que tu as atterri. Je t'aurais bien posé plus de questions sur ton monde, mais ce n'était pas le moment. Je satisferais ma curiosité une autre fois, bien que j'avoue que ton monde a l'air fascinant.

"Je comprends. Je suis désolé. Tu rentrera chez toi, je te le promet."

J'imagine que tu as des proches dans ton univers et que tu dois te posé pas mal de questions à leur sujet. J'aurais tellement aimé pouvoir te rassurer à leur sujet. Pouvoir te dire qu'ils vont bien qu'ils ne se rendent pas compte que tu n'es pas là parce que depuis ton départ tout est comme mis sur pause. Mais je n'en sais absolument rien. Moi aussi je m'inquiète toujours pour mes amis, ma famille. Moi aussi je donnerais n'importe quoi pour rentrer chez moi. Maintenant je sais parfaitement ce qu'a ressenti le Reverse-Flash, coincé dans un monde qui n'est pas le sien. Sauf qu'à la différence avec lui, moi je n'allais pas tuer des innocents pour essayer de rentrer.

Tu me demandais ensuite si tu pouvais voir ces scientifiques, je te fit un "non" de la tête. Personne ne sait où ils sont exactement. C'est eux qui nous appellent et nous donne rendez vous quelque part, sur les plateaux de tournage la plupart du temps.

"Je ne sais pas où ils sont. Ce sont eux qui nous appellent pour qu'on les rejoigne quelque part."

Je voyais que tu commençais à avoir peur. Je posais une main sur ton épaule pour te rassurer et je t'ai fait signe de me suivre. On devrait sûrement aller signalé ta présence, le gouvernement allait t'aider comme ils l'ont fait avec tout ceux qui sont dans notre cas.

"Le gouvernement nous aide. Ils font le nécessaire pour qu'on puisse vivre comme des gens normaux en attendant d'être renvoyés. Ils te donneront un endroit à toi, de l'argent et des papiers." Je marque un temps de pause. "Et je suis là, je t'aiderais autant que je le peux."

Bien que malgré les papiers donnés par le gouvernement c'était assez compliqué pour trouver un travail. Au yeux du monde nos compétences sont factices tout comme ne le sommes pour eux. Mais avec du temps, de la patience on peut y arrivé. J'avais bien retrouver un travail dans la police.



 
© By Halloween sur Never-Utopia

 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Lun 29 Aoû - 17:21


 
Qu'es-ce que c'est que ce bordel ?  ▬ Barry Allen



Voilà que tu te mettais à me promettre quelques choses, mon regard se fit légèrement plus froids, il ne faillait pas faire des promesses à la légère et de toute évidence tu venais d'en faire une puisque notre retour dans nos mondes respectifs ne tenait en rien à toi.

Lorsque tu répondais à ma question pour savoir s'il était possible de voir les scientifiques qui devaient nous renvoyer chez nous tu me répondais à la négative. Vous ne saviez pas ou ils se trouvaient parce qu'ils vous donnez des lieux de rendez-vous différent à ce que je comprenais.. Mais, personnes n'avaient eu pour idée de les suivre ? Ou bien même les trouver seul ? Tu m'avais laissais comprendre que nous n'étions pas les seuls dans ce cas, personnes d'autres n'avaient les capacités de les traquer ? Monty avec un ordinateur aurait très bien pu le faire.

- Et comment vont-ils m'appeler ? Ils ne connaissent pas ma présence. Et je n'ai pas de téléphone !

Je me sentais prête à les chercher moi-même, si personne en avaient eu l'idée auparavant moi je l'avais. Lincoln m'avais appris à traquer des animaux, cela devait être pareil, quoi que plus dure dans cette jungle urbaine. Mais de toute façon je n'avais rien de mieux à faire et il fallait que je rentre à tout prix auprès de mon peuple.

Alors que la peur prenait légèrement place sur mes trait tu venais à me réconforter en posant ta main sur mon épaule, dans un cas différent j'aurais fais la femme forte et aurait dégagé ta main dans le prétexte que je n'avais besoin de personne. Mais c'était complétement faux, j'avais besoin de quelqu'un, de Bellamy, de Lincoln. Mais je n'avais qu'un inconnu assez gentil pour vouloir m'aider et me rassurer, je ne pouvais pas me permettre de te faire fuir, je ne voulais pas être seule ici. Alors quand tu me faisais signe de te suivre je me levais sans te questionner, prenant ma lance avec moi avant de te suivre comme tu le demandait.

Puis tu reprenais la parole parlant ainsi du gouvernement, et de l'aide qu'il pouvait m'apporter. Je n'étais pas réellement fan des gouvernement. Celui qui commandait l'Arche avait tuer ma mère pour m'avoir eu et m'avais mis en prison parce que j'étais née. Dans mon esprit, les gouvernement ne faisaient rien pour le peuple mais peut-être que ce monde-ci était différent.

Mais lorsque tu prononcé ces mots : "Ils font le nécessaire pour qu'on puisse vivre comme des gens normaux en attendant d'être renvoyés" je grimaçais, pourquoi toujours nous qualifiés de personne fictive, anormale ? J'étais des plus réelles et des plus normales.

- Je te remercie pour ton aide Barry. Mais comment prévenir le gouvernement de mon arrivée. Ou peut-on le joindre ?

A vrai dire je ne souhaitais pas réellement dormir dehors cette nuit, si je pouvais être logé comme tu l'avais dis cela serait des plus agréables, j'avais eu le droit pendant les 16 premières années de ma vie à une cachette sous un plancher, puis à une tente précaire sur Terre lorsque nous sommes débarquer, mais étrangement je me sentais moins ne sécurité ici qu'auparavant. Peut-être étais-ce parce que j'étais seule et que cela n'avais jamais était le cas.



 

 

avatar
♣ Messages : 1308
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Lun 29 Aoû - 20:05


 
⚡ Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? ⚡
Feat. Octavia Blake


Je remarque bien que ma promesse ne t'a pas du tout rassurée. J'en suis désolé, j'aurais aimé pouvoir faire plus. Mais j'étais à court d'idées. Je faisais du mieux que je pouvais étant donné les circonstances. J'aurais aimé que ma promesse t'apaise un peu. Après tout même s'ils ne trouvent pas le moyen de nous renvoyer... Il suffit que moi je retrouve mes pouvoirs pour le faire. Je m'étais déjà rendu dans l'univers de Supergirl grâce à eux, par accident, je pourrais sûrement le refaire. Mais là sans pouvoirs ça risque d'être un peu compliqué.

Je remarque également que tu es déçue de ne pas pouvoir trouver ces scientifiques tout de suite. Ce qui est tout à fait normal, mais je n'en sais pas plus à leur sujet. Les deux fois où ils ont essayer de me renvoyer chez moi, ils m'avaient donné rendez vous sur les plateaux de tournages. Me souvenir de ça c'était légèrement déprimant. Le premier essai avec Dean était assez drôle, être dans Supernatural avec lui c'était incroyable. Le deuxième essai avec Alexandra, c'était bien aussi puisque j'étais bien rentré chez moi, mais nous avons dû repartir tout les deux.

"T'inquiète pas tu vas avoir un téléphone." Je te souri toujours. "Et pour ta présence, on va justement aller la signalé. "

Nous sommes sortit de Central Park pour aller dans le Centre Ville. Au commissariat pour être plus précis, là bas ils allaient faire le nécessaire. Tu n'aura plus qu'à attendre, sûrement jusqu'à demain, pour avoir un téléphone, des papiers, de l'argent et un logement.

"Tu n'a pas besoin de me remercier. On va justement aller au commissariat déclarer ta présence, une fois là bas ils vont prévenir le gouvernement. Après vu l'heure tardive je ne sais pas si tu aura des nouvelles d'eux avant demain matin."

Je me demandais un instant où tu passerais la nuit s'ils ne te joignent pas ce soir. Je pourrais peut être t'inviter chez moi ? J'ai une nouvelle maison depuis quelques semaines, trop grande pour moi seul. J'avais demandé une maison avec plusieurs chambres afin de la partagé avec mes amis si jamais ils se retrouvaient ici. Seulement ce n'est pas le cas, heureusement pour eux. Alors j'avais largement assez de place pour t'accueillir. Après une minute d'hésitation je me lançais.

"S-Si tu veux tu peux passé la nuit chez moi ? Enfin, je veux dire... P-Pour dormir. J'ai plusieurs chambres de libre alors.."






 
© By Halloween sur Never-Utopia

 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Mar 30 Aoû - 20:21


 
Qu'es-ce que c'est que ce bordel ?  ▬ Barry Allen



Alors que je mentionnais le fait que je ne possédais pas de téléphone tu m'affirmais que j'allais en avoir un et que nous allions signaler ma présence. Il était assez étrange de voir un gouvernement offrir un téléphone, un logement et autre alors que dans mon monde nous prenions jusqu'au chaussures de nos morts parce que nous n'avions rien sur l'Arche. D'ailleurs il était amusant d'aller prévenir le gouvernement de mon existence alors que j'avais passé la majeure partie de ma vie à la cacher.

- D'accord, je te suis !

Nous sortions alors de Central Parc, l'espace d'un instant je fus totalement déroutée. Au couvert des arbres nous étions à l'abris de la foule, des voitures, du tumulte d'une si grande ville qu'est New York. Je me stoppais net dans notre avancée, mon regard à l'affut de toutes ces nouvelles choses jamais vu auparavant, les building, les voitures, une si grande foule, effervescente !

L'espace d'un instant, l'émerveillement me fit oublier que nous devions aller me déclarer. Je ne faisais qu'absorber toutes ces informations visuelles toutes nouvelles pour moi.

- Whaou !

Ce petit murmure m'avais échappé, mais c'était totalement extraordinaire ce que j'avais sous les yeux. Tu ne devais pas m'avoir entendu, ni avoir remarqué mon moment d'égarement puisque tu reprenais la parole l'air de rien.

Je me dépêchais alors de te rejoindre afin d'écouter ce que tu avais à dire, même si mon ouie tétait attentive, je n'arrivais pas à empêcher mon regard de vadrouiller autour de nous.

- Bien, allons-y !

Tu parlais également d'heure tardive, nous n'avions donc pas une minute à perdre si nous voulions me déclarer et que je puisse au moins avoir un logement pour la nuit. Mais d'après tes dires ce ne serait sans doute pas le cas, je préférais tout de même croire qu'ils n'allaient pas me laisser dans la rue pour la nuit. Puis tu en venais à me faire une proposition, la proposition de dormir chez toi. C'était assez gentil de ta part, quoi qu'assez étrange d'inviter une inconnue armée d'une lance à dormir chez soi.

- Je veux bien oui, je te remercie !

Je n'avais pas porté attention au fait que tu avais hésité à poser la question, comme si tu n'avais pas réellement l'habitude de poser cette question, mon regard posé sur toi je pouvais très bien constater que si ton but n'était pas noble je pourrais très bien me défendre contre toi, tu étais assez gringalet et je m'étais battue contre des natifs et les hommes des montagnes. Alors je n'avais rien à craindre de toi, de plus tu ne semblait pas tellement dangereux.

- Mais en attendant allons à ton .. commissariat !

A vrai dire je ne savais pas trop ce qu'étais un commissariat mais nous devions y aller pour qu'ils puissent me renvoyer chez moi au plus vite.



 

 

avatar
♣ Messages : 1308
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Mer 31 Aoû - 20:20


 
⚡ Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? ⚡
Feat. Octavia Blake


Nous sommes sortis de Central Park pour arrivé dans le Centre Ville. Le commissariat n'était pas très loin. Je continuais à avancer de quelques pas avant de me rendre compte que tu ne me suivais plus. Je me suis rapidement retourner pour chercher où tu te trouvais. D'après ce que tu m'avais dit ton monde ne ressemble pas du tout à celui-ci, alors j'avais un peu peur que tu ne te perdes. Mais en me retournant je t'ai vite retrouvée, tu t'étais arrêtée quelques mètres derrière moi. Tu semblais émerveillée par ce qui t'entoure. Je me suis arrêter et je t'ai attendu sans rien dire.

J'ai recommencer à marcher dès que tu m'a rattrapé. Nous avons marché dans plusieurs rues, certaines personnes nous regardaient d'un drôle d'air, mais je commençais à avoir l'habitude. Au début c'était amusant que tout le monde me connaisse, j'aimais bien qu'on me demande de faire une photo ou un autographe, parfois même les deux. Mais au bout d'un moment ça devenait trop envahissant. Sans oublier le fait que tout le monde sait absolument tout de moi et de ma vie, mais moi je ne sais absolument rien sur eux. C'était le plus désagréable et angoissant.

Après un moment de marche nous sommes arrivés devant le commissariat, je t'ai tenu la porte et nous sommes entrés. Il n'y avait pas grand monde, on allait sûrement nous prendre en charge rapidement. Je suis aller à l'accueil pour expliquer rapidement la situation. On m'a dit d'aller m'assoir qu'on viendrait nous chercher dès que possible. Une fois assis je décidais de briser le silence en te posant quelques questions sur ton monde. Je mourrais d'envie d'en savoir plus !

"Dit moi, tu dis que la Terre à été détruite il y a 100 ans dans ton monde ?" Je marque un temps de pause le temps que tu me corrige si je me trompe. "Mais.. Pourtant toi tu as survécu. Tu.. ça te dérangerais de me raconter ?" Je te souri. "Mais si tu n'a pas envie d'en parler je comprendrais."



 
© By Halloween sur Never-Utopia

 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Jeu 1 Sep - 15:28


 
Qu'es-ce que c'est que ce bordel ?  ▬ Barry Allen



Une fois sortie de Central Parc et l'émerveillement face à ce nouveau monde passé ce fut une autre chose qui vins à me perturber. Le regard insistant pour certain posé sur nous lorsque nous marchions vers le commissariat. C'était à la fois perturbant et énervant, s'en était à leur demandé s'ils voulaient ma photo, mais au souvenir de ce qui c'était passé dans le Parc je me doutais que la réponse serait sans doute affirmative alors je préférais essayer de ne pas y prêter attention tout en poursuivant ma route la tête haute.

Après être passé de rues en rues, tu te dirigeais dans un bâtiment le fameux commissariat et nous allions enfin pouvoir me déclarer. Je te suivis alors jusqu'à ce que tu me tienne la porte pour que je puisse entrer avant toi, je laissais un petit air surpris éclairer mon visage face à ton geste assez rare envers moi avant de reprendre mon masque d'impassibilité et d'entrer dans le bâtiment. Celui-ci était assez vide et alors que tu aller parler avec la personne se trouvant à l'accueil je restais légèrement en retrait. Pourtant je ne perdais pas une miette de votre échange, et lorsque l'agent charger de l'accueil nous invita a aller nous asseoir dans le but de patienter je la fixais longuement alors que tu obtempérer déjà. Elle ne faisait rien elle pouvait très bien s'occuper de nous.

Pourtant après une longue minute je me décidais de te rejoindre sans mots dire avant de m'asseoir à tes cotés, le regard toujours posé sur la personne à l'accueil. Je ne la quittais du regard que lorsque ta voix s'éleva de nouveau, tu en venais à questionner mon monde, son histoire. Alors que tu attendais une confirmation je ne te répondis rien pour te laisser comprendre que tu ne te trompé pas et je te laisser poursuivre, ce n'est qu'après quelques secondes que je décidais de t'offrir une réponse.

- Il y à 100 ans le monde à subi une terrible guerre et les dirigeants à l'époque ont fait usage d'une arme nucléaire qui à décimer la population mondiale soit en raison du choc soit en raison des radiations. Enfin c'est ce que nous avons cru pendant un siècle, il y avait eu quelques survivants.. Mais nous pensions que les seuls survivants de tout cela était la population des 12 stations spatiale en orbite au moment de l'explosion.

Je me tue un petit instant pour te laisser à la fois assimiler mais également imaginer ce qui c'était passé, puis je repris la parole.

- Je suis née sur l'Arche, une gigantesque station regroupant 11 des stations initiales, après que la 12ème ne disparaisse.

Eh oui, j'étais du peuple du ciel, j'étais née dans l'espace. Dans un monde ou l'on condamne des gens juste parce qu'ils sont nés. Je n'étais pas réellement entré dans les détails. Si tu souhaitais en savoir plus tu n'aurais qu'a poser précisément les questions. Et puis c'était assez parler de moi, et de l'Arche ainsi que de cette guerre.

- Et toi .. C'est quoi ton .. monde ?

Il était difficile de parler ainsi, avoir l'idée qu'il puisse exister différent monde n'ayant aucune ressemblance était assez étrange. Mais tu en savais déjà beaucoup trop sur moi, je me devais d'en savoir également sur toi, et d'ou tu venais.




 

 

avatar
♣ Messages : 1308
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Ven 2 Sep - 13:18


 
⚡ Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? ⚡
Feat. Octavia Blake


Je ne savais pas combien de temps nous allions attendre ici. Alors j'étais assez content que tu accepte de répondre à mes questions sur ton monde. ça nous permettais de faire la conversation et connaissance en même temps. Sans oublier le fait que ton monde m'a l'air tout à fait fascinant. Cisco aurait pensé la même chose, il aurait été ton fan numéro 1 à coup sûrs. Je l'imagine bien te harcelé de nombreuses questions. Ah Cisco, il me manquait !

Tu m'expliquais alors que ton monde a bien été détruit il y a cent ans à la suite d'une terrible guerre. Et que les dirigeant de l'époque avaient fait appel à une arme nucléaire qui avait décimé toute la population, du moins vous le pensiez jusqu'à ce que vous trouviez des survivants. Que seul une petite partie de l'humanité a été sauvée, ces gens étaient dans l'espace à ce moment là. J'imagine que ça a du être difficile à vivre, mais je trouvais toujours ça extrêmement intéressant. Tu expliqua ensuite que tu es née sur l'Arche, dans l'espace alors ? Wouah, ça fait de toi une sorte d'extra-terrestre vu que tu n'es pas née sur Terre.

"C'était sûrement pas la joie mais je trouve ça fascinant !" Je te posais ensuite une nouvelle question. "La vie dans l'espace, c'est comment ?"

Tu me demandais ensuite comment est mon monde. Il est vraiment similaire à celui ci, hormis quelques détails. C'est assez perturbant d'ailleurs à quel points ce monde et le miens sont similaire. Sur la Terre 2 il y avait pas mal de différences, des détails comme la forme de leur télévision. Leur technologie, les voitures, leurs style vestimentaire. Ici tout semblait pareil hormis l'existence de méta-humains et de magie. Ce qui est bien dommage car ça me prive de mes pouvoirs et Dieu sait à quel point être Flash me manque. Et en plus si j'avais mes pouvoirs je pourrais sûrement partir d'ici.

"Mon monde ? Eh bien.. Mon monde est vraiment très similaire à celui-ci. La même époque, les mêmes villes à quelques exceptions près. La plus grande différence c'est l'absence totale de magie ou des Méta-Humains ici." Je marque une pause puis je reprends. "Dans mon monde, un grand laboratoire de recherche a créé un accélérateur de particules. ça a mal tourné, l'accélérateur a explosé. L'explosion a créé les Méta-Humains. Des.. Des gens comme moi, avec des pouvoirs."

J'avais une boule dans la gorge, je ne pensais pas que parler de mon monde serait aussi dur. Au début j'en parlais facilement mais ça devenait difficile d'en parler. Peut être parce que ça fait déjà plusieurs mois que je suis coincé ici, sans mes amis, sans ma famille et sans mes pouvoirs. J'avais le mal du pays sauf que je pouvais rien faire pour changer ça. Je commence à me demander comment Thawne a pu supporté de vivre 15 ans dans une époque qui n'est pas la sienne. Je ne sais pas combien de temps moi je vais tenir. J'ai non seulement perdu une partie de moi avec mes pouvoirs, mais j'ai également tout perdu. J'ai perdu mes parents, Joe, Wally, Iris, Caitlin, Cisco, Harry, Jesse... Ils me manquaient atrocement, leur manque a créé un vide en moi que rien ne peu comblé. Et c'était de plus en plus dur de vivre avec.

Je secouais la tête d'un geste nerveux et je me suis tourné vers toi en souriant pour essayer de cacher mon malaise. Je n'avais pas envie que tu te rende compte que ça ne va pas fort. J'attendais que tu réponde à ma question sur la vie dans l'espace pour penser à autre chose.

 
© By Halloween sur Never-Utopia

 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Ven 2 Sep - 22:31


 
Qu'es-ce que c'est que ce bordel ?  ▬ Barry Allen



Après que j'eu racontée ma petite histoire tu commentais d'un "C'était sûrement pas la joie mais je trouve ça fascinant !" je ne commentais pas, mais bien sur que tu trouvais cela fascinant, ici la Terre était encore normale, sans biche à deux tête, sans faune et flore fluorescente. Tout était normal ici. Je préférais d'ailleurs parler de ton monde c'est pour cela que je te retournais la question. Je voulais savoir si tout comme ce monde était différent du miens, si le tiens l'était également.

Lorsque tu te lançais je t'écoutais sans t'interrompre même si fronçais les sourcils à l'évocation des Méta-humains. Qu'es-ce que c'était ? Je restais silencieuse dans l'optique de te poser la question lorsque tu aurait terminer ta petite histoire mais tu répondais à ma question non formulée. Des personnes avec des pouvoirs ? Tu avais donc des pouvoirs ? Mais quels pouvoirs ? Un pouvoir qui ne servait sans doute à rien puisque tu était toi aussi bloqué ici, comme les gens sans magie.

Je désirais te poser la question, savoir quel pouvoir pouvait-tu bien posséder. Il était difficile de m'imaginer la magie possible, mais je venais bien d'attérir dans un espèce de monde parallèle, alors je n'étais plus à un peu de magie près. Mais ton malaise était plus que perceptible, tout comme la pointe de tristesse qui ce faisait de plus en plus entendre à chaque parole prononcées. Je retenu alors ma question pour le moment, le temps de te laisser reprendre tes esprits. Je venais alors à enfin répondre à ta question sur la vie dans l'espace.

- J'en sais rien. J'ai vécu mes 16 premières années enfermée sous le plancher et dans la pièce ou je suis née sans jamais en sortir. La première fois ou je suis sortie je me suis retrouvée dans une cellule de la prison de l'arche pendant 1 ans, avant de me retrouver sur Terre. Je ne suis pas la meilleure pour te parler de la vie sur l'Arche.

J'avais parlais d'un ton froid et détaché. A ton inverse je ne laissais aucun sentiment se faire entendre face à mon histoire. Histoire que tu trouverais sans doute étrange, d'une jeune fille qui ne sort pas de la pièce ou elle est née et qui s'y retrouve même enfermée sous le plancher. Mais cette histoire c'était la mienne, celle d'une naissance interdite et donc cachée, puis d'une mère envoyer à la dérive lorsqu'elle est découverte, et l'enfant qui est mis en prison, pour seul crime sa naissance. Tout ceci je le gardais pour moi. Tu n'avais pas besoin de savoir tout cela. Je reprenais la parole pour te questionner après t'avoir donner un peu de temps pour souffler et reprendre tes esprits.

-Mais tu dis être un .. Méta-humain.. c'est quoi ton pouvoir ?  



 

 

avatar
♣ Messages : 1308
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Mer 7 Sep - 21:27


 
⚡ Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? ⚡
Feat. Octavia Blake


Lorsque je te posais la questions sur la vie dans l'espace, tu me répondais que tu ne savais pas. Tu avais été enfermée durant 16 ans sous une pièce, la pièce dans laquelle tu es née. Et que tu n'étais jamais sortie. Tu expliquais aussi que le jour où tu étais sortie de ce sous plancher tu avais été enfermée en prison pendant un an avant d'être envoyée sur Terre. J'étais absolument choqué par ce que tu racontais. Pourquoi est ce qu'on t'avais enfermée ? Puis jetée en prison ? Comment on peut faire une chose pareille ? Je décidais alors de m'excuser, cette question avait du te rappeler de mauvais souvenirs même si le ton de ta voix ne laisse rien supposé et j'en suis désolé.

"Oh.. Je suis désolé. Je.. J'aurais dû m'abstenir mais je suis trop curieux."

J'espérais ensuite que tu n'avais pas remarquer mon malaise lorsque j'ai à mon tour répondu à ta question sur mon monde. Pour être sincère, j'avoue que en parler deviens de plus en plus difficile au fur et à mesure que mon temps ici s'éternise. Leur absence est vraiment difficile à vivre. Je me suis fait des amis ici, Clarke, Stiles, Lydia, Alexandra, Dean et Klaus. Et j'avais le pressentiment qu'on allait nous aussi devenir amis. Enfin bref, jamais ils ne pourraient remplacé mes amis de mon monde. Je devrais sûrement faire attention à ne pas m'attacher vu que l'on viens tous d'univers différents. Mais c'était plus fort que moi et de toute façon une fois de retour chez moi je trouverais un moyen pour vous rendre visite. J'ai déjà voyager sur la Terre-2 et la Terre de Supergirl, pourquoi je ne pourrais pas le faire avec les vôtres ?

"Oui je suis un Méta-Humain. Mon pouvoir, c'était la vitesse." Je marquais une pause. "Je courrais à plus de 2 000 km/h !"

C'était assez difficile à expliquer, alors je sortais mon téléphone. Ma série est très connue apparemment et pas mal de monde a mit en ligne des vidéos à ce sujet. Alors je cherchais sur youtube une vidéo de moi-même en train de courir afin de te la montrer. Ce serait plus facile à comprendre en ayant la preuve sous les yeux. Une fois trouvé je tournais mon téléphone vers toi afin de te montrer la vidéo.

Quelques minutes après que tu ai fini de la regarder un agent de policer est venu vers nous et nous a demander de le suivre dans son bureau. Nous nous sommes donc levés et nous l'avons suivi. Il allait te posé toute une batterie de questions. Nom, Prénom, Date et lieu de naissance, nom de ta série si tu la connais, prise d'empreintes, signatures. Et tout un discours sur comment la vie ici fonctionne. Il allait sûrement aussi demander un numéro de téléphone pour te joindre, je donnerais le miens en attendant que tu en possède un à ton tour.  
 

 
© By Halloween sur Never-Utopia

 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Sam 10 Sep - 2:23


 
Qu'es-ce que c'est que ce bordel ?  ▬ Barry Allen



Après m'avoir posé la question sur la vie dans l'espace, tu semblait assez outré par la révélation qu'avait était la mienne sur ma vie dans l'espace et d'ailleurs tu t'excuser de ta question mais également de ta curiosité. Je haussais légèrement les épaules, c'était la vie, enfin la mienne. Et d'autres personnes qui avaient vécu plus ou moins similairement la même chose au sein de l'Arche. Néanmoins, j'étais celle qui avait vécu le plus longtemps cachée de la garde. 16 ans à ce cacher sur une station spatiale, c'était tout de même un exploit en soit.

- Ce n'est rien.

J'avais l'impression de passer mon temps à te dire "Ce n'est rien." de toute façon tu ne pouvais pas savoir, tu ne connaissais rien de mon monde et de ses usages assez étrange tout comme ton monde devait d'ailleurs l'être pour moi. D'ailleurs tu me le prouvais avec ce que tu me racontais, des gens avec des pouvoirs magique ? C'était assez étrange à imaginer. Chez moi la magie n'existait pas, nous étions rationnel. Pourtant, je me devais d'essayer d'imaginer cela, apparemment ici tous était possible. Je te questionnais alors sur ton pouvoir puisque tu te déclarais Méta-humain.

Je ne pu m'empêcher de paraitre surprise à ta déclaration, personne ne courrais à cette vitesse là, plus de 2 000 km/h c'était tout bonnement impossible. Tu dus lire la perplexité sur mon visage puisque tu chercher quelques chose pour me montrer tes dires. Je te regardais alors utilisé ton téléphone portable, il semblait si vieux, si démodé, mais également si neuf, j'en avais jamais eu, juste vue dans des livres de Bell sur l'Arche.

Lorsque tu trouvais ce que tu cherchais tu fis voir ton téléphone, je pris alors en main celui-ci pour regarder la vidéo qui passait sous mes yeux, je regardais une tache rouge qui bougeait, c'était censé être toi ? On ne voyais rien sauf quelques chose de flou. C'était assez étrange, pourtant lorsque le flou arrêta de courir je vis apparaitre un homme en combinaison rouge et je pu sans conteste reconnaitre tes traits.

- C'est toi ? Mais comment ? Enfin.. comment peuvent-il t'avoir en vidéo dans ce monde ?

Avant que tu ne puisse me répondre un agent vint enfin s'occuper de nous, nous demandant de le suivre ce que nous fîmes sans mots dires. L'agent commença alors à poser des questions, je commençais alors à lui répondre sans montrer une quelconques émotions.

- Blake Octavia, née le 17 juin 2096 à bord de l'Arche dans la station usine.

C'est la seule chose que je pouvais dire, comment savoir de quel film ou série je venais, ce n'était pas moi qui vivait sur cette Terre et qui espionner la vie des gens, comme une téléréalité. Puis il prit mes empreinte digitale avant de me demandais de signer des documents, comment dire que je n'avais jamais apposé de signature de ma vie ? Je regardais alors Barry, le questionnant du regard sur ce que je devais faire, puis je fis un gribouillis en tournant plusieurs fois le crayon sur le papier.

S'ensuivit un discours sur la vie sur cette Terre mais également ce qui allait arrivé dans l'avenir, ils allaient me créer une identité, me donner un logement ainsi que de l'argent pour vivre. Sans oublier un téléphone portable pour me permettre d'être jointe par les scientifiques pour les essais de retour dans mon monde. J'écoutais l'agent sans l'interrompre, jusqu'a ce qu'il me demande un numéro ou me contacter. Il était con ou il le faisait exprès ? Avant que j'eu le temps d'ouvrir la bouche, tu donnais ton numéro de téléphone. Je me tut de nouveau attendant qu'il nous libère nous demandant de revenir le lendemain.

Après être sortie du commissariat, je me suis retournée sur toi. Qu'es-ce que j'allais bien pouvoir faire en attendant le lendemain ? Et puis c'est fichu scientifiques je voulais leur parler, qu'il essaie de me renvoyer chez moi, il fallait que je m'assure que Lincoln aller bien, tout comme Bell, Jasper et les autres. De plus, ils devaient s'inquiéter pour moi, les connaissant ils étaient déjà entrain de fouiller chaque centimètre carré de la foret.

- Tu connais du monde capable de traquer quelqu'un dans cette ville ?

Mon idée ? Retrouver les scientifiques, et les forcer à me faire rentrer chez moi.



 

 

avatar
♣ Messages : 1308
♣ Date d'inscription : 01/06/2015
♣ Age : 28
♣ Localisation : Retourne toi... Bouh ! ♥
♣ Double compte : Angel in a Trenchcoat & Prince of Daxam ♪
Dim 11 Sep - 15:44


 
⚡ Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? ⚡
Feat. Octavia Blake


J'espérais que mes questions sur ton monde ne t'avaient pas rappeler de mauvais souvenirs. J'aurais sûrement dû m'abstenir mais ton monde à l'air vraiment intéressant. Et je voulais en savoir plus à son sujet. Ce n'est pas tout les jours qu'on rencontre une personne d'un autre monde, enfin ces derniers temps c'est tout de même fréquent. Mais la plupart vienne d'un monde assez similaire à celui-ci, ce n'est pas ton cas.

Lorsque je t'expliquais à propos de mon monde, tu semblais assez confuse. C'est vrai que ce n'est pas simple à imaginer. Particulièrement pour toi j'imagine. Et quand je parlais de mon pouvoir, tu semblais vraiment surprise. Rien de plus normal. Je crois que j'ai raison de te montrer une vidéo afin que tu puisse mieux comprendre de quoi je parle. Car il faut admettre que tout ça c'est assez difficile à imaginer. Et encore si tu savais tout, le voyage dans le temps, dans le multivers, les personnes venues du futur où d'un univers parallèle. ça te paraîtrais encore plus dingue que maintenant. Après avoir vu la vidéo sur mon portable, tu me demandais comment les gens avaient pu avoir une vidéo de moi.

Beaucoup de fans avaient poster des vidéos, voir la série complète. D'autres faisaient des montages vidéos, des montages photo et certains écrivent même des fictions à notre sujet. C'est assez troublant de lire ce genre de choses d'ailleurs. Et parfois même gênant. Tu le découvrirais bien vite, j'imagine que tu allais toi aussi taper ton nom sur internet pour voir ce qui s'affiche. Lorsque je suis arrivé, au début je n'avais pas grand chose à faire. Alors j'avais eu le temps de faire des recherches. Je n'ai pas eu le temps de te répondre, si le sujet reviens je te répondrais plus tard.

Nous avons suivi l'agent dans son bureau où tu as pu répondre à ses questions ainsi que signer les papiers nécessaire. Je suis rester présent pour t'aider en cas de soucis mais tu t'es débrouillée parfaitement bien toute seule. Lorsqu'il te demanda de quelle série tu venais j'ai répondu à ta place, The 100, du moins c'est ce que les jeunes de tout à l'heure ont dit, alors j'ai préciser que je n'étais pas certain. Il nota tout ça dans son dossier. Et expliqua qu'il faudrait revenir demain, tu pourra ainsi récupéré une carte d'identité et d'autre choses. Une fois que tout été terminés nous sommes sortis du bâtiment. Une fois dehors tu me demandais si je connaissais quelqu'un capable de traquer une personne dans cette ville.

"Oh.. Je ne sais pas. Dean Winchester peut être.. ? Il est un chasseur de monstres alors j'imagine que retrouver quelqu'un doit être dans ses capacités." Je marquais une pause. "Et je peux sûrement t'aider aussi puisque je travaille pour la police."

Je me demandais qui tu voulais retrouver. Quelqu'un que tu connais ? Ou l'un de ces fameux scientifique qui essaient sans succès de nous renvoyer chez nous ? En parlant de ça, je me souviens soudainement que Clarke viens du même monde que toi il me semble.

"Dit moi, tu ne connais pas une Clarke Griffin par hasard ?"

 

 
© By Halloween sur Never-Utopia

 

_________________
I'm Radioactive
Being alive means running running from something, running to something or someone.
And no matter how fast you are, there's some things you can't outrun.
Some things always manage to catch up to you.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Dim 11 Sep - 20:25
Qu'es-ce que c'est que ce bordel ?
Feat. Barry Allen



J'essayais de répondre au mieux aux questions de l'agent, je ne savais pas tout d'ailleurs pas le nom de la série qui c'était adaptée de mon histoire. Mais encore une fois aujourd'hui tu m'aider, en mentionnant "The 100." Les 100 ? Nous avions étaient 100 à être envoyer sur Terre, c'était réellement notre histoire sur Terre alors. Peut-être que cela fessait comme la vidéo que tu m'avais montrer ? Mais ce que je trouvais réellement étrange, c'est que la personne sur la vidéo, de la .. série, c'était toi, pas quelqu'un se faisant passer pour toi.

Mes pensée furent vite interrompu alors que l'agent en eu fini avec nous, nous invitant a revenir le lendemain. Prenant alors congé nous sortîmes du commissariat et je te demandais si tu connaissais quelqu'un capable de traquer pour moi. Tu me parlais alors d'un certain Dean, chasseur de monstre. Quand tu parlais de monstre, l'image des Démons me revins en mémoire, mais également mon Lincoln transformer en un des leurs par les hommes des montages. Je rejetais rapidement cette idée alors que tu te proposais par la suite, travaillant alors dans la police. Pourquoi ne l'avais-tu pas dis avant ?

- J'aimerais trouver ces scientifiques le plus rapidement possible !

Je n'allais pas attendre qu'ils se décident à me contacter, déjà le temps qu'ils apprennent mon existence, je ne pouvais pas attendre. Je savais que mon peuple étaient certainement entrain de me chercher dans la foret, sur le Mont Weather, et s'inquiéter. Puis à ma plus grande surprise tu me parlais de Clarke, comment la connaissais tu ?


- Clarke ? Oui. Mais d'ou tu l'a connais ?

Je te regardais perplexe et assez surprise de t'entendre parler d'elle. Ce n'était pas ma plus grande amie, mais nous nous entendions. Nos caractères nous avaient pousser à avoir des divergences d'opinion mais qui n'en avait pas ? Surtout dans le monde dans lequel nous vivions. Je ne l'avais pas vu depuis qu'elle avait quitter le camps Jaha pour disparaitre dans la foret. Et à vrai dire, à l'heure actuelle je serais des plus heureuse de la revoir. Mais si tu m'en parlais c'est qu'elle était ici ? Enfin comment pouvais tu la connaitre sinon ?

- Elle est ici ? Elle est dans ce monde ?

Mon regard était plus qu'insistant sur toi, je voulais que tu me réponde au plus vite, si je la retrouvais nous pourrions y réfléchir à deux, la solution pour retourner chez nous.
Codage par Libella sur Graphiorum

Contenu sponsorisé

[Abandonné] Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? [Octavia & Barry ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Abandonné] Qu'es-ce que c'est que ce bordel ? [Octavia & Barry ]
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Un peu de détente
 :: Archives :: La corbeille
-
Sauter vers: